Conte d’un soir au pas de ma porte

Conte d'un soir ou le coeur déborde. Ces soirs ou le ventre se noue et ou la tête se déverse en flots amers et tristes, déferlantes d'apitoiement et d'impossible. Flipette et prise de tête, voici une conte d'un soir ou j'ai osé aller voir au pas de ma porte la vie qui continuer malgré l'absurde et l'incongrue, malgré ma folie qui s'acharner à m'étourdir. Conte d'un soir malgré tout ça. Toc toc ! Qui frappe à ma porte ? Toc ,toc, toc… Tu frappes à la porte. Qui est-ce dans cette lueur du soir ? Qui vient crier ce drôle de répertoire ? Je reste accrochée à ma bête, me voilà bien flipette ! Mon œil ne peut résister… Il doit regarder ! Fantassin…

0 commentaire

Ballade au coeur des Hêtres. Poésie et musique.

Une ballade musicale au coeur d'une superbe forêt d(e) "Hêtres", faite en octobre de cette année. Au coeur de la 5ème saison, se promener seul dans cette lumière si particulière des géants fragiles. Se retrouver, un peu, se retrouver un peu plus humain, un peu moins homme. La pluie doucement m’enveloppe et m'emporte dans mes songes. Les pieds se mettent en quête d'une "ballade" au coeur de la mer d'or et de feu. Le son délicat de la guimbarde relie ma vie à la belle endormie. Fil ténu et tendu, arpèges approximatifs et "vogue à l'âme", je navigue sur les flots et m'oublie au son de l'O. Ballade au coeur des Hêtres, le songe m'emporte. si la vidéo ne s'affiche…

1 commentaire

Intérieur – dessin du jour

Fermer les yeux, Revenir au centre et respirer, Faire une pause dans notre agitation, Respirer, Écouter le brouhaha de notre dialogue intérieur, Et faire un pas de côté, Le pas de côté qui va nous extraire de nos préoccupations stériles, Respirer, Notre corps sait le faire si nous le laissons tranquille, Inspire…...Expire……Inspire…... Il n’y a que l’être humain pour réussir à détraquer une mécanique si bien huilée, L’intérieur est là, toujours, Il patiente, Aller à la rencontre de nos sensations, de nos émotions, de nos pensées, Et les accepter,  Les laisser s’écouler, Ne pas s’y engloutir, ne pas s’y vautrer, ne pas les amplifier, Juste les écouter et accepter, Ne pas leur donner plus d’importance qu’elles n’en ont, Respirer et…

0 commentaire

Suivre son étoile, la perdre et se retrouver

Figer un rêve, cristalliser un désir à le rendre inflexible ? ...Ou prendre une direction, simplement, suivre un chemin, voir où il nous mène, pour se laisser surprendre ? Mais qu'est-ce qu'on nous apprend ? A croire que c'est ça ou rien? Que rêver c'est bien, mais qu'il ne faut pas trop rêver quand même! Retour sur un rêve qui n'en est plus un. Un rêve qui par extension est le tien, le sien, le leurs.  Un rêve devenu illusion, un rêve revenu de sa mort pour ne plus être l'arrivée, mais une direction.   J'ai toujours su J'étais devant ma fenêtre, j'avais 8 ans je crois. Elle était là, dans le ciel de la nuit, brillante, énorme, et je…

0 commentaire

Moi mes souliers ont beaucoup voyagé

Il y a peu la Miss Françoise Colliot postait un article sur l'art de la chausse moderne et l'aberration d'une mondialisation stérile et imbécile. J'allais lui répondre quand je me suis soudain pris au jeu et me suis autorisé à quelques révélations pour le moins personnelles et qui peuvent sembler vision d'horreur pour certains ... poke Emmanuel C. De fil en aiguille le commentaire est devenu une histoire, issue de faits réels, en fait carrément vrais. Alors un petit sourire quand même un peu grinçant avec en fond sonore la chanson de Felix Leclerc qui a berçé mon enfance. Moi mes souliers ... Grand fan des tenues vestimentaires et acheteur compulsif de chausses de tout poil aux formes variées et…

3 commentaires

Le diable s’habille en tutu rose

Dieu, Diable et moi émoi ... Une image dans ma tête, un sentiment dans mon cœur, je revois ce diable espiègle et farceur qui gracieux et sourire aux lèvres danse un ballet vétu d’un tutu rose. Poésie humoristique le temps d’une méditation, sentiment de cette facette qui m’habite. Une vision incensée mais qui me garde vivante et plus folle que jamais aujourd’hui. [no_toc] Une valse à 1000 temps La rencontre qui a suivi était d’autant plus sympa. Je le voyais danser en moi, virevolté avec désinvolture en tutu rose ! Enfin libéré, enfin il pouvait s’exprimer ! Il avait juste envi de danser en tutu, de s’amuser, de se mouvoir, de rire et de retrouver de l’espace sans être jugé. Le diable…

0 commentaire

La dernière Danse, texte et photos +16ans

La dernière Danse, notre vie. Notre vie, celle là, celle qu'on peut toucher du doigt, celle de Renaud, de Charlie, de Karim, Ajay ou Guenièvre prendra fin. Demain, dans 10 minutes, dans 50 ans, peu importe, cette vie, cette danse prendra fin. C'est une des rares certitudes que nous avons. Shakespeare disait que nous étions tous des acteurs et que la vie était le théâtre. Don Juan Matus parle de la vie comme d'une arène. Torero. J'ai une âme de danseur, j'en ai même fait une façon de marcher. Moitié Quasimodo, moitié Funambule. Toujours prêt à tomber de son fil. Créant des Hoooo et des Haaaa en fonction de l'inclinaison de mon bassin, du chaloupé improbable de mes gambettes qu'on dit…

1 commentaire
×
×

Panier