Les 5 SAISONS DE L’ÉNERGIE : L'inter-saison jusqu'aux alentours du 10.11.21. Discrète, peu localisé et pourtant fondamentale. Elle demande l'Humilité en acceptant de n'être qu'un canal, la Modération en faisant ce qui doit être fait et la Compassion en oubliant son JE VEUX pour que l'ensemble fonctionne. SACRIFICE, GENEROSITE et DETACHEMENT + d'info ici
  • Post last modified:11 mars 2021
  • Post comments:0 commentaire
  • Post author:
  • Reading time:15 mins read

Pour cette nouvelle lune en Poissons du 13 Mars 2021 on retrouve pour la troisième fois consécutive le grand triangle formé par les Nœuds lunaires et Neptune. Il continue de tourner et occupe ce mois-ci les Maisons 6, 9 et 12. Comme lors des deux précédentes Nouvelles Lunes, toutes les planètes sont contenues dans un hémisphère, laissant ainsi l’autre moitié du ciel totalement vide.

Notre analyse de la nouvelle lune en poissons est axée sur ce grand triangle qui nous poursuit. Comme c’est une figure récurrente depuis le début 2021 on se dit que ça doit être important. Le second point que nous mettons en avant est la Maison 8, en lien direct avec la Nouvelle Lune du 13 Mars 2021.

Nouvelle lune en Poissons : nous aider à renverser nos croyances

Le nombre 12 est au coeur de cette Nouvelle Lune. Déjà le Poissons dans lequel a lieu cette Nouvelle Lune du 13 Mars est le 12 éme signe du zodiaque. Mais en plus le Nœud Nord et Mars sont en Maison 12 et y forment une des pointes du triangle. Dernier point, la guématria du jour de la Nouvelle Lune est égale à 12. (13+03+2021 = 4+3+5 = 12)

  • Dans le tarot de Marseille. Le XII c’est le Pendu, le lâcher prise, le sacrifice de la prédominance de l’ego, la perte des croyances et des certitudes, la perte de repères pour voir sous un autre angle.
  • Dans le zodiaque. La douzième Maison c’est la fin d’un cycle, un symbole de mort – renaissance, mais aussi l’occasion de ramener à la conscience ce qui était caché, ce qu’on croyait inné.

Ce mois-ci, les astres nous invitent à lâcher nos définitions du monde. Plus encore il s’agit de lâcher notre construction du monde, ce qu’on a l’habitude d’assembler et qui constitue notre cohérence et notre réalité.

Maintenant qu’on a choisi La Solitude, il va s’agir de transformer notre réalité. Il ne s’agit plus d’accepter d’agir autrement (cf Nouvelle Lune de Février 2021) mais bien d’AGIR AUTREMENT MAINTENANT, d’assembler MAINTENANT ET AU QUOTIDIEN une autre réalité. Ce n’est plus une vue de l’esprit, mais bel et bien un changement concret de paradigme.

Nous arrivons au climax du printemps (21 mars), du Yang, et pour vivre et construire un autre monde, une autre réalité, il faut accepter de laisser mourir l’ancien. 

Carte du ciel de la nouvelle lune en poissons – 13 Mars 2021

La nouvelle lune en Poissons aura lieu le SAMEDI 13 MARS 2021 à 11h22 GMT+1. La carte du ciel de cette analyse astrologique est faite pour Avignon (84 – France) En maison égale et domaine Placidus.

La Maison 8 en Capricorne. Laisser mourir l’ancien

La Maison 8 est particulièrement présente ce mois-ci, logique quand il est question de laisser mourir les anciens systèmes et de définir de nouvelles fondations. Elle est encadrée par Pluton et Mercure, chacun campé sur les portes de cette Maison.

Pluton en Capricorne, sur le seuil, tient la porte ouverte entre la Maison 7 et la Maison 8. Quant à Mercure, il est sur la cuspide de la Maison suivante, dans le Verseau, comme un trait d’union entre les Maisons 8 et 9. Et au centre, on a Saturne et Jupiter, également dans le Verseau.

Dans la Maison 8 on se confronte aux profondeurs du bas et du haut, au sentiment de quelque chose de plus grand que nous, au sentiment de Dieu, de l’Esprit, du souffle qui nous habite, à l’invisible qui soutient le visible.

La Maison 8 nous parle de ce qu’on doit laisser mourir pour le transcender. Cette Maison nous confronte à la mort, la sexualité et l’amour non conditionnel, seules forces suffisamment puissantes pour ébranler notre solide construction du Je et l’assemblage rigide du monde qu’on a construit.

Les planètes présentes en Maison 8 nous donnent des clés, des pistes sur ce qu’on doit abandonner, ou sur ce qu’on refuse de laisser mourir. Pour info, une cellule qui refuse de mourir, ça s’appelle une cellule cancéreuse. On vous laisse méditer sur le refus de lâcher, le refus de la mort…

astrologie-signe-du-capricorne

Pluton en Capricorne. Lâcher sa propre importance.

Le Capricorne est une chimère, mi chèvre – mi poisson, qui peut nager dans les profondeurs et crapahuter sur les sommets. S’il oublie le fond au profit de la forme, il s’ampute d’une partie essentielle de lui-même et s’isole, se coupant de tout sentiment, recherchant dans le regard de l’autre une approbation jamais satisfaisante, car superficielle.

Placé pile entre les Maisons 7 et 8, Pluton dans le Capricorne nous parle de l’importance qu’on accorde au regard de l’autre, à notre JE et son rôle social, et la gravité qu’on donne à ce qu’on va penser de nous. Il serait peut-être temps de les lâcher, non ?

Pluton est allé aux confins de l’univers, il s’est tenu sur le seuil de l’inconnaissable, il a côtoyé la mort. Pluton se marre en regardant nos gesticulations pour échapper à l’inéluctable.

Pluton en Capricorne nous rappelle que le sentiment et la matière (signe de Terre) vont de paire. Et que rien n’a d’importance, à l’exception de la compagne qui se tient à notre gauche (la mort). Pluton dans le Capricorne, c’est la voix qu’on veut faire taire à tout prix ou au contraire, celle qui nous remet sur notre axe, nous rappelle qu’on est adulte et vivant !

L’importance qu’on accorde au regard de l’autre ? Réduite à néant lorsque la mort nous touche. Notre propre importance ? Réduite à néant lorsque la mort nous touche. Nos empêchements, nos peurs, nos fausses pudeurs ?  Réduits à néant lorsque la mort nous touche. Alors on attend quoi pour vivre, d’être morts ?

Jupiter et Saturne. Au delà de nos suffisances et de nos limites

Jupiter et Saturne, encadrés par Pluton et Mercure, sont en aspect avec le Noeud Nord et Mars en Maison 12 (Jupiter, en trigone avec le noeud Nord, Saturne, trigone avec Mars).

On peut transcender notre suffisance et nos structures rigides et limitantes, elles deviendront alors le socle de nos nouvelles fondations.

La structure (Saturne) peut être souple, mobile, changeante mais pourtant structurée. Elle va nous permettre d’encaisser les chocs du Nagual quand la route de l’intention devient plus sinueuse et brumeuse. C’est le noyau solide et unifié sur lequel on peut s’appuyer pour nourrir nos actions. Une structure qui n’oublie jamais qu’elle n’est qu’un support et en aucun cas une fin ou un frein (contrôle).

La suffisance (Jupiter) est partout. Elle peut être un tyran despotique qui veut plier le monde, mais c’est également le noyau de la grandeur d’âme et des grandes réalisations, tout dépend de ce qu’on décide de faire grandir. Jupiter en trigone au Noeud Nord peut nous insuffler la Foi car nous sommes issus de l’Esprit, de la poussière d’étoile. C’est peut-être de la suffisance, mais elle nous pousse à être nobles et sereines, plutôt que mesquines et despotiques.

Quand on a réellement accepté d’être mortel (Pluton), notre suffisance nous pousse à être le plus vivant possible, et à ne pas perdre de temps en mesquinerie et autres futilités.

Mercure, le trait-d’union, le passeur.

Mercure sur la cuspide de la Maison 9, c’est le trait d’union entre les Maisons 8 et 9. La fonction de Mercure, c’est faire le lien (le messager des dieux, qui relie le ciel et la terre).

Mercure va amener de l’eau à notre moulin, et alimenter le choix qu’on aura fait face à notre mort en maison 8

Mercure peut nous aider à assembler un autre monde, une autre cohérence, fondée sur la connaissance de notre mort imminente. Ou au contraire, il va renforcer le sentiment de notre propre importance, nous poussant à construire un monde dédié uniquement à la puissance de notre ego dominant et tout puissant.

Tout dépend de ce qu’on aura choisi en Maison 8. Refuse-t-on la mort, ne laissant ainsi vivre que notre peur et notre volonté d’écraser ? Ou accepte-t-on notre mort ?

Oui, nous ne sommes pas éternels, oui, nous ne sommes pas importants, nous pouvons donc vivre et nous affranchir de toutes les règles qui ne servent qu’à conforter notre volonté d’être rassuré. Le monde qu’on assemble, la vie qu’on s’offre, dépend de nous, uniquement de nous.

Le grand triangle, Noeuds sud, nord et Neptune. Les maisons 6 / 9 et 12

Il nous poursuit ce grand triangle formé par Neptune carré à l’Axe des Nœuds ! Pour la troisième fois d’affilée, il est au centre de cette Nouvelle Lune. Aujourd’hui, la pointe du triangle, Neptune en Poissons, est accentuée par la présence de la conjonction Soleil-Lune-Vénus et tout ça sur le Milieu du Ciel.

Nouvelle Lune en Poissons du 13 Mars. Laisser mourir l'ancien - Projet la Passerelle

Le Nœud Sud est toujours en Sagittaire mais cette fois-ci dans la Maison 6, et le Nœud Nord est toujours dans le Gémeaux mais dans la Maison 12.

Ce mois-ci, ce grand triangle nous parle vraiment des routines comportementales qui assemblent le monde au quotidien et dont nous nous rendons même plus compte.

Après avoir révélé nos Intentions cachées (nouvelle lune janvier), après nous avoir mis face au choix d’assumer ou non la responsabilité de nos vies (nouvelle lune février), il est temps aujourd’hui d’incarner et d’assembler notre nouvelle réalité.

Chaque jour, à chaque instant, nos décisions, notre façon d’appréhender le monde et nous-même sont la matérialisation de notre choix. Il est temps de mettre le fond dans la forme.

signe-du-poisson-gravure-sur-bois

Maison 9 en Poissons : Soleil – Lune – Neptune – Vénus et Mercure

En maison 9, il y a Mercure au tout début, dans le Verseau, et il y a également dans la seconde partie de la maison la Nouvelle Lune en Poissons (Soleil et Lune) conjointe à Venus et Neptune (en domicile). Pluton, comme un rappel de la Mort, est en sextile avec la Lune et le Soleil.

La Maison 9, c’est notre vision du monde, la façon qu’on a d’appréhender la vie, notre cohérence. On peut l’enrichir et l’élargir, la nourrir d’autres modes de fonctionnement. Ou au contraire, on peut se scléroser et s’enfermer dans une définition du monde et des interactions figée et rigide.

C’est comme ça qu’on se retrouve, à 50 piges, à fonctionner exactement de la même manière qu’à 20 ans… On est aussi con mais en plus on est aigri, revanchard, jaloux et frustré. Et bien souvent on ne s’en rend même plus compte.

Toujours pareil, nos fantasmes et nos croyances conditionnent notre vision du monde et nos définitions :

  • On peut les percer à jour et sortir de nos illusions. On va pouvoir rêver et imaginer d’autres systèmes de fonctionnement, d’autres cohérences. Mercure va nous aider à faire le lien pour inventer nos propres systèmes de cohérence. Pluton, lui, est le rappel que notre meilleur conseiller, c’est notre mort prochaine.
  • On s’attache à nos fantasmes et nos croyances. Ils vont limiter notre vision du monde à ce qu’on connaît / accepete. Mercure va venir renforcer cette litanie du connu. Pluton va nourrir notre volonté de toute puissance et d’immortalité.

Accepter d’autres modes de fonctionnement, c’est accepter de se surprendre soi-même, mais ce n’est pas rassurant. Pour ça, il faut aller au delà de la peur, il faut oser se laisser faire pour accéder au sentiment profond dont on nourrit nos vies : celui de l’appartenance au Tout ou celui de la fuite face à l’immensité.

Quel que soit notre choix, il est visible, quand bien même on chercherait à le cacher. Il transpire à travers tous nos actes, tout ce qu’on fait, dit, pense ou cache. La seule personne qu’on leurre, c’est nous-même. 

signe-du-sagittaire-symbole-astrologie

Nœud Sud en Maison 6 dans le Sagittaire

Le Nœud Sud est le seul élément sous l’horizon, en Maison 6 dans le Sagittaire. Ici on accède aux trames souterraines de nos systèmes de croyances et de nos schémas répétitifs. Ce sont les bases sur lesquelles on s’est construit et qui sont devenues le carcan dans lequel on s’est enfermé.

On a fait du conditionnement qu’on nous a transmis une loi divine à ne pas transgresser. Mais, good news, on peut déchirer le contrat et choisir au service de quoi on se met. Regardons-nous honnêtement : quand on est face à une expérience, on réagit toujours de la même façon, tout en espérant un résultat différent. On est en mode survie. On choisit la sécurité, de servir des dogmes qui ne nous appartiennent pas, dont on a hérité, mais qui nous rassurent parce qu’on les connait par cœur. On se transforme en fait, on valide TOUJOURS notre histoire personnelle.

Mais on peut choisir une autre voie. Une voie qui ne nous offre VRAIMENT aucune garantie. On peut faire le sur-effort de nous mettre au service de notre propre éthique, toujours changeante et en évolution constante, de nous mettre au service de l’Esprit.

