• Post last modified:8 mars 2020
  • Post comments:0 commentaire

Pour les clés de Yoga de ce mars 2020 on explore le Yin Yoga à travers une vidéo présentant la posture en carré et un pranayama. Le cycle lunaire, actuel nous donne l’occasion d’explorer les différences entre intensité et tension. Dans la vidéo de yin yoga que vous trouverez un peu plus bas vous allez comprendre que nos tensions résultent de nos résistances, alors que l’intensité elle nous montre la direction pour lâcher prise.

Le hasard faisant bien les choses c’est la symbolique du carré qui s’est invité dans ces 2 exercices de yoga. Comme quoi ! C’est avec les choses les plus simples que nous pouvons revenir à la source et certainement à une forme plus juste de l’intensité.

En effet, souvent, lorsque le changement pointe le bout de son nez dans nos vies, nous avons tendance à ne pas mettre les bons mots (maux) sur ce que nous traversons. Nous confondons souvent intensité et tension. Nous pourrions croire que ces concepts ne sont pas si éloignés et pourtant ces deux « sensations » n’ont rien à voir.

Intensité ou tension ? Clés de yin yoga vidéo, mars 2020 - Projet la Passerelle
photo de Morgan Bourdeau

Yin Yoga, Pranayama : l’intensité au carré

Nous sommes au début du changement de saison et nous pouvons choisir de l’accompagner, de nous accompagner dans ce changement, ou nous pouvons nous tendre. Rassurez vous, cela ne changera pas grand chose, ce qui doit arriver, arrivera. 

Pour nous accompagner durant ce cycle lunaire, je vous propose 2 exercices autour du symbole du carré ! Comme s’il fallait revenir à une structure de base, à nos gammes pour plonger sereinement dans l’intensité et le changement. Tient donc!

Le carré a beaucoup de symbolique, si vous voulez en savoir plus internet regorge d’information sans oublier les livres, c’est sympa aussi des fois ;). Ce que je retiens pour le sujet qui nous concerne c’est qu’il est symbole de l’univers et qu’il créé terre et ciel. Il nous parle beaucoup du corps, de l’incarné et en même temps laisse place à l’inconnu. Le carré nous suggère de revenir à la structure, à nos gammes afin de nous soutenir dans cette période de changement.

La respiration carrée : Explorer l’intensité

C’est un pranayama simple, une gamme à faire régulièrement. J’inspire en 4 temps, je bloque à plein en 4 temps, j’expire en 4 temps et je bloque à vide en 4 temps. Et ainsi de suite. Simple et portant tellement riche pour explorer et s’explorer. Les gammes c’est la vie !

Dans cet exercice de Respiration c’est vraiment l’occasion de lâcher des tensions et pourquoi pas d’accéder à l’intensité avec un grand I, à la pulsation de la vie.

yin-yoga-posture-carré

A vous de le pratiquer et d’observer selon le jour ce qu’il se passe en vous. Quelle partie est facile, agréable ? Et quelle partie est difficile, désagréable ? Si vous le faîtes régulièrement, vous verrez que ce ne sont pas tous les jours les mêmes réponses.

Lire aussi :   Allergie, l'aspect chronique partie 1

Nous restons sur l’intensité, nous trouvons nos chemins d’observations et de compréhension.

Cet exercice est souvent vécu au départ de façon « intense », surtout dans les temps à plein ou à vide. Il peut générer des sensations d’étouffements ou de suffocations. Sentez que ces réactions « intenses » sont la conséquence de vos tensions. C’est un apprentissage (1) !

Au fur et à mesure, vous allez trouver un chemin. Je vous conseille d’amener votre présence dans le ventre, vers le chakra solaire et le chakra sacré. Dans les moments à plein ou à vide, descendez dans cette zone, sentez que vous pouvez restez en suspens sans que rien ne se passe, vous commencez alors à avoir accès à l’Intensité, la pulsation de la vie.

LES POINTS CLÉS DE CETTE POSTURE YIN YOGA

La posture carrée : Méridien du foie & hanches

posture-en-carree-yin-yoga-intensite

C’est une des postures que je trouve la plus “intense”. Que cela soit dans ma pratique personnelle ou en observant mes élèves. Elle est très souvent vécue comme forte, dure et en général, libératrice si on s’autorise à exprimer la première couche « d’ intensité » qu’elle génère. Les personnes crient, pleurent, rient, une vague émotionnelle se libère de façon plus ou moins contrôlée.

