Être au courant des émotions qui nous traversent c’est plutôt cool, ne pas s’y attacher c’est encore mieux !

Et souvent il y a plusieurs couches, comme pour les oignons : sous la colère, la tristesse, ça c’est les gens qui ont plus facilement accès à la colère et qui redoutent d’exprimer de la tristesse.

Et sous la tristesse, il y a souvent de la colère ! Là c’est pour ceux qui galèrent à exprimer de la colère.

En gros, c’est toujours salutaire d’être au courant des émotions qui nous traversent et de les exprimer. Et bien souvent ça nous amène vers une autre émotion plus enfouie, plus dure à exprimer, plus censurée par notre conditionnement. Y en a pas un mieux que l’autre !

Si on n’exprime pas ce qu’on ressent (en général on flip même de nous l’exprimer à nous-même à l’intérieur de notre petit crane de piaf) on ne peut pas s’en détacher. C’est un peu comme le sparadrap du capitaine Haddock, y nous colle aux basques…

Alors voyons-les toutes ces émotions, prenons de la hauteur, et rions de nous !

Et c’est rigolo comme depuis le début du mois d’Août sur toutes les cartes que je tire il y a de l’Eau…c’est marrant c’est l’Élément en lien avec l’émotionnel, étonnant non ?

5 grands enfants pas forcément rigolo mais qui aime bien s’amuser et s’occuper sérieusement de choses tellement futile qu’on finit par les oublier.
Vivre, aimer, manger, danser et plus si affinités

Les émotions

Cet article a 1 commentaire

  1. hahaha saperlipopette tonnerre de brest et putentrailles !
    nous ne sommes pas nos pensées, ni notre compte en banque et encore moins nos émotions !
    Les émotions sont un outils pour voguer plus loin sur les ailes de notre perception ce n’est en aucun cas une fin en soi

    Qui peux me citer la BD dont est issu l’insulte non capitain haddockienne ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier