L’Étoile est la 17 ème carte du Tarot de Marseille. Juste après la Maison Dieu et un peu avant La Lune. Le Pèlerin est descendu de sa tour d’ivoire et a accepté l’impermanence de ses créations, concepts et croyance dans la Foudre / Maison Dieu. Avant d’en venir à l’introspection la plus profonde, avec La Lune, la carte de L’Etoile nous pousse à ne plus rien nous masquer et à abandonner ce(ux) à quoi nous nous attachons et qui, de fait, nous attache.

Le Tarot est symbolique : analyse de la graphie

On va tout d’abord observer la graphie pour voir ce qu’elle peut nous apprendre. Une femme nue tient une cruche dans chaque main. C’est un personnage sans aucun doute féminin.  Elle est agenouillée, le genou gauche posé sur la terre, le genou droit en l’air. Le vase de sa main droite se déverse dans un ruisseau, le vase de sa main gauche se déverse sur la terre. Le vase de gauche est comme “inclus” dans sa hanche, comme faisant partie de son bassin.

Sur son ventre, une bouche est dessinée. Sur son front, on aperçoit une petite Lune orange entre les mèches de ses cheveux.

Au dessus de l’horizon, 8 étoiles brillent dans le ciel. Le personnage occupe la moitié inférieure de l’image, la moitié supérieure est occupée par le ciel. Dans beaucoup d’autres cartes, le personnage remplit entièrement l’espace, ici il est environné de nature et de ciel.

le tarot de marseille

La nudité… enfin !

Dans l’ensemble du Tarot de Marseille, carte « mineures » comprises, c’est la première carte avec un être humain nu ! Comme on peut le voir ci-dessus, jusqu’à la 17ème lame, les personnages sont habillés.

La nudité est souvent le symbole de l’innocence, de la pureté. Dans la même sphère on peut y rattacher le détachement des biens matériels, que ceux-ci soient émotionnels, pécuniaires, intellectuels ou autres. C’est revenir à l’enfance, à la Grâce et à la simplicité.

L’avantage d’une analyse symbolique, c’est que vous aussi vous pouvez y inclure vos propres référentiels.

Alors, à quoi vous fait penser la nudité ?

Des prémices de cette nudité voient le jour dans la lame 13, pas d’habits mais pas de chair non plus ! La lame 15, LE DIABLE, ce sont les créatures mi-hommes mi-animaux qui sont dénudées, encore qu’elles ne le sont que partiellement.

C’est donc le premier Humain nu, et qui plus est c’est une femme. Celle qui dans le dogme des églises Abrahamiques ( Judaïsme / Christianisme et Islamisme) est l’incarnation du péché originel se voit, dans la tarot de Marseille, à la place du premier personnage épuré et qui a abandonné ses liens et ses biens terrestres. Quel pied de nez !

La présence d’une femme comme premier humain revenu à sa « pureté » originelle, paradisiaque, qui renforce encore l’aspect créateur et la profondeur de la mise à nu demandée par la 17ème carte.

etoile tarot silence osho pé kabbale

Mon interprétation symbolique de L’ÉTOILE :

Encore une fois, une analyse symbolique est forcément personnelle ! Vous pouvez lire tous les livres que vous voulez et être totalement incapable de donner un point de vue personnel adapté à la situation. Le Tarot, comme beaucoup d’outils du passé, est là pour nous enseigner au travers de notre inconscient. Le symbolisme va venir faire ce pont entre votre savoir (culture), votre inconscient, votre part d’imaginaire et, enfin, votre vécu présent. Si l’un de ces trois aspects manque, tout s’effondre.

Sur le thème de la nudité, encore plus que les autres, nous avons tous un vécu et un imaginaire très personnel. Alors à vous de vous servir de mon interprétation pour trouver la vôtre.

L’Etoile et les autres cartes

Un premier parallèle évident est à faire avec la 14 ème lame du Tarot de Marseille, La Tempérance. Mais là où la Tempérance jouait encore en elle-même et faisait s’écouler ses flux/forces d’un côté à l’autre, l’Etoile décide de s’affranchir de ce dualisme et de tout rendre au fleuve d’Energie Originelle. La première leçon est donc dans la même ligne que la nudité du personnage : Dépouillement !

Un second aspect : La carte du Tarot d’Osho, le Silence, viendra éclairer un des aspects de l’Etoile : la fin du cogito et surtout la fin du brouhaha intérieur. Le mental, les croyances et l’attachement à notre histoire personnelle n’ont ici plus vraiment leur place.

Enfin, la somme numérologique de l’Etoile, 1+7, nous ramène à la 8 ème lame, La Justice… Je vous en parle succinctement un peu plus bas !

l etoile lacher prise

La Confiance dans la Vie en soi(e) et autour de soi

Le fait que L’ÉTOILE soit nue est le signe qu’elle n’a rien à cacher, elle se “met à nu”. Il faut une sacrée dose de courage et surtout de confiance, « avec Foi », pour s’exposer ainsi sans protection. C’est donc un des deux éléments majeurs que cette lame encourage le Pèlerin à travailler.

Comme vu plus haut, cette nudité est un retour à la pureté, à l’innocence originelle. Mais la nudité renvoie aussi, paradoxalement, à l’incarnation, au corps. Elle ne le cache pas et elle est à l’aise avec son incarnation. Son corps fait partie intégrante de la nature, il n’est plus la source d’un mal qui l’obligerait à se voiler ou à se recouvrir d’oripeaux vendus trop cher.

Le genou qui est en terre nous montre un ancrage, une assise dans le réel. Elle descend d’un niveau pour s’harmoniser avec sa partie instinctive, animale et sexuelle. La nudité, ici aussi, renvoie à la notion de confiance et à l’absence de peur. Elle est ce qu’elle est : SIMPLEMENT

Mais mettre un genou à terre est aussi un signe d’Humilité, avec un grand H. Celle qui nous permet d’abandonner face à un adversaire (et pas un ennemi) plus grand que nous.

S’abandonner à la source

Ici encore, à travers l’action de l’humaine, il est question de confiance. Elle verse ses deux vases dans le grand fleuve de la Vie. Elle abandonne ses biens, son émotionnel, son fluide vital et lui permet de rejoindre le grand océan d’énergie.

Par les 2 vases qu’elle tient dans ses mains, elle verse et laisse « son » énergie circuler. Elle n’a pas de crainte la concernant, elle « se » verse dans le grand tout, qu’elle fertilise et ensemence. Elle sait au fond d’elle que l’Energie retourne à l’Energie et que celle-ci revient sur Terre. L’ensemble formant une grande Danse, un cercle vertueux d’engendrement.

Les deux vases, pour moi, peuvent représenter ce que j’ai reçu et ce que j’ai donné. Tonal et Nagual de Castaneda, ou encore la voie de la main droite et de la main gauche des occultistes. Ou, pour aller plus loin, le blanc e(s)t le noir, Yin e(s)t Yang

Notez qu’elle ne regarde pas ce qu’elle fait. Elle ne met pas de mental dessus, ce qui est renforcé par la présence du visage dans son ventre. C’est ce qu’il y a à faire. Elle est Présente totalement à ce qu’elle fait, centrée en elle-même. L’émotionnel (eau) circule enfin librement et peut devenir ce qu’il est vraiment, un outil pour voguer vers de plus grandes destinations.

the energy never die

Effacer son histoire personnelle, le temps

Sur la symbolique de l’eau qu’elle verse, on pourrait dire qu’elle laisse couler ce qui a trait au passé ou au futur. Son regard neutre et impavide nous indique qu’elle n’est plus saisie par ses émotions.

L’Etoile accepte de disparaître, d’effacer son histoire personnelle. Ses souvenirs, le passé, qu’ils soient agréables ou pas, retournent à la source sans aucun regret. Elle n’a pas non plus de projection ou d’anticipation vers le futur. Celui-ci, s’il existe, n’est pas de son ressort.

Elle fait juste ce qui est à faire, totalement centrée, présente sur sa vie ici et maintenant. Ici encore, c’est renforcé par l’absence de regard sur son acte et par la présence du ventre dans le corps. C’est son incarnation entière et libre qui parle. Le petit je, le petit émotionnel et les peurs apprises n’ont pas de sens.

Ca me fait également penser à la place que l’on occupe ou que l’on voudrait occuper. Là, elle est à sa place, elle fait ce qu’elle a à faire sans se poser de questions. Ce que son ego veut n’est pas important. Ce que ses peurs hurlent n’en a pas plus.

Partager ce qui nous fait vibrer.

L’ÉTOILE sait qu’elle reçoit de l’environnement dans lequel elle baigne et par conséquent, elle peut donner. On sent un échange fluide entre elle et l’extérieur, elle a confiance. Elle n’a pas peur de manquer.

L’Etoile nous demande d’accepter ce que nous avons et de le partager. Le Pèlerin doit, avec la carte de l’Etoile, ne plus rien retenir. Peu importe que ce soit bien ou mal vu, il faut qu’il partage et qu’il redistribue ses acquis, ses biens. A la différence du Pendu qui perd ses deniers, l’Etoile ne subit pas, elle le fait volontairement.

L’énergie qui est à redistribuer pour enrichir le monde, le fleuve d’énergie globale, peut être mystique, émotionnelle ou plus simplement matérielle. L’Etoile, à sa manière, illustre le proverbe « les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

C’est une des grandes leçons de la vie que nous n’acceptons pas. La peur de manquer, le besoin de prévoir, de dominer pour nous rassurer, ne servent qu’à creuser notre tombe.

Pour abolir le manque et la famine, chacun des 7.5 milliards d’humains cherche à en avoir « plus » (ou juste assez pour une grande partie). Nous stockons, produisons et à terme brûlons plus que de raison.

En 2018, la France a dépassé son solde de ressources naturelles le 5 mai. Le Qatar, le 9 Février, et la population mondiale le 1er Août (le 3 Août en 2017)… Au vietnam, c’est aux alentours du 20 Décembre que les habitants dépassent leur solde…

Miracle de la langue française et proposition de médiation amusante

Je Suis l’Etoile

D’autres points pas si mineurs

C’est un des trucs génial et perturbant du tarot et de la « langue des oiseaux », c’est qu’on peut tout mélanger, faire des ponts entre les disciplines. Le Tarot de Marseille est bâti sur des nombres, servons nous-en.

Numérologie. Le 17, intégrer sa place.

En numérologie, le XVII nous renvoie au VIII, la JUSTICE, par l’addition du 1 et du 7. Le fait qu’il y ait 8 étoiles me donne encore plus la sensation qu’il y a un lien étroit entre L’ÉTOILE et LA JUSTICE, huitième lame du Tarot de Marseille.

LA JUSTICE donne à chaque chose, à chaque être, à chaque instant, la juste place qui lui revient. On ne peut rien ajouter ou soustraire aux évènements, ce qui doit se passer se passe.

L’ÉTOILE aurait donc assimilé la place qui est la sienne, ni plus importante, ni moins importante qu’un brin d’herbe ou qu’une goutte d’eau.

Elle sait que la goutte d’eau est minuscule face à l’immensité de l’océan, qu’elle n’est rien. Et qu’en même temps elle est essentielle puisqu’elle constitue l’océan, que sans cette goutte d’eau, l’océan ne serait pas le même. L’Etoile porte en elle la certitude que chaque chose est à sa place et elle s’inclut dans ce grand tout.

Les fameuses poussières d’étoiles d’Hubert Reeves que je vous encourage à lire. Un superbe voyage entre l’immensité et la petite vie de tous les jours.

Un extrait parmi d’autres, qui n’a pas forcément de rapport ici mais qui me plaît :

Chauffons une pierre puis abandonnons-là à elle-même. Elle se refroidit et regagne la température ambiante. Elle cherche à mettre fin au déséquilibre entre sa température et l’extérieur. Un être vivant, au contraire, maintient ce déséquilibre qu’il n’abandonnera qu’à sa mort. Comme un coureur penché vers l’avant, qui doit toujours courir pour ne pas tomber, la multitudes de fonctions vitales a pour but et pour effet de perpétuer les déséquilibres de la vie.

oeil etoilé
photo alterinfo.net

La kabbale, P(h)é : EXPRESSION

Ce symbole hébraïque Pé signifie, représente, la bouche. Au départ de l’évolution de l’alphabet hébreu, le prototype de cette lettre représentait vraiment une bouche. Il s’est “stylisé” avec le temps. Franchement, le monde est bien fait… Est-ce que la bouche dessinée sur le ventre de L’ÉTOILE ne serait pas en lien avec ce glyphe ? Pour moi, il n’y a pas de doute, mais peut-être préférez vous croire au hasard.

Pé est en lien avec l’expression, c’est l’air qui entre par le nez et ressort par la bouche sous forme de son. Il y a donc un échange intérieur/extérieur. C’est l’expression (extérieur) de nos sensations, de nos émotions (intérieur). On retrouve tout ce qui a été dit dans le passage sur la confiance.

La bouche sert autant à exprimer, mettre au dehors, d’une certaine manière donner de la nourriture, qu’à avaler, se nourrir. On retrouve bien cet échange entre je donne, mon fluide, et je reçois le fluide général et plus vaste du fleuve.

Exprimer sans y penser

Une émotion nous traverse ? Peu importe que ce soit de la tristesse, de la joie, de la mélancolie ou de la colère. L’ÉTOILE nous ouvre la porte vers l’acceptation de ce qui se déverse. Rappelons nous le visage de ce personnage. Il n’y  a pas de jugement, pas de pensée. Les émotions sortent comme l’eau de ses vases, simplement ! Le jugement, les notions de bien et de mal n’ont rien à faire ici.

Ici aussi on retrouve la 8 ème lame, la Justice, tout est à sa place ! Là où la Justice conceptualise le grand ordre et l’harmonie globale, l’Etoile, elle, passe à l’action ! Peut-être que ce sera mal perçu, mal vécu mais ce qui doit être fait sera fait… avec nous, sans nous et même parfois contre notre Je.

Trop souvent notre cerveau occidental, ce n’est pas pareil dans d’autres cultures, essaye de comprendre, de savoir le pourquoi et le comment, de trouver une raison. C’est notre manière de garder le contrôle.

Mais les cultures plus traditionnelles et/ou moins binaires nous apprennent que nous n’avons pas à comprendre pourquoi telle ou telle émotion se manifeste. Nous avons juste à l’accepter et à la laisser s’exprimer. L’exprimer encore une fois sans jugement, sans compréhension, sans culpabilité. C’est la partie la plus dure !

Arrondir notre mental, assouplir Ajna.

Le fait que dans la lame 17 cette bouche (la lettre Pé) soit inscrite sur le ventre de ce personnage féminin a son importance ! Elle aurait pu se situer sur le front, il se serait alors agi d’une expression plus “masculine”, plus en lien avec l’Esprit. Là, elle laisse parler son corps, c’est une voix plus intérieure, déterminée mais moins rigide.

En parlant de son front, comme je vous le disais plus haut, il y a une Lune inscrite sur son troisième oeil, Ajna. On pourrait dire que L’ÉTOILE a la possibilité de mettre du Yin (Lune) dans cette zone plus généralement reliée à la conceptualisation, aspect plutôt Yang. La Lune, c’est aussi la carte qui suit l’Etoile…

L’ÉTOILE nous permet non seulement de mêler les “opposés” mais de carrément s’en affranchir. Le but est de nous préparer à dépasser justement ces deux archétypes Yin et Yang qui vont arriver avec la 18 ème lame, La Lune, et la 19 ème, Le Soleil.

L’Etoile dans le tarot de Marseille, résumé ?

Ce n’est pas une approche exhaustive de la signification de L’ÉTOILE, c’est ma vision, à ce jour, elle sera augmentée en fonction de ce que je vis en sa compagnie. C’est un point de départ !

Rappelez vous que, comme d’habitude, nous avons le choix, nous pouvons aller “contre” ou “dans le sens” de L’ÉTOILE.

S’opposer à L’ÉTOILE, quelques mots clés

Ressasser son passé – Bloquer le flux / être en flux tendu – Diarrhée verbale – Dilapider son énergie – Déverser ses “problèmes” – Emotionnel envahissant  et/ ou absence d’émotionnel – Peur du vide et/ou besoin de remplir sans cesse pour éviter le vide –

Suivre  l’Etoile, quelques mots clés :

L’ÉTOILE nous invite à lâcher nos bagages, à intégrer l’abandon, le lâcher prise de la carte précédente, LA MAISON DIEU. Elle nous pousse à  avoir confiance en notre énergie vitale, à avoir confiance en la vie.

Donner, lâcher, partager n’est plus synonyme de perdre.
Donner = enrichissement = partage.

Quelques pas vers l’Etoile en nous

Nous avons appris une communication et une vie très contrôlée, très mentale. L’Etoile nous enjoint à inclure le corps dans notre expression. Peut-être avons nous la capacité de nous référer à nos sensations dans notre raisonnement. Finalement, mêler Incarnation, Essence et Esprit en soi permet d’avoir une Vision plus globale donc plus « juste ». 

L’ÉTOILE nous propose de nous centrer pour nous laisser vraiment communiquer. Nous pouvons autoriser notre ventre, notre intérieur, notre corps à ressentir et à s’exprimer. L’Etoile nous unifie en nous encourageant à réduire l’importance que nous donnons aux choses, nous pouvons mêler tous les aspects qui nous composent.

Elle nous dit :

« Tu as ta place, tu es à ta place depuis toujours et pour toujours. Maintenant agis, crée et Vis ! Laisse circuler l’énergie dans ton corps et hors de ton corps. Tu ne peux rien perdre, tu as ta place. Laisse le passé au passé, le futur au futur, viens au présent et vis ! »

L’énergie se déverse ? Oui, bien sûr, il faut vider si l’on veut remplir ! Fais confiance. N’aie pas peur du vide ! Accepte de perdre l’ancien pour découvrir le nouveau. Accepte dans tes cellules cette alternance plein/vide et simplement, exprime tout ton univers intérieur.

L’Etoile dans le tarot de Marseille

Sidonie

Pourquoi vous voudriez que je dise quelque chose sur moi ? Ce qu'il y a à faire est tellement plus intéressant que ce que vous croyez que je peux être.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
laurence Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
laurence
Invité
laurence

Merci Sido! Le simple fait de lire l’article nous ramène au moment présent… quelque chose ralentit et se rappelle de faire confiance. MERCI

Font Resize
Contrast
×

Panier