La posture carrée en terme pratique, c’est sur with yin yoga (2) et la vidéo plus bas vous propose un échauffement pour y entrer ET en sortir.

Le destockage de nos émotions

Cette posture travaille sur la zone de nos hanches. C’est une zone que l’on va travailler pour justement libérer nos émotions. Vous pouvez lire l’article complet yoga, libérer vos émotions. Il vous donne tous les détails.

C’est aussi la zone que l’on travaille pour faire circuler le méridien du foie. Etrange de faire travailler les hanches pour aider notre foie ? Oui mais non.

L’organe du foie est associée à la saison du printemps, ça tombe bien on est pile poile dedans !

On l’associe souvent à l’émotion de la colère mais pas que ! En effet, c’est aussi toutes les émotions et les choses que n’avons pas exprimées à Nous mêmes.

Mais le corps garde tout en mémoire et en stock une partie dans nos hanches. Les hanches sont la zone qui somatise nos réactions aux changements dans nos vies (si on est pas à fond dans le sujet là, je ne sais plus quoi faire!)

Relâcher les tensions, plonger dans l’intensité

Lorsqu’on rentre dans cette posture, les sensations sont très rapidement vécues intensément. Elle se pratique en yin yoga, c’est à dire, totalement relâché et longtemps. En gros, on vous demande de relâcher toutes les tensions dans une zone qui justement stocke toutes vos tensions ! Ha ha ha oui le yoga c’est super sympa ! Au bout d’une minute, on a très vite envi de hurler. La posture ne fait pas vraiment mal, mais encore fois, les sensations sont extrêmement fortes.  Et on doit rester dans cet inconfort, respirer, se détendre… Mais ça va pas la tête ??

Imaginez vous en train de méditer avec 20 tapeurs de casseroles autour de vous. En général, cette posture génère cette sensation en nous et diverses émotions montent très rapidement.

La première chose à faire: libérer et exprimer ces émotions. Rappelons nous bien que ce ne sont QUE des émotions. Cela peut-être de façon forte et sonore, mais aussi parfois simplement en les accueillant. Les laisser exister, ne pas essayer encore une fois de les enfouir quelque part. Et d’un coup le tremblement de terre devient plus lointain. Il est là mais perd de son impact et ses bruits deviennent plus sourds.

Lire aussi :   Surya Namaskar B - After Class Yoga

Encore une fois, la respiration est votre grande alliée sur ce chemin. Allongez les expirations, adoucissez les inspirations et continuez de plonger à votre rythme en dedans de vous. Et, au fur et à mesure de vos pratiques, ces émotions et sensations physiques dîtes « intenses » vous impacteront de moins en moins. Vous continuerez de plonger un peu plus loin, comme attiré par un son se faisant de plus en plus claire et fort, la pulsation de la vie, l’intensité dont j’ai ne de cesse de vous parler dans cet article.

Un dernier conseil, faîtes à votre propre rythme, il n’y a rien à gagner, ni à perdre. Explorez, pratiquez, acceptez de ne pas savoir et observez ce qui se passe en vous. L’intensité, vous montrera le reste 😉

Clés de yin yoga la vidéo

Maintenant que les bases sont posées vous pouvez suivre la vidéo qui vous mène jusqu’à la posture carrée.


Nos vidéos sur le YOGA et le SHEN QI GONG sur notre chaîne YOUTUBE.

L’AGENDA DES PROCHAINS COURS DE YOGA SUR MARSEILLE.

  1. La respiration carrée : Des détails pratiques sur cet article si vous n’avez jamais fait cet exercice.
  2. Pour en savoir plus sur la posture carré le site WITH YIN YOGA

Maintenant quelques mots pour aller plus loin qu’une “simple” pratique de yin yoga

L’intensité : pulsation de vie ou feu d’artifice ?

Nous associons souvent l’intensité avec des émotions fortes, des évènements poignants, vibrants. Une histoire d’amour sans feux d’artifices, sans montagnes russes, n’est pas intense. Nous courons après un travail exaltant, des aventures folles, une vie trépidante… Bref, chacun à notre échelle et dans des domaines différents, nous voulons vivre dans une fête foraine où les sensations fortes sont garanties. Nous pourrons dire alors que nous avons vécu de façon intense… Ouf ! Moi qui avait peur d’être passée à côté de Ma vie !

A toujours chercher ces sensations fortes, ne passons nous pas à côté de La Vie?

La carte du tarot d’osho ou le cavalier du feu nous enseigne une autre forme d’intensité. L’intensité s’est une posture de fond en nous, vers une direction, une intention. L’intensité, c’est la pulsation de la vie, présente, constante. L’intensité se manifeste dans ma respiration, les battements de mon cœur. Si je la laisse s’exprimer, elle m’englobe et m’accompagne, elle me montre la direction. L’intensité que l’on définit comme « forte », le yang, est en fait la porte vers la racine du yin, le silence. C’est la pulsation de la vie, le boum boum boum que l’on entend dès la première seconde de notre incarnation depuis le ventre de notre mère. 

Nous résistons à cette intensité car elle nous demande de NOUS faire confiance.

Lire aussi :   Les balancements, revenir à soi, passage en ondes Alpha.

Pourtant elle nous berce depuis la nuit des temps. Elle nous chuchote à chaque seconde que nous sommes vivants et que tout est exactement comme cela doit être.

Intensité ou tension ? Clés de yin yoga vidéo, mars 2020 - Projet la Passerelle
Diese lizenzfreien Fotos darfst du zwar verwenden

Le changement : Entre intensité et tensions

Dans les cycles d’énergétique chinoise, nous venons de rentrer dans la saison du printemps. Si on prend le temps de se caler quelques minutes dehors, nous pouvons facilement sentir que quelque chose change dans l’air, le chant des oiseaux est différent, la lumière est différente, chaque jour, le yang monte un peu plus.

Souvent quand des changements arrivent dans nos vies, qu’ils soient matériels, professionnels, amoureux, spirituels ou autres, nous disons facilement que ce passage est très intense. On peut ressentir des sensations de vertiges, se bloquer une partie du corps, se rendre malade, devenir extrêmement désagréable avec les autres et j’en passe… Je pense que tout le monde voit très bien ce que je veux dire, on y passe tous régulièrement. Et en général, nous formulons cette jolie phrase : « je traverse une phase particulièrement intense ».

Et le fameux “Oui… Mais non !” revient en force ! Oui il y a de l’intensité mais pas là où nous le pensons. Ce que nous croyons être intense, n’est en fait que le résultats de nos tensions.

Renaud en parle très bien dans son article sur l’intensité (lisez le pour mieux comprendre la suite).

Nous ressentons les choses de façon soit disant « intenses »

… mais ce ne sont que des réactions physiques, émotionnelles et mentales face aux tensions que nous créons et qui essayent tout simplement de se détendre. C’est à la fois très simple et incroyablement difficile à lâcher. Si nous abandonnons cette définition de l’intensité, nous avons vite l’impression de ne pas être vivants. Si ça ne claque pas fort, ce n’est pas intense ! Dans ces moments de changements, nous augmentons les tensions pour ne pas entendre cette pulsation de vie au fond de nous.

Nous ne voulons pas entendre que tout va bien, que le changement s’opère et que tout va bien se passer. Cela fait bien trop peur ! Toutes ces tensions deviennent des détours, des occupations pour ne pas revenir au centre et sentir la réelle intensité de ce changement. Nous ne voulons pas sentir, regarder en face, assumer, ce changement intérieur qui est en train de s’opérer. Nous voulons aller du point A au point B sans parcourir le chemin et sans passer par la case prison!

Nous travaillons à changer depuis des années et quand celui-ci arrive enfin, nous le fuyons! Quelque chose meurt pour laisser la place à autre chose. Cela commence en général par le vide et ça, ça nous fait méga flipper!

C’est là que l’intensité devient votre alliée et vous dit de rester, de plonger et surtout de faire confiance…

Laurence

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

Article suivantRead more articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laurence

Enseignante de Yoga, praticienne en soins énergétiques. j'apprend à chaque pas comment devenir le Canard Blanc ou le Cygne Noir... en somme "j'aide la science et c'est ma Joie..." Bon en même temps si la science a rien à me demander ça m'arrange je donne un cours de Yoga à 15 heures !
Intensité ou tension ? Clés de yin yoga vidéo, mars 2020
×

Panier