Temps de lecture : 11 min

Une nouvelle lune en Poisson va forcément nous parler de transmutation et de transformation profonde. C’est La mort de l’ancien temps pour naitre au nouveau cycle déjà en devenir ! Un thème astral qui est donc marqué par l’imminence des changements intérieurs qui doivent être fait !

Arrêtons nos branlettes, remontons nos chaussettes ! C’est l’heure de plonger vraiment dans notre océan intérieur ! Même si on est mort de trouille !

Nouvelle Lune du 6 Mars 2019 – Transmutation !

Toutes les planètes de ce thème sont dans l’hémisphère occidental lié à l’Ouest, au coucher du soleil. Cette Nouvelle Lune est donc teintée par cette concentration plein ouest des planètes : on est dans le domaine de l’intuition, du ressenti, dans un monde peu lié au formel.

La Nouvelle Lune a donc lieu le 6 mars 2019 à 16h05 (GMT+1) en Poisson, avec une triple conjonction Lune Soleil et Neptune en M7.

La Maison 7 c’est le crépuscule. Le signe du poisson (M12) a la fin d’un cycle. On est du coup assez éloigné du youplaboum printanier ! L’énergie du printemps monte depuis le 1er février mais la Nouvelle Lune nous rappelle que le Yin, la profondeur, domine encore ! Le solstice, moment ou le Yang prendra le dessus, c’est le 21 mars ! Il reste encore 15 jours ! Et ça peut être très long !

RESUME AUDIO de cette nouvelle lune

Le Poisson, la Mort – Renaissance

Le Poisson est le dernier signe du zodiaque, il est lié à la maison 12, à Jupiter et Neptune.

Comment définir le Poisson ? C’est tout le drame, on ne le définit pas.

Avec le Poisson, on plonge dans le royaume de la conscience et son immensité.

On entre dans le domaine du subjectif et de la perception. Du non tangible. Comment attraper de l’eau ? Comment limiter l’océan ?

Avec le Poisson, tout est changement et transformation permanente. La maison 12, rappelez vous, c’est la maison de l’épreuve, là où on abandonne nos dernières croyances et certitudes.

Soleil, Lune et Neptune sont en conjonction dans le Poisson, dans la Maison 7.

C’est principalement notre rapport aux autres qui va être transformé.

Au lieu de se servir du monde pour nous fuir, apprenons au contraire à nous en servir pour être encore plus nous-même.


Poisson, le piège de la Fusion

Le Poisson aime les projections et les fantasmes ! Là en plus, avec Neptune en domicile, la puissance du fantasme est renforcée. Neptune est le maître du Poisson, du rêve, de la perception, mais aussi de l’illusion.

L’un des écueils du Poisson, c’est sa quête de fusion. La fusion donne le sentiment d’une réalité supérieure à la dureté du réel. On se croit relié à un plus grand tout. En plus cette fusion nous rassure car grâce à l’autre en nous on peut enfin se définir.

Le poisson est le maître du fantasme.

Face à notre propre immensité, et à l’impossibilité de nous réduire réellement nous avons tendance à augmenter le contrôle, la rigidité et à se sur-définir.

Idem face au monde flottant et intangible du Poisson, nous croyons qu’il est impossible d’avancer ou d’agir. Alors nous augmentons le contrôle et les définitions.

Un merveilleux moyen, c’est de se définir par ce qu’on croit que l’autre perçoit de nous. Par peur de dissolution dans l’énergie du Poisson nous allons vouloir plier le monde dans un carcan plutôt que d’accepter l’immensité.

Mais la seule chose à resserrer, la seule chose à densifier, c’est notre noyau interne profond, notre Conscience.

Symbole Sabian Lune / Soleil 15° Poissons : « Dans le calme de son bureau, un créateur reçoit une vague d’inspiration ». Se fier à sa source intime d’inspiration et d’orientation.
FORCE SUBJECTIVE

Devenir son propre témoin silencieux

Au lieu d’être ballotté par les vagues de la vie et de passivement la regarder s’écouler hors de nous, en laissant nos fantasmes et nos illusions diriger notre vie, soyons Présents, en permanence, sur nos perceptions.

Attention, nos perceptions ne sont pas liés à nos vagues émotionnelles mais à notre voix intérieure !

Le Poisson est le roi de ce genre de fuite. La fuite pour ne pas se voir. Le drame c’est que tout peut servir de fuite ! Tout ce qui nous coupe du monde, de notre réalité incarné et donc de nous même.

Au lieu de fuir notre folie (LA peur du Poisson), accrochons-nous à notre conscience et acceptons d’être fou ! Fou car toujours changeant et pourtant toujours la même Conscience immuable.C’est ça intégrer son témoin éternel ! Accepter celui qui Voit au delà de nos actions, pensées & émotions.

Soyons Ici et Ici, à la fois dans ce qu’on fait, et observateur de ce qui ce fait. C’est ça la Présence !

Méditation guidée sur la Présence en cours

Mercure, Se transformer consciemment

Dans le Poisson, sur cette nouvelle lune, il y a aussi Mercure qui est conjoint à Chiron dans le Bélier.

Symbole Sabian Mercure 29° Poissons : « Un jeune garçon s’identifie, au point de lui ressembler, à un visage de pierre majestueux découpé dans la montagne. »
Le pouvoir de modeler notre existence, propre à des idéaux clairement perçus.
la capacité de se transformer, latente en chacun de nous. […]le pouvoir latent dans toutes les graines – le pouvoir d’engendrer et de guider la croissance de la future plante.
ARCHÉTYPALISATION

Symbole Sabian de Chiron 0° Bélier : « Une naïade émerge de l’océan. Un dauphin l’embrasse. »
Emersion de formes nouvelles. La conscience voit le jour.
DÉSIR D’ÊTRE

Au lieu de fuir nos vies dans les fantasmes et les espoirs vagues, plongeons au contraire au fond de nous. Ressentons ce simple désir d’être et gardons la ligne de l’objectif qu’on s’est fixée.

Mercure nous rappelle que le Poisson, c’est aussi notre pouvoir créatif. On peut créer notre vie !

Au lieu de fuir nos vies en imaginant un monde meilleur, Transformons le regard que nous portons sur la Vie !

Avec cette Nouvelle Lune dans le Poisson on est dans l’achèvement d’un cycle et la gestation du cycle suivant. Quelque chose doit mourir.

Nous avons le choix : laisser mourir nos espoirs et nos illusions ou laisser mourir notre Essence et notre capacité à vraiment vivre notre vie libre…

Chiron, la naïade & le dauphin, nous conseille de pencher d’un coté du seuil.

Jupiter : Franchir le seuil

Rappelons-nous, le Poisson est gouverné par Neptune ET Jupiter ! Alors, où se cache donc Jupiter dans ce thème-ci ?

En fait il ne se cache pas, c’est pas le genre ! Il est même bien visible puisque c’est lui qui ouvre la danse de l’ouest en Maison 4, en Sagittaire ou il est lui aussi en domicile. De plus il est en carré à Neptune, la Lune et le Soleil. Jupiter va dynamiser la triple conjonction et lui insuffler la puissance de son feu.

Symbole Sabian de Jupiter 22° Sagittaire : « Un groupe d’immigrants se plie aux formalités d’entrée dans un nouveau pays. »
Accepter en conscience une orientation nouvelle en étant prêt à saisir les ouvertures qu’elle offre.
Au seuil d’un nouveau domaine de l’existence, il faut remplir certaines conditions et s’adapter nécessairement à de nouvelles manières de faire, sur tous les plans. Parfois cette obligation peut paraître une épreuve, mais on ne saurait y échapper.
TRANSITION

On est “au seuil d’un nouveau domaine d’existence”. On a acheté notre billet, pris l’avion, mais une fois à terre, on se tâte, on pèse le pour et le contre, on négocie. Finalement on veut bien être ici mais avec le confort de notre ancienne vie. En bidouillant nos souvenirs on se berce d’illusions . Du coup on reste là, sur le seuil, à jouer au con.

ATTENTION « …mais on ne saurait y échapper. » et c’est Jupiter qui le dit !

Faire & assumer ses choix

Cette Maison 4, c’est la maison du foyer. Alors on choisit quoi ? De rester confortablement installé dans notre famille, caste, certitude douillette ?

On joue à quoi en gardant la sécurité de ce qu’on connaît et en entretenant l’illusion d’avoir accès à l’inconnu ? MENSONGE !

En fait on est à l’arrêt sur le seuil. Droit dans nos bottes et empêtré dans nos peurs on reste un observateur passif, ne faisant pas le choix définitif pour être d’un coté ou de l’autre du seuil. C’est sympa de vivre le cul entre deux chaises ?

En restant sur le seuil, on s’immobilise mais on bloque aussi le passage aux autres ! Au lieu de décider et d’encourager nos frères & soeur en leur montrant un monde plus vaste. On regarde en arrière, on se sclérose, et on créait un bouchon !

Si on ne bouge pas, le cycle se répètera sur le même plan que le précédent, encore et encore.

Jusqu’au moment ou c’est la Vie qui va choisir pour nous : L’immigrant qui ne se plie pas aux formalités d’entrée repart chez lui sans passer par la case départ.

Option 1 : à force de ne pas assumer notre choix, l’Esprit va se détourner de nous. Nous resterons, bouts de chairs vides, sur le seuil d’une vie dénuée de souffle et de mystère, juste un bout de chair attendant « sa faim ».

Option 2 : on choisit d’appartenir à la Vie et donc à Soi. Soi avec tous ses aspects, tant merdiques que merveilleux.

Il n’y a plus le temps !

La vie est courte. On le sait tous. Pourtant on se réfugie encore derrière notre croyance d’immortalité.

Jupiter, la plus grosse planète du système solaire, a la capacité de donner toute l’énergie dont nous avons besoin pour alimenter… absolument tout !

L’aspect « en carré » avec Neptune permet donc à Jupiter d’amplifier aussi notre besoin d’être rassuré, notre soif de certitudes, d’appartenance et de fixité. Si on a envie de fuir c’est le moment !

Posons-nous la question : “Je veux franchir ce seuil, oui ou non ?”

Et assumons la totale responsabilité de ce choix et de ce que ça implique. Que ce soit agréable ou désagréable.

Le cycle des onze maisons précédentes nous a amené où nous sommes aujourd’hui. Mais il faut en retirer la substantifique moelle et se délester de ce qui n’a plus lieu d’être. La grande exode vers notre renouveau (le Bélier) a déjà commencé.

L’immigrant ne peut pas s’encombrer de doudous affectifs, matériels ou intellectuels pour traverser la méditerranée sur un radeau ! On est obligé de faire du vide pour pouvoir prendre ce qui est indispensable : la totalité de SOI !

D’ailleurs, ironie de la chose, le choix est déjà fait puisqu’on est déjà sur le seuil !

Il ne reste plus qu’un geste à faire : mettre en déséquilibre notre bassin pour faire enfin ce dernier pas vers nous-même. Mais ce pas, il n’y a que nous qui pouvons le faire !

Mars, Vivre et laisser vivre

De l’autre côté de ce groupe de planètes se tient Mars, en Maison 9. Jupiter ouvre le seuil, Mars lui le referme. Tous les deux encadrent cette Nouvelle Lune.

La Maison 9 (Mars) est d’ailleurs la Maison du Sagittaire gouverné par Jupiter.

Symbole Sabian Mars 13° Taureau : « Sur la plage les enfants jouent près des crabes qui courent au bord de l’eau. »
Retour à des joies simples pour se ressourcer.
VIVRE ET LAISSER VIVRE

Mars (M9) nous dit qu’en franchissant le seuil ouvert par Jupiter on va avoir accès à une vie plus simple. Mais ce n’est pas pour autant qu’on va écraser les autres.

En s’autorisant à vivre la totalité de ce qu’on est, on va également autoriser l’autre, et même l’inviter, à vivre pleinement ce qu’il a à vivre au lieu de le plier à notre passivité. Vivre et laisser vivre.

Mars est dans le Taureau, symbole de la simplicité. Il est enfant de la Terre. Le passage du seuil nous apportera une vie faite de plaisir simple si nous arrivons à percevoir que la Terre se composent de la Vie Yang et de la Mort Yin.

Si nous sortons des illusions du Poisson pour devenir celui qui voit tout, notre témoin intérieur, alors nous ne pouvons plus retrancher de notre énergie les parties qui nous déplaisent ou nous font peur.

Au contraire cacher des aspects qui nous rebutent ne va pas les effacer, mais en allant contre Mars ca va les renforcer !

Comme les enfants au bord de l’eau dévoilons-nous à notre propre regard et aux yeux des autres.

Enfin l’accès à une dimension collective

Si vous regardez les thèmes depuis le mois de décembre, notre rapport au collectif est fortement mis en avant. Et ça continue avec ce thème de Nouvelle Lune en Maison 7, la première maison des relations à l’autre !

Symbole Sabian Neptune 16° Poissons : « Une fête de Pâques »
La capacité propre à toutes les grandes images socioculturelles d’unir les membres d’une communauté en exprimant des sentiments altiers.
PARTICIPER À UNE ÉLÉVATION SPIRITUELLE COLLECTIVE.

ATTENTION ! Le risque c’est de plonger dans le collectif pour fuir notre petit Je. Neptune ne sert pas qu’à se fuir !

On ne peut pas contourner la case “Solitude” ! On va essayer c’est sur ! Mais restons imperturbable car c’est en acceptant pleinement cette solitude qu’on va pouvoir se détacher de la masse et mettre notre individualité au service d’un plus grand tout.

La Part de fortune nous en remet une couche ce mois-ci au cas où nous n’aurions pas bien compris.

Symbole Sabian Part de Fortune 29° Lion : « Une lettre non cachetée. »
Comprendre qu’idées et informations doivent être partagées par tous.
Ce que tout homme pense et saisit en profondeur devient la propriété de tous. Rien n’est plus dénué de sens que l’esprit de possession dans le domaine des idées.
COMMUNICATION ET PARTAGE

Part de fortune : Partager au lieu de se cacher

Comment s’inclure dans un plus grand tout si on n’accepte pas de se voir et de se montrer en totalité ? Si on ne donne à voir que ce qui nous arrange automatiquement le partage est biaisé.

On voudrait tous n’être qu’amour et sentir la rose en pétant. On va vous décevoir, personne, mais vraiment personne, n’est dans ce cas de figure !

Baissons les armes, rangeons nos armures !

On est face à “une lettre non cachetée”. Ouvrons la ! Il n’y a plus de verrous ! Dans cette lettre nous trouverons ce qui nous semble innommable et qui n’est, en vérité, plus du tout un secret. La preuve elle n’est même pas cachetée !

L’individualisme est utile dans un environnement hostile, ce n’est plus le cas. Pire c’est cet individualisme sans fondement, sauf la peur de soi à travers l’autre, qui rend le monde hostile !

Partager sans se diluer

Le cycle arrive à sa fin. Servons nous de l’énergie très forte du Poisson pour plonger en nous, au lieu de nous fuir à travers l’autre.

La part de Fortune est à la toute fin du Lion. C’est donc notre individualité qui est à partager. Nous n’avons pas à disparaitre dans le collectif mais exactement l’inverse. Nous devons porter individuellement le collectif !

Arrêtons les caprices, les espoirs. Voyons nous sans fard, acceptons et aimons ce qu’on est, ce qu’on a et déposons nos richesses intérieures dans cette lettre non cachetée.

Ce n’est plus 7 milliards de piou piou ou une masse gigantesque faisant un seul gros piou mais bel est bien 7 milliards d’humains qui pensent, aiment, vivent individuellement la conscience d’être tous relié à une chose essentielle LA VIE !

Offrons l’importance de notre JE à tous nos frères et soeurs, pensons à eux même si eux ne le font pas encore. Ils y viendront, ils n’ont comme autre choix que celui de ce dissoudre !

Charlie & Sidonie

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci pour votre travail et pour cette belle analyse les astrologues du coeur . 🙂
    Bises Marie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier