Temps de lecture : 11 min

Ce mois-ci, avec, le 28 Septembre, une en , il va être question d’harmonie, de détente et d’amour. Un nouveau monde est possible. Un monde où règnent l’Harmonie, la Beauté et l’Amour. Comme dit Baudelaire dans l’Invitation au voyage : « Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté ». Mais ATTENZION ! L’harmonie et la détente sont, hélas, devenues des choses effrayantes ! Elles remettent en cause la suprématie de la cuirasse comportementale et surtout, elles nous obligent à accepter que tout va bien.

Oui, nous sommes parfaitement imparfaits, nous sommes portés à chaque instant par l’Esprit, par le souffle de la Vie, nous sommes aimables et nous pouvons aimer. Il n’y a rien à changer, rien à enlever de nous. Nous sommes. A notre juste place.

La seule chose que nous avons à faire, c’est accepter ce qu’on est. Accepter notre totalité. Il n’y a ni bien ni mal, tout est égal. C’est le message essentiel de cette Nouvelle Lune en la Balance

Nouvelle Lune en Balance : l’harmonie au quotidien

La Balance est régie par Vénus, on va donc parler d’harmonie et d’Amour. Mais on va aussi parler de recherche de reconnaissance, d’auto contemplation et de caprices contre la Vie qui est trop pinjuste !

Ce thème vient prolonger celui de la Nouvelle Lune dans la Vierge. Fin Août, il était question de la façon dont on se nourrissait : depuis l’intérieur, ou en attendant la becquée extérieure. La Nouvelle Lune en Balance en est le prolongement, pas seulement parce que c’est le signe qui suit la Vierge, mais parce que cette Nouvelle Lune du 28 Septembre a lieu dans la maison 6, la maison des serviteurs, la maison qui correspond à la Vierge.

Oserons-nous sacrifier notre autocontemplation Vénusienne pour se mettre au service de l’Harmonie ? Où va-t-on sacrifier l’Harmonie pour maintenir l’image qu’on a de nous et notre insatisfaction permanente ?

revenir-au-centre-harmonie-labyrinthe
Photo by Ashley Batz

L’Harmonie de la Balance, revenir au Soi

Ce mois-ci, toutes les planètes sont reliées, aspectées. Donc par chaque planète, on peut arriver à accéder à toutes les autres. Mais étrangement, les planètes les plus dures à atteindre, recevant le moins d’aspects, c’est Soleil/Lune en Balance (uniquement une conjonction avec Mars). 

C’est comme si pour parvenir au coeur de l’Harmonie, on devait y aller en douceur, avec délicatesse. On va devoir passer par la bande, et surtout on va devoir nettoyer toutes les couches sur lesquelles reste greffée cette volonté furieuse d’être malheureux et coupé de l’Amour du monde qui nous entoure.

Pour la Nouvelle Lune de l’équinoxe d’Automne, ça tombe plutôt bien. C’est le temps du bilan et du grand nettoyage. On jette les vieux trucs qui puent avant de rentrer la nouvelle récolte. On prépare la grande nuit, on prépare l’hiver. Faisons de la place à l’intérieur de  nous pour accueillir cette harmonie délicate qui n’attend que nous.

1ère clé : Suivre une direction – Maison 5 & 11

Clé numéro 1 : accepter ce qu’on est pour suivre notre direction – axe Vierge / Mars – Poisson / Lilith & Chiron

Pour suivre notre propre chemin dans l’acceptation pleine et consciente de ce que nous sommes en vérité, nous allons nous appuyer sur l’axe Maison 5 – Maison 11.

La Maison 5 est une entrée royale pour aller voir le rapport que nous entretenons avec nous-même. Cette Maison est associée au Lion, c’est la porte d’accès à l’Amour INCONDITIONNEL de soi. C’est la maison de la Joie simple d’être en sa propre compagnie, au plaisir d’être en vie, au jeu et à la spontanéité.

En face, la Maison 11, associée au Verseau, nous demande de choisir la direction qu’on donne à notre vie et d’agir en fonction, coûte que coûte.  Mais si on n’accepte pas ce qu’on est, comment peut-on suivre nos propres pas ? En étant insatisfait de la place et du rôle qui nous sont donnés, on vit en lutte constante avec nous-même. On refuse le cadeau qui nous a été offert. Notre incarnation, notre corps, nos cellules, sont surchargés par les flots d’émotions que nous leur faisons ingurgiter. On stocke nos rêves (Neptune), nos revendications (Lilith), nos blessures (Chiron).

Au final, on fuit notre vie parce qu’on estime ne pas avoir ce qui nous est dû. On met toute notre énergie (Mars) à décortiquer et pinailler sur des détails (Vierge) pour arriver à la conclusion : on a été lésé…

Une autre option s’offre à nous : on panse nos blessures. On accepte notre place et notre fonction. On libère de l’espace dans notre corps et on vit. On sort de l’injustice et on peut ainsi voir qu’on fait partie d’un plan plus vaste qui nous échappe. Et on l’accepte pleinement parce qu’on n’a pas le choix !

A nous de nous discipliner et de nous déterminer pour ne plus nous laisser-aller à alimenter notre insatisfaction chronique et notre apitoiement. On est, sans aucun doute, au bon endroit, au bon moment.

2nde clé : élargir nos horizons Maison 9 & 3

Deuxième clé : accepter ce qu’on est pour élargir nos horizons Cancer & noeud nord en M3, et Saturne & Pluton en M9

Un bref aperçu des acteurs en présence : Noeud Nord en M3 dans le Cancer. Opposé au Noeud Sud en M9, conjoint à Saturne et Pluton dans le Capricorne. Décidément, les signes de Terre sont bien présents ce mois-ci. On est pourtant dans un signe d’Air avec la Balance, mais les astres sont taquins et ont placé les signes d’Air dans des Maisons liées aux signes de Terre.

Il serait peut-être temps de concrétiser au lieu de juste conceptualiser, non ? Mais pour ça, il y a besoin de faire du tri. Ce sont les Noeuds lunaires qui nous incitent à faire le ménage en nous. Nos comportements sont la résultante de tout ce qu’on a vécu, de notre environnement familial et sociétal.

Il est temps d’admettre que nous ne sommes pas obligés de nous identifier et de maintenir des comportements qui n’ont été utiles qu’un temps. On peut prendre de la distance avec les comportements qui nous empoisonnent, qui nous font chuter toujours sur les mêmes obstacles. Et si nous changions ? Si nous cultivions et faisions grandir les caractéristiques qui élargissent nos limites ? 

Mais on ne peut le faire que si on est à l’écoute de soi. Pour ça, nous devons plonger dans nos profondeurs (Pluton). Alors on va avoir une vue d’ensemble de nos structures profondes (Saturne). Et bien sûr, nos rouages internes ne sont pas agréables à voir. Mais rassurez-vous, on a tous pas reçu assez, on a tous été incompris, on a tous vécu des injustices, etc… Du coup, on peut lever les voiles qui nous servent à nous dissimuler aux yeux des autres.

Nous avons tous les mêmes peurs, les mêmes désirs, jalousies, rancoeurs, etc…. 

JE est juste un autre humain… Comme 7 milliards d’autres.

Comme on entre dans le signe de la Balance, premier signe de la sphère collective, le meilleur moyen pour élargir nos horizons (M9), c’est d’utiliser la communication (M3). 

Parlez avec les gens qui vous entourent. Pas pour les disséquer mais pour constater qu’ils ont des failles, tout comme vous. Communiquer nous permet de dérouler des fils qui, sinon, resteraient bien ficelés en pelotes épaisses au fond de nos coeurs. Vous n’avez personne sous la main aujourd’hui ? Pas de problème, écrivez, mettez sur le papier ce qui ne demande qu’à s’exprimer.

On n’a rien à perdre. Faisons tomber les barrières qui nous isolent de nous-même et des autres. Et qui sait ? Peut-être que derrière la palissade que vous avez construit, vous allez vous trouver ? C’est, à vrai dire, le seul risque !

Photo bu JR Korpa

3 ème clé : La mort va nous toucher – Maison 8

Clé numéro 3 de ce grand pas vers l’Harmonie : accepter ce qu’on est parce que, en vérité, la mort va nous toucher – Jupiter & le Sagittaire.

Jupiter en Sagittaire dans la Maison 8, la maison de la Mort et de la Sexualité ! Le gros père vient nous faire un petit rappel. Il nous offre la possibilité d’accepter qu’il y a des forces bien plus grandes que nous qui régissent nos vies. On a beau gesticuler dans tous les sens, on a quand même une date de péremption, comme tous les organismes qui vivent sur cette planète. 

On va mourir.

On peut gonfler, se faire plus gros que le boeuf alors qu’on est une grenouille. Il n’empêche qu’on a nos propres caractéristiques. Qu’elles nous plaisent ou non. Alors pourquoi lutter et vouloir être autre chose que ce qu’on est ? Nous sommes là pour fort peu de temps. En vérité, à peine assez de temps pour nous souvenir de nous-même, avant que notre dernière compagne vienne nous prendre par la main et nous fasse passer le seuil de la porte.

On a aujourd’hui la possibilité de faire tomber nos sur-protections. Celles qui nous font ré-agir comme si nous avions le temps. Celles qui nous masquent à nos propres yeux. Nous blinder ne servira à rien. Nous rouler par terre non plus ! Sauf si c’est pour faire des roulades ou des galipettes en bonne compagnie !

Se déroulera ce qui doit se dérouler. Qu’on soit d’accord ou non. Alors autant arrêter de résister, non ? Autant accepter la totalité de ce qu’on est et vivre, tant qu’on a le coeur qui bat.

hyper sensible harmonie

Nouvelle Lune en Balance – Faire la paix avec Soi

Pour planter le décor, quelques mots sur le signe de la Balance. C’est le septième signe du zodiaque. Régi par Vénus, il correspond à la Maison 7, la maison qui ouvre la sphère collective, le rapport à l’Autre.

Avec la Balance, on passe du JE au Nous. C’est la rencontre avec l’autre. Mais on a souvent tendance à amener un JE dévoyé, un JE dont on a honte. Y a des bouts qu’on aimerait bien planquer. D’autres qu’on aimerait bien transformer. Et du coup, ce fameux Nous ne peut pas exister. Il se transforme en JE et Eux. Ou, plus exactement, en Je contre Eux.

L’autre, Eux, devient une force extérieure. Et on lui demande soit de valider ce qu’on est, c’est la recherche d’amour conditionnel, de reconnaissance. Ou bien ça devient le miroir de notre détestation, le rappel permanent de nos imperfections qu’on déteste. Et Eux, l’Autre, devient l’ennemi, l’extérieur se transforme en espace hostile.

Au final, l’autre n’existe pas. Il n’est que l’extension du rapport qu’on a avec soi. Pour que la rencontre avec l’autre puisse se faire, la condition essentielle est donc de connaître notre JE, notre ego. Le connaître et l’accepter. L’aimer inconditionnellement (relisez le thème sur la Vierge, la lucidité sans le jugement).

Alors peut naître l’Harmonie. Alors, à ce moment-là seulement, on peut intégrer le paradoxe.

Car la Balance est le signe qui intègre le paradoxe. En Vierge on se voit, à la fois parfait et imparfait. En Balance on accepte la totalité, l’ombre et la lumière, le gentil et le méchant. Car la Balance sait que la dualité n’est qu’apparente. 

la-prsence-centrage-essence-koan

Se centrer pour retrouver notre Essence

Au centre de nos contradictions, il y a notre essence. Notre noyau immuable. Ce mois-ci, à nouveau, toutes les planètes personnelles sont ensemble. Ce n’est pas une super conjonction comme le mois dernier, m’enfin elles sont franchement pas loin les unes des autres.

Les planètes personnelles sont les plus rapides. Ce sont aussi celles qui nous parlent le plus de notre émotionnel immédiat. Avec la Lune, le Soleil, Vénus et Mercure dans un signe d’Air (Balance), tout peut s’emballer très vite, comme emporté par une bourrasque ! Mais ce n’est qu’une bourrasque. Le navire ne chavire pas au moindre souffle d’air.

L’Harmonie est une gestion du déséquilibre. Tout bouge en permanence, rien n’est définitif. Mais notre centre, lui, est immuable.

Alors attelons-nous, ce mois-ci particulièrement, à revenir dans notre centre. On aura des hauts et des bas, la tension va se présenter. Et on se tendra. Mais pas forcément longtemps ! Quand une émotion nous traverse, voyons là, ne la cachons surtout pas ! Et revenons au centre. 

Bien calé dans notre centre immuable, on regardera les plateaux de la Balance pencher d’un côté, de l’autre. Mais peu importe vers où ils penchent car nous ne sommes pas les plateaux, nous sommes la totalité de la Balance, l’axe central et ses plateaux. Ça s’appelle la Présence.

Le Silence au coeur de l’harmonie

Uranus en Taureau sur l’Ascendant nous encourage à faire monter le silence en nous et donc la Présence. En Maison 1, conjoint à l’Ascendant, on trouve Uranus dans le Taureau. Le Taureau, comme la Balance, est régi par Vénus. C’est l’autre facette de cet astre. Ce mois-ci, il est donc bien question d’Amour. Mais d’Amour de Soi (M1).

La qualité d’amour que l’on reçoit dépend de la qualité d’amour qu’on se donne.
Si l’on continue à se détester, le monde nous détestera.
Si on accepte l’Harmonie, que tout est à sa juste place, le monde nous portera.
Car nous assemblons le Monde. Il est fait de ce que nous nous donnons.

Avec Uranus dans le Taureau, si on accepte le cadeau de l’Harmonie, l’énergie impulsive et révolutionnaire d’Uranus et la force tranquille du Taureau ne seront pas contradictoires. Au contraire, ces forces s’équilibreront, nous permettant d’intégrer la notion de durée, de patience et d’effort soutenu. Une aide précieuse pour revenir à la Présence, à notre centre immuable. L’occasion nous est donnée de renforcer et d’enrichir notre noyau interne profond, d’en faire la nouvelle base sur laquelle s’appuyer. 

On peut aussi choisir la tension, et là, on va être servi ! On va opposer ces deux tendances en nous, l’impulsivité d’Uranus VS le Taureau. Le Taureau, en état de stress, va pouvoir se mettre à flipper et à vouloir tout posséder, tout figer pour se rassurer. Uranus, pour ne surtout pas se sentir prisonnier, va vouloir tout casser. Ça va être la fête à l’intérieur de nous, on sera à la fois Dr Jekyll et Mr Hyde, un pur moment de bonheur schizophrénique !

Nouvelle lune en Balance : stop ou encore ?

Au final, on revient toujours à la même chose. Plier le monde, l’autre, la réalité, à nos exigences et aux caprices de notre personnalité. Ou accepter le cadeau. Accepter et intégrer l’Harmonie dans chacune de nos cellules car tout est à sa place. 

Pour ça, on va avoir besoin de discipline, d’avancer pas à pas. De ne pas se laisser gagner par la panique. C’est le risque avec les signes d’Air ! Mais heureusement il y a une forte présence de l’élément Terre dans cette Nouvelle Lune.

Servons-nous de l’Air pour dézoomer, pour prendre le recul nécessaire afin d’avoir une vue d’ensemble. Sinon, on va vite se retrouver le nez dans le guidon, en surchauffe du cerveau. Et appuyons-nous sur l’endurance, la persévérance, la structure de la Terre pour ne pas nous laisser le choix.

Voyons-nous tel que nous sommes, sans faux-semblants. Et acceptons-le, car la vie est ténue. Rien ne nous garantit que nous inspirerons la prochaine bouffée d’air.

Charlie & Sidonie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle Lune en Balance – L’harmonie à portée de main
×

Panier

38 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez38