YODA aurait pu dire “A la forme ton regard ne doit pas s’arrêter”. La culture Jedi c’est notre manière d’associer le fond et la forme. Nous sommes des enfants de la culture pop, populaire, nous pourrions la refuser mais elle est notre héritage et ce révèle pour celui qui sait Voir un formidable outil d’enseignement. Nos chroniques littéraires, BD, musique ou ciné et série parce que oui l’ESPRIT est vraiment partout ! Faut il encore vouloir le Voir.

Ralentir joyeusement et de façon dynamique!

L'humain déréglé par sa propre humanité croit aux vertus du relâchement physique et cérébral. Dans les métiers qui travaillent sur le corps et la voix, je veux dire l'art vocal, la danse ou la pratique d'un instrument, il n'y a pas de relâchement. C'est l'art de la verticalité. De l'axe debout. J'aime l'hiver : on peut ralentir ! Moins de choses à faire, c'est cool. En même temps, cela signifie-t-il de lâcher mollement les commandes ? Doit-on compenser les moments d'activité avec l'art de se vautrer au coin du feu ? Ou plus exactement, c'est l'art de la présence au geste corporel. Dans chaque action on y adjoint une conduite consciente. Qui n'est pas non plus du contrôle. On peut…

0 commentaire

Le silence uni de l’hiver

Le silence uni de l'hiver Le silence uni de l'hiverest remplacé dans l'airpar un silence à ramage ;chaque voix qui accourty ajoute un contour,y parfait une image. Et tout cela n'est que le fondde ce qui serait l'actionde notre coeur qui surpassele multiple dessinde ce silence pleind'inexprimable audace.

0 commentaire

Sapiens, de Yuval Noah Harari, 100 000 ans de suffisance

Cette semaine, on continue l'exploration de Sapiens, une brève histoire de l'humanité, de Yuval Noah Harari. Lors du dernier podcast autour de ce livre, on a parlé conditionnement. Et bien aujourd'hui, on va parler suffisance ! Et puis, bien ancrée la suffisance, vu qu'on se la trimbale depuis au moins 100 000 ans ! Et oui, c'est ça qui est formidable avec Sapiens. C'est qu'on découvre les racines de notre connerie, et ça ne date pas d'hier ! Allez, cette semaine, plongeons un peu plus avant au coeur de notre suffisance de Sapiens ! Une suffisance vieille de 100 000 ans pour Sapiens ! J'ai choisi, cette semaine, de vous lire le tout début du livre de Yuval Noah Harari,…

0 commentaire

Le sens du courant

Aujourd'hui, un extrait du livre de Barjavel "La faim du tigre". La totalité de ce livre est un petit bijou, à lire et à relire. Mais j’ai du choisir ! Tout au long du livre, il y est question de notre biologie, de notre quête de sens par la science ou la spiritualité. Barjavel ne nous donne pas à proprement parler de réponses. Il nous offre des questions et surtout le sentiment que rien n’est séparé. Et quelle poésie dans ce livre, un vrai bonheur ! Ses mots sont profonds et riches de sens. Non pas pour notre rationalisme mais pour nos cellules qui savent que tout est à sa place. Il fait le constat que nous nous sommes coupés…

2 commentaires

L’hiver, une invitation au voyage

Revoilà les improvisations au piano ! Une nouvelle façon de procéder : Au lieu de partir d'un tirage de carte comme support à improvisation, je choisirai à chaque fois un thème qui m'inspire selon le moment. Avec une autre méthode : faire une impro préparée. Au lieu de laisser les doigts imaginer une trame harmonique et mélodique, je me donne un cadre préalable. Je choisis quel chemin je vais emprunter pour l'harmonie du morceau. La trame est déjà faite au moment où j'improvise. Par dessus je laisse aller mon inspiration pour la partie mélodique. Cette semaine, je suis parti d'un poème de Verlaine pour l'ambiance. C'est cette ambiance qui a orienté le choix des harmonies. Comme on entre dans l'hiver,…

1 commentaire

La vie humble

Revoilà les improvisations au piano. Avec une nouvelle façon de procéder. Au lieu de partir d'un tirage de carte comme support à improvisation, je choisirai à chaque un thème qui m'inspire selon le moment. Avec une autre méthode: faire une impro préparée. Au lieu de laisser les doigts imaginer une trame harmonique et mélodique, je me donne un cadre préalable. Je choisis quel chemin je vais emprunter pour l'harmonie du morceau. La trame est déjà faite au moment où j'improvise. Par dessus je laisse aller mon inspiration pour la partie mélodique.Cette semaine, je suis parti d'un poème de Verlaine pour l'ambiance. C'est cette ambiance qui a orienté le choix des harmonies. Comme on entre dans l'hiver, j'ai eu envie de…

0 commentaire

Ballade au coeur des Hêtres. Poésie et musique.

Une ballade musicale au coeur d'une superbe forêt d(e) "Hêtres", faite en octobre de cette année. Au coeur de la 5ème saison, se promener seul dans cette lumière si particulière des géants fragiles. Se retrouver, un peu, se retrouver un peu plus humain, un peu moins homme. La pluie doucement m’enveloppe et m'emporte dans mes songes. Les pieds se mettent en quête d'une "ballade" au coeur de la mer d'or et de feu. Le son délicat de la guimbarde relie ma vie à la belle endormie. Fil ténu et tendu, arpèges approximatifs et "vogue à l'âme", je navigue sur les flots et m'oublie au son de l'O. Ballade au coeur des Hêtres, le songe m'emporte. si la vidéo ne s'affiche…

1 commentaire
Sapiens, de Yuval Noah Harari : aux origines de notre conditionnement
source inconnue malheureusement

Sapiens, de Yuval Noah Harari : aux origines de notre conditionnement

Ca y est, la lecture de Charlie est de retour avec Sapiens, de Yuval Noah Harari. Dans ce livre, l'auteur, historien, revient sur l'histoire de l'humanité. Des premiers humains, il y a 100 000 ans, à notre société actuelle. Et l'histoire de l'évolution des hominidés, notamment celle de Sapiens vu que c'est les seuls qui restent, nous éclaire les origines de notre conditionnement. Et oui, notre suffisance va en prendre un petit coup, les amis ! On aime à croire en notre libre arbitre, on aime se bercer de l'illusion du pouvoir qu'on a sur notre vie. Et bien, bad news : notre conditionnement date d'il y a 70 000 ans ! Sapiens, Retour sur les origines de notre conditionnement…

0 commentaire
×
×

Panier