Exclu, être exclu ou s’exclure: j’y vois une tonalité mélancolique et aussi le calme de quand on se détache des situations désagréables. Donc j’ai usé du mineur et du majeur en alternance.

Deux ambiances se côtoient, si différentes et pourtant tellement complémentaires!

Les mêmes accords qui jouaient mineur, et du coup un peu froidement et mélancolique, deviennent majeurs, entraînés par la ronde mélodique qui danse sur les harmonies majeures. C’est relaxant de se retrouver exclu par moment!

Cet article a 1 commentaire

  1. J’adore !!! C’est excellent les changements de ton ! les glissades d’un monde à l’autre c’est exactement ça ! T es trop fort !

Laisser un commentaire

1 + 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier