• Post last modified:18 août 2020
  • Post comments:6 commentaires
  • Post author:

Après deux Nouvelles Lunes consécutives dans le signe du Cancer, voici une Nouvelle Lune en Lion ASCENDANT Lion ! Autant vous dire que le Lion marque fortement la nouvelle lune du 19 Aout 2020. Pourtant on va très peu parler du Lion, mais beaucoup plus de l’énergie Feu, très présente dans ce thème astrologique notamment au travers d’un grand triangle de Feu qui peut embraser toutes les pulsions et aspirations.

Une nouvelle lune Lion ascendant Lion ou ce signe est dissous dans un triangle de feu c’est l’occasion de trouver la quintessence du signe du Lion : mettre en avant le royaume et non le roi !

Ce thème de nouvelle lune en Lion peut nous amener directement à l’essence du signe du Lion : la générosité et la noblesse de coeur. Le thème de la nouvelle lune du 19 Aout 2020 nous permet de sauter la case roitelet assoiffé de pouvoir et passer directement au roi noble et serein, au service de sa Terre. Tout dépendra de notre intention et de notre volonté d’aller au bout de nos aspirations.

Carte du ciel de la Nouvelle Lune du Lion ascendant Lion calculé pour le 19/08/2020 à 03h42 à Avignon, France 02h42 Temps Universel – Maison égale

Nouvelle lune Lion ascendant Lion en résumé

On peut enfin récolter les fruits des 5 précédentes nouvelles lunes liées au 13, à notre transformation, une existence consciente et affranchie de la servitude à la cuirasse (22). Mais ça ne se fera qu’au prix d’un sur-effort de présence et de mise en actes quotidienne (4) de notre Intention.

Après cinq nouvelles lunes consécutives avec une guématria 13 (la Transformation dans le tarot Zen, la Mort dans le tarot de Marseille), ce mois-ci on passe au 22 (le Mat). L’un comme l’autre sont des degrés du 4 (l’Empereur). On reste encore sur les chiffres de l’année 2020 : le 4, le 13 et le 22.

Le sur-effort quotidien et la persévérance sont très présents dans ce thème avec l’importance de la maison 6 où Saturne, Pluton et Jupiter sont conjoints dans le Capricorne.

Cette Maison 6, aspectée par beaucoup de planètes, vient contrebalancer la puissance du Feu et rendre concrètes nos aspirations. Neptune et Vénus nous donnent des clés supplémentaires pour nous aider à fournir ce sur-effort nécessaire à notre transformation concrète. Les 2 planètes sont respectivement dans le Poissons et le Cancer.

L’automne arrive, fini le farniente et l’apitoiement, il est temps de récolter et y a du taff !

Le grand triangle de Feu

Ce thème de la nouvelle lune du Lion est très marqué par un grand triangle de Feu, situé dans les Maisons 1, 5 & 9. Un grand triangle (composé de 3 trigones) est un aspect qui amène une grande stabilité, une harmonie entre les éléments concernés mais également un risque d’immobilisme et de stagnation.

Les 3 angles du grand triangle de feu de cette nouvelle lune Lion ascendant Lion.

  • MAISON 1 (maison de la personnalité) : Lune (émotionnel)/Soleil (ego) et Mercure (mental) dans le Lion.
  • MAISON 5 (maison des désirs mais aussi de l’affirmation du Moi profond) le Noeud sud (héritage, histoire personnelle) dans le Sagittaire.
  • Maison 9 (maison de la vision qu’on a du monde) Mars (manière d’agir, impulsion) en Bélier.

Toutes les planètes personnelles excepté Vénus sont incluses dans ce triangle, plus le Noeud Sud. Le risque de s’installer bien confortablement dans la définition qu’on a de nous-même est grand.

  • Maison 1 : Je reste sur mes acquis, je sécurise mon égo. Je suis comme je suis.
  • Maison 5 : Je me contente de ce que j’ai parce que je ne veux pas prendre le risque de perdre. Je reste dans le Je Veux et J’exige.
  • Maison 9 : Ma manière d’agir est la bonne, je ne bouge pas de mes définitions, de ma vision du monde.

On peut se caler tranquillement au fond du canapé et passer en pilote automatique. Comme on dit, pas de violence, c’est les vacances !

Noeud Nord en Gémeaux, le souffle de l’Intention.

C’est là qu’intervient le Noeud Nord en Gémeaux en Maison 11 qui vient dynamiser tout ça ! Le Noeud Nord, rappelez-vous, c’est la direction d’évolution, l’Intention qu’on donne à nos vies, placé dans la maison de la direction et de l’Intention. Opposé au Noeud Sud et en sextile avec Lune/Soleil/Mercure en Maison 1 et Mars en Maison 9, il va vraiment nous permettre de communiquer avec nous-même.

En discutant avec nous-mêmes, on a l’occasion de mettre d’accord toutes les parts de nous pour aller dans la même direction.

Mettre notre ego (Soleil), notre émotionnel (Lune), notre mental (Mercure), nos expériences passées (Noeud Sud) et notre manière d’agir (Mars) au service de ce Noeud Nord, de l’Intention qu’on choisit pour nos vies.

Le Noeud Nord est le seul élément en signe d’Air, à la toute fin du Gémeaux.

Il est fragile, ce n’est pas un point sur lequel agir directement, juste un parfum, un sentiment qui porte notre intention, une veilleuse pour nous voir dans notre totalité. C’est la petite voix de l’Esprit en nous qui nous souffle la direction.

On ne peut pas le forcer, simplement le nourrir de notre intention. Comment ? En vivant pleinement ce grand triangle de Feu. N’ayons pas peur, il ne va nous brûler que si on réfrène cette énergie, si on reste sur de l’appris et du sécurisant, qu’on maintient les compromis pour ne pas prendre de risques. Ou qu’on s’y laisse aller sans aucune modération (air + feu = incendie).

OSEZ aller jusqu’au bout des choses, des actes, de l’anormalité.

Vivre totalement toutes les parts de nous-même, les explorer jusqu’au bout, sans jamais se laisser aller. Le paradoxe du lâcher prise total pour un contrôle total. Attention, ça risque de grincer car le mental déteste les paradoxes.

  • Maison 1 : Je vais au bout de mon Ego. Je vois toutes les facettes de ma médiocrité et de ma grandeur. J’écoute mes obsessions mentales jusqu’à leur limite pour démonter le mécanisme. J’assume mes envies et mes besoins émotionnels.
  • Maison 5 : Je pousse plus loin mes acquis. Je les oriente. Tout ce qui me constitue est la matière première de ma parfaite imperfection.
  • Maison 9 : Je traduis par des actes ma vision du monde. Je ne la laisse pas dans un coin quand ça m’arrange, ou je ne l’utilise pas juste pour briller en société.
yod-lettre-hebraique-kabbale

Le Yod, incarner nos aspirations

L’autre aspect essentiel de ce thème, c’est la figure du Yod, ou doigt de Dieu (un sextile et deux quinconces qui forment un triangle). Les planètes et maisons en sextiles communiquent entre elles avec une grande facilité. Le quinconce, rappelez-vous, se situe entre le trigone et l’opposition.

C’est la dissonance harmonique, le ET au lieu du OU qui permet de trouver une harmonie là où on ne l’attendait pas, d’associer des éléments qu’on pensait contradictoires. C’est intégrer le paradoxe, celui-là même que le mental déteste.

Pour cette nouvelle lune dans le Lion, on a un beau Yod entre Lune/Soleil/Mercure en Maison 1 dans le Lion, sextile avec Noeud Nord en Maison 11 dans le Gémeaux, qui pointent via deux quinconces vers Saturne en Maison 6 dans le Capricorne (accompagné de Pluton et Jupiter).

Il s’agit ce mois-ci de trouver la délicate alchimie entre nos aspirations (Maison 11), notre personnalité (Maison 1) et la réalité concrète et quotidienne (Maison 6).

Côté aspiration et personnalité (Maisons 1 et 11), on accorde facilement les deux. Mais il va falloir les confronter au quotidien, à la concrétisation (M6 en Capricorne).

Avec Saturne et Pluton en M6 en Capricorne, l’accent est vraiment mis sur le sur-effort au quotidien. C’est dans tous les petits détails de notre vie qu’il va falloir donner forme à nos aspirations. L’Intention, c’est cool, mais si ça ne se traduit pas en actes, ça sert à rien d’autre qu’à se tirer sur la nouille !

Maison 6 en capricorne, le sur-effort au quotidien

Le Yod est la 10è lettre de la kabbale, il correspond dans le tarot de Marseille à la Roue de Fortune (le Changement dans le tarot zen). Si on veut sortir de la roue et passer au niveau supérieur, il va falloir fournir un effort constant et quotidien, un sur-effort même ! Aller au bout de nos actes, de notre intention, de nos aspirations.

Le quotidien est le terrain d’expérimentation de notre transformation, l’opportunité sans cesse renouvelée de mettre en actes notre Intention. Le mois dernier, il s’agissait de choisir son appartenance. Maintenant que le choix est fait, passons à la pratique.

Il n’y a pas de place pour l’apitoiement et les jérémiades de notre ego

Il faut faire ce qu’il y a à faire, pas après pas. Jupiter en chute dans le Capricorne, en trigone à Uranus, lui aussi en chute dans le Taureau, nous rappelle qu’il n’y a pas d’énergie à disperser. Chaque acte compte.

Ces deux grandes figures d’aspects composés, le grand Triangle de Feu + le Noeud Nord et le Yod sont vraiment complémentaires.

  • Le triangle de Feu + le noeud nord donne la direction, ce qui est à faire.
  • L’autre, le Yod dit comment le faire, comment le traduire en actes. Aller au bout de ce qu’on a à faire, plutôt que rebrousser chemin à la moindre embûche.

Mots clés : Présence – Régularité – Endurance – Discipline

Neptune et Vénus, les clés du sur-effort

Dans le thème de cette nouvelle lune Lion ascendant Lion NEPTUNE dans le Poissons (maison 8) et VENUS dans le Cancer (maison 12) sont là pour nous donner une dimension mystique, une profondeur de sentiment au sur-effort que la mise en actes de notre Intention va nous demander.

L’élément Eau, comme tous les autres, a deux facettes. On peut s’en servir pour laisser libre court à notre apitoiement et notre sentimentalisme. Ou bien, au contraire, pour fluidifier et ramener du sentiment et de la profondeur.

Neptune et Vénus sont les clés pour nous aider à aller dans le sur-effort et pousser plus loin que nos croyances (limitantes forcément) soit les clés pour fuir ce sur-effort et justifier notre sur-apitoiement.

Neptune en Maison 8, prendre la mort pour conseiller

La Maison 8 nous parle de notre rapport à la Mort et Neptune nous plonge dans nos profondeurs pour voir au-delà de notre petit Je. Par le sextile qu’il forme avec la Maison 6, il nous permet de prendre la distance nécessaire pour accéder au sur-effort que nous demande cette période.

  • Mettre du sentiment dans le labeur et le quotidien.
  • Prendre de la distance avec nos actes. On ne peut pas mourir de sur-effort, juste crever d’apitoiement.
  • Prendre conscience de notre mort inéluctable.

Bien sûr, on a toujours le choix. On peut se servir de Neptune pour fuir le sur-effort en ouvrant les vannes de notre émotionnel. C’est facile, on connaît tous très bien.

Et si on prenait le risque de prendre ENFIN la mort pour conseiller ?

“La mort est le seul conseiller valable que nous ayons. Chaque fois que tu crois que tout va mal et que tu vas être détruit, alors tourne toi vers ta mort et demande-lui si tu as raison. Ta mort te dira que tu as tort, que rien n’est important à l’exception de son contact. Et ta mort ajoutera : je ne t’ai pas encore touché.”

