Chapitre 1 : « Oui il est temps à nouveau, oh temps à nouveau, de prendre le temps à nouveau !…  » et nous jeter à l’eau ! J’adore ce morceau de Jean Louis Aubert. Et en effet, vous le verrez avec la nouvelle lune qui arrive : il est temps de voir, faire, penser, agir autrement. Il est temps de se mettre à l’envers pour, PEUT-ÊTRE, vivre enfin à l’endroit.

tarot zen osho

Il me semble judicieux, en ces jours étranges (Saez), de se poser une seule question : ne nous serions-nous pas légèrement fourvoyés dans la semoule depuis 7000 ans ?

Depuis l’invention de l’écriture, premier pas de l’histoire moderne, avons-nous réussi les grands défis de l’humanité ? Avons-nous réussi à faire disparaître la pauvreté physique, mentale, émotionnelle et autres ? Les victimes et les bourreaux sont-ils moins nombreux ? Nous sommes nous affranchis des dogmes et des croyances castratrices ? Depuis cette époque, sommes-nous en vérité plus évolués que la plèbe romaine ? Notre Iphone et notre grosse voiture de 180 chevaux nous ont-ils rendus plus sages ? Plus… humains ?

Perdre pour recevoir, changer notre point de vue

La vision nouvelle demande un sacrifice… Rassurez vous, ce sacrifice n’est pas énorme. C’est celui de nos illusions et par dessus tout nos croyances sur ce que nous sommes (ou ne sommes pas) et sur ce qu’est ou n’est pas Le Monde.

Facile, non ? Simplement accepter que l’humain n’est qu’un élément de la vie parmi une multitude.

Les dinosaures et leurs 20 tonnes moyennes ont été balayés en quelques millions d’années. L’homme et ses 80 kg moyens, tablettes et pot de nutella inclus, disparaîtra en combien de temps au rythme actuel ?

Le sacrifice de la vision nouvelle, c’est ce qui est conté dans les légendes d’Odin, le Chaman Divin, quand il sacrifie son oeil gauche en échange de la connaissance des Runes.

La carte du Pendu dans le tarot de Marseille, ou celle de la Vision Nouvelle dans le tarot d’Osho, nous demande de sacrifier notre vision illusoire du monde en échange de la Co-naissance profonde.

La perte d’un oeil métaphorique, la perte de notre vision binaire va changer DÉFINITIVEMENT notre perception du monde. Nous allons passer d’une perception duale du monde, bien versus mal, jour versus nuit, à une vision unifiée. Nous avons peur de perdre alors que nous allons gagner la capacité de voir Yin / Yang et au delà !

Avons-nous la volonté de faire ce dernier pas ? En aurons-nous le courage ?

Attention : Une fois ce sacrifice fait, aucun chemin de retour n’est possible. La lame suivante est « celle qui n’a pas de nom » ou « La Transformation ». Alors prenons le temps de nous poser vraiment la question avant de faire le grand don. Quel est ce don ? « Juste » celui de la suprématie de notre égo, l’abandon de notre propre importance et l’attachement à notre histoire personnelle.

Accepter de disparaître en tant qu’humains, qu’hommes, femmes, victimes, bourreaux, gentils ou méssants pour ENFIN nous redresser et devenir ce que nous sommes réellement, des Êtres VIVANTS !

DÉTERMINATION, action !

Renaud

Page blanche

Chapitre 2: Les outils du défi

Un peu de musique, c’est toujours bon à prendre, non ?

And now THE défi of the week

Voir les choses autrement, c’est un peu, beaucoup, l’idée de ce site, n’est-ce pas ? Et pourtant, on lit, on écrit, on blablate mais sommes-nous réellement sortis de ce système binaire ? C’est bien, c’est mal, c’est réussi, c’est raté, c’est un gentil, c’est un méchant…

Et cette chose à abandonner pour laisser autre chose émerger… On ne peut pas voir autrement si on ne fait pas la place, si on ne fait pas le vide pour que quelque chose d’autre puisse naître et grandir.

Et le grand truc qui nous rend fou, c’est qu’on abandonne quelque chose mais on ne sait pas pour quoi, on ne sait pas ce qui prendra la place, on doit d’abord faire le grand saut, accepter le mystère, accepter le vide sans promesse, sans sécurité. Warning : Aucune négociation n’est possible! Toute tentative vous ramènera au point  de départ !

Alors ? Oserez-vous ? Oserez-vous abandonner quelque chose cette semaine ? Petite ou grande, matérielle ou pas, simplement quelque chose auquel vous vous êtes attaché mais que vous gardez soit par peur du vide, soit par confort, soit par contrôle ou encore peur du lendemain.

Attention, l’idée c’est d’abandonner quelque chose et que ça vous coûte ! Et cela peut prendre toutes les formes que vous souhaitez. Certaines seront peut-être plus faciles que d’autres. Cela peut être un objet, un précieux qui vous ramène à une autre époque, qui vous rappelle ce que vous étiez il y a très longtemps. C’est une sorte d’objet « ancre » mais qui vous maintient dans une définition de vous passée, qui n’a plus lieu d’être. Oserez-vous jeter cette idée de vous, récupérer l’énergie associée et ressentir que vous n’êtes plus ça puisque vous ne pouvez être qu’une seule chose, ce que vous êtes là, maintenant.

Vous pouvez aussi abandonner un comportement, une croyance, laisser partir une personne… Le tout est de le faire en conscience et de comprendre ce que le fait de jeter un objet ou un comportement nous demande. Prenez le temps de choisir et ensuite créez vous votre petit rituel pour acter la fin de cette chose, de cette définition de vous, du monde. Jetez l’objet (livre, bijoux, souvenir, cadeau, habit, caillou, etc…) à la poubelle, à la mer, donnez le ! Ou écrivez votre croyance, quelques mots qui expriment ce que vous souhaitez abandonner, calez vous, respirez, et aussi jetez le, brûlez le, faites ce qui a du sens pour vous ! Et remerciez pour tout ce que cela vous a apporté.

Et ensuite, observez et tenez bon. Vous pouvez même demander un coup de main ! Regardez ce qui se passe en vous, ce qui se passe dans votre vie et laissez faire. TOUT VA BIEN !

Laurence

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans.
J’anime des conférences / rencontres en essayant d’amener chaque fois un autre regard, une autre manière d’être et de vivre le monde qui nous entoure.
Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l’harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

La vision nouvelle, il est temps à nouveau !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier