Temps de lecture : 7 min

C’est un joli nom Saturne, mais c’est un dieu bien inquiétant … » C’est avec la chanson de Brassens que s’est fait mon réveil.
Après l’article sur « accueillir l’Esprit Sacré » je voulais vous poster une suite, un article sur le père, le Père, le pair, la paire, car, oui oui il y a de l’amusement dans Saturne, bon c’est pas le premier à monter sur une table pour faire tourner les serviettes mais si on regarde bien dans ses yeux il y a toujours un petit éclat malicieux. Saturne résonne souvent en nous avec contraintes, empêchement

Saturne, l’Astrologie classique et les voies mystiques

Saturne est très souvent relié au temps qui passe et nous rapproche de l’ultime changement (la mort), aux limitations, aux contraintes, aux structures, à l’ossature, au plomb (Alchimie) la matière noire, brute qui doit (???) être transmuté en or (le soleil).

Saturne c’est aussi les règles, la morale, la loi et bien sur au père,  (père de Jupiter, de Zeus en tant que Chronos), pas très loin : Le Père divin, vous savez celui qu’on nous a appris à craindre pour sa colère (si tu es pas gentil tu iras directement en enfer, sans passer par la case départ sans toucher les 20K €). Celui qui nous regarde et nous juge d’après les canons des religieux de tout poil (à poil les religieux ?) …

Bon en gros Saturne et l’inconscient ca ne rime pas forcément avec la fluidité, la détente et la joie démesurée… Pas commode en apparence le gros père mais ….

Nous pouvons voir Saturne sous un autre angle,

certes il est fait de contraintes, de règles parfois dures à vivre, souvent ressenties comme des épreuves, des injustices ou des prisons, mais au fond ce sont chaque fois des occasions gigantesques d’apprendre, d’expérimenter et donc de changer / évoluer

Si nous voyons Saturne, dans notre thème mais aussi dans la vie, comme un sparring-partner , le gardien du seuil, comme l’ultime porte avant l’immensité (après lui c’est le seuil du cosmos avec les planètes transpersonnelles, Uranus, Neptune, Pluton), l’ultime test pour notre individualité / ego. Alors Saturne devient bienfaisant.

Saturne nous pose la question : Oseras tu assumer ton choix ?
Oseras tu m’affronter et me mettre à bas ?
Dans la symbolique, Saturne est en lien avec la société et donc avec l’image paternelle (qui peut être une femme), avec les conventions, avec ce qui est ou n’est pas respectable d’un point de vue moral. Souvent nous prenons les injonctions déterminées de Saturne pour des ordres absolus et cédons à ses influences externes. Nous abdiquons pas après pas. Jour après jour notre enfant intérieur, terrorisé par la peur d’être vaincu par les règles saturniennes cède et renonce donc nous sommes vaincus volontairement … Ce dont nous avions tant peur arrive donc au final 🙁

Mais Saturne ne nous contraint pas, il ne nous oblige pas à nous soumettre, il nous teste, nous demande en bon gardien du seuil de prouver notre Foi(e), notre détermination.

Franchir la porte de Saturne et découvrir l’Infini sans avoir forgé notre volonté (voir l’article les 3 centres de la volonté) revient à traverser l’Atlantique sur un radeau … n’est pas A. Bombard qui veut 🙂

Bien sûr je me sers de l’astro comme d’une métaphore pour voir nos rapports avec l’extérieur. Car Saturne c’est aussi le père, notre papounet, Le Père Divin & Céleste mais aussi le gourou, le médecin, le patron …

Saturne représente toute ces entités pour lesquelles nous avons soit adulation soit opposition (ou les 2). Mais Saturne ne nous demande absolument pas de le craindre ou de le combattre !.

Saturne est juste le Gardien du Seuil,

pour notre bien il nous met à l’épreuve, teste notre résistance à la pression (car croyez-moi de l’autre coté la pression du vide est énorme). L’abdication ou l’opposition stérile ne le satisfont pas. Pour ceux, comme moi, qui sont rentrés en opposition avec lui, que ce soit le papa physique, les normes sociales, Le Père Céleste et autres : Abandonnez la lutte, déterminez vous en votre coeur, soyez ferme sur ce que vous voulez vivre ou ne pas vivre, sans violence, juste déterminé, près à affronter l’ultime (ad-ultima / ad-ulte) sans culpabilité, sans peur de trahir, d’être seul …

Mais une fois que vous aurez mis ce splendide Templier par terre, aidez le à se relever, là est l’ultime noblesse.
Car très souvent nous restons dans la lutte adolescente et continuons à frapper un homme à terre, cette lutte qui nous maintient dans un état adolescent nous empêchant ainsi de continuer à avancer sur le seuil de l’infini et gâche au final tous nos efforts.

Pour ceux qui l’ont mis, consciemment ou non, sur un piédestal et se prosternent devant chacun de ses mots (maux), vous n’êtes plus des enfants, vous êtes Libre d’être et d’agir par vous même, enfant vous aviez besoin d’un protecteur, de quelqu’un qui vous donne une structure, ce temps là est fini, nous avons tous besoin de conseils, de partage, d’échange, nous avons par contre bien moins besoin d’ordres, de dogmes et de normatisation de notre pensée, de nos potentialités.

Saturne, le gardien, est la dernière porte vers nos 7éme et 1er chakras, haut et bas, il est tour à tour mâle et femelle (capricorne et verseau), fin et commencement, la porte d’accès vers la structure et l’individualité comme la porte vers l’abstrait et le collectif.

Encore plus loin

Saturne est le plomb qui contient en lui l’Or, le plomb qui nous permet de nous révéler Or. La lutte contre le père implique une lutte contre Le Père, contre la Spiritualité, la non matière, l’abstrait. La morale, la religion n’est qu’une des formes que celui ci prend, comme notre père n’est qu’une des formes que Le Père prend pour nous impliquer dans la grande danse de l’évolution.

Aujourd’hui c’est Wesak, la pleine lune du Bouddha, notre pleine lune en potentiel :), il est temps pour nous tous de faire la paix avec cette loi, avec La Loi, celle de la Vie, relevons nos pères, nos pairs, nos paires (double énergétique, conjoint …) en nous ouvrant pour ceux qui veulent à cette énergie très particulière qui nous inonde depuis Pâques, qui était juste 😉 la mort de Jésus et la naissance du Christ.

Cette période, entre Pâques et l’Ascension (le 29 mai, la nouvelle lune) est une période où les miracles prennent forme, où l’abstrait s’incarne dans le concret et où toutes les vies sur cette Terre Mère sont caressées par l’Esprit Divin avant d’être fécondées par lui à la Pentecôte (la descente de l’Esprit Sain) … chaleur 🙂

un peu d’astro histoire de nous finir

En savoir +

Il y a un magnifique triangle d’eau mettant en avant les émotions encore contenues, les rêves enfouis et la communication de nous aux autres et de nous à nous même.

Jupiter en Cancer nous demande de grandir, de nous affranchir (Jupiter était le fils de Saturne ou Zeus celui de chronos) des limites familiales, d’agrandir notre champ de vision, notre famille, passer de la famille génitrice à la famille mondiale, « nous sommes le monde ». Jupiter nous propose de nous affranchir et de dépasser notre statut de fils pour devenir le roi des rois que nous sommes depuis toute éternité, de faire resplendir notre bouddhicité 🙂

Et Chiron; l’enseignant d’Achille le Héros, fils de saturne et d’une nymphe et oui :), se trouve en Poisson – mdr – pointant du doigt, ou de sa flèche, que nos états intérieurs sont nos véritables maîtres, en avoir peur et chercher à les fuir (que ce soit la joie, la peine ou autres) nous empêche juste d’avancer, d’apprendre. C’est dans ce signe si particulier des Poissons, signe de Jésus, signe qui contient les 11 autres en tant que mer(e) originelle que nous pouvons trouver la clé pour dépasser Saturne, en acceptant nos émotions quelles qu’elles soient, en les vivant sans pour autant s’y attacher. Les vivre tout en les tempérant (c’est ça qui est pas simple); comme le fait tout enseignant, c’est en observant une action pour en tirer la substantifique moelle que nous aurons accès à l’ensemble de nos possibles (le Rêve, l’Imaginaire, Neptune) qui sont bien au delà des limites que notre éducation (Saturne) a établi.

Enfin Saturne en Scorpion vient vérifier par la pratique si nous sommes sûrs de notre coup. Il vient tester notre courage pour assumer nos pulsions sexuelles, nos envies profondes, notre force d’affirmation et surtout notre envie de Vivre et notre détachement (et oui c’est surtout ça le scorpion, Pluton). Son aspect rétrograde le place dans une position où il a déjà un pied à terre alors osons.

Cerise sur le gâteau : L’ami Saturne est opposé au Soleil

Notre égo /individualité, l’incarnation (soleil en taureau) de nos potentialités dans la matière face à  la loi, au système, face au gardien de la Loi. Mars rétrograde émousse les armes des deux protagonistes, Saturne rétrograde nous dit, certes très discrètement, « c’est bon tu peux y aller ! »

Rappelez vous, Saturne livrera toutes ses forces dans la bataille, par pour nous tuer mais pour nous forger ! Nous sommes condamnés pour le « vaincre » à devenir des Soleils, à devenir des Lions (1), à devenir ce que nous sommes TOUS : Des Dieux vivants, explorateurs du mystère infini qu’est la Vie

Sur ce comme le dit un ami Vulcain : Longue vie et prospérité

saturne spock

 

 

(1) Le signe du lion :

par excellence le signe de l’égo / individualité a deux aspects comme toute chose. Il peut être Roi plein de générosité ou petitement un despote manipulateur (et je m’y connais mdr) tout dépend s’il a peur de perdre ou non …

Lilith y demeure en ce moment. Lilith est dans le mythe la première Femme, avant même la création d’Adam, elle en est naturellement son épouse avant la venue d’Eve. Lilith interroge Dieu sur la servilité d’Adam face aux injonctions du Père. Refusant un époux lâche et esclave elle fuit sur Terre pour retrouver le « diable », je vous la fait courte dsl.

Dans ce mythe de Lilith on retrouve, Ishtar, Isis, Marie Magdeleine… Toutes ces énergies, entités féminines, voulant juste vivre leur amour, leur passion et leur corps charnel, le scorpion, au delà de tout concept de raisonnable. Elle est fille sauvage dans sa première apparition Sumérienne, vivant et parlant aux esprits de la nature, l’incarnation terrestre de l’esprit Gaïa. Peut être qu’en arrêtant de juger (Saturne), notre égo (Soleil, Lion) redeviendra juste ce qu’il est : l’enveloppe parfaite pour notre être de cristal.

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans.
J’anime des conférences / rencontres en essayant d’amener chaque fois un autre regard, une autre manière d’être et de vivre le monde qui nous entoure.
Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l’harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Saturne, le sparring partner céleste

Cet article a 3 commentaires

  1. Énorme, merci RunRun 🙂

    1. merci cocotte 🙂

  2. Bonjour, merci pour votre article qui me présente une facette de saturne que je ne connaissais pas, je me forme en ce moment à l’astrologie plutôt humaniste mais autant dans les livres que ma prof ne m’avait pas montré cet aspect de saturne. Merci aussi pour la fiche pour les étudiants, mon fils vous remercie il est bien moi fatigué que les années précédentes, il est en licence de droit, c’est très dur. Passez une bonne journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier