Le Tarot est taquin ! Le fabuleux hasard tout autant. Du coup cette semaine on a encore droit à la carte de LA SCHIZOPHRENIE dans le tarot d’Osho. Il semblerait qu’il faille remettre une couche car vous adorez vous sentir tiraillés entre deux mondes. Et oui, quel bonheur de passer d’une vérité absolue à une mécréance totale. Haaa, la joie ineffable de faire des dieux, des idoles de pacotille et des héros de papier pour ensuite pouvoir les répudier parce qu’ils ont dit la phrase qui ne vous a pas plu ou culbuté, avec consentement, quelqu’un qui n’est pas vous.

Mais il y a des petits plaisirs coupables qu’il serait bon de perdre, et c’est ce que veut nous faire comprendre le retour du 2 des épées aka le 2 de la maîtrise du mental, la SCHIZOPHRENIE.

La schizophrénie, accepter le sacrifice sur le chemin

Pour éclairer un peu la carte de la SCHIZOPHRENIE, je me suis permis de tirer une seconde carte. POF ! Le 3 de la maîtrise du mental, à savoir L’ISOLEMENT. Ah ben nous voilà bien. La suite logique de la SCHIZOPHRENIE est donc l’ ISOLEMENT ? Ca semble évident ! Comme semble l’illustrer la carte du 2 de la maîtrise du mental, choisir la falaise rouge ou la falaise verte paraît être inévitable. Il va donc falloir nous couper d’un pan entier de nous-même.

Mais est-ce si sûr ? Pourquoi faut-il choisir ? Parce que la majorité l’a dit ? Moi je veux pas choisir ! Moi je veux tout avoir et rien lâcher ! Et puis d’abord, choisir entre quoi et quoi ?

Vous voyez déjà le petit moteur du mental qui se met en route. Rappelez-vous, LA SCHIZOPHRENIE comme l’ISOLEMENT sont dans le domaine des EPEES, du Mental. Mais il est toujours intéressant de chercher si une autre solution que le choix binaire n’est pas possible.

Un petit peu de musique pour nous accompagner

Découvrez le tarot :
à lire – Le tarot des imagiers du moyen-âge
à vivre : Le tarot de MarseilleLe tarot d’Osho

La Schizophrénie ou la naissance du dualisme.

Le choix et le sacrifice qui semblent nécessaires pour sortir de LA SCHIZOPHRÉNIE semblent être de renoncer à une des deux falaises. Apparemment il nous faut abandonner des principes de vie, des croyances profondément enracinées ou, encore plus profond, le renoncement à une partie de notre Être profond pour retrouver la Paix illustrée dans la carte L’EVEIL.

A l’image de JCVD, nous pouvons nous détendre, travailler comme des acharnés et trouver dans le statu quo une solution de vie. Mais voilà, dans cette posture le monde est quand même franchement limité ! C’est pratique pour faire ses besoins mais aller au cinéma se révèle être une autre paire de manche !

Il semble qu’on ne puisse pas avoir de pluie sans humidité ! On ne peut pas VIVRE, EXISTER et rester dans l’utérus maternel ! Que ce soit celui de notre mère ou de La Mère. La vie, de par la dualité intrinsèque qu’elle porte en elle, demande de lâcher pour prendre, perdre pour obtenir.

La vie est mouvement ! La vie est une succession de phases et de paliers. Comme dans le tarot, chaque pas dans une direction nous éloigne de notre lieu d’origine. Chaque pas dans nos vies, que ce soit au plus simple niveau ou dans les hautes strates de l’Eveil, demande de sacrifier quelque chose.

Le tarot, une voie aux multiples chemins.

Je n’ai jamais pris le temps de vous en parler mais justement, cette répétition de LA SCHIZOPHRENIE me permet d’aborder une partie de la sagesse des tarots. Les tarots, à l’image de tout ce qui est vivant, sont une voie contenant en elle une multitude de vérités/chemins. La Vie contient en elle une multitude de chemins tous aussi véridiques et aussi factices les uns que les autres. Vous pouvez aborder le tarot, ou tout autre « art », dans un sens, dans l’autre, de manière linéaire ou selon un choix « arbitraire ». Chaque fois vous découvrirez un chemin totalement vrai et qui, en même temps, est une totale illusion.

IMPORTANT : ce chemin a une réalité tangible pour celui qui sait Voir. Il ne s’agit pas d’un concept mais bien d’un chemin mental, physique, énergétique et émotionnel qui serpente jusqu’aux sources du vivant.

Mais alors il n’y a ni bon ni mauvais chemin ? Comment choisir entre la falaise verte ou la rouge ?

Mais faut-il vraiment choisir ? Et, toujours la même question, ce choix doit-il être binaire ? Ce sont là les premiers pas de la schizophrénie du chaman. Il fait ce qui doit être fait sans pour autant vouloir le faire. Il agit comme si, en sachant qu’au fond tout cela est factice. Car seule la Mort est fixité, et encore.

L’exemple de la suite linéaire EVEIL > SCHIZOPHRENIE > ISOLEMENT est un exemple de chemin de lecture du tarot. C’est une possibilité parmi une multitude d’autres.

L’As des Epées

La première carte de la maîtrise du mental du tarot d’OSHO est l’EVEIL. Pax Bouddha, la paix bouddhique. Nous savons sans en avoir conscience que toute chose est en nous et que nous sommes en toute chose. Nous contemplons l’unité originelle, notre individualité ne tient qu’à un fil, celui du Mental Supérieur (Uranus toujours). Il n’y a pas de jugement de valeur, les éléments intérieurs et extérieurs ne sont séparés que par le fil de nos sens. Abstrait & Matérialité sont deux facettes du même Tout, l’UNI-VERT.

Le deux des Epées

La seconde lame, LA SCHIZOPHRENIE, voit notre mental s’alourdir, l’incarnation fait son oeuvre. Abstrait et Matérialité se séparent et se localisent. Il y a le rêve et le réel, les notions de vrai et de faux prennent forme. L’UNI-VERT n’est plus source d’harmonie et de paix. La vie nous demande de constater que Yin et Yang émerge d’une énergie commune qui pourtant les sépare.

Accepterons-nous cet état de fait ? Accepterons-nous la nécessaire séparation, tout en gardant, en conscience, que l’Unité demeure au-delà des apparences ?

Le trois des Epées

Enfin, la troisième lame de la maîtrise du Mental d’OSHO fait apparaître ce qui est inévitable et qui constitue un passage obligatoire à toute vie, L’ISOLEMENT ! La Fusion contemplative de l’EVEIL est maintenant bien loin. La lame illustre la larme d’Or qui coule dans le Coeur Conscient de celui qui se souvient du Tout. Attention, ce n’est pas un souvenir du Mental mais bel et bien une conscience hors des mots (maux), qui Sait sans connaître.

L’Isolement, la nécessaire séparation du Tout, peut engendrer froideur, tristesse, amertume et autres névroses. Mais la larme d’Or est toujours là. Etoile de cette unité qui est dans toute chose.

La Schizophrénie sur le chemin du chaman

Pourtant, chez certains d’entre nous, ce choix binaire, qui doit être fait momentanément, n’est qu’une possibilité. Rappelez-vous que les tarots sont, à l’image de la vie, des chemins. Un chemin peut se prendre dans un sens mais aussi dans l’autre. La Porte permet de passer dans un sens et dans l’autre puisque pour l’Unité, dedans et dehors, tangible et intangible n’ont pas de sens.

La question du choix et du sacrifice semble essentielle dans la carte de la SCHIZOPHRENIE. Pourtant le choix n’est toujours que relatif. C’est ce que nous sommes censé avoir saisi lors de la première lame de la maîtrise du mental, L EVEIL.

« tout est dans Tout ». Une bien belle phrase, facile d’accès, qui malheureusement se limite bien souvent à de la philosophie, un concept, et ne devient que trop rarement une prise de conscience. Le Pèlerin / Chaman des temps modernes doit faire son grand voyage, sa longue marche. Il doit partir ET revenir.

Le sacrifice initiatique

Sur le chemin du pèlerin, le 2 du mental, LA SHIZOPHRENIE, est le signe d’un début. C’est le moment où vous sortez de la Matrice et où le choix, le sacrifice, semble vous arracher les tripes. Il faut sacrifier un souvenir, une habitude, une relation, un travail. Vous aurez toutes les autres cartes de la Maîtrise du mental pour vous apitoyer et vous endurcir.

Une fois arrivé au Roi des EPEES, la REPRESSION dans le tarot d’OSHO, vous pouvez en rester là. Vous serez dur comme de la pierre, dans un contrôle et une fermeture absolus face à la Vie qui n’est que mouvement.

L’illusion de pouvoir et de contrôle sera quasi totale, la larme d’Or ne se verra plus.

C’est à ce moment-là que la leçon acquise dans LA SCHIZOPHRENIE doit intervenir. Rappelez-vous quand vous étiez proche du Tout, de l’Eveil. Rappelez-vous que vous avez choisi une seule des deux falaises. Ce choix, ce sacrifice momentané était nécessaire pour faire votre expérience existentielle, pour exister. Mais LA REPRESSION est-elle vraiment nécessaire ?

Le sacrifice de retour

C’est le second sacrifice que fait volontairement le pèlerin. Sacrifier son choix de départ et l’illusion du pouvoir pour REVENIR vers la source. Le chemin peut alors aller très vite mais vous devrez repasser par toutes les phases déjà vécues.

Dans le jargon de Castaneda, c’est ce qu’on nomme la RECAPITULATION. C’est le long chemin de retour du Chaman vers sa tribu, vers sa source. La quête de vision ne s’arrête pas au Roy des EPEES. Il faut encore ramener ce qu’on a trouvé ! La chasse se finit quand le chasseur / Pèlerin ramène le gibier, pas quand il l’a tué !

Alors le Pèlerin fait demi-tour et retrouve ses vieux fantômes : la morale, la politique, la douleur, le jugement, l’Isolement et enfin, la SCHIZOPHRENIE.

Le chaman, passerelle entre les mondes

C’est à ce dernier pas que le chaman s’arrête. Il est de retour dans son « village ». Un temps variable, il sera au service des siens et au service de l’Esprit, en attendant le moment où il retournera à la première carte, à la source, l’EVEIL.

A ce moment-là, et contrairement à l’image de JCVD, le Chaman sera ICI et ICI. Le choix a été fait il y a longtemps. Le choix d’être incarné totalement, pleinement, jusqu’à la REPRESSION qui est le refus de toute magie. Mais ce choix, grâce à un travail sans relâche pour que notre Qi, notre Shen et notre Jing soient en harmonie, a pu être transcendé.

Les règles liées à la Vie, la séparation, le sacrifice sont maintenant totalement embrassées et aimées. TANGIBLE et INTANGIBLE, Rêve et « Réalité » ne sont que des facettes différentes d’une même pièce. Le fameux « tout est dans Tout » est au coeur même de notre vie.

Mais ne vous méprenez pas, le CHAMAN MODERNE ne prend pas le monde du Rêve pour le monde « Réel », il leur donne simplement la même importance. Il accepte que certaines choses se comprennent et se font avec un marteau tandis que d’autres demandent de Rêver une musique stellaire. C’est cette équanimité entre toutes choses qui lui permet d’être vraiment ICI et ICI, au coeur de la Passerelle entre les mondes, au coeur de lui m’aime.

L’unité de l’EVEIL n’est pas encore accessible. Cet EVEIL est un état TOTAL que nous retrouverons au moment de la dernière Danse. Mais pour l’Instant nous sommes ici, entre tangible, par notre Corps, et intangible, par notre Esprit.

Laisser un commentaire

un × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier