On peut être à la fois la vague, l’écume, l’esquif, l’océan, le récif. Le poisson et le marin, le bois qui constitue le bateau et la légère voile qui prend le vent.

Et la Lune au loin, qui nous dit que rien n’est fixe, que tout bouge, évolue, se transforme en permanence.

Même si on aimerait tant avoir quelques certitudes sur la direction que l’on prend….Est-on dans le juste ? Est-on dans le faux ? Personne ne pourra jamais nous l’affirmer ou nous l’infirmer, c’est ça la magie !

Suivre la flèche, suivre la Lune, suivre le courant et accepter que tout soit plein.

Et accepter que tout soit vide.

Laisser un commentaire

1 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier