• Post last modified:19 mai 2020
  • Post comments:0 commentaire
  • Post author:

La Nouvelle Lune du 22 Mai a lieu dans le signe du Gémeaux, en Maison 7. Le thème majeur est d’ailleurs à l’image de ce signe complexe et simple à la fois. Comme pour la Lune dans le tarot de Marseille toute face a un dos. Et la rencontre SOLEIL / LUNE de ce 22 Mai 2020 va nous demander une intention ferme et définitive pour assumer TOTALEMENT nos choix de vie sur le long terme ! Le changement c’est maintenant et la direction de ce changement sera donné par nos actes concrets et comment nous allons résoudre l’opposition apparente propre au signe des Gémeaux.

On est sorti de la 5ème saison, l’été est là (en MTC). Mais la montée du Yang ne veut pas dire disparition du Yin ! Ces deux énergies sont indissociables, l’une engendrant l’autre. Ce thème astral nous montre une entrée dans l’été (Yang) teintée de vide et d’introspection (Yin). Pratiquement la moitié du thème est vide de planètes. Et seules cinq “planètes” sont au-dessus de l’horizon, dans la sphère collective en plus !

Ce mois-ci, le message est clair : nous avons un choix à faire, un choix qui se traduit concrètement, dans notre manière d’agir et de communiquer.

Hélas pour notre ego, ce qui va déterminer notre choix, c’est la gestion de notre suffisance. Prendra-t-elle le dessus, ou mettra-t-on notre ego au service de l’Intention ?

Nouvelle lune du 22 mai en gémeaux

La Nouvelle Lune aura lieu vendredi 22 Mai 2020 à 17h39 Temps universel. Le thème est calculé pour la ville d’AVIGNON (84 / France)

Maison 7 – lune & soleil : Un choix à faire

La Maison 7 (*) ou a lieu cette nouvelle lune débute en Taureau (signe de Terre), dans l’incarné, le calme et le silence. Pourtant, c’est dans le Gémeaux (signe d’Air), en apparence aux antipodes, qu’à lieu la Nouvelle Lune. 

Terre et Air, Chakras Rouge et Violet, Sud et Nord, incarnation et spiritualité.

Au lieu de séparer ces deux éléments, il nous est proposé de les marier, d’incarner en nous l’axe divin qui relie Terre et Air. Au lendemain de l’Ascension, ca tombe plutôt bien, non ? Avec le glyphe du Gémeaux, composé de 2 parallèles, on est sur le même thème. 

  • OPPOSITION : On peut rester dans la dualité, deux lignes face à face qui ne se rencontreront jamais. 
  • ACCEPTATION : Ou bien relier, faire dialoguer cette dualité pour enrichir et mettre en circulation l’énergie entre ces deux pôles.

Voulons-nous continuer à opposer l’incarné et le spirituel ? Et au delà de ça, voulons-nous privilégier une vie basée sur le mode bien connu de l’opposition ? Ou bien voulons-nous prendre le risque de découvrir un mode forcément déstabilisant, basé sur la complémentarité ?

Les planètes lourdes vont faire la vague de fond, elles vont venir appuyer notre intention profonde. Nous accompagnant dans notre choix… Quel qu’il soit.

Matérialiser notre intention

“Oh ben trop facile ! Pof, je pose une bonne petite intention et je retourne à mes moutons.” On peut croire que l’intention se place dans l’abstrait et qu’il n’y a plus à s’en occuper une fois qu’elle est posée. Eh ben non !

Il va falloir poser une intention ET mettre en actes ET s’exposer.

Plusieurs points dans le thème de cette Nouvelle Lune sont en lien avec l’action :

  • Mars dans le Poissons en Maison 4, sextile et trigone aux Noeuds lunaires.
  • Uranus en chute dans le Taureau en Maison 6, sextile à Mars.
  • Les Noeuds lunaires (1) : Noeud Sud dans le Sagittaire en Maison 2 et Noeud Nord dans le Gémeaux en Maison 8. (2)

Et avec la communication :

  • Pluton / Jupiter (dans le Capricorne) et Saturne (dans le Verseau) en Maison 3, trigones à Soleil / Lune (dans le Gémeaux).

Agir et partager

Notre action peut reposer sur la complémentarité ou bien sur l’opposition.

Opposition : l’action (Mars) est ralentie, elle s’enlise dans le fantasme et l’illusion (Poissons). Uranus met le frein à main et saisit chaque occasion pour se mettre en contre.

Nos actes suivent la droite lignée de notre famille, de notre conditionnement (Maison 4). Il s’agit plus de réaction que d’action.

La sensation de manque, de ne pas avoir autant que l’autre, la peur de perdre, nous bloquent. On est persuadé que partage rime avec perte. L’enrichissement personnel nous semble être la seule solution envisageable (Noeud Sud en Maison 2). On refuse la notion de finitude de toute chose (Noeud Nord en Maison 8).

Complémentarité : l’action (Mars) devient fluide, sous-tendue par notre perception (Poissons). Uranus en aspect avec Mars vient tempérer sa fougue en insufflant du silence (Taureau).

Nos actes viennent nourrir nos racines profondes (M4).
On met sur la table commune nos richesses intérieures. La notion de partage rime alors avec enrichissement mutuel (Noeud Sud en M2). On intègre la notion de perte, d’adaptabilité, la mort devient “notre éternel compagnon” (Noeud Nord en M8).

Maison 7 & 3 : Communiquer et s’exposer

Cette notion est très présente, tout d’abord par la Maison 7 dans laquelle a lieu la Nouvelle Lune, et  par le Gémeaux. Mais aussi par le trigone qu’elle fait avec la conjonction Pluton, Jupiter et Saturne en Maison 3 (en lien avec le Gémeaux).

Maison 7 : notre rapport à l’Autre, au regard de l’Autre. Recherche de fusion, de validation, ou au contraire fuite de la relation à l’Autre, l’Autre n’existe pas.

Maison 3 : la communication avec l’Autre mais également avec nous-même. La capacité à aller chercher de l’information et à la mettre en commun.

Je refuse, l’opposition

J’estime qu’il y a des parts de moi qui ne sont pas dignes d’être visibles. La communication et le rapport à l’autre deviennent des outils pour me fuir, me masquer à mon propre regard et au regard de l’Autre. Je dis ce que l’Autre veut entendre pour avoir sa validation. Je ne communique pas, je ne partage pas.

J’assume, la complémentarité

Je communique la globalité de ce que je suis, sans masquer les parts de moi qui ne me conviennent pas. La communication et le rapport à l’autre me servent à m’exposer, à me découvrir, à partager pour aller plus loin. Je peux laisser les mots sortir de ma bouche sans peur d’avoir l’air stupide.

Ce que l’on veut vous faire percevoir, c’est que la communication ne nous met pas en danger. Il n’y a que l’image de nous qui est potentiellement en danger. Bien-sûr il est important d’être présent aux mots qui sortent de notre bouche. Et quand on ne peut pas dire directement ce que l’on veut, on peut au minimum l’exprimer à nous-même ou à un tiers.

C’est vraiment important de laisser cet échange intérieur/extérieur se faire le plus librement possible. S’exprimer, c’est exister.

Suffisance ou infini ? Photo by Vince Fleming
Photo vince fleming

Le pivot : la gestion de notre suffisance

Ce qui va être déterminant dans le choix qu’on va faire, c’est la gestion de notre suffisance. L’importance qu’on accorde à notre image va-t-elle rester au premier plan ? Ou mettra-t-on enfin notre ego au service de notre Soi ?

Attention, soyons clairs ! En aucun cas il n’est question de tuer l’ego. Sinon, autant prendre une corde et se pendre. Mais simplement de lâcher la prépondérance QUE NOUS DONNONS à notre suffisance. Car si on ne la lâche pas, on aura beau décider autant qu’on veut d’incarner l’axe divin, choisir la complémentarité plutôt que l’opposition, ca tiendra, tant que notre suffisance et notre image ne seront pas en danger. Mais pas plus.

Sitôt que notre image en prendra un petit peu trop pour son grade, les bonnes vieilles habitudes reviendront, balayant toute tentative de changer de mode. Notre point d’assemblage reviendra se loger bien confortablement dans sa position d’origine, celle de notre auto contemplation.

Le pivot, ce mois-ci, est donc dans la gestion de notre foutue suffisance.

Et ce sont les Maison 5 et Maison 8 qui nous donnent les clés et les outils pour nous aider à ramener notre ego à sa juste place.

Maison 5 – Incarner le spirituel ou le caprice ?

La Maison 5, c’est la maison de l’incarnation, du jeu, des plaisirs. C’est aussi la maison de l’ego et des caprices. Elle est reliée au 1er chakra (incarnation) et aux cartes Le Pape (tarot de Marseille) et La Vacuité (Tarot zen d’Osho).

Cette Maison 5 est partagée entre deux signes, le Poissons et le Bélier. 

D’un côté on a Neptune, en domicile dans le Poissons, et en carré avec Mercure et Vénus en M8. De l’autre on a une conjonction Lilith / Chiron dans le Bélier.

  • Lilith : la recherche de liberté – l’individualité – le refus de l’autorité – l’absolutisme
  • Chiron : la blessure – la clé – tirer l’enseignement de nos blessures

Lilith, mis à part sa conjonction avec Chiron, ne forme aucun autre aspect. Elle a donc une importance toute particulière. D’autant que le Bélier renforce la puissance de Lilith. Il n’y a que Chiron pour calmer un peu ses ardeurs. Car Lilith en Bélier peut amener un refus total de la moindre autorité. Tout doit se passer comme elle le décide et elle ne souffre aucun refus.

Cette configuration parle de notre suffisance.

  • Soit on privilégie les caprices (Lilith), qu’on justifie par nos terribles blessures (Chiron) et toute contrainte est une entrave à notre liberté. On est totalement gouverné par notre Je, à la merci de nos caprices. On passe de l’individualité à l’égocentrisme forcené. Chiron est enchaîné à Lilith, qui mène le jeu au gré de ses désirs changeants (Maison 5).
  • Soit on réalise que nos fameuses blessures n’existent pas, ce n’est que de la suffisance, en vérité seul notre ego est blessé (Chiron). La liberté est dans l’acceptation de la contrainte, je deviens ma propre autorité (Lilith). On passe du Moi Je à une individualité au service de Soi et finalement, au service de l’Esprit. On devient donc l’incarnation de l’Esprit, la matérialisation du spirituel (Maison 5). 

Maison 8 – la mort, encore et toujours !

Neptune, en Maison 5, est en carré avec Mercure et Vénus en Maison 8, dans le Gémeaux. La Maison 8 nous parle de notre rapport à la sexualité et à la Mort, de notre finitude et de nos profondeurs. Et c’est accentué par l’Ascendant du thème en Scorpion (maître de la Maison 8). Neptune en domicile dans le Poissons va pousser dans le sens où on décidera d’aller.

Soit je refuse la Mort, je fais comme si elle n’existait pas. Ou bien la peur de la mort devient la justification de mon apitoiement.

Seuls comptent mes désirs, renforcement de la suffisance et des caprices (Vénus). Augmentation du dialogue intérieur (Mercure), j’alimente en permanence les histoires que je me raconte et donc ma suffisance .

Influence profonde de Neptune : Neptune nous permet de créer, pour nous et les autres, une illusion tellement parfaite qu’on oublie que c’est une illusion. Nos caprices et nos exigences égotiques deviennent notre unique réalité.

Soit je prends la Mort comme conseiller. Rappel permanent qui aide à sortir de l’apitoiement et à faire désenfler la suffisance.

Je me rappelle de la valeur intrinsèque de la vie (Vénus). Je fais des ponts, j’analyse, distanciation et détachement (Mercure).
Influence profonde de Neptune : permet de voir au delà de l’illusion de mon autocontemplation, je peux alors tout incarner car rien n’a d’importance, j’accède à la multiplicité.

Il n’est plus encore temps ! 

Incroyable mais vrai, la gematria du thème est encore une fois le 13 ! Le 13, l’arcane sans nom, la Mort, la transformation. C’est la 3ème fois d’affilée que la gematria du thème est le 13. Sans compter que 2020 ramène également à ce chiffre magique qu’est le 4 !

RELIRE l’article global sur 2020

Avec un ascendant Scorpion et un Noeud Nord en Maison 8 ! Y aurait-y pas quelque chose à comprendre ? En rapport avec l’acceptation de la Mort ? Avec une transformation profonde, celle qui implique de laisser mourir quelque chose ?

On a un peu l’impression de rabâcher toujours la même chose mais c’est sans doute parce que c’est la base. Si on n’accepte pas, une bonne fois pour toutes, que oui, nous sommes mortels, et que ce n’est pas grave. Si on n’accepte pas, enfin, que nous n’avons pas d’autre pouvoir que celui d’accepter, ou pas, ce qui se présente, ce que l’Esprit nous propose…

Ben en fait, si on n’accepte pas ça, aucun changement profond n’est possible. Car à un moment donné, notre peur et notre volonté de contrôle va reprendre la main.  Il est vraiment temps de faire un choix, et de l’intégrer au coeur même de nos structures ! Dans notre manière d’agir, de ressentir, d’exprimer, de communiquer !

Ce choix, au final, c’est celui du maître qu’on veut suivre.

Va-t-on choisir d’être soumis à l’Esprit ?

Une acceptation pleine et consentante, qui va nous permettre d’enfin baisser les armes. Il n’y a plus à lutter, simplement à prendre ce qui se présente. On peut réunir ce qui semble contraire, on peut incarner l’Esprit, donner corps au souffle.

Ou va-t-on choisir de rester soumis à notre suffisance, notre autocontemplation et notre conditionnement ?

On a rien à perdre si ce n’est la vie, et de toute manière on la perdra, donc on a vraiment rien à perdre. Il est temps de franchir le pas.

Charlie et Sidonie

Liens et autres infos

Comprendre un peu mieux le système des maisons en Astrologie via DE L’AURORE AU COUCHANT

  1. C’est quoi un noeud lunaire ? La vision en astrologie humaniste sur AKALI
  2. Cas pratique l’axe des noeuds en Sagittaire / Gémeaux sur LA MASSENIE

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle Lune du 22 Mai – une intention ferme et définitive
Photo by Zoltan Tasi on Unsplash
×
×

Panier