Mais qu’est ce donc que tout ça ? Voilà l’histoire : Enfant, lors d’un voyage en Tunisie, des chameliers m’auraient bien échangée contre quelques chameaux. Et j’ai déroulé le fil de cette histoire. En route pour un petit conte personnel en mode « Et si » :

J’ai imaginé mes parents totalement emballés par cette idée et repartant dans notre super 4L avec ma sœur et un chameau dans le coffre. Bon oui, il aurait fallu découper le capot à l’ouvre boite, mais ça aurait très bien marché, j’en suis sûre ! La traversé en bateau et le débarquement à Marseille aurait été super drôle aussi, mais moins que l’arrivée dans leur petit village au milieu des champs d’abricotiers et de lavandes… Un bonheur à imaginer !

RIONS ! La vie est courte….et notre imaginaire est infini !

Le « et si » du titre est une Grosse référence à l’article de Mister Renaud « Et si… » l’uchronie au service de la vie, si vous ne l’avez pas lu, courez-y !

Alors quand j’ai pensé à cette histoire volontairement distordue, ça m’a vraiment fait rire toute seule et j’ai eu envie de la partager. Parce que comme le dit Renaud dans l’article pré-cité, on ne se sert du « Et si… » que pour regretter, pour nous bloquer, pour n’envisager que le pire et jamais le meilleur.

Autorisons-nous à jouer avec notre histoire personnelle au lieu de la ressasser. Mettons de l’uchronie dans nos vies et comme on l’a dit dans notre super article de la Nouvelle Lune du 02 Juillet (je sais c’est très très loin, mais c’est encore d’actualité)

RIONS LA VIE EST COURTE !

Cet article a 5 commentaires

  1. Hahaahha c’est ça que j’aime pouvoir imaginer l’improbable, pouvoir voyager dans des mondes que même Super Malesia Air Tour ne pourra jamais te proposer. Parce que l’imaginaire n’a pas de prix, pas d’empreinte carbone et que nos rêves d’Humain debout seront toujours plus fous et plus grands que n’importe quel film livré par zollywood.
    Comme souvent tes petits dessins n’ont l’air de rien, l’innocence, mais font voyager bien plus loin que tout les grands discours pompeux et pédant. C’est une joie cumulative d’avoir rencontré quelqu’un qui a un imaginaire aussi débile que le tient
    Au fait toi dans l’histoire ça ce passe comment avec le chamelier ?

    1. Ahah je vois que tu suis !!! Oui j’ai pas eu le temps de dire ce qui se passait pour moi et le chamelier ! D’abord, je parle couramment arabe et ça c’est top. J’ai mis à la mode chez les chameliers les couleurs, du coup plus de burqas noires ou bleu marine (
      ironie du sort 🙂 ) mais du rose fluo, du pistache et du orange abricot (ça c’est en rapport avec ma région natale et la culture des abricotiers !!!).
      Et j’œuvre aussi à la repopulation des arbres dans le désert (tache immense, y me faudra plusieurs vies) et au freinage de la population des humains en ne faisant pas le moindre enfant 😀

  2. Et si c’était maman qui était restée en Tunisie avec le vendeur de chameaux ? Je serait Arabe ?!
    j’adore ton histoire et surtout ton dessin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    اتيان

    1. Merci Étienne !!!! Ça me fait super plaisir ton commentaire !!! Et oui, tu serais arabe effectivement 🙂

  3. MDR ! comme quoi nos vies qu’on croit immuable ne tiennent pas à grand chose, un coup de coeur, un chameau …. Bon après connaissant la madre de Sido je souhaite bien du courage au chamelier qui l’aurait séduite … Elle est capable de faire un bouquet de rose des sables celle la !

Laisser un commentaire

huit − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier