• Post last modified:6 avril 2021
  • Post comments:1 commentaire
  • Post author:
  • Reading time:15 mins read

Le 6 d’Épée dans le Tarot de Marseille fait partie des lames mineures associées au mental. Dans les 4 centres (Épée, Denier, Coupe et Bâton), l’Épée renvoie au chakra coronal et à Ajna, le troisième oeil. Pour les spiritualistes occidentaux, les cartes du domaine de l’Épée sont le but ultime. Ils placent cet élément comme le plus “proche” du divin, le plus éloigné de la vile matière, quelque part dans le ciel, proche de leur divin.

A l’inverse, pour les Orientaux, c’est la zone la plus décriée puisque, pour eux, le mental, la réflexion, “le cogito” réduit le monde à notre inepte activité cérébrale névrosée. D’ailleurs, dans le tarot Zen d’Osho, le 6 d’Épée correspond à la lame “Le Fardeau”, un personnage épuisé portant sur son dos un roitelet portant lui-même sur sa tête un coq. On peut pas dire que ce soit très léger !

Ces deux interprétations sont tout à fait exactes et totalement fausses en même temps. L’Épée, le Fardeau, n’agit pas toute seule. Il ne faut jamais oublier que toutes les lames mineures des tarots ne sont que des outils nécessitant que quelqu’un s’en serve et le mette en mouvement pour le tenir et l’orienter. Et pour le 6 d’Épée, que quelqu’un la brandisse et définisse ce qu’elle va trancher.

Avec le 6 d’Épée se posent les questions suivantes : 

  •      Qu’est-ce que je sépare ? Et à l’inverse, qu’est-ce que je réunis ?
  •     Au service de quoi est mon Épée – mental ?
  •     Quel monde est-ce que je choisis de nourrir ?

Le chiffre 6 : assembler ou rompre le lien du vivant

Quelques considérations d’ordre général vont nous donner beaucoup d’indications sur le sens profond que peut avoir le 6 d’Épée dans les tarots. On pourrait déjà se rappeler que 6 est le double du premier nombre premier (3). Le TROIS est la forme “magique” par excellence. Le 6 est-il deux fois magique ? Toujours est-il que si les deux triangles (2×3) s’opposent, on obtient la forme du sablier, s’ils s’interpénètrent, celle du sceau de Salomon, et s’ils s’éloignent, celle du Rhombe qu’on utilise souvent pour représenter “le corps de gloire”. Pas mal déjà, non ?

Mais ça ne s’arrête pas là puisque dans l’ancien testament, qui touche les musulmans, les chrétiens et les juifs, il a fallu 6 jours à Dieu pour créer le monde (le 7ème il en profite). Dans la tradition énergétique chinoise on va retrouver le 6 à travers les 6 qualités du ciel reflétant les tensions entre Père-Ciel et Mère-Terre en nous. Sans oublier la présence structurante du 6 dans la nature comme par exemple :

  • 6 directions formant le tangible : Ouest – Est – Nord – Sud – Bas (Nadir) – Haut (Zénith)
  • 6 facettes à un diamant
  • 6 côtés aux alvéoles de cire des abeilles
  • 6 pointes des cristaux de glace
  • la liste est longue comme le bras, à vous de jouer
le-6-formes-geometriques-union-separation

Le 6 de l’eau cristallisée – Mot clé : désassembler

En premier c’est cette glace, et la présence du chiffre six dans la structure des cristaux de glace, que j’ai choisi de faire ressortir dans cette lecture du 6 d’Épée. Quand je posais la question de savoir si ce double trois était doublement magique, un début de réponse apparaît dans les cristaux de glace, qui ont tous 6 pointes sans aucune exception. Chacun de ces cristaux d’eau, élément fondamental dans la vie et en même temps le solvant universel (l’eau pure); chacun de ces cristaux de glace, donc, est brodé autour de cette forme hexagonale à 6 facettes.

“Ok, c’est beau la neige, mais tu veux en venir où, blonde ?” Ça arrive ! L’eau transformée en cristaux de glace a un super pouvoir : faire éclater la roche. De simples petits flocons de rien du tout peuvent désassembler même une masse super compacte !

6-facettes-cristaux-de-glace
Photo Alexey Kljatov

Vav, 6ème lettre de la Kabbale – Mot clé : assembler

On va utiliser un peu la Kabbale, qui est une base essentielle si on veut comprendre le Tarot de Marseille et pas juste répéter ce que les livres disent. Quelques points clé sur la lettre Vav, 6ème lettre de l’Alphabet hébreu. Je m’inspire des symboles donnés par Virya (lien dans la partie bibliothèque du site).

  • clou, cheville, crochet
  • en hébreu, ce qui réunit les choses entre elles
  • 6 jours pour assembler le monde (clou, cheville)
  • désassemble le temps
  • liens

Dans la Kabbale, la lettre Vav représente un clou ou une cheville. Et on fait quoi avec un clou ? On réunit deux objets distincts, on assemble !

vav-6-lettre-kabbale

Alors, d’un côté, on désassemble avec les cristaux de glace et de l’autre, on assemble avec le clou. Le chiffre 6 nous parle donc des liens. Il nous parle ATTACHEMENT ET DETACHEMENT avec toutes les facettes de l’incarné, en nous et autour de nous. Pour appuyer encore cette notion, quand on regarde la carte L’Amoureux, le 6 Maître dans le Tarot de Marseille, on voit cinq mains qui vont d’un personnage à l’autre, créant des liens entre ces trois personnes.

Voilà pour les généralités sur le chiffre 6. Ce n’est pas LA vérité, c’est une des nombreuses interprétations que l’on peut en faire. Maintenant, on va voir comment ce chiffre 6 est teinté par l’Épée (Tarot de Marseille), le Mental (Tarot d’Osho).

Le 6 d’Épée, le Fardeau du Mental : Réunir et séparer

 Réunir-assembler quoi ? Séparer-désassembler quoi ? Il n’y a pas d’échelle de valeur entre ces deux principes.

  • Séparer : On est séparé du grand océan d’énergie parce qu’on est un être organique, un petit bout d’énergie inorganique mis en forme. On est séparé parce qu’il y a un intérieur et un extérieur, parce qu’on est limité, parce qu’on est contenu dans un corps physique.
  • Réunir : On fait partie du tout parce qu’on est des filaments d’énergie réunis dans un corps physique. Mais on est constitué des mêmes filaments d’énergie qui sont en liberté tout autour de nous. Étant constitué de la même énergie, on peut communiquer avec tout ce qui nous entoure, on peut percevoir que tout est en lien, qu’il n’y a rien de séparé. Réunir, c’est appartenir à cet océan d’énergie.

Le 6 d’Epée, la volonté de se réunir au tout.

Ça fait un gros paquet de temps que les bipèdes que nous sommes ont choisi de se couper de leur environnement. Plein de raisons entrent en ligne compte, mais c’est essentiellement parce que nous sommes physiologiquement assez nul, si si, profondément inadaptés et donc fortement vulnérables, que nous nous sommes séparés de notre milieu naturel. 

On est aujourd’hui des mammifères super nazes qui n’ont d’ailleurs même plus conscience d’être des mammifères. Nous avons tellement perdu le lien avec notre environnement naturel que certains d’entre nous angoissent s’ils ne sont pas au milieu d’une forêt de béton et de plastique ! Pour compenser et nous rassurer, nous avons créé des supers outils techniques et des mega protections perceptives. Au final, on s’est coupé de nos sensations et de notre instinct d’animal, fut-il bizarrement bipède.

Pourtant au coeur des 2 fois 3 sabres de la carte du 6 d’Épée nous trouvons un Lys, une fleur royale. Une fleur pour nous rappeler que depuis notre tour de Babel, depuis notre super suffisance de super prédateur incompétent, il y a la Nature. Même si nous en avons peur, même si nous nous efforçons de la dresser, la sangler, l’édulcorer et la lisser, LA FLEUR DE VIE reste au centre des lames du mental / chakra coronal.

Le 6 d’Épée nous invite à nous intégrer dans notre environnement, à ressentir, à capter que ce monde n’est pas ce qu’on en a fait, qu’il est bien plus vaste que ce qu’on croit. On a la possibilité de faire partie de ce qui nous entoure, mais pour ça il faut capter que nous ne sommes pas plus importants qu’un cafard, une pousse de chiendent, un bigorneau. En somme, nous mettre à notre juste place. Si on perçoit les liens qui courent entre toute chose, on ne peut plus agir comme des preneurs.

Le besoin nécessaire de séparer, trancher

Le Bâton sert à écraser, le Denier et la Coupe à échanger et les lames des Épées servent à … couper ce qui nous emmerde ! Par exemple, quand on tourne en boucle dans notre tête sur un problème qui nous semble insoluble, on a le pouvoir de couper ces pensées, de faire le choix de nourrir autre chose que nos préoccupations d’enfants gâtés.

Mais comme je vous le disais au tout début, il faut que quelqu’un fasse l’effort d’utiliser les lames / énergies d’Épées dans ce sens là ! Ça demande de faire ce choix et d’orienter notre mental vers autre chose que notre dialogue intérieur répétitif et puant. Tout est bon : vous pouvez vous réciter un mantra, apprendre les signes astrologiques, passer en revue les 64 positions du Kamasutra, etc… Le but, c’est de réaliser que nos pensées sont très influencées par nos émotions (coupe), nos pulsions (bâton), nos désirs (denier). Mais ce n’est pas une fatalité !

La force du mental et du 6 d’Épée, c’est de trancher en fonction du choix que nous avons fait et de notre intention inflexible ! Nous pouvons écouter nos pensées (ça nous donnera toujours des infos sur nous-même) sans forcément s’y attacher ou s’identifier à elles.

Le 6 d’Épée : Faire l’effort, prendre le risque de choisir

On peut donc à la fois séparer et réunir, à nous de faire le choix de ce qu’on veut séparer et ce qu’on veut réunir. Notre tendance apprise est de nous séparer de ce qui nous entoure et de nous attacher à nos comportements, à nos biens matériels et humains. Mais ce n’est pas une fatalité. Au passage, le choix à faire ou les problématiques du choix en astrologie se trouvent en MAISON 6 bien sûr…

Le choix est quelque chose qui se fait une fois pour toute et en même temps que l’on doit entretenir. Ça ne va pas nous tomber tout cru dans le bec. A nous d’être présent pour voir les moments où le choix se présente et opter pour la version bien connue, rassurante, qui va dans le sens de la pente, ou bien opter pour la version inconnue, non sécurisante, qui va nous demander un sur effort puisque c’est hors de nos routines.

IMPORTANT (via Renaud) : Vous pouvez vous servir de l’énergie du mental (les Épées) pour “dresser” votre cerveau comme on dresse un chien ou un esclave. Il se taira, un moment. Il vous fera croire que vous avez grandi, évolué, changé même… un moment. Mais tôt ou tard, le chien battu mord son maître, l’esclave se rebelle et là, pam dans le nez ! Alors, conseil d’ami Turquoise en 4 qui a fait les conneries avant vous en grosse quantité : ÉCOUTEZ VOS PENSÉES, aussi puantes soient-elles ! Écoutez vos peurs, vos désirs, vos fantasmes mais comme dit SIDO : NE VOUS Y ATTACHEZ PAS ! Et ça c’est le grand Art, le reste c’est que des trucs d’ego à 2 balles.

Le fardeau dans le tarot Zen d’Osho

Le 6 des Nuages, du Mental dans le tarot d’Osho n’est pas vraiment accueillant, c’est de la roche grise et désertique. Le personnage qui porte le fardeau est en guenilles et éreinté. C’est exactement l’inverse du choix et de la carte mère du 6 L’AMOUREUX ! Le Fardeau, c’est la représentation de la sensation bien connue de ne pas avoir le choix.

La sensation de subir, de porter sur notre dos toute la fatalité, le malheur, l’injustice que le monde s’acharne à nous jeter dessus. Hélas pour nous, ces sentiment épuisants ne sont que le reflet du seul despote qui nous opprime : l’égo démesuré du genre humain. Le leur mais surtout le nôtre.

Pourquoi tant de souffrance pour ce pauvre ère ? Il s’est persuadé qu’il n’avait pas d’autre choix que de porter ce fardeau existentiel. Il se sert de son mental pour alimenter la liste des impossibles et se laisse guider par ses peurs, son conformisme, sa paresse égotique.

Pourtant il pourrait utiliser la force de son mental, les Épées, pour demander avec force à son égo, au despote qui lui impose la route à suivre, de descendre de son dos et de venir cheminer à ses côtés. Car oui, le roitelet peut devenir un compagnon de route et le coq un camarade joyeux (ou à défaut un plat savoureux). Mais pour ça, il faut accepter le choix de l’inconfort, du non conforme et du sur-effort. 

Comble de l’ironie, on ne voit pas que notre NON CHOIX est déjà inconfortable. Que ce refus de trancher nous demande un sur-effort permanent bouffant la fleur de Lys en nous… Mais c’est du connu, du rassurant et du “confortable”. Tout ce qu’adore le Grincheux. Face à cette stupidité si répandue, au service de quoi est mon Épée – mental ? Quel choix faites-vous ?

Sur la notion de fardeau, on peut s’arrêter à la version de quelque chose de lourd qu’on trimballe sur notre dos. Mais ce n’est pas que ça. Le fardeau, c’est aussi ce qu’on a retranché : nos perceptions, notre animalité, la magie, l’imaginaire etc… Comme quoi, retrancher quelque chose, ça pèse très lourd sur nos épaules.

Le 6 d’Épée, pour choisir entre un monde en 2D ou en 3D ?

D’un point de vue plus vaste, ce choix, c’est celui de vivre dans un monde en 2D ou en 3D. “Mais dis donc Sido, on est pas déjà passé à un monde en 4D, voire même en 5D ?” Peut-être, mais moi j’aime bien la simplicité et parler de ce que j’expérimente, alors je vais vous prendre l’exemple de la 2D et de la 3D, na !

OPTION 1 – Le monde en 2D, le Fardeau : On peut faire le choix de prêter allégeance à un monde appris, où l’énergie n’existe pas, où on subit, où la matière n’est là que pour nous remplir ou nous agresser, où la rationalité règne en maître, où tout est compliqué. Un monde triste à mourir, plat, qui déborde d’impossibles, de restrictions, un monde en 2D. Pour ça, c’est simple, il vous suffit d’allumer la radio, la télé, de regarder autour de vous et en vous, c’est le monde qui vous entoure.

OPTION 2 – Le monde en 3D, la fleur de Lys : On fait le choix d’ajouter une dimension. Je dis bien, AJOUTER. Je ne dis pas de supprimer la 2D pour se barrer dans un monde de fantasmes, de bisounours, projeté quelque part dans la stratosphère de Sirius. Non, on peut faire le choix de réunir la forme (2D) ET le fond (énergie, Dieu, Esprit ou le nom que vous voulez) pour donner du volume à notre monde tout desséché et plat.

Finalement l’effort n’est pas si énorme, il suffit d’ OSER ! Osons faire l’arbre droit pour laisser glisser le fardeau de notre dos, pour qu’il devienne un pouf sur lequel nous appuyer. Osons mettre de la profondeur dans chacune de nos actions.

  • En passant le balai, pourquoi ne pas en profiter pour nettoyer notre île du tonal ?
  • Quand nous préparons à manger, pourquoi ne pas en profiter pour remercier sincèrement pour la nourriture qui nous est offerte ?
  • En embrassant notre conjoint, pourquoi ne pas en profiter pour embrasser l’univers ?
  • La liste est infinie si on choisit de mettre de la profondeur, du cœur, du sentiment dans chacun de nos actes.

Il suffit de prendre le risque de choisir. Bien ou mal, peu importe ! Le 6 d’Épée signe un choix qui doit être fait maintenant ! L’échec éventuel n’est qu’un choix de notre perception malade. A qui ou quoi s’unir ? Se séparer de qui ou quoi ? Essayez ! Peu importe le résultat. Bien-sûr ça va être moins lisse, moins sécurisant, moins normal, mais ça va être bien plus vivant. Alors, vous osez choisir ? 

Fusionner et transcender le fond et la forme me semble toujours être une direction judicieuse même si c’est la moins facile tout en étant la plus simple, la plus BIO-LOGIQUE

Sidonie

Liens et informations en relation avec le 6 d’Épée

  • Mieux comprendre le Tarot et notre façon de nous en servir qui n’est pas du tout de la mancie – Le tarot une carte routière vers Soi
  • Les 6 qualités du ciel dans la philosophie chinoise via le site MEDECINECHINOISE
  • L’Alphabet hébreu et ses symboles de Virya, le lien vers le livre dans notre espace “bibliothèque”
  • Pour une analyse plus classique du 6 d’Épée, une fiche pratique où tout est un peu prémâché, vous pouvez lire l’excellent post sur le site “LE CHARIOT”
  • L’hominidé sapiens sapiens, une erreur de la nature ? Sans aller jusque là, le premier tome de SAPIENS a le mérite d’étudier des aspects différents de l’histoire personnelle de notre espèce. ECOUTEZ NOTRE PODCAST sur ce livre (c’est mieux que Netflix)

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La publication a un commentaire

  1. Renaud

    T’es au top ! Mon désir d’absolue aurait aimé que du coup tu parles aussi des 6 qualités du ciel et que t’insistes un peu plus sur le choix du fardeau et comment l’utiliser comme un pouf mais bon … Je pense qu’on pourrait écrire un livre entier rien que sur le 6 ou sur l’art du Fardeau
    en tout cas merci, je me suis régalé à lire ton article !

6 d’Épée dans le tarot, le Fardeau. Unir, séparer ou transcender ?
×
×

Panier