Pour ça, il va falloir, individuellement, choisir de voir les schémas répétitifs qui se cachent derrière nos : JE SUIS COMME CA – C’EST COMME CA ET PAS AUTREMENT – ÇA NE SE FAIT PAS – C’EST IMPOSSIBLE etc…
Comme à chaque fois, ça ne va pas se faire tout seul.

Surtout voir ces mécanismes ne suffit pas ! Il faut ancrer ces transformations dans la matière, par des actes au quotidien. Ça va nous demander d’être présent, de saisir chaque occasion pour sortir de nos routines et de CHOISIR VOLONTAIREMENT UNE AUTRE OPTION.

Ferons nous l’immense SUR-EFFORT de saisir toutes ces minuscules occasions que la vie de tous les jours nous offrent ? Oserons nous transformer l’acte banal en occasion de sortir de l’asservissement à notre histoire, à nos croyances, à nos dogmes, à notre morale ?

Ça ne nous rendra pas parfait, ça ne nous rassurera pas, ça ne nous donnera pas de bons points, ça ne nous garantira rien. Mais ça nous permettra de nous surprendre nous-même et d’être un peu plus vivant.

signe-du-gemeaux-symbole-constellation

Nœud Nord et Mars en Maison 12 dans le Gémeaux

Le Nœud Nord est en Maison 12, en compagnie de Mars, dans le Gémeaux, vient clôturer ce thème. Traditionnellement la Maison 12 c’est la Maison de l’Épreuve, on est à la fin d’un cycle. En 12 on se retrouve face au monde qu’on a créé, avec nos succès et nos échecs. C’est le moment de laisser mourir ce qui doit l’être, de nous détacher, de lâcher prise, pour que puisse émerger un nouveau cycle.

Tout fonctionne de manière cyclique. La vie émerge de la mort et la mort émerge de la vie. Si on n’accepte pas de nous détacher, de lâcher la branche à laquelle on est accroché, alors rien de nouveau ne pourra émerger et on continuera à tourner en rond dans nos comportements.

On peut vouloir maintenir nos systèmes (sociétaux ou individuels) bien connus en place et refuser de laisser mourir ce qui doit mourir. On se figera petit à petit dans une gangue de connu, dans une apparence de sécurité.

Qu’est ce qu’on choisit ? De nous accrocher à nos succès et nos échecs et refuser que tout a une fin ? De nous réfugier dans un papillonnage constant ou de nous noyer dans l’action pour ne jamais accéder à la profondeur ?
Ou de lâcher-prise ? D’ouvrir la main qui s’agrippe au connu ? Personne ne peut le faire pour nous. Lâcher, Changer, Accepter, AIMER sont des affaires individuelles. Ça va nous demander des (sur) efforts permanents !

Mars conjoint au Nœud Nord nous montre que si nous voulons faire partie du tout, il va falloir agir. Quand une situation se présente, si on choisit de nous en tenir à du connu, nos actions valideront notre histoire personnelle et nourriront notre petit monde étriqué. Si on choisit de faire un pas de côté et de saisir l’occasion d’élargir la définition qu’on a de nous-même, alors on pourra s’inclure dans un tout bien plus vaste.

Nouvelle lune en Poisson : connexion

Un contrôle total pour un lâcher prise total

Être connecté au tout n’est pas un état de grâce qui va nous tomber tout cru dans le bec, on va devoir mettre notre volonté au service du lâcher-prise. 

Comme on vous le disait en tout début d’analyse, un autre monde est possible. Nous sommes à un tournant, la prochaine Nouvelle Lune dans le Bélier marquera le début d’un nouveau cycle. Si on veut changer de paradigme et ne pas retomber encore et toujours dans les mêmes situations émotionnelles, comportementales et énergétiques, il va falloir agir, nous traquer au quotidien pour nous décaler de nos habituelles réactions.

On peut vraiment changer nos vies. Si on accepte de sacrifier notre volonté de contrôle et notre besoin de sécurité. Le seul contrôle dont on ait besoin, c’est notre présence et notre impeccabilité pour faire ce pas de côté et oser nous surprendre. Alors, prêt à sauter ?

Charlie et Sidonie

Liens et informations autour de la nouvelle lune en Poissons du 13 Mars 2021

Ce que nous nommons fièrement JE SUIS est il une simple construction psycho sociale ?

Être connecté au tout, être un « empathe » c’est génial ? Pas si sur …

Lire un autre analyse de cette nouvelle lune ne poisson sur PASSION ASTROLOGUE

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

analyse-nouvelle-lune-en-poissons-astro
×
×

Panier