Temps de lecture : 4 min

Je viens d’avoir quelques mail pendant que j’écrivais le précédent article sur un éventuel flambage de l’ego individuel pendant le solstice / pleine lune. Le souci d’une flambée de notre égo, ou de l’égo des autres et bien une préoccupation de l’égo justement ! Alors plutôt que de répondre à chacun spécifiquement et ainsi flatter votre égo. Un article général sur ce fameux « zégo » que nous « devons » éradiquer, purifier sous peines d’aller rotir dans les flammes infernales d’une vie spiritualiste mal fini.

Ego, ego es tu là ? Oui !

Ego je ne veux plus de lutte avec toi ! Chiche !

En préambule comprenez bien ceci : Le problème n’est pas la flambée de notre ego mais l’importance que nous lui accordons !

L’importance que nous accordons à cette flambée et celle que nous donnons à notre ego

En fait l’ego on en a tous un et dans une certaine mesure c’est lui qui nous permet de vivre. L’ego c’est ce qui vous permet de vous individualiser ! C’est lui qui fait que je suis Renaud et vous être Raymonde. Comme mon ego me porte à la brillance vous avez la chance, l’honneur, le plaisir et l’avantage de lire cet article. Comme votre égo vous pousse à la dissimulation et à la passivité … ben vous lisez cet article sans le commenter !

Le souci, si souci il y a c’est la lutte que l’ego individuel fait en lui même et contre lui même en se jugeant, en s’auto punissant, en s’attachant à des valeurs et des croyances collectives !

Comment on arrête de s’auto punir ?

Le meilleur moyen de sortir de la guerre et de la lutte que veux maintenir ou mettre en place notre ego toto … ce n’est surement pas de résister ou de lutter contre lui en s’auto flageollant (jeu de mot mal odorant) mais peut être bien de l’accepter son propre ego !

Faire la paix avec ces, ses, parties « sombres » « caca », c’est zones d’ombres qui suite au jugement de la morale sont nommées l’ego… le seul hic c’est que c’est encore et toujours l’ego qui se juge lui même, c’est tellement bon

Pour vous donner un exemple rigolo de ce que nous nous faisons à nous même imaginez cette scène :

Imaginez vous entrain de manger un cassoulet, du bon vin, un bon brie de Meaux ou un Mont d’or pour faire glisser… Jusque là tout va bien.

Les lingots, la graisse d’oie et le brie de Meaux font leurs travail et le météorisme suite à la putréfaction de la nourriture dans votre intestin fait son apparition. En gros vous vous mettez à péter !

Ca pue ! En tout cas vous trouvez que vos pets puent. Vous devriez ouvrir la fenêtre… Mais voilà il y a 30 ans votre Tante Edmonde vous a mis une fessée parce que vous ne fermiez jamais les fenêtres et que ça créaient des courants d’air qui réveiller son arthrite.

Vous avez appris qu’ouvrir les fenêtres c’étaient mal, qu’il ne fallait pas le faire … Vous restez dans l’odeur si particulière des lingots, du brie de meaux et de la viande canard en décomposition pour obéir à l’ordre, à la norme de tata Edmonde qui est morte il y a 15 ans

Absurde ? ben oui mais c’est ce qu’on fait tout le temps. Ou du moins chaque fois qu’on se tend pour obéir à une loi, une injonction, une morale qui nous fait juger l’action que nous menons, ou avons mené et même allons peut être mené.

ego-singerie

Ne plus lutter et simplement accepter

Donc je crois qu’un premier pas vers plus de paix … au lieu de la chercher cette paix et de sortir des pets, au lieu de ce forcer à, d’essayer de …

Ben posons les armes, acceptons notre ego rigolo, arrêtons de lui donner autant d’importance !

Comme le singe de la photo nous devons accepter que notre ego n’est qu’un reflet d’une toute petite partie de l’ensemble, complexe, qui est JE. Par contre si nous focalisons notre attention dessus… Il devient la seule chose qui existe de nous !

Le reflet de nos manques et de nos peurs

Notre ego n’est ni plus ni moins que le reflet de nos manques, de nos souffrances, de nos tristesses, au final une version maladroite du petit enfant triste au fond de notre coeur.

Acceptons nous tel que nous sommes même si ca ne flatte pas …notre ego ! Je sais que c’est très dur et que chaque fois ce qui nous empêche d’arrêter de nous battre contre nous même c’est la peur que notre personnage (notre masque) soit rejeté. Accepter ce que nous jugeons médiocre voire répréhensible ne flatte pas la représentation qu’on nous a appris à avoir de nous même.

Peut être qu’une aide serait d’accepter que ce que vous montrez, ce que vous faites et le regard que vous et l’autre porte dessus ce n’est au final qu’une partie tellement petite de nous !

Vous n’êtes pas votre bras gauche pas ! Ce n’est qu’une partie qui compose cet ensemble magique qui est Je.

Et bien c’est la même chose avec le reste ! Je ne suis pas mes émotions, ma colère ou ma tristesse ! Ce ne sont qu’une toute petite partie de JE

Je ne suis pas mon compte en banque, je ne suis pas mon jean, je ne suis pas mes cheveux, ma bouche en cul de poule ou mes gros nichons en plastoc ! Je ne suis pas non plus ma pauvreté ni ma misère émotionnelle !

lutter-contre-ego-paix

Nous sommes tellement plus

Vraiment accepter que nous soyons tellement plus. Un être que même notre imaginaire d’enfant seul et triste (Leo Ferre) n’arrive pas à le conceptualiser.

Je crois que c’est ce dernier point qui met fin à la guerre de l’go envers lui même ! Nous pouvons être bien plus que lui !

L’ego, de tous le monde cherche des absolues ! Il est soit Dieu soit le Diable, la Pureté totale ou la merdoyance absolue ! Offrons lui ce qu’il réclame mais faisons lui comprendre que pour être Dieu il faut que nous soyons la totalité de nous même ! Toute nos facettes ! Sinon nous ne sommes pas Dieu, omniscient, omniprésent, omnibus… Mais juste une partie de Dieu… L’Ego n’aime pas n’être qu’un bout ! Il rêve d’absolu ? Offrons lui la totalité de nous même !

Regardons d’un peu plus loin, regardons sous un autre angle ce qui nous arrive à nous, pauvre de nous, essayons d’en voir les grandes lignes, acceptons de n’être au final qu’un être vivant (Pigalle – rire et pleurer)

Bises

Laisser un commentaire

7 + 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier