Comparer: au sens ancien du mot il était question de rapprocher deux choses de nature différente pour y examiner les rapports de ressemblance!

Au lieu de confronter deux motifs musicaux qu’on pourrait imaginer opposés par leur forme et leur dynamique, cherchons à les faire se rejoindre.

Au début chacun dévoile son aspect, sa densité et son rythme, comme une séduction. Puis l’un emprunte à l’autre et vice-versa. Le cheminement apporte son lot de distorsion par rapport à la forme d’origine. C’est à cette condition que l’on a pu créer quelque chose de nouveau. Cela n’empêche pas à chacun de maintenir son style propre jusqu’au bout. Le poète Gibran disait que le couple était comparable à deux arbres qui poussent côte à côte et où aucun des deux ne fait de l’ombre à l’autre.

A partir de la carte d’Osho, la comparaison, une impro au piano

Laurent
REZO

Les derniers articles par Laurent (tout voir)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Impro musicale sur le thème de la comparaison
×

Panier

4 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez4