En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

Tonal et Nagual, c'est quoi pour vous?


HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 50
Moderator
Topic starter
(@lola)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

En ce moment je lis "Histoires de pouvoir" de Castaneda et dans la partie l'Île du Tonal, Don Juan initie Castaneda au tonal et au Nagual. Perso, ça ouvre sur le sentiment et ça assemble des infos.

Don Juan dit: "le tonal est un protecteur, un gardien qui la plupart des fois se transforme en garde (...) le tonal est un gardien , qui protège quelque chose qui n'a pas de prix, notre propre être. (...) Un gardien a l'esprit large et compréhensif. En revanche, un garde est un surveillant à l'esprit borné et souvent despotique. En chacun de nous, le tonal est devenu un garde mesquin et despotique, alors qu'il devrait être un gardien large d'esprit"(...) Le tonal est l'organisateur du monde (...) sur ses épaules reposent la tâche de mettre en ordre le chaos du monde (...) Tout ce que nous faisons et connaissons en tant qu'hommes est l'oeuvre du Tonal".

=> Le tonal me ramène beaucoup à la cuirasse et en même élargit la définition que je peux en avoir. Surtout qu'au fur et à mesure du livre, je comprends que le tonal est ce qui assemble le monde, il y a mon tonal, le tonal des hommes, bref, ça a ouvert et démistifié quelque chose. Surtout que le tonal ne va pas sans le nagual et vis versa, que la magie est dans les 2, c'est un couple, c'est les plans d'actions qui sont différents. Et encore, je constate que d'écrire réduit fortement l'un ou l'autre".

Pour le Nagual, Don juan dit "le nagual est cette partie de nous pour laquelle il n'y a pas de description, ni de mots, ni de sentiments, ni de connaissance (...) Le nagual est là où le pouvoir plane".
C'est la partie où il dit que "l'esprit c'est la sauce chili", c'est encore du tonal.
Et c'est là qu'il explique qu'à notre naissance, nous sentons que nous avons ces 2 parties en nous, tonal et nagual. En grandissant, le tonal prend plus d'importance et écrase le nagual. Ce qui génère un sentiment d'incomplétude et au lieu de redonner de la place au nagual, on va développer encore plus le tonal, ce qui agrandit toujours plus le sentiment de vide.

Quand il parle de nagual et tonal, parfois on sent presque des personnes, ça me fait penser à la cuirasse pour le tonal et le double pour le nagual.
==> Est ce que pour vous c'est cela aussi?

Et en même temps, c'est plus vaste que ça, Comme si dans le sentiment notre tonal et notre nagual avaient de réèls pouvoir d'action et qu'en même temps, il y avait bien plus que ça.
Don juan parle d'un couple tonal et nagual qui fonctionne ensemble, c'est comme une harmonie entre définir, organiser le monde et sentir, "voir", laisser sa place au nagual. Ca vous parle?

Répondre
5 Replies
2 Réponse
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 1 an

Jeune Jedi
Posts: 27

Les choses n'ont de formes qu'a travers le processus de la perception et la réalité dépend de l'état du sujet. Ainsi, le tonal désigne l'aspect formulé et formulable du "monde". Ce que l'on perçoit, ce que l'on comprend du "monde". C'est l'image qui se reflète mis en forme par les organes des sens et par les vues programmées de l'esprit. C'est aussi le produit de notre interaction avec le champs de l'existence.

Le nagual désigne la dimension informulable du monde. Ce qui est inconnaissable. On ne peut le définir mais expérimenter certainement quelques manifestations de ses émanations. Nagual est aussi utilisé pour désigner un individu qui présente une configuration énergétique spécifique.

Ces termes s'appliquent aussi, ou peuvent s'appliquer, aux deux fonctions du "cerveau". Le tonal est le monde appréhender par la raison (mais aussi appréhender par la déraison, n'est-ce pas ?) et le nagual le "monde" appréhender par l'autre côté, invisible, de nous-même. Dans chacun de deux côtés de nous même "habiterais" un gardien (façon de parler). Du côté de la raison je l'appel parfois "le commentateur", de l'autre "le double" me convient assez. C'est le génie de la lampe 🙂

Tonal et nagual font partie de tout ce que nous vivons chaque jour, chaque instant. Si le tonal est une île, sous la surface de l'eau la terre est une continuité.

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
 Sido
Moderator
(@sidonie)
Inscription: Il y a 3 ans

Jeune Jedi
Posts: 46

La réponse de Julian est super complète, je vais juste mettre d'autres mots dessus

On fait souvent trop la séparation entre Tonal et Nagual, en faisant un raccourci qui est "Tonal pas bien" opposé à "Nagual bien" ou l'inverse ça marche aussi ! C'est ce qui te fais dire : "Quand il parle de nagual et tonal, parfois on sent presque des personnes, ça me fait penser à la cuirasse pour le tonal et le double pour le nagual". Cuirasse = pas bien, double = bien. le trait est un peu poussé mais, on peut vite déraper dans cette direction.

Je pense qu'il y a interpénétration (huuummm) entre Tonal et Nagual.

Par exemple, on est en train de faire un truc très con comme de passer le balais. On peut le faire comme une personne "normale" qui va râler parce qu'elle doit passer le balais, qui va penser à tout autre chose dont elle n'a pas du tout conscience. C'est un acte Tonal parce qu'elle ne veut lui donner qu'une portée Tonale, parce que seul le Tonal existe. On nous l'a assez répété :il n'y a pas de monstre sous le lit.

On peut aussi passer le balais en voulant nettoyer plus que le sol de notre cuisine, en voulant lui faire côtoyer le Nagual. Si on VEUT qu'il y ait une portée plus Nagual que Tonal, le Nagual restera loin derrière, tout au fond, inatteignable par nos sens. Le JE VEUX et le Nagual sont un peu comme l'huile et l'eau quand on VEUT

On peut aussi passer le balais parce que c'est ce qu'il y a à faire là et poser l'intention d'élargir l'acte de passer le balais, de lui donner une profondeur supplémentaire. Ça ne change rien à la valeur qu'on donne au fait de passer le balais, c'est un acte Tonal et il contient en lui-même, si on lui fout la paix, une part Nagual. On aura peut être accès à des infos, mais la plupart du temps et ce n'est d'ailleurs pas le but.

Voilà pour moi ! Merci Laurence pour cette question, parce que ça permet d'aller chercher ce que ça nous évoque et de tenter de mettre des mots dessus !

Répondre
Laurent
Posts: 14
Auteur
(@laurent)
Jeune padawan
Inscription: Il y a 3 ans

Un chinois disait en passant le balais : j'enlève la poussière du monde.
Comme tu le dis, l'acte le plus concret peut se vivre avec une intention plus large. Si je range quelque chose, je range quoi de plus abstrait ? Si je coupe, je coupe quoi de plus abstrait, etc...
On a du mal a se savoir plus vaste que ce qu'on est. Même à imaginer que ce n'est pas la forme visible de notre acte qui compte mais tout autre chose qui passe au travers....

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 50
Moderator
Topic starter
(@lola)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Merci à tous pour vos réponses, ça permet d'y voir plus clair même si on ne peut pas mettre de mots sur tout ou tout comprendre.
Et merci Sido pour l'exemple, ça aide à sentir la différence entre les "JE VEUX" et "LA VOLONTÉ" dont parle CASTANEDA. Mais déjà, capter que dès qu'il y a un "JE VEUX" on éloigne le nagual c'est une bonne base. La volonté est plus liée à une position interieure, pas quelque chose que l'on presse, que l'on pousse mais plutôt quelque chose qu'on laisse passer, être.

Répondre
1 Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Customer
(@jlien7)
Inscription: Il y a 1 an

Jeune Jedi
Posts: 27

Il est même question de trois types d'énergie de volonté. La première émane de la pensée, la deuxième du corps. Celle qui est dégagée directement par le nagual est la rencontre du troisième type.

Et pourtant on passe le balai.

Répondre

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

×
×

Panier