J’adore la carte de LA SCHIZOPHRENIE du tarot zen d’Osho ! Pourquoi ? Parce qu’elle fait peur ! Personne n’a envie d’être schizo ! La peur de perdre le contrôle est au coeur de cette lame du tarot d’Osho. Elle correspond au 2 des EPEES dans le tarot de Marseille. Il est vrai qu’envisager sa vie au dessus du gouffre de la folie n’est pas des plus plaisants. Pourtant c’est ce paradoxe, cet entre-deux qui est au coeur du chamanisme épuré que nous revendiquons sur LA PASSERELLE.

Alors affrontons nos paradoxes et grâce à cette nouvelle carte du Tarot d’Osho, découvrons que nos vies sont déjà totalement schizophréniques. Il ne nous reste maintenant plus qu’à assumer, au lieu de nous en défendre.

La schizophrénie, le pont entre deux mondes

Premier constat sous forme d’une série de questions : Etes-vous toujours d’accord avec vous-même ? Est-ce que vous êtes vraiment totalement unifié et donc jamais enclin à deux avis divergents, comme par exemple être contre le nucléaire et pourtant utiliser de l’électricité venant de Tricastin ? N’avez-vous jamais ressenti à la fois un grand amour pour un individu et, en même temps, une profonde envie de lui casser un vase sur la tête ?

Si la réponse est : Oui, je suis toujours 100% en accord avec moi. Oui, je suis totalement unifié et je n’hésite jamais entre deux choix. Ou encore : Non, je n’ai jamais eu envie de tuer mes enfants quand ils hurlent à 2 heures du matin malgré tout l’amour que j’ai pour eux. Alors c’est que vous êtes une sainte personne et vous devriez fermer votre ordinateur pour nous guider tous vers les cieux jolis au pays de la Paix, de l’Amour, de la Liberté et des Fleurs.

Vous voyez qu’avec quelques questions simples et un peu de sincérité, on constate facilement que nos vies sont remplies de symptômes d’une schizophrénie latente.

Découvrez le tarot :
à lire – Le tarot des imagiers du moyen-âge
à vivre : Le tarot de MarseilleLe tarot d’Osho

Le 2 de la maîtrise du mental : la schizophrénie

Bon, je pourrais commenter l’image de cette carte de la manière classique. Douleur, tension, hésitation, peur, et tout ce que le manuel livré dans le tarot d’Osho va vous raconter. En effet, la première sensation en voyant la carte de LA SCHIZOPHRÉNIE n’est pas jouasse. On sent bien que la situation du petit bonhomme ne va pas durer éternellement. Un moment de faiblesse et plouf c’est le grand saut. Si les deux falaises s’écartent un peu… plouf le grand saut, encore !

Mais voilà, je ne suis pas là pour vous éclairer sur les évidences. Au contraire, mon travail est de pointer du doigt des aspects plus subtils qui font que le tarot n’est pas un objet de jugement bien / mal mais un livre illustré de Sagesse permettant de comprendre que les notions de Bien / Mal ne sont que des valeurs issues d’un jugement arbitraire et conditionné.

Si vous voulez encore imaginer pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie ou si vous croyez encore dans une théorie du TOUT, vous pouvez vous prendre la tête pendant des heures sur comment choisir ou comment résoudre les paradoxes fondamentaux du vivant, ceux-là même qui poussent vers cette sombre pathologie qu’est la schizophrénie. Vous pouvez vous arrêter ici. Les autres et les curieux, suivez-moi dans les méandres du tarot et de la pensée ronde.

Comment choisir ?

Pour résoudre la tension qu’exprime la carte de la SCHIZOPHRENIE, nous pourrions croire qu’il suffit de choisir entre la falaise verte ou la falaise rouge. Oui, bien sûr. C’est la base du raisonnement binaire tellement sécurisant. Mais dans la vraie vie, ce n’est pas si facile.

Reprenons l’exemple des enfants. Vous les avez voulu, vous les avez eu. La logique binaire, celle qui condamne la schizophrénie et toute forme de paradoxe, implique que vous assumiez totalement ce choix. Encore faut-il que ce choix soit conscient, non influencé et surtout INFORMÉ impartialement. Bon ben c’est pas gagné ! Du coup, de manière assez récurrente vous maudissez celui que vous adorez. Et régulièrement vous hésitez entre lui dévisser la tête une bonne fois pour toute et aller dormir paisiblement ou lui faire risette et argumenter 2 heures pour lui faire croire que les montres n’existent pas alors que vous-même avez une peur quasi panique de la nuit noire et obscure !

Ce qui vous empêche de passer à l’action ? La morale, la connaissance des conséquences, à savoir la fin définitive d’une vie que vous choyez ainsi que quelques tracas administratifs à venir.

Pourquoi choisir ?

Et si, au final, il n’y avait pas de choix à faire ? Car au delà de la simple tension et de la fin toute relative qui guette le personnage du 2 de la maîtrise du mental, la question fondamentale que nous pose LA SCHIZOPHRENIE est celle de faire un choix !

Pourtant dans la vie, rien n’est jamais binaire, voir l’exemple des enfants précédent. On peut les aimer et ne pas les supporter. Idem avec le travail, on peut aimer son job et pourtant avoir envie de se toucher la nouille devant une série ou un polar !

La seule chose qui crée la SCHIZOPHRENIE, comme l’entend le Tarot d’Osho, c’est notre désir et notre besoin de séparer et de classifier.

Pour la pensée binaire, une chose ne peut pas être son contraire. Il ne peut pas faire jour la nuit. On ne peut pas être mort et vivant. Rationnellement, c’est pas faux 😉 Mais voilà, notre mental, notre émotionnel et notre corps ne sont pas binaires et encore moins rationnels ! Rien dans le vivant ne peut se simplifier par OUI ou NON, même pas la Mort.

Le dualisme au coeur du chamanisme

La base du travail d’un chaman, avant de se mettre des plumes dans le fion pour amuser les ethnologues et les gogo, était justement de résoudre les paradoxes : comment être de ce monde sans y appartenir, comment faire LA PASSERELLE entre le monde visible et le monde invisible et donc comment Exister sans Etre.

C’est donc le début d’un très long voyage que nous propose le 2 des épées ou LA SCHIZOPHRENIE. Un travail profond d’acceptation, d’ouverture de nos barrières mentales et d’intégration de ce que nous savons grâce à l’Intelligence du Vivant, qui est infiniment plus que notre mental et encore bien plus que notre rationalisation.

Vous remarquerez au passage que le personnage de la carte n’a que la tension minimale pour éviter la chute. Aucune grimace ou souffrance n’est visible. C’est seulement nous qui projetons la nôtre sur la carte.

La Papesse des épées

Le 2 des épées, en corrélation avec l’arcane majeur 2, LA PAPESSE, Sait déjà ! Notre Mental supérieur (Voir Uranus) co-naît déjà la réponse. Pour que celle-ci soit acceptable par notre conditionnement mental, il va falloir vivre et appliquer une révolution cognitive quasi totale.

Le conditionnement binaire voudrait qu’un des deux mondes soit choisi. Le Chaman, lui, accepte et embrasse les deux mondes. Il accepte d’ouvrir son chakra couronne pour connaître sans comprendre et ainsi accepter que le vrai soit faux et que la lumière de la nuit soit parfois plus radieuse que l’obscurité de nos journées.

Pour un Chaman, le vrai et le faux n’ont pas de sens puisque les deux sont des positions du point d’assemblage et un choix appris de notre perception. Il n’y a donc pas de tension à être un pont puisqu’au final les deux berges du fleuve sont confondues sur la même TERRE.

Sans oublier qu’il reste toujours une option : Et si on plongeait ? Mais c’est une autre histoire, qui fera l’objet d’une autre approche du tarot

Mots-clés : FUSION DUALITE TOLERANCE DETENTE

Renaud

Cet article a 2 commentaires

  1. Excellent ! Merci beaucoup pour la lecture de cette carte. Une lecture qui ouvre d’autres possibles, qui nous fait sortir du sempiternel système binaire. Et comme c’est si bien dit, ca demande de vivre et d’appliquer une revolution cognitive quasi totale !
    Car toute la difficulté est là, au final.
    Ouvrir les fenêtres de notre mental et voir qu’on peut passer par d’autres chemins. Et enfin se servir de son imaginaire, sans le limiter à ce qu’on a appris qu’il était possible de faire, dire, rêver.
    Et ça passe par des choses toutes connes, toutes simples. Comme changer de manière de couper ses tomates !

    Donc merci, vraiment ! Encore une fois, vous ouvrez un peu plus les barrières de mon mental. Parce que le piège, c’est qu’on les a tellement intégrées, ces barrières, qu’elles sont devenues invisibles.
    Vous les mettez en lumière et vous permettez qu’on les ouvre !
    Merci !

  2. Une nouvelle vision de la carte de la skizophrenie ou de la skisophrenie en general! Yes! Merci Renaud! C est vrai qu en général quand elle sort on est pas hyper jouasse, on se prend la tete pour choisir.. on N’est plus une passerelle qui s adapte et bouge en fonction du vent, des mouvements terrestres ou de la meteo.. on devient un bout de bois tout sec qui se rompt au moindre mouvement. Des vies à chercher quel est le bon choix! Pour comprendre, peut etre, qu on peut simplement choisir la totalité meme si on ne sait pas ce que cela veut dire et qu on ne le saura jamais. Charlie le disait hier.. pourquoi choisir d etre l ombre ou la lumiere quand on peut revendiquer le tout. Un beau cadeau cette lecture de carte cette semaine pour plonger dans le paradoxe! Ce qu on peut choisir c est de plonger tendu ou détendu.. MERCI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La schizophrénie, le secret du chamanisme heureux
×

Panier

26 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez26