Temps de lecture : 11 min

Je veux du rock, de la fumée, des guitares électrifiées ! Le signe du Lion, où qu’il soit dans un thème, demande de l’action, de l’emphase et de l’épique. Ce n’est pas le signe le plus modéré, ni le plus tiède de la roue zodiacale, nous sommes d’accord. Pourtant, derrière cet adolescent qui peut sembler despotique s’il est trop névrosé, se cache un vrai Roi empreint de noblesse et de sérénité… rugissante bien sur !

Le Lion, du petit je au JE(u) harmonieux

Le Lion, comme le signe du Cancer, arrive à mi chemin du cycle des planètes personnelles. Les trois premières maisons / signes (Bélier, Taureau, Gémeaux) ont chacune une planète maîtresse très liée à la forme de l’individu. Respectivement Mars (l’aspect Masculin), Vénus (l’aspect Féminin) et Mercure (Le plan Mental / Communicatif, le plus androgyne des trois). Quand nous passons la porte de l’équinoxe, le 21 juin, nous arrivons sur les deux signes de polarité. Le Cancer, avec comme maîtresse la Lune, est l’archétype du mouvement permanent passif et le Lion, avec le Soleil, l’archétype absolu de la stabilité active.

D’ailleurs le couple Lion / Soleil et Cancer / Lune sont suivis exactement par le même enchaînement de planètes. Après le Lion vient la Vierge et Mercure (comme le Gémeaux), puis la Balance et Vénus (comme le Taureau) et enfin le Scorpion et Mars (comme le Bélier), qui va une dernière fois regarder son JE avant de rejoindre les planètes plus globales, structurantes et lourdes que sont Jupiter (Sagittaire et Poisson) et Saturne (Capricorne et Verseau).

8 premier signes astrologiques et leur planètes

Le soleil a rendez vous avec la Lune

En allant vite et en cherchant à faire que les deux faces d’une même pièce soient en opposition, on pourrait croire que tout oppose le signe du Lion et celui du Cancer. Si, au contraire, nous cherchons à intégrer en nous et en même temps ces deux grandes forces que sont Actif / Passif et Mouvement / Stabilité, nous sommes obligés de chercher quels sont les points de jonction.

Comme je préfère unir que séparé les visions, les gens et les mondes, j’ai cherché ce pont, cette liaison. En fait simplement la jonction se fait par la Terre, notre incarnation.

La Lune / Cancer ne change que parce qu’elle tourne autour de la Terre / Je / notre incarnation. Idem, le Soleil / Lion cède sa lueur aux étoiles uniquement parce que la Terre / Je / l’incarné tourne autour du Soleil.

Ces deux signes, Lion & Cancer, nous parlent donc des deux aspects d’une seule chose, notre incarnation, notre JE.

lune et soleil se rencontre

Le Lion, du petit jeu mesquin au JE rayonnant

Souvent on voit le signe du Lion comme le roi des arrivistes ou un despote qui n’est généreux que quand ça lui rapporte un bénéfice. Le signe du Lion est aussi décrit comme celui de l’enfant roi. Ce serait plutôt un adolescent teigneux et vindicatif dans ce cas de figure.

C’est très juste et c’est aussi totalement faux.

Ce qui est souvent décrit dans les livres d’astrologie, ce n’est que le petit lionceau apeuré et absolument pas le Lion en gloire.

Nous faisons la même confusion entre un monarque éclairé, conscient de ses devoirs plus que de ses droits, et un roitelet de pacotille rongé par la peur et l’auto contemplation.

En gros nous confondons Arthur et Richard 3 (ou n’importe lequel des petits dirigeants depuis l’épicerie du coin jusqu’à la Corée du Nord ou les USA). Suffisamment de livres parlent de Richard 3 et des petits tyrans. Au vu de leur prolifération à tous les niveaux de notre société, ces livres n’ont pas servi à grand chose. Du coup je vais plutôt parler du Lion Arthurien, celui qui a accepté son trône, son pouvoir et la charge qui va avec.

Le Lion, le retour du Roi

Le Lion est un signe fixe gouverné par le Soleil… Tout est dit là dedans ! Fixe, il est censé être assis dans ses baskets, oui je sais c’est pas hyper confortable. Le drame du roitelet ou de notre monde actuel, c’est de désirer ce qui ne nous est pas nécessaire et de donner ce qui nous est vital.

Nous voulons un iphone et nous donnons notre temps … logique des plus bizarres, je trouve.

Une fois que le Lion a remis les choses à leur juste place, une fois qu’il a donc nettoyé ses pulsions (Mars), ses besoins (Vénus) et ses doutes (Mercure), il est arrivé dans la loge du Cancer. Là il devra apprendre à disparaître tout en existant. A être stable tout en restant en mouvement et plus que tout à laisser les émotions s’écouler de lui et en lui .

Les laisser s’écouler surtout pas les juger ou s’y attacher d’une quelconque manière ! C’est exactement ce que ne fais pas Arthur quand il pète un boulon suite au rapprochement Guenièvre / Lancelot

Une fois ces 4 étapes, épreuves, couronnées de succès, il retrouvera enfin Sa vraie Maison. La maison 5, le 5 ème signe, est à l’image du Pape dans le Tarot de Marseille, l’incarnation de la spiritualité et de la matérialité.

Le lion incarnation du Haut et du Bas

Le lion, signe fixe, EST cette incarnation. On pourrait le croire au sommet du Yang, de l’énergie solaire, ce n’est pas le cas. Le signe du Lion arrive au coeur de ce que les chinois nomment la 5 ème saison, encore un 5. Une saison sans domicile fixe, période de transition entre deux états différents.

Le Lion fait la transition entre les maisons estivales, Gémeaux et Cancer, et les maisons automnales, Vierge et Balance.

Les autres signes de transition sont le Scorpion (Maison 8) entre Automne et Hiver, un signe fixe. Le Verseau (Maison 11), encore un signe fixe qui fait le passage entre Hiver et Printemps ; Et enfin le Taureau (Maison 2), lien entre le printemps et l’été.

C’est peut-être ça la problématique de fond du Lion. Il est le Roi d’une saison qui n’existe pas vraiment.

C’est un Roi sans terre visible. Et c’est là où il doit faire un effort. Incarner ce qui est abstrait, c’est bien sûr là où notre monde actuel qui nie totalement la spiritualité, peut-être encore plus que la sexualité, ne l’aide pas du tout.

A toutes fins utiles, la spiritualité a autant à voir avec les religieux, les dogmes et les crétins assassins que la heineken avec la bière ou les prélèvements ursaaf avec la solidarité nationale.

Incarner ce qui est abstrait. Arrêter de donner sa « lumière » névrotique pour qu’on l’adule et qu’on lui dise « oui tu es grand tu es beau et quand tu te laves tu sens bon le sable chaud » pour bien plus sereinement laisser rayonner SA lumière. SA lumière n’étant pas forcément la lumière la plus apprécié par sa famille, époque, cercle d’amis ou compagnons. D’ou l’importance de gérer ses émotions, doutes, besoins et pulsions !

Le Lion le besoin d’existence sous toutes S(c)es formes !

On va parfois le trouver en train de guerroyer, syndicaliste petit bras boursouflé d’égocentrisme méridional faisant croire à la plèbe qu’il s’expose pour eux. Ou à l’inverse, « grand » petit patron (ou président en tout genre) tyrannisant ses employés et leur faisant croire que sans sa grandeur et leur total asservissement, le monde et SA boîte iraient à vau-l’eau.

Quand vous voyez ça, ne vous faites pas avoir, c’est toujours un roitelet, un Richard 3 qui parle, et jamais un Arthur, un Aragorn ou un Sitting Bull.

Le Lion en majesté ne cherche pas la gloire, il est la gloire. Il ne cherche pas des vassaux serviles pour le faire briller, il est le soleil !

Vous voyez le soleil siffler Jupiter pour lui mettre un coup de polish, vous ?

le signe du lion , le Roi des rois

Assumer son côté épique

Un peu plus haut je vous disais que le signe du Lion, que ce soit votre signe de naissance ou pas, le Lion, où qu’il soit dans votre thème, ou même la maison 5, a un cruel besoin d’aventure, d’action et de périple grandiose.

Hélas nous vivons une époque de médiocrité absolue. Les Youteubeurs, y en a des bien, faut pas déconner non plus, sont un parfait exemple de cette époque. Des contenus d’un vide sidéral faits par des gens intelligents, si si. Dans un seul but faire du clic donc de la tune et du tralala.

C’est toujours plus apprécié par la masse d’avoir du pain et du sang que de devoir trimer dans un champs pour des légumes bio…

Pareil en musique. Il y a 30 ans, on était bouleversé par Trust, les Bérus, Téléphone, Thieffaine. Il y a 40 ou 50 ans c’était Janis Joplin, Ferré, Hendrix, Led zep, les Floyds. Bien avant nous avions Trenet, Fréhel, Bizet, Wagner…

Aujourd’hui M’pokora, Lady Gaga, Maître Gims ou xxxx sont le summum de la rébellion et de la poésie…

Le Lion a besoin d’épopée et nous vivons dans un monde où plus rien n’est épique.

Comment vous voulez que le soleil intérieur du Lion grandisse quand pour élever sa conscience vous lui proposez, dans le meilleur des cas, des livres qu’on pourrait écrire à 16 ans et des analyses « expertes » que le moindre élève de terminale éco fait déjà ?

Comment le soleil du Lion va-t-il exister et irradier le monde de sa chaleur quand l’action la plus folle qu’il puisse faire, c’est fumer une clope dans une salle de concert sans filmer avec son iphone à 600€ ?

Car le Lion aime partager. Plus exactement, il aime se dilater et laisser sortir sa chaleur. C’est vraiment le signe de son astre. Le Soleil ne donne pas sa chaleur ou sa lumière, il la laisse simplement irradier de lui-même.

Alors les gens amoureux de l’automne et du zara style vivront la chaleur du Lion comme une profonde agression dans leur tristitude. Un peu comme Golum quand il mange du pain elfique, c’est trop lumineux, trop chaud, donc c’est nocif pour leur automne permanent.

Le zara style, c’est les multiples déclinaisons de noir, gris et quelques couleurs pastels pour les plus fous.

Mais en vérité, personne ne les oblige à rester aux côtés d’un Lion rugissant ! La porte est ouverte ! Personne, et surtout pas le Lion, ne les retient !

D’ailleurs le Lion, quand il est bien aspecté, ne veut rien ! Encore une fois, il Est ! Il a aussi conscience qu’il n’est (naît) qu’un instant, qu’une seule fois ! Demain l’automne sera là et … winter is coming !

lion et 4 saisons

Du roi conquérant au roi sage

Alors oui, le Lion en signe solaire ou dans votre thème, c’est le signe / maison de l’épique, de l’emphase, du grandiloquent, du manque complet de modération … en apparence !

Et c’est le travail le plus important du Vrai Roi, ne pas subir les apparences et les emportements émotionnels. Savoir quand se battre et partir en quête et quand soigner son peuple, ses terres et ses âmes. Il y a un temps pour les banquets et raconter les hauts faits, un temps pour le repos, le réconfort et la gestion des victoires et des défaites passées.

C’est en acceptant ses pulsions (Bélier), ses désirs (Vénus), ses questions (Mercure) et plus que tout son émotionnel (Cancer), sans pour autant s’y attacher, que le Lion conquérant et adolescent pourra devenir Le Roi des Rois. Un Roi sage, qui appartient plus à « sa » Terre et à ses habitants que l’inverse.

Le Roi appartient à la Terre

C’est une leçon pour chacun d’entre nous : Oublier nos pulsions, désirs, questions et ressentis pour simplement faire ce qu’il y a à faire pour l’harmonie de la Terre et de ses habitants… le Lion en fait partie !

C’est au prix de l’abandon complet de ces 4 pulsions qu’il pourra devenir ce qu’il est vraiment, la source inépuisable de vitalité et d’amour inconditionnel.

L’Amour avec un grand A, pas celui des romantiques donc. L’Amour qui est la compréhension au delà des mots et des sens des grandes lignes. Anahata, qui est la base du geste juste, même si celui-ci nous pousse à être ou paraître l’inverse de ce que nous voudrions.

Il y a de la grandeur à choisir la défaite pour élever son adversaire au rang de son allié le plus fidèle. Il y a de la grandeur à accepter d’être haï pour que l’enfant grandisse. Pardonner celui qui nous a offensé est bien plus glorieux que le molester et lui reprocher.

Le signe du Lion est la grandeur, alors inspirons nous en pour laisser nos petits jeux médiocres s’étioler et pour devenir le JE lumineux, qui seul aura la foi nécessaire pour survivre à l’hiver venant.

Le Lion e(s)t la Foi

C’est là le dernier mot clé du Lion : la Foi, qui, comme la spiritualité, n’a rien à voir avec les croyances et autres tyrannies. La Foi est individuelle, vivante, sereine, pacifique. Elle n’impose rien et irradie tout.

C’est cette foi là que les rationalistes bêtes et bornés ne peuvent tolérer. C’est cette Foi que les dogmatistes et les curés de tout poil veulent s’accaparer pour triompher. Mais cette Foi, pure, sereine, adolescente, qui habite le Lion n’est pas à prendre, elle est à laisser croître dans nos coeurs et à laisser irradier par nos bras, nos jambes, nos actions et nos paroles.

Le piège du lion ?

Croire qu’il est dieu ! Se prendre pour la Terre et surtout ne pas être sincère ni honnête envers lui même ! Dans les enseignements de Don Juan rapportés par Castaneda, c’est, parmi les 4 pièges, celui du pouvoir.

En effet, être Roi en sa demeure peut facilement faire oublier au signe du Lion qu’il appartient et reçoit son pouvoir de celle-ci. Ce n’est d’ailleurs pas SON pouvoir mais le pouvoir qui lui est confié ! La nuance est essentielle.

Nuance qui est rapidement oubliée par les gourous, professeurs, et chefs de clan de pacotille. Ils oublient qu’ils appartiennent à leurs apprentis, et pas l’inverse.

Dans l’excellent Excalibur de John Boorman (à voir, revoir), la Nature, la Terre, par Merlin confie le pouvoir de l’épée de Pouvoir (voir les arcanes mineurs de l’épée) à Uther Pendragon pour qu’il mène le peuple et la Terre vers la richesse et l’harmonie.

Celui-ci l’oublie et prononçant des paroles de Foi, il garde en secret des désirs de puissance… Comme chaque fois, le Pouvoir reprend son dû quand il le juge bon. Uther est destitué, massacré et le Pouvoir sommeille dans l’attente d’une prochaine occasion.

Au final, le signe du Lion doit faire l’expérience d’assumer son potentiel mais surtout l’expérience de l’Humilité vraie.

Je ne courbe la tête devant personne et je ne laisse personne courber la tête devant moi.

Le Lion dans le cinéma populaire

Allez, quelques idées de films pour ressentir ce profil du Lion en vous. Et bien, tous les films de la culture pop ! Hollywood mon ami. En vrac, vous avez l’évolution de Thor dans la saga Marvel. Aragorn, à travers la trilogie du Seigneur des anneaux, bien sûr. Clive Owen dans Arthur. Un autre exemple de cette évolution du Lion conquérant vers le Lion Roi dans Dune, avec le duc Letto.

Et bien sûr L’excellentissime et cultissime Excalibur de John Boorman. Un vrai must see !

En musique, allez vers du lyrique à fond. En tête j’ai le sublime morceau des Floyds, Atom heart mother, ou l’énormissime I embrace the world, de Gojira – en plus Joseph est vraiment solaire sur scène.

Allez les chéris, laissez sortir votre lumière, laissez parler les ombres tristes, soyez épiques. Vous mourrez comme vous aurez vécu, avec gloire, honneur, sagesse et volonté inflexible.

Seule votre lumière vous permettra de chasser les ombres de la vieillesse. Et comme dit Merlin : Une Terre, Un Roi ! Chevauchez votre destinée jusqu’au Valhalla ou ailleurs, si le coeur vous en dit !

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans.
J’anime des conférences / rencontres en essayant d’amener chaque fois un autre regard, une autre manière d’être et de vivre le monde qui nous entoure.
Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l’harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Le signe du Lion. De Richard 3 à Arthur. Fiche astro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier