• Post last modified:25 avril 2020
  • Post comments:5 commentaires
  • Post author:

Pour les clés de Yoga d’Avril et Mai 2020 l’invitation sur notre tapis de yoga est claire et simple : on revient à l’essentiel et on fait nos gammes ! Nous pourrions chercher milles et une explications mais la plus évidente vient de la période actuelle qui est très propice aux révisions. Et oui même dans le Yoga les révisions, faire ses gammes comme un musicien c’est une base et une base essentielle pour pouvoir aller encore plus loin !

Revenir aux bases permet de se structurer, d’être stable et du coup de progresser sur des fondations saines. Donc les clés de votre pratique de Yoga en ce moment devraient être de revenir à la base de votre pratique justement.

Pensez vous que le plant de tomate se demande pourquoi et comment il doit pousser ? Non, il pousse tout simplement. On fait le plant de tomate pour le mois d’avril ? On stoppe nos cerveaux pour laisser de l’espace à ce que nous faisons ? Pour y mettre de la présence dans notre yoga, vraiment ?

Challenge d’Avril/Mai : Faire du yoga pour… tatatatan ! SIMPLEMENT faire du yoga.

Pas pour se sentir mieux, pas pour se débloquer une épaule tendue, pas pour gagner en souplesse, ou pour enfin arriver à faire la posture de yoga vibradorkunisanou 3 version B ! On va pratiquer le Yoga juste pour lui même ni pour trouver la paix ou s’élever spirituellement ! Le Yoga pour le Yoga en somme !

Clés de yoga : et si on pratiquait le yoga pour RIEN ?

On arrête de chercher, on laisse le vide reprendre son espace, on laisse ce qui doit émerger, émerger. On laisse de côté ce qu’on veut résoudre ou améliorer ou aider… et on fait le focus sur le truc cool qui se déroule : on est en train de faire du yoga !

Nous allons voir ensemble comment explorer encore et encore nos gammes, les salutation au soleil et à la lune en yoga. Faire ses gammes n’est pas toujours synonyme d’ennuie, bien au contraire. Choisissons d’observer en présence et laissons les informations s’intégrer, s’assembler. La confiance émerge et nous plongeons alors dans la totalité.

Si vous voulez directement voir la vidéo des clés de Yoga Avril- Mai 2020 rendez-vous en bas de l’article.

Mais je serais vous je lirais quand même tout ce qui va suivre… les bases quoi !

Faire ses gammes : les salutations en Yoga

Si vous débutez ou que vous avez besoin de rappel, vous trouverez sur la passerelle les articles de yoga qui vous donnent les bases des salutations au soleil A et B, ainsi que la salutation à la lune (à venir). Une petite relecture ne fera pas de mal, même aux “experts” ! Dans le Yoga comme souvent quand on se croit expert on commence à affirmer de plus en plus de bêtise. Donc une première base : lire et relire, pratiquer et re-pratiquer !

Voyez ce que justement vous n’aviez pas vu, retenu. C’est l’occasion d’observer de nouveaux détails dans votre yoga. Je vous ai cité ces 2 gammes, mais vous pouvez en avoir d’autres. Moi, j’ai une 3° gamme en yoga qui est la danse du dragon et quelques postures d’échauffement et d’étirement.

Les postures et enchainements que je vous recommande en ce moment.

Enfant et épaule – chant- sphinx – Chien tête en bas – tombé en avant – Twist – Tadasana – balancements – Salutation soleil A progressive – Salutation lune – Janu Sirsana – Badha konasana – Twist allongé – Savasana.

Et vous ? Quelles sont vos gammes ? En yoga ou autre ? Qu’est ce qui vient naturellement ? Voyez que vous avez déjà vos gammes, prenez en conscience.  Vous n’avez plus qu’à les pratiquer en ce mois d’avril 2020. Simple et efficace !

Clés de Yoga pratique : Observation et points de focus

Pour commencer, je vous conseille de commencer avec la salutation au soleil A et la salutation à la lune. Pratiquer, encore et encore et encore et encore et encore… Cela ne veut pas dire nécessairement tous les jours. C’est important de trouver votre tempo et suivez ces changements. C’est aussi ça être à l’écoute !

RAPPELEZ-VOUS que pour ces clés de Yoga Avril – Mai 2020 ce qu’on cherche avant tout c’est qu’on ne cherche rien ! Par contre, nous pouvons choisir des points de focus de notre observation. Voici quelques idées pour vous inspirer.

A Chaque fois, juste pratiquer, observer et laisser notre Yoga nous faire ! Et oui on retourne nos habitudes !

Focus yoga: notre respiration 

Avant toutes choses, observez simplement votre respiration habituelle durant votre pratique. Dans quelle posture et transition vous respirez confortablement et dans lesquelles c’est l’inverse ? Sans chercher, simplement observer. Observez aussi les différences chaque jour. En général, certaines sont passagères, d’autres plus installées. Mais encore une fois, on ne veut pas savoir pourquoi, comment, simplement on observe. je sais, c’est dure, mais tentez l’expérience. Cette position d’observateur fait partie de vos gammes.

Lire aussi :   Intensité ou tension ? Clés de yin yoga vidéo, mars 2020
Clés de Yoga avril / mai 2020 : Faire ses gammes - Vidéos - Projet la Passerelle

Faîtes cela à minima une semaine pour vous installer dans cette posture d’observateur. Puis intégrer le vraiment à chacune de vos pratiques.

Ensuite, faîtes vos salutations en allant au bout de vos inspirations et de vos expirations. Observer ce que cela change. Vous verrez que  vous n’allez pas au bout de bon nombre de vos respirations et qu’à l’inverse certaines sont étrangement très courtes. Observez aussi ce que cela change dans vos postures, vos mouvements, vos perceptions, votre énergie… Faîtes le aussi régulièrement, votre pratique va vraiment se modifier vous verrez.

Conseil : Vous êtes souvent affolés par votre respiration en yoga et vous mettez beaucoup de pression. Je vous rassure, c’est difficile pour tout le monde, surtout au début mais pas que. Ne focalisez pas dessus, autorisez vous à doubler vos respirations, à vous arrêter pour reprendre votre souffle.

IMPORTANT : Ne forcez jamais votre respiration.

Ça se calera petit à petit, à votre rythme. Et selon les jours, parfois ça se rebloque, c’est plus difficile… Cela veut simplement dire que vous êtes humains. Tout va bien !

Si vous avez des questions, vous pouvez me contacter ou venir à mes cours

Clés de Yoga avril / mai 2020 : Faire ses gammes - Vidéos - Projet la Passerelle

Focus yoga: tension et détente

Chaque posture ou mouvement de yoga a une intention. De la sentir et de l’intégrer dans toutes les cellules de son corps prend du temps. C’est souvent des déclics qui se font d’un coup. Mais plus vous serez présents à ce que vous faîtes, plus toutes les parties intégreront l’information.

Dans chaque posture, certains muscles ont besoin d’être engagés et d’autres peuvent rester au repos. Sur une salutation au soleil, devenez un explorateur de tous vos muscles, tester de relâcher certains muscles, d’en engager d’autres et simplement observez.

Sentez en vous ce qui circule ou pas. Créez vos points de repères en lien avec vos propres sensations.

Par exemple, lorsque l’on tombe en avant, les observations sont infinies. Que se passe-t-il se je relâche les muscles de mes jambes ? Ou mes épaules ? Ou ma nuque ? Que se passe-il- quand j’amène ma présence dans mes pieds ? Mes mains ? Mon bassin ? Ventre relâché ? Ventre contracté ? Jambes pliées ou tendues ? etc..

Vous pouvez scanner ainsi votre corps dans toutes les postures du petit orteil jusqu’au sommet de votre crâne. Vous n’imaginez pas à quel point votre corps va se nourrir de cet exercice!

Remarque : Vous pouvez aussi le faire avec un focus sur vos appuis et/ou positions des mains et des pieds. Changez des détails.

Par exemple essayez de tester chaque posture avec les pieds à la largeur des hanches ou collés. Essayez de changer vos appuis dans les mains ou les pieds. Plier ou non les jambes, etc…  amener sa présence dans différentes parties du corps, pieds, bassin, épaules, têtes, mains, etc… Observez ce que cela change dans vos sensations et dans vos façons de faire.

Les pistes d’observations sont infinies

La liste est longue sur les points de focus! Vous pouvez aussi explorer la vue. Soit en ayant un point de focus visuel identique pendant la pratique ou encore vous bandant les yeux. C’est un super chemin pour changer ses perceptions liées à l’espace, à soi, à la pratique elle-même.

Le geste, le mouvement est aussi un excellent point de focus. Observez seulement comment vous bouger, changez le tempo ou l’intention du mouvement, déroulez vraiment chaque geste, augmentez votre présence sur les transitions, encore une fois, c’est infini… Nous aurons l’occasion d’approfondir le sujet.

Vous pouvez même pousser plus loin et observer le mouvement de votre corps d’énergie plutôt que votre corps physique. Bref, je m’arrête là, vous l’aurez compris, la liste ne s’arrêtera jamais.

Revenir au base de sa pratique : Du détails à la totalité

En faisant vos gammes et en vous amusant à faire des focus divers et variés sur des points de détails, vous commencez petit à petit à avoir accès à la totalité. Votre présence devient plus globale. Les ponts se dessinent entre le corps et l’esprit, le dedans et le dehors, le haut et le bas, la droite et la gauche, le yin et le yang.

Simplement et silencieusement, l’harmonie circule.

Oui, je sais, c’est pas fun, vous allez pas faire des supers postures méga ouf à envoyer en photo aux copains. Mais j’insiste, ces salutations pourraient être les seuls enchaînements que vous pourriez faire de votre vie. Et, pas une seule fois, vous les exécuteriez de la même façon.

Quand nous revenons aux gammes, aux base de notre pratique de Yoga, nous avons accès à tout, toutes les informations sont déjà là ! Si on pose cette base, la suite est alors fluide et en présence. Ce qui doit se faire dans la pratique se fait. Notre gamme nous permet de rentrer dans un état de méditation et d’être en présence de notre corps, de notre respiration, de notre mental et de notre énergie.

VOIR LA VIDEO CLÉS DE YOGA AVRIL- MAI 2020 SUR NOTRE CHAINE YOUTUBE

Attention, cela ne veut pas dire de plier toutes ces parties de nous pour qu’elles soient dans l’état le plus propice à faire du yoga.

Non, pas du tout. Simplement d’être en présence et de faire sa pratique avec ce qui est, à ce moment là. C’est bien différent que de vouloir être dans un état « parfait ». Je vous le dis de suite, il n’existe pas ! ça c’est fait, on peut passer à autre chose.

Présence et confiance : suivre le mouvement vers l’autonomie

Quand vous faîtes votre salutation, vous pouvez observer (sans vouloir chercher je le rappelle) différents détails et vous allez petits à petits poser des jalons. Certains que vous comprendrez avec votre cerveau, mais la majorité, c’est votre corps qui les intègre tout seul. Il lui faut en général 3 à 6 mois pour qu’il change presque tout seul de façon de faire, et paf, comme ça, un jour, en faisant votre salutation, votre corps fait différemment. Si si je vous jure ! Et moins on réfléchit, mieux ça marche (oui c’est souvent là que la bas blesse pour nous tous).

Pour chaque exploration, vous pouvez le faire à l’infini. Ce qui est certain, c’est qu’une fois de chaque ne suffira pas. Par contre, une fois que vous aurez explorez un peu tout ça, cela peut être intéressant de voir instinctivement si vous avez envi de faire la salutation avec focus particulier ou pas. Suivez votre intuition…

En explorant dans le détail vos gammes, vous allez donner à votre corps et à tout le reste, un grand nombre de clés pour le reste de votre pratique (et pas que). Vous allez peut être aussi réaliser que vous n’avez pas forcement besoin de plus. Tout ce qu’il y a à explorer dans ces gammes est immense. Je vous l’ai dit, une vie ne suffira pas !

Je pousse pas mal mes élèves à pratiquer seuls chez eux, sans suivre un cours sur internet ou autre. A un certain point, cela me semble indispensable pour devenir vraiment observateur et en présence de notre pratique.

C’est comme cela que vous développerez votre propre pratique. Celle qui vous convient, qui vous parle.

Vous pouvez TOUS être AUTONOMES !

Je sais, vous avez peur de mal faire et souvent vous ne savez pas quoi faire. Cool ! Ca y est ! L’article vous donne vos gammes ! Plus d’excuses! Gniark gniark gniark (rire d’une prof de yoga diabolique). Chaque fois revenez sur ces clés de Yoga, reprenez vos bases, refaites vos gammes ! C’est à travers vos gammes que vous allez apprendre à vous faire confiance. C’est la répétition jusqu’à plus soif qui permet au funambule, au trapésiste, au gymnaste ou au musicien qui lui donne la fluidité et la possibilité de créer et d’aller plus loin !

Car le Yoga, le Qi Gong comme toutes les pratiques EXIGE que chacun avance à son rythme ! Et certainement pas au rythme d’un prof et encore moins d’un cerveau ! Comme je l’ai dit au départ, si vous ne faîtes pas de yoga pour un but particulier mais simplement pour faire, pourquoi alors y aurait il un risque de mal faire ? Puisqu’il n’y a pas d’objectif de bien faire ? Le seul et unique objectif est de faire, ouf ! Vous êtes sauvé… Vous pouvez laisser tomber et enfin vous détendre !

L’idée est de faire un pas vers soi… Comme tout le reste dans la vie, c’est une danse, un pas en arrière, un pas en avant, une pirouette et un pied sur l’orteil… bref, on ne sait pas quel saura le prochain pas de danse…

PETIT à PETIT, vous allez arriver à improviser, à laisser votre corps faire et à …. DANSER !

Laurence

Clés de Yoga avril / mai 2020 : Faire ses gammes - Vidéos - Projet la Passerelle
Image par Fabio Marciano de Pixabay

Liens et lectures

1- C’est le printemps et en général durant mes cours nous abordons les éléments et méridiens en énergétique chinoise liés à chaque saison. Nous somme donc dans le bois et sur les organes foie/vésicule biliaire. Quelques bases sur le site taospiritualité.fr ou encore digitiworld.

2- Pour justement travailler le Yin Yoga selon les saisons je vous conseille le livre de Sarah Powers – Insight Yoga. Certes il est anglais mais très bien illustré. Il vous donnera de bonnes bases de postures par méridiens.

3- Le livre “La voix du non-attachement” de Dhiravamsa peut vous inspirer pour comprendre la notion de “faire pour faire”. Il l’aborde plus sur la méditation, mais nous pouvons l’appliquer à tout.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Cet article a 5 commentaires

  1. Laurence
    Laurence

    Coucou mes ptits guerriers Dragons! 

    (ok je sors ^^…)

    Quand je le pourrais je vais vous donner des petites infos supplémentaires au fur et à mesure des semaines sur les clés de yoga du mois. 

    Dans l’article je vous parle de point de focus… Pour cette semaine, je vous invite à revenir dans vos pieds. Si l’expression “prendre son pied” vous parle, cette semaine est l’occasion de lui donner une nouvelle dimension 🙂

    Dans vos postures, amener votre présence dans vos pieds et leurs appuis. C’est vraiment une base importante dans le yoga. Chaque posture demande d’être sur certains appuis particuliers de vos pieds. Et on peut explorer différents appuis pour changer l’intention de la posture. Vous pouvez trouver facilement les bases sur gogole ou demander ici ou vous rappeler ce que vous avez vu en cours. Par exemple sur prasarita, les appuis sont sur le côté externe de vos pieds, tadasana, soit 3 points (triangle talon et coussins) ou 4 points, etc… il y en a pour toutes les postures.

    Et en plus de vos appuis, faîtes aussi les révisions de leurs alignements entre eux selon les postures. Ex: En guerrier 2, le talon du pied avant est aligné avec l’arche du pied arrière… En guerrier 1 on aligne talon pied avant et pied arrière (ou on décale vers l’exterieur le talon arrière de cette ligne). 

    Rappeler vous aussi que ce sont les alignements de bases, mais que chacun doit être adapté à notre corps. Si vous avez pris des cours, vous avez du voir certains ajustements: c’est l’heure de réviser!

    L’alignement de vos pieds c’est aussi leur direction, le pied avant bien vers le bout du tapis (2nd orteil aligner avec la pointe du genoux) et direction du pied arrière (perpendiculaire ou 65° ou… ça dépend des écoles).

    Je fais cours, je pourrais vous écrire un roman, à vous de me poser des questions si vous voulez des détails selon les postures et/ou intentions.

    Juste pour finir, les pieds sont une première base, mula bandha en est une autre. Ramenez aussi votre présence dans celui-ci pendant votre pratique. On l’a peut-être un peu oublier ces derniers temps, non? Idem, si vous avez des questions à ce sujet, à vous de jouer!

    Mettons les pieds dans le plat, arrêtons d’avoir les pieds en éventails, mettons un coup de pied dans la fourmillière, histoire d’avoir bon pied, bon oeil, sans non plus tout prendre au pied de la lettre 😉

    Amis pieds je vous salue!

     

     

  2. Avatar
    Sido

    Merci Laurence pour cette vidéo ! D’avoir séparé le son et l’image c’est vraiment top, du coup on peut suivre beaucoup plus facilement, bravo !
    Je n’ai pas tout fait d’un coup, je vais le faire sur plusieurs matinées, ça ferait trop d’info d’un coup pour moi.
    Et merci pour toutes ces “simples” postures, j’ai découvert celle du sphinx que je ne connaissais pas, elle travaille sur quels méridiens ?
    Et j’ai une question sur la posture du chien tête en bas, dans la partie “planche” (autodidacte donc j’ai pas les bons termes….) je fais plusieurs respirations. Puis pareil dans le “petit cobra” ou le “grand cobra” (pas du tout sure du terme….) j’y reste plusieurs respirations. Je trouve que sinon ça va trop vite pour moi. Est ce que tu aurais une explication sur la raison qui me pousse à faire ça ? Côté méridiens ou organes ou autre ?

    Encore bravo pour ta vidéo, je la partage de ce pas sur FB
    Des bisous bella

  3. Laurence
    Laurence

    Coucou Sido!
    Cool si ça marche mieux comme ça ^^ à force de tests, je crois qu’en effet la voix off c’est le mieux (et plus cool pour moi au moment de tourner la vidéo^^).
    Alors la posture du sphinx, comme beaucoup des postures que je propose sur cette vidéo, travaille sur plusieurs méridiens à la fois, c’est aussi pour ça que je l’aime bien ^^ elle travaille officiellement les méridiens reins/vessie, foie/vb, poumon/coeur/intestins et je la soupçonne de travailler sur estomac/rate/pancréas même si ce n’est pas écrit dans les bouquins. Perso, elle vient souvent quand j’ai besoin de bosser sur REIN et POUMON. Elle est bien aussi pour faire un check up, voir qu’elle zone circule moins bien. Certains jours cela peut être poitrine/gorge/nuque et d’autre plus bas du dos/rein. Elle peut me servir à sentir comment je dois orienter la suite de ma pratique et sur quelles zones je dois être plus présente. Et, même si elle n’a l’air de rien cette posture, elle bosse sur beaucoup de choses. Bien étirer poitrine, nuque (menton légèrement rentré) et faire attention au bas du dos (ne pas hésiter à mettre un coussin sous le bassin si ça tire, même un tout petit peu). Tous les petits détails nous amène à sentir quelque chose circuler… ou pas!

    Pour la partie salutation au soleil, en chien tête en bas, on reste en général 3 à 5 respirations. C’est censé être une posture de repos (même si pour la plupart ça ne l’est pas^^) après l’enchaînement. Pour le cobra et toutes les autres, quand on commence en général on n’arrive pas à enchainer chaque posture sur une seule inspiration ou expiration. Cela fait beaucoup d’infos entre les gestes, les transitions, les respirations, etc. Ca se cale petit à petit, chaque chose en son temps. Je pense que de bien se caler dans les postures, y rester quelques respirations, pour scanner son corps et prendre le temps de SENTIR est une étape importante. Ne surtout pas s’en priver. Une fois que certaines bases du corps sont posées, on peut commencer à explorer la respiration. J’en parle dans l’article, d’abord juste observer, voir où c’est confortable ou pas. C’est vraiment différent selon chacun. Et ensuite s’essayer, sans forcer, à caler la respiration comme sur la vidéo. C’est toujours inconfortable au début mais c’est aussi source de pleins d’infos. Disons que cela amène un mouvement, une harmonie entre le corps, la respiration que tu n’auras pas si tu restes plusieurs respirations dans la même posture. L’un n’est pas mieux que l’autre, simplement c’est cool de pouvoir tout explorer. Et souvent, on a du mal sur la partie enchaînement parce qu’on ne va pas au bout de ses inspirations et expirations. Du coup, avant de commencer, toujours revenir à sa respiration pour voir son amplitude ce jour là et ensuite faire la salutation en allant (presque) au bout de chaque inspiration/expiration.

    Donc pour résumer, je pense que le corps intègre par étape les mouvements, la respiration, etc.. Il ne faut pas forcer à ce que tout se cale bien dès le début. Et pas à pas, tenter l’enchainement avec la respiration. C’est souvent pas super agréable au début (on peut toujours s’arrêter en cours de route pour reprendre sa respiration) mais cela ré-apprend à notre corps à s’harmoniser avec notre respiration. C’est une clé de présence importante. Cela ramène pas mal de fluidité pas que sur notre tapis de yoga ^^. Cette synchronisation est difficile parce qu’on a dissocié cette fluidité corps/respiration.. Et au début, on met de la tension contre nos résistances (physiques, respiratoires, mentales, etc.) pour trouver cette harmonie, ça marche pas super tu imagines bien. Cet exercice nous invite à lâcher le cerveau, à sortir du “je veux y arriver” et de passer sur autre plan, à suivre le courant, quel qu’il soit ce jour là. On explore notre relation à la fluidité et on s’en nourrit dans le mouvement. On travaille, on apprend, on explore l’harmonie par le corps et pas par notre tête.

    Voilà, j’espère que cela répond à tes questions demoiselles!
    Namasté ^^

  4. Avatar
    Gérôme G

    MERCI ! J’ai eu il y a longtemps une brève mais douloureuse expérience avec 2 prof de yoga et ce que je viens de lire m’a donné envie de renouer avec cette pratique. C’est rare de trouver autant de fluidité dans des propos, d’habitude, ma fille me raconte, c’est quand même plus des il faut, on doit, donc merci beaucoup.
    Vous donnez des cours ailleurs qu’en vidéo ? 
    Gérôme

  5. Laurence
    Laurence

    Merci Gerome! 

    C’est vrai qu’ayant moi même des petits problèmes de fluidité… c’est ce que j’ai tendance à travailler dans ma pratique du yoga et du coup c’est ce que je partage dans mes cours. Faire circuler ça peut être sympa ^^.

    Oui je donne des cours, juste en ce moment c’est un peu compliqué.

    Du coup, je vais faire un cours en ligne les samedis 2 et 9 mai à 11h si cela te tente. 

    J’espère reprendre ensuite des cours en extérieurs les jeudis et samedis matin à Marseille (entre 9h et 9h30 le matin à Malmousque). Pour les cours en salle, je reprendrais en septembre, toujours à Marseille, je dois juste trouver une nouvelle salle.

    Encore merci 🙂

     

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clés de Yoga avril / mai 2020 : Faire ses gammes – Vidéos
×
×

Panier