La cristallisation de l’énergie, l’attachement & la Liberté

Un article, très court, et une vidéo pour aborder la relation entre la cristallisation de l’énergie et L’ATTACHEMENT. Deux phénomènes qui vont entrainer la fixation de notre point d’assemblage sur une position connu et qui vont, à terme, nous empêcher d’arpenter la voie de la Liberté, d’explorer d’autres facettes du réel, de changer radicalement.

La cristallisation de l’énergie via l’attachement et l’importance que nous donnons aux objets/personnes/croyances va de plus nous rendre incapable d’appréhender de manière totale d’autres manières de voir et d’être au monde et à nous même nous isolant de plus en plus et nous faisant créer des certitudes qu’on érige en vérité absolue.

Comme d’hab cet article ou la vidéo ne sont pas « The vérité » mais juste mon point de vue. Ce point de vue n’a pour lui que d’avoir été murement et longuement expérimenté et sur vérifié avant de vous être proposé. S’il vous déplait sans raison c’est qu’il a des chances d’être très juste et si vous avez des raisons pour vous y opposer je veux bien les connaître pour pouvoir le faire évoluer.

L’attachement le responsable majeur de la cristallisation de notre énergie

L’ATTACHEMENT c’est l’IMPORTANCE qu’on donne aux choses, aux gens à notre histoire personnelle, hors cette sur-valorisation, ce lien de dépendance qu’on met en place et que parfois on cultive à nos propres dépend et bien souvent de manière complétement inconsciente, est étroitement lié à notre « énergie ». Pas à son volume mais plus au volume disponible et à la fluidité et la qualité de cette énergie.

Le terme de « énergie » est à rapprocher de ce que Castaneda nomme « L’attention seconde » et qui est un des éléments essentiels dans le déplacement du point d’assemblage qui est, comme tout bon castanédien le sait, « le pivot de la sorcellerie ». Blague à part c’est surtout que cette attention seconde va vous permettre de changer de manière douce et harmonieuse votre perception du monde et donc d’explorer au quotidien une réalité plus riche, plus intense et plus mobile que le monde binaire et sur structuré qu’on nous a appris à appréhender à l’aide d’une toute petite partie de nos 5 sens.

LA VIDEO : Attachement, dépendance, cristallisation de l’énergie et voie de la liberté

Je ne vais pas reprendre ce que je raconte dans la vidéo mais en gros le souci n’est pas ce qu’on fait mais l’intention qui porte vos actions. Le souci n’est pas de boire, d’aimer, de baiser, d’être suffisant ou d’être pieux et vertueux mais de croire que cela à une quelconque importance !

vous pouvez écouter mes divagations et digressions, oui je digresse, mais aussi contempler mon magnifique faciès sur Youtube

En accordant de l’importance à un sujet on fixe de l’énergie. Cette énergie qui devrait circuler librement pour aller « la ou le vent la mène » se cristallise, se fige, se durcit et avec elle fixe plus profondément encore notre point d’assemblage qui détermine notre perception du monde et aussi l’image que nous avons de ce monde et DE NOUS MEME !

« Tous les chemins sont les mêmes , ils ne mènent nulle part. Par conséquent, choisis un chemin qui a du cœur ! C’est par là que je vais et le seul défi intéressant , c’est de le traverser dans toute sa longueur . Et par là, je vais et voyage à sa recherche jusqu’à en perdre haleine« 

Nous croyons êtres ceci ou cela, être généreux ou radin, puissant ou frêle, nul ou brillant. La position de notre point d’assemblage sur un tout petit espace délimite un monde binaire, super structuré, super rigide qui est tout sauf la réalité. Demandez à votre pire ennemi ce qu’il pense de vous compilez le avec ce que celui/celle qui vous lèche le cul raconte et vous aurez un petit aperçu de qui vous êtes … un homme/femme/chevreuil ordinaire !

Petit à petit on se rend dépendant de cet objet, d’un souvenir, d’une personne et au final on obtient une cristallisation de l’énergie tellement compacte qu’il n’y a plus qu’un choc violent qui puisse servir de premier pas pour ce remettre à évoluer.

Mais ce choc violent ne suffit pas à casser la cristallisation de l’énergie et à remettre le point d’assemblage en mouvement. Au mieux lui permet-il de retrouver, l’espace d’un moment plus ou moins bref, un peu de fluidité ce qui va lui/vous permettre d’explorer d’autres visages de vous mêmes ou du monde qui vous entoure. Mais très rapidement les outils de pression sociale, les objets, gens, croyances auxquels vous vous êtes relié puis attaché vont venir vous « rappeler à la réalité » et vous faire « revenir dans le droit chemin » comprenez vers votre position habituelle, CONFORTABLE et routinière du point d’assemblage.

La cristallisation de l’énergie est renforcée par nos routines confortables

Une fois ce choc passé et la cristallisation de notre énergie ébranlée il va falloir cravacher pour profiter de ce minuscule effritement des liens d’attachement pour continuer à couper les amarres nous reliant à notre position habituelle de la réalité.La cristallisation de notre énergie et la fixation du point d’assemblage par le biais de nos attachements sont en général concomitante des routines et habitudes que nous avons.

Habitudes comportementales; la manière de marcher, de parler, de s’habiller, de boire un petit coup à la fin de la journée; mais aussi habitudes mentales; je vote à gauche/droite, les homo c’est ceci/cela, les desserts c’est pipi/caca, la sodomie c’est zoubizaretta, les zentils/messants, le prolo il est bistouquette/trompette… Les habitudes énergétiques sont encore pire puisque facilement occultables par notre mental social.

Oui nos manières de faire, nos routines, sont juste une cristallisation de l’énergie. Changer une habitude, même petite, c’est récupérer un volume considérable de conscience mais surtout redonner énormément de fluidité à notre énergie et nous mettre en capacité d’augmenter LA PRESENCE. Qui au final va être l’outil majeur pour percevoir l’attachement et la dépendance et qui va être le levier pour permettre à notre conscience de choisir ou elle va fixer son attention seconde et même d’arrêter de rendre grave ce qui ne l’est pas… puisque « la mort ne vous a pas encore touché »

Petit à petit l’objet de la fixation de notre attention seconde devient plus important que LA VIE et que notre intention inflexible. Voyez à quel point vous êtes piégé et plié par le « quand dira-t-on ». Pire, au bout d’un certain temps on est même plus dépendant de l ‘objet/personne/pensée/comportement mais du lien qui nous rattache à lui.

Dans les objets sur lesquels on crée de l’attachement et ou on fixe de l’attention, première ou seconde, il y a tout ! Vraiment tout !

Y compris le fait de ne pas fixer notre attention seconde ou première ! J’ai testé pour vous de m’attacher à ne pas m’attacher et bien c’est vraiment nul !

Pour rappel une position du point d’assemblage n’est ni meilleure, ni pire qu’une autre, c’est juste un champ d’expérimentation et une position permettant de percevoir l’univers sous un angle plutôt qu’un autre.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article a 4 commentaires

  1. Jomat

    Puis ai testé de lâcher ces ancrages pendant plusieurs mois en modifiant les  » habitudes journalières et mes goûts mon rapport aux autres,etc.. » oublier qui j’etais pour être autre inconnue . Passionnante expérience ! Au bout : comme un bateau ivre pas plus libre mais pommée !!

  2. Renaud

    Au bout : comme un bateau ivre pas plus libre mais pommée !!

    Peut être vouliez vous être quelque chose ? C’est clair que c’est pas facile et super inconfortable. Repartir à zéro à 30 /40 / 50 ans c’est pas du tout sympathique et n’apporte aucun confort ni certitude, juste la liberté de choisir soi au lieu de suivre un chemin tracé pour nous.
    Mais perso je déconseille aux gens de faire cette expérience s’ils n’ont pas envie de tout refonder

  3. Duendé

    Je me suis souvent demandé comment  » la clarté  » pouvait être l ‘ un de nos pires ennemis naturel . Et puis un jour la réponse était là , dans toute son évidence et sa simplicité . Elle correspond bien à ce que tu expliques plus haut . Cette cristallisation de l ‘ énergie qui bloque et empêche la libre circulation de cette énergie . Par une expérience ou un savoir nous allons penser avoir découvert une grande vérité et elle va se figer en dogme qu ‘ il n ‘ est plus question de remettre en cause . Grossière erreur .
    En même temps que Castaneda j ai connu le  » Yi King  » sous titré  » le livre des transformations  » , avec lui j ‘ ai également appris que tout est dans un mouvement perpétuel et que la meilleure chose que nous ayons à faire était de savoir s ‘ adapter , ne pas bloquer l ‘ énergie par une vaine résistance et ainsi garder notre fluidité . ( tout en ayant également nos moments de créativité bien sûr . Le subtil équilibre du Yin et du Yang mis en œuvre dans une relation avec le temps et l ‘ humilité .
    Regardant ta vidéo ( bcp apprécié ) , cela m ‘ a fait penser aux techniques de récapitulations qu ‘ emploient Don Juan et les autres , cette façon d ‘aller rechercher et récupérer l ‘ énergie que nous avons si souvent dépenser en pure perte bien souvent par suffisance et que nous pouvons recycler pour la redéployer dans un but chamanique qui cette fois servira bel et bien à notre développement sur la voie du guerrier en quête de liberté .
    Te rappelles tu de cette phrase de Don Juan :  » Savoir que rien n ‘ a d ‘ importance mais faire comme si tout en avait .  »
    Jeune voyageuse de la conscience , te souhaite que du bon sur ton chemin qui semble avoir plein de cœur .
    Bye !

  4. Renaud

    Déjà MERCI. C’est toujours agréable à lire Et oui le Yin et le Yang sont à intégrer dans et engendre eux même une troisième force LE MOUVEMENT. C’est important de ne pas l’oublier.
    Oui oui je m’en rappelle très bien, j’hésite d’ailleurs dans les sujets de la vidéo de ce dimanche entre
    ne plus être une proie, assumer l’entière responsabilité de ses actes
    l’importance du devoir croire – rapport à ta citation
    ou la position du sans aucun doute n’implique pas d’avoir des certitudes
    Dis moi, on va se tutoyer, si tu as une préférence 😉
    Pour ma part j’étais, et je suis sans doute, encore très dogmatique mais il y a très longtemps, dans un autre espace temps un monsieur m’a fait un dessin que j’ai mis 10 ans à presque comprendre.
    A l’époque je crée des systèmes sur tout et en grosse quantité et je m’y tenais mordicus. Je pensais comprendre le réel alors que je ne faisais que le structurer et le définir partiellement. Le « drame » c’est que j’y croyais et que les systèmes et structure que je me révélais était fonctionnels, inutiles mais fonctionnels. Alors un jour il a pris une feuille de papier à petit carreau et avec son écriture pattes de mouche il a mis un point au milieu de cette grille et m’a dit avant d’éclater de son rire Plutonien « un système c’est ça, un point sur la grille, tu peux le déployer à l’infini ça ne restera qu’un point sur une grille »
    J’ai mis 10 ans à comprendre un peu ce que lui même n’avait pas forcément compris, comme quoi on peut être un très bon canal de l’esprit et être aussi futé qu’une planche.
    « La réalité est un choix de la perception , la perception est défini par la position du point d’assemblage » ou la position de l’observateur (Ravatin)
    20 ans plus tard je crée toujours des systèmes, j’adore ça et c’est super facile pour moi, mais j’adore les déformer, les étirer, chercher à tout prix leurs incohérences et leur limites et surtout une fois que le système est bien joli, bien propre je le ratatatine et le réduit à sa plus simple expression, un point. Je le simplifie à l’extrême et le ramène à sa part vulgaire, matérielle, presque frustre et 9 fois sur 10 je le jette puisque étant au fond d’une simplicité enfantine il n’a pas besoin d’être gravé dans le marbre de nos écrits.
    Pense à me dire pour la vidéo, ça m’évitera de choisir à pile ou face

attachement-cristallisation-energie-point-assemblagete
Rechercher sur ce site
×
×

Panier