En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le . Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

La plante est un être vivant - La cueillette avec une intention  

Page 2 / 2

Avatar
Posts: 27
 Sido
Admin
(@sidonie)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Si je me positionne en tant que « sorcière » (1): La plante est un être vivant, sensible qui a conscience de son environnement et d’elle même ! C’est avec la lecture de Castaneda dans mes jeunes années, que j’ai pris conscience de l’importance de nos actes et par le fait, de l’attention à apporter lorsque l’on récolte un végétal. Pour être plus exacte, cela m’a rappelé quand j’étais enfant et que je parlais plus facilement à un Chêne qu’à un de mes congénères bipèdes.

Et si nous décidions d’arrêter de nous comporter comme des bourrins odieux, des « preneurs », qui mettent au pas la nature sous toute ces formes ? Et si nous pratiquions la culture ou la cueillette avec une intention en plus des pratiques techniques durables ? Alors comment faire ? Comment associer conscience que la plante est un être vivant au même titre que les veaux, les abeilles et les lapins et le fait de devoir la blesser ou la tuer ? Brel chantait au sujet de la mort, qu’il fallait « mourir, bien sur, mais il y a la manière ». Nous, nous appelons ça l’Intention. Et l’INTENTION change tout ! Vous allez voir que ce n’est pas si compliquer de ce comporter comme une Guerrière !

Ce qui est valable dans la cueillette d’une plante est bien sur aussi valable dans la culture d’une espèce, d’un champ, ou une cueillette « en masse ». Au lieu de vous adressez à UN individu plante, adressez vous à UNE foule d’individu plante !

Extrait de :

LA PLANTE EST UN ETRE VIVANT, la cueillette avec intention

l’extrait dans lequel Don Juan parle à Castaneda de la cueillette d’une plante dans « Le voyage à Ixtlan » page 50 édition de poche

Il précisa qu’il connaissait parfaitement toutes les propriétés de cette plante particulière, et qu’elle lui avait seulement indiqué qu’il y en avait une touffe à l’endroit où nous allions ; elle lui avait aussi confié qu’elle ne voyait aucun inconvénient à ce qu’il me mette dans le secret.

En arrivant au flanc de la colline, je découvris les plantes. J’allais me mettre à rire, mais il ne m’en laissa pas le temps car il voulut que je remercie ces plantes. Un atroce embarrassement me saisit. Je riais nerveusement et ne parvenais pas à me calmer.

Il eut un sourire bienveillant suivi d’une de ses énigmatiques déclarations, et pour me laisser le temps d’en extraire le sens il le répéta à trois ou quatre reprises :

Autour de nous le monde est un mystère. Et les hommes ne valent pas mieux que n’importe quoi d’autre. Lorsqu’une plante est généreuse avec nous, il faut que nous la remerciions. Sinon il se peut qu’elle ne nous laisse pas partir. »

Les questions avant une cueillette, récolte, ou plantation.

  • Pourquoi je plante / ramasse cette plante, qu'est ce que je vais en faire ?
    Ne pas ramasser une plante pour ensuite la laisser pourrir au fond d'un sac.
  • De quelle quantité j'ai besoin ?
    En ramasser un wagon pour finalement n'utiliser que quelques brins, c'est stupide.
  • Est ce que je suis tout à ce que je fais ? Ou est ce que je pense à 3000 autres choses ?
    Si c'est le cas, je m'arrête, je prends le temps de respirer, de me recentrer, de faire des balancements, de fermer les yeux ou tout autre acte qui vous permet de revenir à l'instant présent.

Rappelez vous que vous êtes entrain d'abréger ou générer une existence ! Le minimum serait de le faire en en ayant conscience !

Est-elle d’accord pour qu’on lui coupe un morceau ?

Poser directement la question à la plante, et à haute voix, comme si vous discutiez avec une amie généreuse. Une fois la question posé, prenez le temps pour « entendre » – sentir – sa réponse. Contrairement à nous les plantes, les animaux sont « généreux ». En vérité ils ne classent pas « la mort » comme étant un ennemi mais juste comme un élément fondamental de la Vie… Une belle leçon non ?

Si elle est d’accord, on ne prélève qu’une petite quantité

Ici la frugalité, la conscience de nos besoins RÉELS et non pas nos besoins fantasmés est impérative ! La plante vous donne son accord pour prélever une partie NÉCESSAIRE !

Rappelez vous la plante est un être vivant comme vous. Si vous acceptez de donner 10 € à une personne et qu’à la place il vous en prend 1000 ou que carrément il vous coupe la tête vous n’allez pas réagir de la même manière n’est-ce pas ? Et bien les plantes c’est pareil ! Il vaut mieux que vous reveniez pour une nouvelle cueillette plutôt qu’amasser. Vous avez des pieds vous donc c’est à vous de vous déplacer ! En plus vous aurez des plantes plus belles et surtout vous aurez respecté son accord !

Remerciez la plante à haute voix

Ça ne prend pas des heures ! Faites le avec simplicité, comme si vous disiez merci à votre fleuriste, votre boulanger, ou une amie. Mettez de coté votre peur de devenir folle et vous verrez l’habitude se prend relativement facilement. C’est un excellent moyen pour nous inclure à nouveau dans notre milieu naturel au lieu de nous en couper par notre sensation de supériorité. Et vous verrez qu’en parlant aux plantes, vous pouvez même avoir des infos sur leurs propriétés. Bien sûr à vérifier dans des livres de  botanique et de phyto ! Une plante étant un être vivant, elle n’est pas sans danger, même si c’est une « jolie petite fleur rose légère et fragile » !

Faire une offrande, payer le prix !

Une dernière chose pour vous comportez réellement comme une sorcière ou un Guerrier : PRENDRE CONSCIENCE QUE TOUT A UN PRIX ! Si vous en avez conscience ça passe par accepter de payer ce prix. Sinon vous vous comportez comme des voleurs ! Vous pouvez composter ces déchets et les ramener sur le lieu de votre cueillette bien sur mais parfois, pour les citadins notamment vous pouvez simplement faire un don à une association de préservation de la nature, allumer de l’encens, une bougie, en gros faire un effort, mener une action pour « payer son dû ». Si vous êtes jardinier et même agriculteur, vous pouvez faire la même chose mais au niveau de l’individu groupe : le verger, le champs, le rang de tomate…

Voir la plante comme un être vivant : une autre philosophie de la vie

A la remarque « Ok la plante est un être vivant, mais quand même faut pas abuser » la position du sorcier, du Voyant est simple est claire. Tout ce qui est conscient, organique ou non, est vivant. Pour le Guerrier tous les êtres vivants ont la même importance. Il n’y a que notre suffisance d’humain qui face une hiérarchie entre la blatte, le tilleul, le pigeon, le calamar, l’agneau et l’humain. Alors comment en ayant cette conscience permanente que tout existence consciente est un être vivant, que la plante est un être vivant au même titre que votre chat, pouvons nous quand même continuer à détruire, couper, amputer, chaque fois que nous cultivons, cueillons ou ramassons ?

 

Répondre
17 Replies
3 Réponse
Renaud
Admin
(@renaud13)
Inscription: Il y a 2 ans

Jeune Jedi
Posts: 47

@sidonie
T'es au top ! Du coup j'hésite entre un article sur le nettoyage des lieux via la fumée ou sur un point de vue très personnel sur les plantes "de pouvoirs" parce qu'ils commencent à me gonfler les bisounours chamans

Répondre
Gérôme G
Customer
(@gerome-gurtvillier30)
Inscription: Il y a 1 mois

Jeune Jedi
Posts: 25

@renaud13
personnellement je dirais les deux !

Répondre
Avatar
 Sido
Admin
(@sidonie)
Inscription: Il y a 2 ans

Jeune Jedi
Posts: 27

@gerome-gurtvillier30
Bien d'accord, les deux c'est encore mieux !

Répondre
Avatar
Posts: 11
Customer
(@jlien7)
Jeune padawan
Inscription: Il y a 1 mois

Tout à fait d'accord la première nature dont on ignore tout c'est bien celle de cet inconnu à l'intérieur c'est lui qu'on ne veut pas entendre au final et d'ailleurs comment communiquer avec la nature et les autres quand on s'enferme avec une cravate autour de soi ? 

Par la qualité de l'attention seule.

Une attention si pleine que le "je" cède la place à la relation, où la "pensée" devient chaire ouverte à la caresse des souffles.

Alors qu'importe la cravate, la cotte à bretelles, les plumes sur la tête ou qui que tu soit des village people. Moustache comprise.

Répondre
Renaud
Posts: 47
Admin
(@renaud13)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

la moustache je suis quand même pas sur 😉

Répondre
Renaud
Posts: 47
Admin
(@renaud13)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Je viens de relire le thread complet et je voulais juste apporter une petite info au sujet des plantes, ou toute autres molécules et de leurs effets.
Le soin, l’altération de conscience, ou autres via une plante (mais ça marche aussi avec des substances chimiques) chaque processus de modification d'un état est la rencontre et l'interaction entre plusieurs facteurs, plusieurs vibrations. Au plus ces "vibrations" sont accordés au plus l'effet est puissant
Cet accordage des "violons" individuel peut se faire par une acceptation profonde et volontaire de toutes les parties ou par la force d'alignement d'une ou plusieurs parties sur une tierce entité.
Dans le cas @jlien7 et de la vieille avec sa menthe et de son changement d'état nous avons :

1/ La plante ou la molécule qui a une intention est un pouvoir personnel - les deux intentions et pouvoir personnel sont à la fois individuel et collectif (l'énel de la plante)
2/ L'intention et le pouvoir personnel de celui (la vieille) qui donne la plante ou la molécule
Une plante, une molécule - idem que pour la plante c'est à la fois individuel et collectif
3/ Le récepteur celui qui reçoit la plante et en l’occurrence celui qui va se faire aligner (volontairement ou pas) par l'association Plante + Donneur.
4/ L'accord de l'Esprit ou du principe de Vie vous mettez le nom que vous voulez ça à pas de sens de toute manière

L'effet va donc dépendre de l'harmonique, ou de l'accord de ces 4 instruments. En fait des 3 premiers sur le 4 éme. Oui l'Esprit en à pas grand chose à secouer de Julian, de la Menthe et de la Vieille.
Quelques possibles si accord de l'Esprit est là
La Menthe et la Vieille sont accordés et le receveur s'aligne volontairement aux deux autres (parce qu'il a confiance, "il y croit" ...) = effet Maximal
La Menthe et la Vieille sont accordés et alignent la volonté faible à ce moment là du receveur = effet
La Menthe et la Vieille sont accordés et alignent la volonté forte à ce moment là du receveur = effet minimal
La Menthe et la Vieille sont accordés et N'ARRIVE PAS A ALIGNER le receveur = effet NUL
Plein d'autres combinaisons sont possibles bien sur.
NOTA : si "ce n'est pas le moment" il ne se passera pas grand chose voir rien, même si tous les participants ont du pouvoir personnel et la volonté consciente de.
En gros comme disait un ami, et je l'ai vérifié "si ton patient a suffisamment foi en toi, que tu as suffisamment foi en toi, que tu as accumulé assez d'energie et que c'est le moment tu peux le soigner en lui pétant sur le nez "

Répondre
2 Réponse
Avatar
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 1 mois

Jeune padawan
Posts: 11

@renaud13

Elle n'était pas si vielle que ça 🙂 mais aussi inspirée qu'un poète plongé dans le creux du vivant. Voilà, c'était de la poésie en acte. 

Obtenir une altération de conscience ne demande pas grand chose en fin de compte, un bon armagnac ou des crevettes pas fraîches pourraient faire le travail sans souci du quand et du qui a servis le repas. Et qui le mangera. Par contre, être capable d'entendre et choisir la destination, pouvoir maîtriser le voyage est une autre histoire c'est certain. Quand une tape dans le dos suffit, d'une certaine façon, c'est de l'art. Si nous pouvons accepter de mettre l'acte de soigner dans cette catégorie aussi (l'art).

Les explications donnent parfois l'impression que tout ça est très technique mais c'est tout de même quelque chose de naturel. Comme percevoir est naturel et comme communiquer. Comme danser, accoucher et saisir une mouche en plein vol dans le creux de sa main... sont naturels.

Le tout est d'amener le conscient à assister au "spectacle" et, de ce fait, y participer.

Répondre
Gérôme G
Customer
(@gerome-gurtvillier30)
Inscription: Il y a 1 mois

Jeune Jedi
Posts: 25

@jlien7

J'adore votre exemple sur la crevette ! Pour ceux que ça intéresse la moule ou l’huître sont aussi très efficaces et le changement est radical et définitif, je peux en témoigner 😆  ! 

Je suis tout à fait d'accord avec vous bien souvent les mots rendent les choses plus complexes que ce qu'elle sont en réalité. Il vaut parfois mieux faire et comprendre qu'essayer de comprendre avant de faire je crois.

Répondre
Page 2 / 2

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

×

Panier