Le Tarot de Marseille, la carte routière vers Soi(e)

Tout d’abord je ne suis pas Tarologue. Je suis encore moins « taroliste ». Pour être clair, je ne confère aucun pouvoir au tarot. Par contre j’aime apprendre et m’amuser. Si les deux se rencontrent, c’est le bonheur ! C’est ce que j’ai découvert très jeune à travers le Tarot de Marseille. Alors le ou les Tarots, c’est quoi ? Mais surtout moi, de manière individuelle, quel est mon point de vue sur le / les Tarots ? Petite mise au point.

Le tarot de Marseille, vers l’infini et au delà !

Comme disait Alexandro Jodorowsky à une femme lui demandant si elle devait rester avec Monsieur X ou s’enfuir avec Mademoiselle Y, « Sérieusement, vous allez laisser le choix de qui vous aimez à des bouts de cartons ? ».

Je ne connais pas Mr Jodorowsky, je crois que mis à part le Théâtre de la guérison, je n’ai même jamais lu un de ses livres « spiritualistes ». Par contre j’ai énormément appris en lisant les bandes dessinées  auxquelles il a contribué en tant que scénariste. La Saga de l’INCAL fut mon premier livre « mystique », très vite suivi par les Meta Barons.

Ces premiers pas dans la spiritualité à travers une culture visuelle et ludique m’ont naturellement amené au Tarot. Des bouts de cartons avec des images qui nous parlaient de Fou, de Bateleur, d’Empereur et d’Imperoratriz affrontant le Jugement de celle / celui qui n’a pas de nom. Parfait pour stimuler l’imagination d’un ado de 15 ans.

Un bouquin, Le Tarot des Imagiers du Moyen Age, trouvé dans un grenier, rassemblait tout ça; Je vous le conseille d’ailleurs chaudement. L’odeur du papier jauni, les idéogrammes et l’ouverture vers une foule de disciplines ésotériques et, à l’époque, mystérieuses pour moi, ont fini par me charmer et m’emmener dans ce monde fabuleux qu’est le Mystère et la gnose.

le tarot de marseille

Des bouts de cartons avec des images

Même si je ne leur confère et ne leur accorde aucun pouvoir, je me sers néanmoins des tarots, dont celui de Marseille, dans mon quotidien. Je vais simplement les utiliser comme des livres, des compagnons « imaginaires » qui, sans un mot, explicitent une pensée, un concept, une direction à observer plus attentivement dans le paysage de ma journée.

Comme une carte routière, le Tarot de Marseille, ou d’autres, donne à rêver, à imaginer. On peut choisir de s’y perdre pour arpenter des chemins buissonniers à la recherche d’un trésor ou au contraire, s’y retrouver pour éviter de tomber en panne sèche sous un orage.

Les cartes sont donc, pour moi, des outils d’informations & de formations. Des clefs et des jalons me menant vers des chemins pour grandir, mieux me comprendre et mieux comprendre le monde qui m’entoure.

Les tarots, car il y en a quasiment autant qu’il y a de « maîtres es tarots », n’ont pour moi aucun pouvoir intrinsèque. Ils ne détiennent pas non plus LA vérité vraie. D’ailleurs souvent je jongle entre plusieurs je(ux). En fonction de l’humeur, du jour, de mon questionnement, de l’ambiance, je vais utiliser le Tarot de Marseille (rénové par Camoin & Jodorowski), l’Oracle des Dauphins, celui de Gaïa ou le Tarot d’Osho, pour les principaux.

Sortir de la sacralisation pour s’ouvrir à soi

A vrai dire, des petits carrés avec des gribouillis feraient aussi bien l’affaire si ces gribouillis me « parlent » ! Donc si je perds mon jeu de tarot, je ne vais pas faire 600km pour le retrouver. J’ai de l’affection pour eux comme j’aurais de l’affection pour un livre qui m’accompagne depuis 25 ans, pas plus pas moins.

Je le perds, ou l’oublie, je m’en achète un autre ! J’aurais de la peine, un peu, on s’attache (et on s’emprisonne) à ces p’tites bêtes ! En fait il me faudra juste un peu de temps pour mettre mon « odeur » dessus. En fait c’est pareil qu’avec une paire de chaussure ! Les neuves sont toujours moins biens que les anciennes !

C’est d’ailleurs un des enseignements que j’ai trouvé dans le Tarot de Marseille avec l’Etoile, l’Ermite, le Pendu et Star Wars : Le non attachement. C’est une philosophie assez commune dans la pensée new age ou taoïsante. Par contre c’est une autre blague de l’appliquer à nos actes, et surtout à ceux du quotidien.

Examinons ce fabuleux pronom personnel qu’est LEUR. Il est toujours le signe d’un attachement, et même s’il est commun dans notre façon de parler, ce qu’il cache est néanmoins terrible. Entendez les mots des gens, attachés, pieds et poings liés à LEUR collection de tintin, LEUR voie spirituelle, LEUR voiture, LEUR jeu de Tarot ou LEUR femme (mari) … Et oui, tout devient un objet qu’on possède … Ou du moins que l’on croit posséder.

Koan yoda

Apprendre, oublier pour enfin connaître.

Le non attachement est d’ailleurs une des prérogatives pour, à mon sens, utiliser et comprendre de façon optimale le symbolisme des Tarots. C’est le message que j’essaye de faire passer chaque fois que je le peux. Les groupes de travail autour des tarots n’en sont qu’une des nombreuses occasions.

Un des drames (ou une des chances) du Tarot de Marseille, c’est que vous pouvez avoir étudié et totalement assimilé des dizaines d’ouvrages de référence et ne pas comprendre le message que la carte vous hurle ! Car le Tarot, à l’image d’une des interprétations possibles du MAT, est Liberté !

La liberté de l’évocation, la liberté d’aller au delà de ce que l’autre, tout grand érudit soit il, vous dit être SA vérité. Le Tarot de Marseille, lui plus que d’autres à mon avis, est d’une richesse symbolique incroyable !

Le vocabulaire du tarot, votre poésie !

Alors oui, le Tarot demande, pour être approfondi, un apprentissage. Il demande d’avoir du vocabulaire, pas plus, pas moins !

Les livres que vous allez lire sur le sujet sont simplement des Larousse ou des Bescherelle. Essayez d’avoir une conversation en anglais juste en vous servant du dico, c’est assez laborieux ! Savoir les mots ne veut pas dire connaître la langue ! 

Par contre c’est évident que parler avec quelqu’un d’instruit est souvent plus enrichissant qu’avec un analphabète … Souvent étant le mot important dans cette phrase ! Ici encore, être érudit ne veut pas dire être intelligent, juste, et encore moins sage ! 

Il faut bien que vous compreniez que dans le Tarot de Marseille, tout n’est que possible et rien n’est certitude. Les définitions que donnent les érudits du tarot ne sont là que pour discourir et vous donner, comme les cartes, des pistes pour VOTRE réflexion !

Le Tarot peut être vécu comme une porte d’entrée vers l’immensité de votre imaginaire et vers VOTRE vérité subjective du moment. La limiter et s’enfermer dans des postulats, des savoirs et des croyances du type « Maître bidule a dit… » limite non seulement la portée du Tarot mais aussi et surtout la vôtre, de portée !

En gros, l’inverse de ce qu’est l’essence du Tarot de Marseille, un outil d’auto apprentissage, de méditation et surtout des jalons vers « vous s’aime ». Dans ce monde de la symbolique et de VOTRE imaginaire, l’arcane XIII peut être bénéfique et la lame de l’EMPEREUR peut être une malédiction. C’est, ici encore, un des enseignements « cachés », notamment dans la X ème lame, LA ROUE DE FORTUNE.

koan gourou

Une grille de lecture parmi une multitude.

Vous avez compris que les tarots ne sont, pour moi, qu’une simple grille de lecture. Des supports à l’imaginaire et à l’apprentissage « en interne ». J’aurais pu choisir la physique, l’astrologie, les maths, la mécanique moto (comme Matthew B. Crawford ou bien avant lui Mr Pirsig) ou le Yi Jing (Yi King ça marche aussi). J’ai trouvé sur ma voie le Tarot de Marseille, c’est comme ça !

Cette grille de lecture n’est qu’une grille, en soi elle n’a aucun pouvoir. Elle permet simplement d’avoir un point de départ et un langage commun avec d’autres individualités possédant ce vocabulaire !

Quand je parle à mon ami Laurent du MAT, il voit immédiatement de quoi je parle. Mon imaginaire et mes connaissances sur cette carte rencontrent les siennes et à partir de là, nous pouvons créer un pont, une passerelle commune pour nous rencontrer. Parfois nous arrivons même à créer deux individus plus autonomes et plus délicats que ceux que nous étions avant cette rencontre.

Ceux qui ont déjà entendu deux musiciens s’échanger des gimmicks vocaux sur un morceau qu’ils composent comprendront très bien. Les autres, je les renvoie à la dernière fois où ils ont consulté un spécialiste ou un avocat …

Un système pour s’aider à s’évoluer

Les Rationalistes Bêtes et Bornés (RBB, terme utilisé par Jacques Ravatin) vont être écroulés de rire. Cet article va mettre en transe les adeptes de puissances « zo-cul-tes » mais peu importe.

Pour moi les Tarots ne sont que des livres parlant de moi, de soi, de nous, et qui peuvent par leur richesse symbolique nous permettre de grandir, d’évoluer (ou d’involuer d’ailleurs) mais surtout d’arriver là où nous devons arriver.

Ma « petite » vie et mes « petites » expériences ont été enrichies par MON utilisation du Tarot. Ce n’est pas, comme toute grille de lecture d’ailleurs, une panacée. Le Tarot évolue avec la vie, avec notre vie. Il est ludique et libre et se marre bien quand on veut écrire un livre sur lui. Ce livre, aussitôt qu’on en pose la première lettre, sera faux… et pourtant totalement juste.

Le Tarot nous demande de nous oublier, de nous affranchir de ce besoin féroce de comprendre et de définir afin de nous rassurer par une illusion de contrôle par la connaissance.

Chaque fois que vous lirez ou entendrez un propos sur le Tarot, même sur ce site…

n’oubliez pas que c’est totalement faux !

Le Tarot est une image de vous. Si la science dure du XIX ème siècle a réussi à évoluer en science du XXème puis du XXI ème siècle, pourquoi le Tarot devrait-il rester figé à ce qu’un autre que vous a dit ou écrit ?

Le Tarot ne parle que d’une chose : vous !

Alors à vous de ressentir ses mots et vos vérités !

Liens & autres informations

Groupe de travail sur les Tarots : Si vous voulez nous rejoindre, le groupe est ouvert. Nous nous réunissons en général une fois toutes les 4 à 6 semaines.

Pour plus d’info, n’hésitez pas à me contacter. Renaud

Quelques BD de Jodorowsky que je vous conseille :

L’INCAL  – La caste des Meta Barons – Le Lama Blanc

Livres sur le tarot :

Oswald Wirth : Le Tarot des imagiers du Moyen Age. Editeur : TCHOU (1975)

A. Jodorowsky : La voie du Tarot. Editeur : J’ai Lu (2010)

 

Le Tarot de Marseille, la carte routière vers Soi(e)

Renaud

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans. J'anime des conférences / rencontres en essayant d'amener chaque fois un autre regard, une autre manière d'être et de vivre le monde qui nous entoure. Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l'harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
×

Panier