Faire corps avec l’aube, faire corps avec la terre, faire corps avec la sève qui circule dans nos veines.

Ne plus lutter contre soi ou contre tout ce qui n’est pas nous.

Apprendre de la vie et ralentir, ralentir, ralentir.

La flux de sève s’accélère, s’amplifie, s’intensifie et pourtant le rythme de la terre ralentit, ralentit, ralentit.

Pour faire corps avec l’émergence de la vie.

Cet article a 4 commentaires

  1. Merci sido, c est tellement ca aujourd hui, le chant des oiseaux ce matin… un doux ralentissement… comme l’echo paisible d’avoir hisser le drapeau blanc… pour n entendre plus que les pulsations de la vie… et rien d autre.

  2. Ouhaou ! Mais quelle claque ! Ton dessin est sublime ! Et le sentiment qui passe …. La magie de la Terre, sa puissance, qui fait écho à la Terre en nous… MERCI !!!!

  3. Merci à vous deux pour vos deux super beaux commentaires !!!!
    Je vous embrasse fooooorrrrrt

  4. magnifique!!!!

Laisser un commentaire

treize + 20 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier