En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le . Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

Le rêve du Clan du nagual  

Page 2 / 2

Arnaud de Villeneuve
Posts: 31
(@mcadilhac)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 5 mois

Je me souviens qu’à la lecture des livres de Castaneda, la description de la raison d’être et du fonctionnement d’un Clan du nagual avait particulièrement résonné en moi. L’idée de former un organisme pluricellulaire composé de plusieurs Guerriers, incarnant un mythe et suivant les directives d’une Règle qui exige par ailleurs d’être revérifiée à chaque nouvelle génération.

Si l’on en croit Juan Matus par la bouche de Castaneda, le fonctionnement d’un tel groupe permettrait en fin de compte de créer un organisme expérimentant différemment l’inévitable transition hors de ce plan de densité. Il y aurait aussi en parallèle l’idée de « perpétuer ainsi la conscience », de se « libérer de la Roue ».

Que penser de tout cela ? Quelle raison d’être de participer à un tel groupe ? Au-delà de l’émulation que peut créer tout regroupement, du bénéfique feedback de l’autre sur ce chemin où les illusions sont nombreuses, de la joie de partager ensemble ce chemin tout simplement, et tant d’autres choses, je me demande que penser de cet aspect de l’histoire que nous raconte Castaneda ?

Est-ce que notre imagination et une intention inflexible peuvent créer une brèche ?

Enfin voilà, je souhaitais lancer le sujet sur le concept de groupe initiatique, comment voyez-vous la chose ? 😋 

Répondre
21 Replies
Arnaud de Villeneuve
Posts: 31
(@mcadilhac)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 5 mois
Posté par: @lola

appartenir à toutes formes de clans possibles (travail, groupe, famille, couple) et qui en même temps fuient face à ceux-ci.

Ce sont aussi des associations oui il me semble ; je les vois comme des athanors si l'on suit la symbolique alchimique. Quant au fait d'accepter ces associations tout en souhaitant les fuir, cela me fait penser à l'histoire de l'arbre et de la pirogue...

Posté par: @lola

Nous avons été conditionné à voir le clan d'une certaine façon et je crois que le point de départ est de déconstruire ce rêve/peur, attentes/recherche.

Oui c'était la démarche de mon questionnement.

Posté par: @lola

J'aime bien cette image avec la nature qui élargit beaucoup cette notion du clan. Car en fait, les habitants de mon quartier sont aussi une forme de clan où différentes espèces cherchent à vivre ou à survivre, parfois seules, parfois en lien avec les autres à proximité.

Il semblerait en tout cas qu'avec l'ère du Verseau, cette notion de vivre-ensemble va être particulièrement travaillée ! J'aime bien l'idée dans ce Signe de redescendre sur le plancher des vaches, après avoir ascensionné la Montagne du Capricorne !

Posté par: @lola

J'ai l'impression que se forme un clan quand cela doit arriver et qu'il évoluera selon ce qui doit être et les choix individuels de chaque membre face à ce qui est proposé. Perso, au départ, je n'ai pas choisi de faire parti du collectif

De même, je n'étais pas attiré par cette démarche collective au début, mais je remarque qu'en suivant le Flux, je me suis retrouvé dirigé vers un collectif. Après comme tu le dis, c'est une question de choix par rapport à ce que cela entraîne. Je remarque aussi que ce collectif rayonnait une intention et que probablement, par loi de résonance, les connexions se sont faites. 
Concernant le Clan du nagual Juan Matus, il semblerait que l'intention soit très ancienne comme le soulignait Julian, et que de nombreuses générations se sont succédé et ont donc nourri cette intention, jusqu'à créer un égrégore dans lequel il s'agissait de plus en plus de se couler dans des types énergétiques ainsi renforcés. Jusqu'à ce que, pour reprendre leur terminologie, "leur commandement devienne le Commandement de l'Aigle". Autrement dit que cela débouche sur quelque chose de viable et d'opératif. 
Et c'est là que je vois une ouverture, d'autant plus que dans la Règle du nagual à trois points, il est évoqué qu'une nouvelle ère de sorciers, de sorciers modernes, voit le jour actuellement. Et qu'il s'agit de lancer de nouvelles lignées, de nouveaux chemins d'exploration autrement dit il me semble.
Sans rester figer dans l'organisation décrite par Castaneda, je pense par contre qu'une association de personnes, travaillant dans le même esprit, peut déboucher petit à petit à la formation d'un organisme pluricellulaire métaphysique dont l'organisation n'est pas forcément universelle mais dont le principe, lui l'est. 

Répondre
Avatar
Posts: 21
Customer
(@jlien7)
Padawan
Inscription: Il y a 5 mois
Posté par: @mcadilhac

de nombreuses générations se sont succédé et ont donc nourri cette intention, jusqu'à créer un égrégore dans lequel il s'agissait de plus en plus de se couler dans des types énergétiques ainsi renforcés. Jusqu'à ce que, pour reprendre leur terminologie, "leur commandement devienne le Commandement de l'Aigle". Autrement dit que cela débouche sur quelque chose de viable et d'opératif. 

Je ne partage pas cette approche. Pour moi, il ne s'agit pas de se mouler à un type énergétique produit par des sorciers du passé, nous venons au monde avec. On ne choisit pas plus sa nature énergétique qu'on choisit la couleur de nos yeux. C'est Dame nature la productrice (enfin ! pas tout à fait). 

Il n'y a donc rien à faire pour ça. 

Les voyants en auraient répertorié 17 (types énergétiques pour homo-sapiens). Ce qui n'a rien à voir avec le nombre  obligatoire de membre pour faire un club des warriors. Non, ça, c'est encore d'autres questions.

Certes, ils se sont peut-être trompés sur le nombre (et les caractéristiques de chaque type) et jamais il n'a été dit que les choses étaient figées dans le marbre.

Perso, un "travail" sur tout ça avait été fait auprès de quelques camarades, il y a déjà fort longtemps, mais je n'en sais encore rien. C'est en bas de la liste de mes priorités (ce qui n'empêche pas de s'y intéresser quand même).

Répondre
Arnaud de Villeneuve
Posts: 31
(@mcadilhac)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 5 mois
Posté par: @jlien7

Je ne partage pas cette approche. Pour moi, il ne s'agit pas de se mouler à un type énergétique produit par des sorciers du passé, nous venons au monde avec. On ne choisit pas plus sa nature énergétique qu'on choisit la couleur de nos yeux. C'est Dame nature la productrice (enfin ! pas tout à fait). 

Il n'y a donc rien à faire pour ça.

Je précise que c'était une hypothèse de ma part, plutôt qu'une affirmation. Ce qui me pousse à penser cela, c'est que ces 17 natures énergétiques n'ont été décrites nulle part ailleurs, dans aucune tradition à ma connaissance. Bien sûr, certaines choses restent bien voilées dans des cercles restreints, mais quand même, cela finit toujours par fuiter d'une manière ou d'une autre, à un degré ou à un autre (en tout cas pour l'aspect extérieur).
Don Juan et ses camarades ne me semblent pas les seuls voyants à avoir existé sur Terre, je suis donc très étonné que ces 17 types n'aient jamais été un tant soit peu décrits auparavant.
Dernière chose qui me fait pencher vers cette idée, c'est l'intuition que la Vie serait bien plus interactive que ce que nous pourrions penser de prime abord, même si je ne peux nier l'existence de certaines Lois. C'est comme si il était possible pour l'adepte une très légère marge de manœuvre quant à celles-ci, une fois que ces dites Lois aient déjà été bien intégrées.

Répondre
1 Répondre
Avatar
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 5 mois

Padawan
Posts: 21

@mcadilhac

Il serait alors plus simple d'en conclure que tout ça est une invention de Castaneda non ? (et tous les autres affiliés)

Dans le même esprit, as-tu trouvé ailleurs que dans ces ouvrages, la notion de point d'assemblage ?

La démarche est toujours la même (pour tout), il faut mettre à l'épreuve ces notions sur le terrain. Si il y a quelques vérités là-dedans, nous devrions pouvoir l'identifier dans notre expérience. Sinon... à la poubelle.

Si tu veux ma position sur la question, c'est oui. Mais il y a du nettoyage à faire pour enlever toutes les traces de doigts qu'a laissé castaneda lui-même sur la vitre.

Et je te rejoins sur l'interactivité de la vie...

ps: pour une référence livresque, "les contes de la grande forêt" de jerômine Pasteur. Glaner au sein de la culture amazonienne asheninka. On y retrouve une description proche du clan toltéque. 

Répondre
Renaud
Posts: 60
Admin
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

@mcadilhac :J'aime bien l'idée dans ce Signe de redescendre sur le plancher des vaches
C'est justement l'idée que je m'en fais et même si comme toi au départ, dans mes jeunes années, la notion de groupe uni vers un objectif incommensurable était une importante source de motivation et m'a fait accepter l'idée de travailler en clan j'ai depuis gagné en pragmatisme et peut-être en humilité. Le défi que propose Castaneda est superbement impossible, il doit rester à mon avis, la toile de fond mais j'ai décidé d'accepter mon incapacité à l'atteindre. A mon sens l'illumination, le grand oeuvre n'est pas pris mais reçu. La LIBERTE dont parle Don Juan n'est pas prise à l'Aigle mais donné par celui ci au Guerrier / Pèlerin impeccable.
A titre individuel j'ai donc recentré mon chemin sur gagner non pas plus d'énergie mais plus de Présence (l'un découlant de l'autre). C'est ma Présence qui façonnera le vase capable de recevoir le cadeau, c'est par un process impeccable, fait au moment juste, avec l'intention juste et l'énergie nécessaire que la pierre philosophale se matérialise.
Comme dans toute création la magie ne nous appartient pas, nous ne pouvons qu'en être les témoins et les instruments. Notre véritable travail est donc d'être prêt.

Répondre
Renaud
Posts: 60
Admin
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Pour répondre @mcadilhac et @jlien7 sur les questions 17 ou pas 17, nouveaux, anciens, construction d'égrégore ou pas, groupe ou pas groupe, je suis un peu comme JULIEN c'est tout en bas de ma liste de priorités c'est même coché comme étant déjà fait.
Je suis mes pas, j'adore les verbes être et suivre, il se mêle parfois avec bonheur, mes pas m'ont mené à travailler avec 4 / 6 / 10 autres individus. Il se trouve que chaque fois j'ai été mis comme "agent de liaison", peut-être ma fixité physique me donne-t-elle plus de détachement et de mobilité sur les autres domaines. Pure spéculation, c'est comme ça.
Pour ma part j'ai baigné dans l'énergétique chinoise depuis mes 10 ans, j'en suis donc imprégné et comme je n'ai eu les clés pour la comprendre qu'a 21 ans j'ai eu 11 années pour pouvoir Rêver sur ce système et l'intégrer à ma sauce.
Du coup les différents Cercles (comme à l'ancien temps des bistrots de l'Internationale) aux quels je participe sont fondés sur les 5 éléments avec une passerelle entre le chamanisme chinois sur base 5 et le chamanisme celte sur une base 4.
Ce système fonctionne dans le vivant, il fonctionne donc pour nous aussi. Nous avons intégrés dedans le TAO dans son sens le plus profond et le moins religieux ce qui apporte énormément de distance et de dynamisme à titre individuel et collectif. La structure en cercle permettant également une équidistance par rapport au centre / but et une neutralité de chaque "angle" pour reprendre les termes de Castaneda évitant un peu les guerres de pouvoir.
Qui plus est la notion d'angle pour un cercle étant très relative, ca renforce le coté fluide et mobile à la fois de la structure dans son ensemble mais aussi des "pierres" la composant. Chaque "angles" pouvant changer de place en fonction des besoins.
Surtout le but est d'être un cercle composé de cercles eux même composé de cercles. Une fractale de conscience est ainsi crée, chaque cercle s'emboitant, se chevauchant et s'interpénétrant les uns dans les autres.
C'est difficilement évocable en mot mais si vous avez vu les filaments lumineux du monde vous capterez ce que je raconte.
De par ma configuration énergétique je ne suis pas un grand penseur, j'agis en observant d'abord et je déduis et comprend après. Donc je ne sais pas si ce qui est mis en place est juste ou faux, des notions très surfaite si vous voulez mon avis, encore une fois je suis mes pieds et je laisse ma vie me montrer le chemin. Mon seul travail et celui que j'encourage auprès de mes comparse et de s'oublier suffisamment pour pouvoir Voir ou vont nos pieds, d'accepter ce chemin et ses conséquences.
Pas facile tous les jours mais bien plus simple que tout ce que j'ai raconté.

Répondre
Arnaud de Villeneuve
Posts: 31
(@mcadilhac)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 5 mois

Je vais essayer de vous répondre à tous les deux ^^
Pour commencer je vous rejoins sur beaucoup de points dans la conversation en cours. Je me fais un peu l'avocat du diable ici car je sentais que j'avais besoin de refaire un tour sur ce sujet et je vous remercie donc, de jouer le jeu 😊 

Les livres de Castaneda me sont "tombés dessus" il y a une vingtaine d'années et j'ai tout de suite été touché par ce qui s'en dégageaient (sûrement le fait qu'ils aient été écrit en "attention seconde"). Mais surtout, je me suis retrouvé à pouvoir très vite vérifier concrètement certains principes évoqués dedans, la chance du débutant sûrement. Je me suis par exemple retrouvé à ma balader dans un "autre" Paris, rencontrant quelques êtres qui, si je ne les connaissais pas, semblaient eux bien me connaître. J'ai vu les yeux du nagual, après être passé d'un monde à l'autre, etc. 

Autant dire que là, j'étais vraiment bien accroché ^^ Il se trouve qu'à cette époque je réalisais des études en anthropologie (pas de lien entre les deux) et que cela me laissait de longues périodes libres où ma présence à l'université n'était pas requise. Comme je suis un peu têtu sur les bords en bon bélier, je me suis dit "qu'à cela ne tienne ! je pars en Amérique latine vérifier que la tradition évoquée par Juañito existe bien là-bas." Pendant environ 7 ans, j'ai réalisé une dizaine de voyages là-bas, du Chili au Mexique en passant par pas mal de pays, toujours sur plusieurs mois et assez libre pour laisser tranquillement le temps à mon point d'assemblage de se déplacer lentement et ainsi suivre les indications de l'Esprit. 

Posté par: @jlien7

Il serait alors plus simple d'en conclure que tout ça est une invention de Castaneda non ? (et tous les autres affiliés)

Je te rejoins bien là-dessus, et c'est pour cela que je souhaitais vérifier le système entièrement, clan compris si je puis dire. Durant toutes ces années de voyage, au-delà du simple et merveilleux plaisir de voyager ainsi, je pense pouvoir dire que j'ai vécu deux rencontres significatives concernant cette question du clan. La première, étrangement au Pérou. Je me suis retrouvé de manière fortuite dans un bidonville de Lima pour fêter un mariage, mon amie péruvienne d'alors s'est retrouvé bien malade d'un coup, ce qui ne lui arrivait d'ailleurs pour ainsi dire jamais. Je me balade dans le bidonville et là je me retrouve tout à coup encerclé par un petit groupe de Guerriers. Vous allez me dire comment en arriver à cette conclusion ? Déjà l'intensité présente lors de cette rencontre, l'impeccabilité qui suintait de leurs êtres, et l'évocation claire de la présence de leur homme nagual sur place. Homme nagual qui ne m'a pas adressé un mot durant tout le moment qu'a duré la rencontre d'ailleurs. Tout s'est passé très vite, j'ai été magistralement éjecté 🤣 

La deuxième rencontre s'est déroulé au Mexique, au fin fond de la Sierra del Sur en pays mazatèque, dans le petit village où Maria Sabina officiait bien avant ma naissance. Cette fois il s'agissait d'une seule personne, artisan et musicien de rue comme il y en a beaucoup qui sillonnent l'Amérique latine. A ce propos, j'ai bien l'impression que cette communauté transnationale est similaire aux Bohémiens de nos latitudes ou à nos Bardes d'antan, et qu'ils véhiculent la Tradition "toltèque" de cette manière. Je mets Toltèque entre guillemets car je pense comme Victor Sanchez (je reviendrai sur lui) que le terme "toltèque" désigne la Tradition qui s'étend du Chili au Mexique via la Cordillère des Andes, ce que j'ai pu un peu vérifié d'ailleurs. Encore une fois je me suis bien fait "cogné" pour reprendre un terme de Luis Ansa. Au nom de don Juan que je lui évoquais, j'ai senti une certaine colère chez lui, mais pas de reniement de son existence, plutôt comme l'esprit d'une trahison qui ne lui plaisait toujours pas, tant d'années après apparemment ! ^^ Bon mais cela reste mon interprétation ; en tout cas cette rencontre m'a cette fois éjecté du continent lui-même jajajajaja "Retour en France mon garçon, tu n'as rien compris, et va te trouver un groupe dans ta tradition" si je résume son propos (qui s'est accompagné au passage de quelques expériences non-ordinaires assez significatives pour que je l'écoute des deux oreilles).

Il se trouve qu'à peine quelques semaines après ce retour "définitif", j'ai effectivement rencontré un groupe, qui fonctionnait assez similairement qu'un clan du nagual, la tradition toltèque en moins ^^ Ce groupe travaillait selon la pédagogie du cercle que tu évoques Renaud, je dirais même plus du cercle pointé, le Graal au centre. Cercle pointé que forme le groupe de Chevaliers, mais aussi ensemble de cercles pointés (un pour chacun/e) où le Centre est la Présence.

Posté par: @renaud13

A titre individuel j'ai donc recentré mon chemin sur gagner non pas plus d'énergie mais plus de Présence (l'un découlant de l'autre). C'est ma Présence qui façonnera le vase capable de recevoir le cadeau, c'est par un process impeccable, fait au moment juste, avec l'intention juste et l'énergie nécessaire que la pierre philosophale se matérialise.
Comme dans toute création la magie ne nous appartient pas, nous ne pouvons qu'en être les témoins et les instruments. Notre véritable travail est donc d'être prêt.

Je te rejoins également là-dessus et c'est très à propos quant à l'ère du Verseau il me semble, où l'eau-vive coule de l'amphore, mais encore faut-il préparer le récipient effectivement, ce qui est très kabbalistique au passage. C'est aujourd'hui dans cette optique que je me place et dans cette optique que notre petit groupe de 9 travaille, individuellement et en groupe. Groupe dans lequel je suis d'ailleurs bien le seul à avoir une accointance avec la tradition toltèque.

Posté par: @renaud13

Mon seul travail et celui que j'encourage auprès de mes comparse et de s'oublier suffisamment pour pouvoir Voir ou vont nos pieds, d'accepter ce chemin et ses conséquences.

De même, car s'il y a bien un concept qui me semble très observable et applicable, c'est celui "d'importance personnelle" ou encore de complaisance et d'auto-contemplation, qui fait perdre tant d'énergie.

Posté par: @jlien7

Si tu veux ma position sur la question, c'est oui. Mais il y a du nettoyage à faire pour enlever toutes les traces de doigts qu'a laissé castaneda lui-même sur la vitre.

C'est bien dit 😀 et je crois qu'il a aussi laissé des zones d'ombre volontairement (ou qu'on lui a demandé de le faire). Il y a un passage où cela se voit il me semble dans ses livres, c'est lorsqu'il évoque un rituel réalisé par les 17 en plein air. C'est la seule évocation je crois. 
Et si je regarde le fonctionnement de mon groupe, je vois bien ce que je n'évoquerais pas : les pratiques rituéliques de groupe (rien à voir avec la FM ou autre je précise).

Posté par: @jlien7

Dans le même esprit, as-tu trouvé ailleurs que dans ces ouvrages, la notion de point d'assemblage ?

Non, mais pour ce concept comme pour d'autres, il est quand même possible de retrouver des choses très similaires dans les autres traditions. Ce qui est change c'est le lexique, ça a l'air de rien, mais je pense que c'est tout l'intérêt de ce qu'a réalisé le clan de don Juan. Par contre, l'ascension en groupe semble quelque chose de spécifique aux traditions américaines. Pourquoi s'y intéresser alors si ça les concerne ? C'est que je trouve que c'est quand même bien en lien avec la structure de l'ère du Verseau. D'où peut-être mon obstination à vérifier ce système concrètement (et à en trouver écho dans vos manière de fonctionner peut-être), car il me semble que sans forcément devoir copier, il y a à s'approprier pour expérimenter.

Merci pour la référence livresque Julien.

Je te terminerai ce long message (merci pour ceux qui arriveront jusqu'à là ! hihihihi) par l'évocation de Victor Sanchez, anti-anthropologue mexicain qui a passé beaucoup de temps avec les nahuatls et les huitcholes. Chez les nahuatls notamment, il a retrouvé de nombreuses choses évoquées par Castaneda. Mais au-delà de cela, ce qui m'a intéressé dans sa démarche est la constitution de nombreux groupes où la consigne était de s'approprier l'oeuvre de Castaneda et surtout, d'expérimenter, d'expérimenter...

Cela me fait me souvenir que j'ai aussi chassé le cerf dans le chapparal des huitcholes, pas loin de Real de Catorce. Je l'ai chassé de jour et sous les étoiles, accompagné d'un vieil ami mexicain assez loufoque dont je me souviens encore les intonations dans la voix. Je me souviens de ce que je ressentais alors, marchant dans ce désert, l'intensité et la présence du moment. 

En fait rien que pour ça (et pour n'évoquer que ce moment et ce lieu), toute cette recherche que j'essaie la plus pragmatique possible, vaut le coup. C'est juste merveilleux 😊 

Répondre
1 Répondre
Avatar
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 5 mois

Padawan
Posts: 21

@mcadilhac

Je te comprend très bien et merci pour ce témoignage savoureux qui n'est pas sans me rappeler des souvenirs.

Il y a beaucoup de choses dans tes mots (et pas que les tiens) qui sont des pistes intéressantes à suivre.

Puisque tu as compris que je jouais le jeu (mais pas que), sache que je suis prêt à poursuivre dans la direction que tu as donné en ouvrant ce fil mais aussi toutes les directions que cela prendra.

Vous avez tous, à votre façon, parler du déroulement de vos rencontres et comment le chemin s'est croisé devant vos pas... C'est un aspect essentiel, bien présent dans les livres de castaneda d'ailleurs.

Qu'avons nous réellement choisit librement dans nos vies ? On ne choisit ni sa famille ni les trottoirs de Manille. Comme le dit la chanson, c'est toujours un hasard.

Oui mais, un guerrier ne croit pas au hasard. 

Ce qui est dit dans ces livres, une partie nous la vivons déjà de l'endroit ou nous sommes et si c'est notre destin de le découvrir, toutes les expériences à venir.

Un autre point me paraît essentiel, bien que sans rapport particulier avec ce sujet, la "vérité" est trop grande de simplicité pour être pris au piège par le filet des mots (et nous devrons quand même en user 🙂 ).

Répondre
Arnaud de Villeneuve
Posts: 31
(@mcadilhac)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 5 mois
Posté par: @jlien7

je suis prêt à poursuivre dans la direction que tu as donné en ouvrant ce fil mais aussi toutes les directions que cela prendra.

J'aime bien rencontrer les gens pour ma part 🙂 

Répondre
3 Réponse
Avatar
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 5 mois

Padawan
Posts: 21

@mcadilhac

Ok mais pour être sûr, tu parles juste pas aux zinconnus ou c'est un rencart ? (j'imagine que tu couches pas le premier soir non plus).

Répondre
Arnaud de Villeneuve
(@mcadilhac)
Inscription: Il y a 5 mois

Jeune Jedi
Posts: 31

@jlien7 jajajajaja bon d'accord c'était un peu abrupt ! Disons que la rencontre physique me semblait une direction possible à ces échanges, fort intéressants et instructifs par ailleurs 😀 
Et puis on fera des câlins si tu veux ! 😍 

Répondre
Avatar
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 5 mois

Padawan
Posts: 21

@mcadilhac

Ah! Tu n'es pas si farouche que ça finalement.

Une rencontre physique je ne suis pas contre (je ne suis pas pour non plus).

Surtout que je viens juste de sortir de prison 👍 

Répondre
Page 2 / 2

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

×
×

Panier