Musique e(s)t Muzik, le chant du monde comme disait Giono. L’art majeur par excellence, celui qui passe par dessus notre mental, le seul qui s’adresse directement à ce qui est au fond de nous : la pulsation ! Toutes les musiques, tous les artistes qui jouent avec le coeur portent en eux la sagesse ancestrale qui nous rappelle que sans le mouvement et le silence il n’y a pas de vie !

Les sons binauraux c’est quoi ? Quels effets en méditation
Photo by Sai Kiran Anagani

Les sons binauraux c’est quoi ? Quels effets en méditation

Ceux qui ont l'habitude du site ont sûrement déjà dû tester nos sons binauraux inclus dans les sons de méditation que nous proposons. Mais savez-vous comment fonctionne un battement binaural ? Et surtout qu'est-ce qu'on peut, à priori, attendre de ce type de pratique et bien sûr ce que nous ne pouvons pas en espérer. Le but ici n'est pas de vous convaincre ou de savoir si les sons binauraux fonctionnent ou pas. Les scientifiques eux-mêmes, comme souvent, n'arrivent pas à se mettre d'accord. J'ai toujours privilégié la recherche in vivo plutôt qu'in vitro et mon expérience, ainsi que celle de milliers de personnes, est là pour dire que les sons binauraux ont bel et bien un impact sur notre…

1 commentaire

Le souffle du PAPE : le chant des oiseaux

Aujourd'hui je vais mettre en musique l'arcane 5 du Tarot de Marseille : le Pape. Il vient nous faire coucou dans notre période de confinés et c'est pas pour rien. Qu'à t-il à nous apprendre ? Bah, justement, c'est son taf à lui de nous enseigner ! Allait-il pencher vers ses parties obscures et nous faire une musique diaboliquement dépravée pour oublier les affres du virus à la mode ? Non, finalement son tirage à fait naître une musique qui peut nous surprendre. Une musique tranquille qui nous dit de respirer, inspire, expire, simplement, le vide, la vacuité du Hé. Ce centrer dans cette respiration et.... Ah si cela pouvait être contagieux, par les temps qui courent, ça ferait du…

0 commentaire

Le Bateleur : un confinement joyeux et utile !

Dans cette période de confinement, voilà le Bateleur qui vient nous enseigner. Nous sommes contraints de rester à la maison. Nos déplacements sont réduits. On subit, on râle, ballottés par la peur, la colère et la résignation. Nous voilà, en effet, privés de certaines libertés individuelles et collectives par Big Brother le gouvernement. Nos grands-pères, on les envoyait faire la guerre et nous on nous demande de rester à la maison. Il y a pire comme catastrophe ! Pourtant c'est une épreuve. C'est aussi une opportunité. Comme disait un maître zen : il n'y a que des situations et notre mental en fait des problèmes. Et si on rendait ce confinement joyeux et utile ? Le bateleur : une impro…

0 commentaire

Jouons dans les bois !

Quand il s'agit de faire de la musique, on utilise le verbe jouer. Un musicien dira : je vais vous jouer tel morceau. Même s'il travaille, un musicien joue. Pour jouer, c'est tellement bien d'être au moins deux. Mais est-ce que je sais jouer tout seul ? Au premier abord, j'aurais tendance à répondre : oui, bien-sûr ! En y regardant de plus près, honnêtement, c'est pas gagné ! Jouer est naturellement simple quand on est gamin. Savoir maintenir le jeu et le plaisir du jeu tout le long de sa vie d'adulte est une autre affaire ! Est-ce que je m'amuse facilement ? Est-ce que je prends plaisir sur un instrument de musique. Franchement, au départ, quand j'avais 6…

0 commentaire

La Sorgue : une source au grand bruit musical

Pour cette nouvelle impro, une visite à Fontaine-de-Vaucluse a été le point de départ. En période particulière de fortes pluies, la source déborde de vie.J'ai enregistré la source à l'endroit où elle se déverse. Déferlement de sonorité. Un grand bruit d'eau. Une fois enregistré, cela donne un bruit blanc. A Fontaine, la source déverse des tonnes d'eau dans un grand vacarme assourdissant! Ce que je trouve fascinant, c'est la quantité déployée. Un mystère qui reste entier : comment autant d'eau peut se rassembler sous terre et être déversée au même endroit ? Avec un pic à 78 m3 à la seconde aux premiers jours de décembre. Lors de notre visite, elle était très puissante. Une énergie colossale qui va droit…

0 commentaire

Ralentir joyeusement et de façon dynamique!

L'humain déréglé par sa propre humanité croit aux vertus du relâchement physique et cérébral. Dans les métiers qui travaillent sur le corps et la voix, je veux dire l'art vocal, la danse ou la pratique d'un instrument, il n'y a pas de relâchement. C'est l'art de la verticalité. De l'axe debout. J'aime l'hiver : on peut ralentir ! Moins de choses à faire, c'est cool. En même temps, cela signifie-t-il de lâcher mollement les commandes ? Doit-on compenser les moments d'activité avec l'art de se vautrer au coin du feu ? Ou plus exactement, c'est l'art de la présence au geste corporel. Dans chaque action on y adjoint une conduite consciente. Qui n'est pas non plus du contrôle. On peut…

0 commentaire

L’hiver, une invitation au voyage

Revoilà les improvisations au piano ! Une nouvelle façon de procéder : Au lieu de partir d'un tirage de carte comme support à improvisation, je choisirai à chaque fois un thème qui m'inspire selon le moment. Avec une autre méthode : faire une impro préparée. Au lieu de laisser les doigts imaginer une trame harmonique et mélodique, je me donne un cadre préalable. Je choisis quel chemin je vais emprunter pour l'harmonie du morceau. La trame est déjà faite au moment où j'improvise. Par dessus je laisse aller mon inspiration pour la partie mélodique. Cette semaine, je suis parti d'un poème de Verlaine pour l'ambiance. C'est cette ambiance qui a orienté le choix des harmonies. Comme on entre dans l'hiver,…

1 commentaire

Mon ami c’est toi ! On se le dit en musique ?

Mon ami c'est toi ! L'amitié c'est vivre côte à côte ? Tout le temps ou de temps en temps ? C'est comme deux arbres qui poussent l'un près de l'autre sans se faire de l'ombre. C'est l'art de la différence aussi. Tu es semblable et différent à la fois. Toi, aujourd'hui, tu chantes en majeur, moi je chante en mineur! Puis la musique nous rapproche : nos deux airs se rencontrent par l'harmonie qui les porte. Ni tout à fait toi, ni tout à fait moi. Je ne sais pas où tu commences. Tu ne sais pas où je finis. A partir de la carte d'Osho, l'amitié, une impro au piano

0 commentaire

Une impro malignement conditionnée

C'est un diable qui vient vous chatouiller un peu partout. Très souvent. De façon insistante. Il est espiègle. Il aime bien s'amuser. Chaque réaction crispée de notre part le stimule encore plus ! Allez, viens ! Ne résiste plus à la tentation. Entre dans la danse du diable. Accepte-le : c'est une danse conditionnée ! D'abord je te tiens par les jambes. Ensuite je t’attrape par les cheveux. C'est bon de taquiner l'humain. L'humain bien tranquille dans ses certitudes...bien raides. Avec mes petites dissonances et mon tango maladroit, j'aime bien casser l'ambiance !Puisqu'on ne peut pas éviter le conditionnement. Puisqu'on va en choisir un autre à la place du précédent, autant choisir celui qui nous détendra le plus possible. Voilà…

0 commentaire
×

Panier