Leçon de Don Juan à Carlos Castaneda dans Le voyage à Ixtlan

Vénus en Maison 12, sacrifier notre auto-contemplation

Vénus est en Maison 12 dans le signe du Cancer, en opposition avec la Maison 6 peut nous aider soit à esquiver l’effort à fournir par une quelconque justification en lien avec le fameux “Oui mais moi je vaut mieux que …”, soit nous aider à plonger totalement dans le sur-effort… Comme Neptune !

La Maison 12, Maison de l’épreuve nous demande de sacrifier quelque chose pour passer au niveau suivant.

Vénus est étroitement liée à notre auto-contemplation, à la valeur que nous nous accordons. Elle nous met face à notre énorme besoin d’être admiré et donc à notre énorme suffisance. Vénus dans le Cancer en Maison 12, c’est notre carapace d’auto-contemplation justifiée par notre atavisme et l’attachement à notre lignée familiale.

On a donc à sacrifier la représentation immuable qu’on a de nous-même car c’est ce qui nous empêche de rentrer dans le sur-effort.

Au lieu de nous servir de Vénus pour pleurer sur nous-même, on peut s’en servir d’aiguillon pour nous pousser au cul quand le sur-effort nous semble infaisable. Franchement, vous imaginez Aphrodite en train de se lamenter la morve au nez ?

Le symbole sabian de Vénus nous donne une autre clé essentielle :

Un clown parodie des personnalités bien connues”

L’importance de l’humour lorsqu’on veut acquérir objectivité et indépendance d’esprit.

Tout commence par la catharsis que permet le rire et aussi par la même occasion, la capacité de rire de soi-même, de ses tics et de ses manières, en fait de sa suffisance. Étape de DECONDITIONNEMENT

Tout est dit. Quoi de mieux que le rire pour sortir de notre auto-contemplation ? Rire de nous-même, rire de nos contradictions, rire des écueils qui nous font immanquablement trébucher. Rire de notre folie et de notre sérieux. Rire à gorge déployée SANS SE DÉNIGRER pour fissurer la carapace, pour nous transfigurer.

danseuse-orient-feu
Photo by David Hofmann on Unsplash

Lion ascendant Lion : Sommes-nous prêt à sacrifier JE ?

C’est l’heure de la récolte. Si on regarde le monde agricole, on est loin des vacances en ce moment ! Y a du boulot au taquet, de 5h du matin à 2h du matin, c’est vraiment pas boire des margarita les doigts de pied en éventail. On est bien sur la notion de sur-effort.

Pour nous c’est pareil. La transformation est déjà faite, il n’y a “plus” qu’à récolter. A nous de faire le sur-effort quotidien de la traduire en actes.

L’Intention ne suffit pas. Cette Nouvelle Lune nous impose d’aller au bout de nos gestes, de ne pas nous arrêter aux 90% effectués. D’aller au bout de notre Intention. L’absence de complaisance qu’on vient de détailler dans ce thème de la nouvelle lune du 19 Aout renvoie vers la saison dans laquelle on entre : l’automne. Cette saison correspond au Métal en énergétique chinoise et à l’Ouest dans le chamanisme toltèque : on est bien sur le Lieu sans pitié.

L’énergie Yang décroît, “Winter is coming” ! Mais d’abord, il va falloir passer par l’automne et nous frotter à nos restes plus ou moins gros d’apitoiement sur nous-même, d’auto-contemplation et de laisser-aller.

Le cadeau de cette Nouvelle Lune, c’est la liberté (le 22, le Mat). La liberté passe par le sur-effort et l’absence de complaisance car ce dont on se libère, ce n’est pas des contraintes, c’est de notre apitoiement, de notre auto-contemplation, de nos impossibles et de nos carcans intérieurs. Voulons-nous la liberté ? Sommes-nous prêts à payer le prix ?

Charlie et Sidonie

NDLR : les domaines du sur-effort

Les actes à travers lesquels vous devez porter le focus de votre sur-effort sont à individualiser en fonction des injonctions reçus et fabriqués par votre MAISON 12 dans votre thème personnel.

Tous est possible. Lâcher les attachements avec sa famille ou, à l’inverse, renouer des liens rompus. Faire son ménage plus que 1 fois par mois. Découvrir les joies du sport, oser faire de la boxe, oser parler, oser dire SIMPLEMENT et sans vaseline ce qu’on a sur le coeur, juste ou faux. Mais aussi reprendre le travail et cette fois ci le faire avec coeur et détermination plutôt que par résignation.

C’est aussi faire le sur-effort de finir une relation, un mode de fonctionnement, un type de consommation ou d’auto mutilation physique, mentale, alimentaire, émotionnelle ou énergétique !

Liens & autres infos

  • Lire les autres analyses de nouvelles lunes astro
  • En savoir plus sur le signe du LION en astrologie. Quel roi voulons nous être ?
  • Découvrir YOD dans la Kabbale via LA GRANGE D’UN CHERCHANT
  • Les aspects en Astrologie (conjonction, opposition, quinquonce …) via AKALI
  • L’élément Eau est à relié au chakra laryngé, la couleur Bleu, Direction Ouest et la Communication au sens large, verbale ou non, avec soi ou le Monde
  • A PROPOS DU SUR-EFFORT : lisez, relisez le travail de Gurdjieff et la loi d’Octave. Si vous ne faites pas l’effort, “la vie” le fera pour vous !

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

Cet article a 6 commentaires

  1. Renaud
    Renaud

    Pour moi la MAISON 12 est une précieuse indication pour voir CE QUI NOUS UTILISE, manipule. Pour faire le pendant avec le travail de Castaneda c’est un point de pression de l IMPLANTATION ETRANGERE & de la conscience inorganique.
    La Maison 12 c’est l’héritage Karmique pour faire vite. C’est la fin du cycle mais c’est aussi tout ce qui nous porte. C’est donc un lieu dans nos vies (voir vos thèmes) ou vous êtes portés par. Pour le dire de manière explicite “ce qui vous mène par le bout du nez”.
    Si aucune prise de conscience n’est faite vous pouvez croire que c’est VOS VALEURS, ce que vous êtes. Si vous avez un peu élagué vos croyances et votre auto identification vous captez que CA agit malgré vous. Vous savez tout ces trucs dont on sait pas d’ou ca vient. Quand on se dit “mais c’est malgré moi” ou encore “mais je suis plus comme ça” BEN C’EST ICI QUE CA SE FOCALISE, en maison 12 !
    Le fait que pour cette nouvelle lune il y ai Vénus et le Cancer dedans pointe les liens féroces qu’il y a entre “la famille” – maison 12 – et ce que nous croyons être “nos valeurs” – Vénus. Et oui ce que vous croyez important n’est que de l’acquis, la socio le montre, le marketing le montre et … l’astro ou le chamanisme toltèque aussi
    BONNE NOUVELLE la maison 12 c’est une fin de cycle !
    Donc soit vous dormez au pied de l’arbre et le fruit mur (maison 12) vous tombe sur la tête … l’implantation étrangère gagne via la colère, la plainte, l’indifférence ou la culpabilité et ses différentes formes et interconnexions
    SOIT vous ramassez la pomme à terre ou sur l’arbre et VOUS utiliser la colère, la plainte, l’indifférence ou la culpabilité et ses différentes formes et interconnexions pour AGIR et non SUBIR (ou réagir)
    Mais pour ça il va falloir sacrifier votre ” JE suis comme ça, je mérite mieux, je vaux pas la peine, je m’en fout” et ca se fera pas sans le sur-effort de Gurdjieff
    MERCI les Filles pour votre pertinente et excellente analyse.

    1. Avatar
      Sido

      @renaud13 merci pour ce développement sur la Maison 12. J’aime ton exemple de la pomme, c’est très parlant !

  2. Laurent
    Laurent

    A la suite de ces explications éclairantes et aussi grâce au contenu de cette excellente analyse de la nouvelle lune, il me semble voir ceci :

    C’est dur d’accepter qu’il y a une transformation à faire à l’intérieur de nous-mêmes et qu’en même temps on ne change pas ce qui nous constitue au départ.

    Avec un cheminement dit spirituel ou dit spiritualiste et sans doute pareil pour les trucs new-age plus récents, je me raconte une histoire où je dois devenir parfait.

    Je dois incarner la posture mentale de la non-résolution du paradoxe ! Un être égal à lui-même qu’il fasse moins 40 ou 50 degrés !

    Un exemple : il y a longtemps un iridologue voyait dans mes yeux que j’étais un anxieux. Il me dit : ça c’est la base, on ne la changera pas. Je me revois en train de me dire : mais non, c’est pas bien, on va modifier tout ça avec des compléments alimentaires et un certain régime.

    J’ai accepté que je ne deviendrai jamais africain ou japonais dans cette existence. J’ai encore à accepter que ma constitution est faite d’un atavisme et d’un terrain qui a du bon et du moins bon. Qu’il est temps de voir les deux aspects et de faire avec.

    Je veux dire que le bon élève qui a bien reçu l’enseignement officiel de papa et sa ménagère de moins de 50 ans et l’école, la religion, la spiritualité et même l’ésotérisme doit réaliser le paradoxe du ET + ET. 

    Tant que ce je ressens ce qui est montré du doigt ( parfois à tort, parfois utilement ) comme un manquement ( à la parfaite panoplie d’individu parfait que je devrais être ) alors je ne fais que l’entretenir.

    La liberté sera donc d’utiliser son énergie à agir avec ses + et ses – en les utilisant, en jouant avec, au lieu de jouer le personnage qui s’en moque ou s’en offusque ou s’en défend intellectuellement.

     

  3. Avatar
    Sido
    Posté par: @laurent

    Tant que ce je ressens ce qui est montré du doigt ( parfois à tort, parfois utilement ) comme un manquement ( à la parfaite panoplie d’individu parfait que je devrais être ) alors je ne fais que l’entretenir.

    La liberté sera donc d’utiliser son énergie à agir avec ses + et ses – en les utilisant, en jouant avec, au lieu de jouer le personnage qui s’en moque ou s’en offusque ou s’en défend intellectuellement.

    C’est tout ce qu’on croit devoir être et c’est reconnaissable parce que c’est super sérieux, on peut pas spontanément en rire. C’est par la présence qu’on peut repérer honnêtement ce qu’on ressent, puis le repérer de plus en plus rapidement, puis voir que ce n’est que de l’appris, puis rire sans se dénigrer.

    1. Avatar
      Gérôme G

      @sidonie Et oui rire, ne pas oublier qu’on finira dans la fosse à purin et que le purin ça fait du bien (comme disait mon père)

  4. Avatar
    Gérôme G

    Posté par: @laurent
    Je dois incarner la posture mentale de la non-résolution du paradoxe ! Un être égal à lui-même qu’il fasse moins 40 ou 50 degrés !

    Rien dans la nature n’est toujours égal ! C’est d’ailleurs le drame du paysan, il ne peut pas tout prévoir et les surprises sont parfois rudes.
    Renaud Qu’est ce que vous entendez par implantation étrangère ?
    Merci pour ce thème et je confirme il faut revoir en profondeur ce qu’on croit être nous-même. J’ai renié mon éducation sociale et humaniste en faisant du droit. J’y suis revenu en utilisant les jardins pédagogiques mais voilà que le destin s’en mêle et que la réalité reprend ses droits. L’humanisme ne nourrit pas son homme encore moins sa fille du coup je reprend une activité à mi-chemin entre les deux. Mes valeurs souffrent mais mon frigo est plus plein. L’ego et ma peur d’être un mauvais homme affronte mon ego et ma peur d’être un mauvais père. En gros cet été et cette nouvelle lune me bouscule.
    Au fait quelqu’un parmi vous est-il au courant des influences des nouvelles lunes sur les cultures et le bétail ? 
    Merci encore pour tout ça. 
    Gérôme 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle Lune Lion ascendant Lion du 19 Aout, SUR-EFFORT
Photo by David Hofmann on Unsplash
×
×

Panier