Temps de lecture : 11 min

Cette semaine une fiche pratique de santé mais aussi pratique écologique ET économique. Souvent j’entend mes patients et mon entourage se plaindre du coût des thérapies complémentaires. Pourtant il y a dans notre quotidien une mine incroyable de trésors pour notre santé. Alors comment se soigner avec les épluchures de nos légumes du marché ? Comment notre quotidien, nos fruits, nos légumes et surtout leurs épluchures peuvent elles prendre soin de nous ? Cette semaine on associe la notion de zéro déchet et économie qui deviennent des évidences et la notion de bien-être, elle aussi essentielle.

Les trésors de notre santé, les légumes du marché !

Bon déjà la première chose, en effet, c’est qu’il faut faire votre marché. Pour les novices vous allez avoir un temps d’apprentissage, ça va vous demander de changer vos habitudes de vie. Rien que ça c’est déjà une pratique de santé qui ne coûte rien ! En plus, avec un peu d’habitude, vous allez découvrir des vrais gens qui connaissent leur produits, les aiment et vont vous donner plein de recettes. « Cherry on the coke » vous participerez à la vie de votre cité et ramènerez de la convivialité dans votre vie.

Marché ou supermercado ? Contrairement aux idées reçus faire son marché ne reviens pas plus cher que d’aller à Super U. A titre d’exemple et pour ne pas y passer 15 heures en mangeant de la viande, du poisson et des laitages une semaine de courses me revient à 110€ POUR DEUX adultes ! Dedans j’inclus les bouchons vapeurs de ma Laotienne préférée, deux brioches et deux cafés ! J’ai même souvent de quoi me payer 6 crevettes de Madagascar (les grosses qui ont du goût), ouais je sais c’est fou !

se-soigner-plantes-du-marche
Photo by Syd Wachs

Comment se soigner avec les plantes du marché.

Nous allons utiliser principalement trois formes galéniques : les infusions, les cataplasmes et les vins médicinaux ou alcoolatures. Le matériel nécessaire est simple soit vous avez un extracteur de jus pour récupérer vite fait bien fait le jus ou la pulpe de vos épluchures. Soit vous le faites à l’ancienne avec une casserole et un tamis.

JE VOUS CONSEILLE : Parmi la gamme large et variée des extracteurs de jus les Koenig fonctionne très bien sinon perso on a un AOBOSI moins cher et qui marche très bien (Lien Amazon )

Une plante est composée de divers éléments. Chacun de ses principes actifs est plus ou moins solvable selon les techniques.

Pour faire bref et concis :

l’eau extrait les sels minéraux, les vitamines et les flavonoïdes.

L’alcool extrait les alcaloïdes, les hétérosides.

L’huile végétale (ou la glycérine), elle, permet d’extraire les flavonoïdes comme l’eau, mais aussi les phénols !

Du coup j’adore les vins et liqueurs médicinales parce que sur une alcoolature à 20 ou 30° vous avez de l’eau, donc on récupère vitamines, sels minéraux et flavonoïdes mais aussi de l’alcool du coup vous avez quasiment tous les principes actif d’une plante, racine ou fleur mis à part les phénols.

En plus les vins médicinaux c’est quand même beaucoup plus fun que les infusions non ?

Conseil de lecture :
250 remèdes naturels à faire soi-même du Dr Claudine Luu – chez votre libraire OU sur Amazon il est jolie, pratique et bien fait.
ACHETER LA GLYCERINE VEGETALE BIO – le flacon de 100ml AB

Principes de bases des remèdes naturels

Je ne vais pas vous donner un court d’herboristerie ou de pharmacologie mais on va revenir sur quelques fondamentaux et principes généraux. Bien sur ce n’est pas fait « dans les règles de l’art » et les puristes vont hurler, le puriste aime hurler.

La qualité de vos légumes et aromates doit être la plus correcte possible. Alors même si ce n’est pas une panacée je vous conseille d’acheter des légumes (et le reste) avec le label AB ou à défaut de VRAIMENT connaître votre producteur. Cette partie n’est pas forcément évidente, donc achetez biologique.

Pour les vins médicinaux ou les liqueurs, même combat. Du vin si possible d’appellation NATURE ou, à minima, AB. On réduit les polluants au maximum. C’est d’ailleurs un des principes de base d’une hygiène de vie correcte.

Que ce soit pour les vins médicinaux, les macéras huileux ou les infusions et décoctions ils ont accompagnés avec succès l’humanité et les mammifères en général depuis l’aube des temps mais ils ne sont pas dieu !

Donc n’oubliez pas que la maladie fait partie de la vie (je sais c’est contrariant) et que le premier artisan de votre santé c’est vous ! De plus, à chacun son métier ! Votre pharmacien, normalement, peut vous aider en première intention. Vous avez aussi maintenant une ribambelle de thérapeutes classiques ou complémentaires à votre disposition donc … consultez un professionnel !

Articles en relations :
Les remèdes naturels, comment bien les choisir.
Feuilleter la catégorie PRATIQUES DE SANTE

quels legumes d hiver manger

Ces déchets qui vont vous soigner

Passons à la partie pratique. Quelle plante de mon quotidien je peux utiliser pour me soigner ou du moins améliorer mon hygiène de vie ? Comment mes épluchures, les parties que je jettent peuvent elles me servir ?

Conseil de lecture : Un incontournable de la phytothérapie « à la maison » Se soigner par les plantes, les fruits… du Dr VALNET – chez votre libraire

La liste que je vous propose est non exhaustive et si vous en voyez d’autres je suis preneur !

Abricot – la vitamine B17 – préventif

Je ne vais pas développer plus que ça. Un article entier est consacré au noyau d’abricot et à la vitamine B17. Ca marche aussi avec les noyau de prune, de cerise et tous les noyaux avec une amande.

Le cyanide d’hydrogène, un des composants de cette vitamine, est potentiellement anti cancérigène. Alors attention, pas de méprise, ça ne remplacera pas une chimiothérapie mais par contre en préventif … Sachant que prévenir la maladie n’est en aucun cas une garantie d’absence de la maladie !

Artichaut – votre foie adore ses feuilles

Un de mes chouchous parmi les plantes du marché. Ce sont les feuilles que le primeur laissent sur la tige qu’il faut consommer. C’est donc super simple à utiliser. Je ne vous conseille pas d’en faire une alcoolature. Par contre vous pouvez le faire sécher pour le boire en infusion. Absolument infâme gustativement l’artichaut est une plante majeure pour le duo Foie / Vésicule.

ATTENTION à éviter si vous avez des calculs biliaire !

Au menu de l’infusion de feuille d’artichaut (famille du chardon) : Il stimule la formation et la sécrétion de la bile (Cholérétique) et la régule. C’est un puissant hypocholestérolémiant en même temps qu’il fait baisser vos tryglicérides. C’est un cardio protecteur et un antioxydant majeur… Et ça ce n’est que pour ses propriétés majeures !

Donc c’est pas bon, mais c’est bon !

Asperges – drainante mais … préventif

On va utiliser les queues d’asperges, la partie dure qui finit en général à la poubelle. Si vous avez un extracteur de jus, vous faites blanchir vos queues (c’est ambigüe ça) et ensuite vous les passez à la machine. Vous récoltez le jus et le stabilisez avec 30% d’alcool à 45° ou vous l’embouteillez et le conservez au frais.

Si vous n’avez pas d’extracteur. Préparez une infusion en plongeant vos queues d’asperges à froid, comme pour le romarin ou la cannelle. Faites infuser 30 minutes et choisissez comment le conserver. Vous pouvez aussi boire le jus d’asperges sur 24h. C’est pas super bon…

Les reins sont la zone d’influence de l’asperges : Elle draine les reins, la vessie et le foie. L’asperges est donc un diurétique majeur. Elle rentrait d’ailleurs dans le sirop des 5 racines. Elle fluidifie aussi les cathares, muscosités bronchiques et a une action sur la rate en la désenflammant.

L’asperge a un taux élevés d’acide urique. Elle peut donc aggraver les problèmes comme la goutte, les cystites, l’arthrose ou les calculs rénaux

Café – le gommage pour pas cher – beauté

Vous avez une nespresso… Ben c’est con pour vous ! En plus de payer votre café matutinal 3 fois plus cher que mon café en grain et de polluer la planète vous n’aurez pas votre marc qui est si précieux aux cartomancien.ne.s et à celles et ceux qui veulent faire disparaître leur vergeture !

Garder le marc, c’est à dire faite votre café et récupérer le café déjà passé. Mettez le sur un gant et …. frottez maintenant ! Vous aurez un gommage doux qui en plus retend les fibres de la peau. Bien sur vous prendrez la douche après en finissant par le fameux jet d’eau froide.

Je vais passer sous silence les effets positifs du café BIOLOGIQUE et du café vert sur la santé. Bien sur il doit être bu avec MODERATION (n’est ce pas…. suivez mon regard). Je vous laisse chercher, gogol est votre ami (enfin il parait).

Cerise – la tête et la queue

On connait le fruit du cerisier. Source importante de vitamines, d’oligoéléments, d’anti oxydants et sa production de mélatonine entre autre. Mais la queue de cerise est pas mal non plus. Vous la préparerez en infusion comme le romarin. C’est à dire départ à eau froide jusqu’à frémissement, on couvre et on laisse infuser 30 minutes.

La queue de cerise à une action importantes sur tous les troubles et affections des voies urinaires (goutte, cystites, coliques néphrétiques). Son effet laxatif est génial sur les constipation. En plus c’est bien plus doux pour votre intestin que les sels de nigari ou le chlorure de magnésium. La queue de cerise facilite la diurèse, l’évacuation de l’eau et des déchets. Elle est géniale dans l’aide à la perte de poids

Choux – Le pansement gastro intestinal

Vous savez les grandes feuilles de choux vert. Les premières, celles que l’on jette parce qu’elles sont moches et dures à la mâche. Et bien gardez les si vous avez l’estomac sensible ! Enlevez la nervure centrale et soit vous les utilisez fraiches quand c’est la saison. Soit vous en faite un jus (voir Asperges pour la conservation). Soit vous les réduisez en purée ou à plat et vous les mettez au congélateur. Ca marche moins bien mais à défaut…

En cataplasme : pour les rhumatismes, les douleurs articulaires, les plaies et autres ulcères, les cathares bronchiques. Avec la pâte ou les feuilles faites un cataplasme et laissez poser au moins deux heures. A répéter 3 à 5 fois par jour. Je sais ça marche moins vite que doliprane mais ça défonce moins votre corps aussi.

En interne : le jus de feuilles de choux vert, à raison de 100ml par jour (1/4 de choux) va lutter contre les gastrites, les ulcères de l’estomac et les oesophagites. Alors ok 1/4 de choux c’est beaucoup mais si vous avez quelques petites bouteilles dans la cave ça va vous permettre de faire passer la brûlure d’estomac surprise.

Et surtout à manger ! Je vous laisse chercher sur ne net. Il y a énormément d’étude sur les vertus des choux notamment en tant que prébiotique, génial pour vos intestins

Fenouil – les coliques du nourisson

Souvent utilisé pour ces graines on peut aussi faire un jus avec les feuilles moches du bulbe. Hop centrifugeuse et c’est parti ! Vous pouvez aussi, avec les même grosse feuilles extérieures du fenouil faire une décoction (voir cerise et asperges).

Le fenouil a un effet connu et important sur les coliques du nourrisson ou du jeune enfant. On peut aussi l’utiliser en cas de ballonnement, même chez l’adulte. Sa capacité expectorante est également reconnu. Le bulbe a un fort effet diurétique, très utile en cas de rétention urinaire. Le fenouil rentre dans la composition du sirop des 5 racines

ATTENTION à ne pas consommer plus d’une semaine

Allergie aux céleri, coriandre, aneth & co

Oignons votre intestin les aime plus que le romantisme

C’est valable pour l’oignon mais aussi pour l’ail, les échalottes et autres poireaux. C’est juste génial en tant qu’anti oxydant et leur consommation régulière en fond un super allié anti vieillissement et anti cancer (surtout intestinal et ovaires). Le hic c’est que manger la cibe, l’oignon ou l’ail cru est une tradition qui se perd. Pourtant c’est super bon une tranche de pain un peu dur, de l’ail en masse et un gros filet d’huile d’olive !

Comme le but ici c’est de parler des déchets je vous propose de sortir votre centrifugeuse, de mettre vos pluches d’oignon et vos vert de poireaux à tremper 24 heures puis d’en faire un jus. Pour le conserver vous le stériliser ou vous faites un sirop ou une alcoolature. C’est juste infâme mais c’est excellent pour la santé.

La consommation de légumes de la famille des alliacés diminue le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques

Ce sont aussi des anticholestérolémiants et ils diminuent les tryglicérides.

Leur action sur les maladies cardio vasculaire est aussi importante en faisant baisser l’agrégation des plaquettes.

L’ensemble rentre dans les propriétés anti oxydante et anti radicaux libre des différents membres de cette grandes familles pas sexy mais super efficace. En plus une cuisine sans oignons ou aïl… allez bouffer au mac do !

Pommes – l’émollient phénoménal

C’est un peu comme pour l’oignon. JUSTE GENIAL ! Mais pour ça il faut impérativement des pommes biologiques ! J’ai habité 6 ans à coté de pommiers industriels… je n’ai plus mangé de pommes pendant 10 ans !

La quercétine et la catéchines de la pomme en font un super anti-oxydant et un anti cholestérolémiant hors pairs. Pas mal déjà ! Mais en plus son action émolliente apaise le corps, diminue de manière douce mais efficace toute les inflammations, surtout intestinale et cutanée. Enfin, les pommes c’est bon mangez en, disait JCVD, la preuve. Notre pomme diminue les risques d’AVC de 52% et protège nos cellules grises !

Les déchets de la pomme c’est quoi ? La peau, oui y a des fous qui l’enlève et le trognon. Et bien on va simplement en faire une purée qu’on va mettre au congel une fois passé au tamis. Les épluchures de pommes vous pouvez les mettre à macérer 40 jours dans un vin et en boire un petit peu de temps en temps.

Pommes de terre – la fin des ulcères gastriques

Oui la patate c’est bon ! Je le cris je le hurle ! Mangez des patates ! Surtout frites avec plein de sels ! Non je déconne, ça c’est pas top en vrai. Trêve de couillonade (Comme disait Pasqua) Le jus de pommes de terre est juste génial sur les brûlures d’estomac et les gastrites !

PAR CONTRE C EST JUSTE DEGUEULASSE !

Pour faire simple : il faut extraire le jus de la patate crus … et le boire ! Pour moins souffrir vous pouvez mettre un peu de sauce soja ou du gingembre m’enfin vous serez pas chez Ducasse quand même !

Pour rester dans le thème des épluchures qui soignent vous pouvez utiliser la peau pour culotter vos poëles en acier. Mais aussi en compresse sur les gencives douloureuses ou enflammées. Pensez aussi à voir votre dentiste …

Poireau

Voir les oignons

Vous connaissez les vertus des mauvaises herbes ?

Car ce n’est pas fini ! Vous avez aussi une quantité hallucinante de « mauvaises herbes » qui poussent sur les talus, le bords des routes et même sur votre balcon ou dans votre jardin. Mais c’est une autre histoire et ça me donnera l’occasion d’y revenir.

Avouez que la nature, malgré tout le mal que l’on se donne pour la fracasser n’est pas rancunière ! Alors changer de vie, changer de regard sur le monde et changer notre monde tout court ça passe aussi par des petits gestes du quotidien et surtout par une sortie du « tout achat ».

Vous pourriez croire que toute ces « recettes de grand mère » sont anecdotiques mais pas du tout. Des médecins de campagne et actuellement les thérapeutes de Médecins sans frontières se servent de ces recettes du quotidien. Juste à titre d’exemple le fameux DESMODIUM que l’on donne maintenant quasi systématiquement en chimiothérapie est une recette traditionnelle africaine, c’est l’équivalent du chardon marie qu’on rase sur nos bord de route au printemps … Avouez que c’est pas mal pour une mauvaise herbe.

Cet article a 1 commentaire

  1. Merci pour ce super article! pour le gommage, perso, je me fait un petit bol avec le marre de café, un peu d’huile et une bonne cuillère de miel, pour les peaux fragiles c’est plus sympa 😉 s’il vous en reste un peu au fond du bol, vous pouvez l’appliquer sur vos cernes, en douceur, qq minutes le temps de vous faire le gommage, ça donne un coup de fouet au regard.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Epluchures et légumes du marché, des trésors de santé
Photo by Syd Wachs
×

Panier

5 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez5