Présence pour enfin Voir notre complaisance totale – part. 3

Pour ce 3° volet autour de la complaisance on va être plus sympa, enfin c’est ce qu’on vous dit pour que vous lisiez l’article. Oups ! J’ai vendu la mèche !.  Notre complaisance nous pouvons soit la subir, s’y vautrer,  la juger, s’y apitoyer, s’en foutre, lutter contre… En gros continuer à pratiquer la logique des "bonnes choses" ou des "mauvaises choses". Soit on peut l’accepter et s’en servir comme impulsion, comme un outil, un messager fabuleux sur ce que nous avons à faire. Vue qu’elle est là, et bien bien là même, servons nous de notre complaisance pour travailler nos qualités de guerriers ! Je vous en parlais dans le premier article de la série, celui sur la fausse gentillesse, notre première…

0 commentaire

La complaisance, une vrai fausse gentillesse – partie 1

La complaisance est un vaste sujet. Je vais l’aborder à minima en 3 articles. Dans cette première partie nous allons explorer les bases de notre complaisance : Pourquoi et comment notre complaisance se met en place ? Mais aussi le lien entre nos peurs, une nourriture fabuleuse pour notre complaisance, et des comportements comme la (fausse) gentillesse et le refus de tout effort. Le second article sur la complaisance explorera plus en détail ce que cette complaisance peut, potentiellement nous enseigner et à quoi elle peut nous donner accès. En faisant des recherches, j’ai été étonnée de constater que la complaisance était synonyme de bienveillance et de gentillesse. Stupeur et jambe de bois ! Je comprends un peu mieux la folie de ce…

0 commentaire

Routines comportementales, un piège nécessaire – Partie 1

Une grande partie de l'humanité est en train de le constater : nous avons besoin et nous aimons nos routines ! Comme tous les mammifères (1), nous avons mis en place des routines comportementales qui assemblent la perception que nous avons du monde et garantissent notre stabilité mentale, émotionnelle et physique. Ce sont nos routines de perception qui font nos vies, ce que nous aimons, détestons, pensons, ressentons. Les habitudes de fonctionnement, c'est cette somme de petite choses apprises, comment nous respirons, marchons, mangeons, qui constituent ce que nous appelons nos vies. La situation actuelle (le confinement Mars/Avril 2020) est du coup une occasion splendide pour observer et apprendre sur nos habitudes et routines comportementales, qu'elles soient collectives ou individuelles.…

1 commentaire

Sapiens, de Yuval Noah Harari, 100 000 ans de suffisance

Cette semaine, on continue l'exploration de Sapiens, une brève histoire de l'humanité, de Yuval Noah Harari. Lors du dernier podcast autour de ce livre, on a parlé conditionnement. Et bien aujourd'hui, on va parler suffisance ! Et puis, bien ancrée la suffisance, vu qu'on se la trimbale depuis au moins 100 000 ans ! Et oui, c'est ça qui est formidable avec Sapiens. C'est qu'on découvre les racines de notre connerie, et ça ne date pas d'hier ! Allez, cette semaine, plongeons un peu plus avant au coeur de notre suffisance de Sapiens ! Une suffisance vieille de 100 000 ans pour Sapiens ! J'ai choisi, cette semaine, de vous lire le tout début du livre de Yuval Noah Harari,…

0 commentaire
Sapiens, de Yuval Noah Harari : aux origines de notre conditionnement
source inconnue malheureusement

Sapiens, de Yuval Noah Harari : aux origines de notre conditionnement

Ca y est, la lecture de Charlie est de retour avec Sapiens, de Yuval Noah Harari. Dans ce livre, l'auteur, historien, revient sur l'histoire de l'humanité. Des premiers humains, il y a 100 000 ans, à notre société actuelle. Et l'histoire de l'évolution des hominidés, notamment celle de Sapiens vu que c'est les seuls qui restent, nous éclaire les origines de notre conditionnement. Et oui, notre suffisance va en prendre un petit coup, les amis ! On aime à croire en notre libre arbitre, on aime se bercer de l'illusion du pouvoir qu'on a sur notre vie. Et bien, bad news : notre conditionnement date d'il y a 70 000 ans ! Sapiens, Retour sur les origines de notre conditionnement…

0 commentaire

L’Epuisement, le 9 des deniers au coeur du changement

Pour la "master class ès tarots" de la semaine, le fameux hasard nous propose de travailler sur la carte L’ÉPUISEMENT dans le tarot d'Osho, ou le 9 des DENIERS du tarot de Marseille. Commencer une année scolaire sur le thème de L’ÉPUISEMENT laisse présager de grands moments, je trouve. Mais bon, je ne suis pas là pour vous apprendre à vivre. Surtout qu'en fait, l'épuisement peut être, au final, une des plus belles choses qui puisse vous arriver. Comme souvent, je vais essayer, à ma manière, d'ouvrir votre conscience vers une autre facette de ce qui est visible au premier abord. Ce que vous en ferez est, par contre, de votre responsabilité. L'épuisement est nécessaire pour sortir de la Répression.…

0 commentaire

La répression c’est rigolo – impro musicale

J'ai livré ma version perso de la répression à travers une séquence musicale où je me suis bien amusé et que je n'ai vraiment pas fait pour plaire. J'ai vu venir l'inconfort de la situation face au thème de la répression: soit je martèle ce qu'est la répression ( en fait, c'était l'impro lorsque la carte est apparu la première fois). Ou bien je fais une musique toute excitée, toute contente, toute conne parce que la répression est finie. Venez on va chanter sur les toits, on va faire n'importe quoi, c'est la fête! Quelque part entre dureté et hystérie il y a un espace très cool où je fais et où peut-être je fais pas, ça m'appartient. Ce serait…

0 commentaire

La repression, il est temps d’exister

Pour la "master class ès tarot" de la semaine, nous allons creuser les conséquences du CONDITIONNEMENT vu la semaine dernière. Comme de par hasard, ça tombe au début du signe de LA VIERGE, grand adorateur de l'auto répression par peur d'invalidité sociale. LA REPRESSION du tarot zen ou le 10 des DENIERS pour le tarot de Marseille font partie des cartes charnières. Il y a quelque chose d'apparemment très binaire dans le 10 de la maîtrise de l'Action. Exploser ou se contenir ? S'interdire ou tout détruire ? Pour bon nombre d'entre nous, c'est cette simplification à un choix binaire qui va, de fait, sceller notre non-existence et amplifier le sentiment de REPRESSION. Pourtant il existe toujours une troisième voie.…

0 commentaire

Douloureuse musique que celle du conditionnement

Pour improviser sur le thème du conditionnement, j'ai évité de calculer quoi que ce soit sur le plan musical. Laisser venir le son, la note, la dynamique. Mais franchement si je m'étais laissé aller à la première tendance que j'ai commencé à enregistrer, on avait du mélo avec plein de mineur et des procédés à faire couler une larme, du moins à essayer. Mais bon, ça ne m'a pas plu et j'ai tout recommencé. La deuxième chose qui vient entre les doigts c'est quelque chose de répété, insistant, qui danse, qui martèle son idée avec régularité. Du coup, j'en conclus que c'est la saison de verser sa larme mais que si on veut bien faire un effort ( forcément surhumain…

0 commentaire

Le conditionnement est votre allié – Tarot

C'est la saison des redites, il semblerait ! Après un doublon sur LA SCHIZOPHRENIE, cette semaine les oracles nous proposent de revenir sur la notion de CONDITIONNEMENT. Spontanément, quand cette carte du tarot d'Osho apparaît, il y a rarement une holà de joie et d'enthousiasme. Pareil pour son équivalent dans le tarot de Marseille, le DIABLE. Ce n'est pas au niveau de LA MORALE ou de l'arcane 13 mais c'est pas la fiesta non plus. Mais voilà, nous avons eu 15 jours de schizophrénie pour comprendre notre dualisme et que la falaise verte était aussi judicieuse que la falaise rouge DONC nous pouvons faire la même chose avec notre conditionnement ! Bien sûr, nous pouvons nous satisfaire des évidences et…

0 commentaire
×
×

Panier