Temps de lecture : 8 min

Soyons précis ce n’est pas à proprement parler un régime hypotoxique que je vous propose mais plus une diète hypotoxique. Le but premier n’est pas la privation ou la perte de poids mais de diminuer les apports « toxiques » de alimentation pour permettre à notre corps de retrouver la capacité de s’auto gérer. Trop souvent notre corps est submergé de « poisons », notamment alimentaire, ce qui entraine un mécanisme de défense et une mise sous tensions qu’on va nommer « inflammations ».

Il ne vous faudra jamais oublier que notre vie ne peut pas se limiter a une chaine carbonné, à des molécules, hormones et autres. Les nourritures intellectuelles, émotionnelles et énergétiques sont tout aussi importantes. Il est donc essentiel de réduire aussi les aliments toxiques dans ces trois autres domaines.

Réduire les inflammations et l’oxydation dans son alimentation

Si je pouvais le résumer simplement : la part néfaste d’une alimentation toxique dans vos vies et votre santé ne dépasse pas les 25% ! Cependant c’est un des éléments les plus simples sur lequels agir.

IMPORTANT : le stress provoqué par la quête de l’alimentation « saine » est souvent plus nuisible qu’une alimentation (bio)logique comportant quelques toxiques consommé avec conscience et modération.

Les « poisons » font partis de la vie et de nos vies. Notre sociabilité et les « petits plaisirs » font partie intégrantes de nos vies modernes. Les exclures totalement par dogmatisme n’aidera en rien. DONC soyez gentil et souple avec votre alimentation (sauf interdiction médicale). Un café le midi après le repas ne vous tuera pas pas plus qu’un verre de vin et un apéro quand vous allez au restaurant !

Un régime hypotoxique c’est quoi ?

Je précise bien que ceci n’est pas un régime mais bel et bien une diète, une autre façon de s’alimenter. C’est aussi une façon de cuisiner qui procure de l’énergie et de la vitalité au corps et à l’esprit. La gourmandise et le plaisirs des sens est un élement essentiel qu’il est souvent nécessaire de retrouver.

La diète hypotoxique permet une alimentation réduisant les troubles néfastes à court terme (brûlures d’estomac), à moyen terme (fatigue), ou à long terme (santé globale).

Elle est inspiré des travaux de Jacqueline Lagacé et du Dr Seignalet. Diverses études scientifiques montre que ce type d’alimentation a des résultats positifs supérieurs au placebo dans plus de 115 maladies dont la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose, la fibromyalgie et autres maladies « modernes ».

Lire :

Alimentation, la 3éme médecine, Professeur Jean Seignalet – éditions : Guibert – AMAZON / LIBRAIRIES

Recettes gourmandes contre la douleur chronique, Jacqueline Lagacé – éditions : Fides AMAZON / LIBRAIRIES

ATTENTION : des résultats positifs celà ne veut pas dire une guérison mais une diminution notable des symptômes et une amélioration du confort de vie des personnes atteintes.

La diète hypotoxique est forcément bio ?

PAS FORCEMENT ! Je rappelle que les aliments biologiques ne sont pas un gages de qualité mais une certification de « moins pires ». A vous de choisir entre un rhume ou une tuberculose… perso j’ai choisi !

Je préfère acheter un aliment en véritable agriculture très raisonnée venant de ma région que des bananes « bio » venant du bout du monde avec un cahier des charges par forcément vérifiables.

Le marché, la culture alimentaire, sont des éléments indispensables pour une alimentation hypo-toxique

Principes de base d’un régime hypotoxique

Pas de produits industriels transformés

Vive le fait maison, c’est en plus bon pour votre portefeuille et notre planète. Limiter le plus possible l’apport en produits chimiques et artificiels. Donc remplacer les levures et ferments chimiques par des levains et les extraits synthétique (café, vanille) par des épices fraiches ou en poudre.

Limiter les apports de gluten

Notamment le blé et l’orge. Le Kamut ou le blé pharaon (ancien) sont plus digestes. S’il n’y a pas de maladies coeliaques, les produits comme le pain ou les farines moyennement raffinés (t65) sont a utiliser trois fois par semaine au maximum

Limiter les produits laitiers

Vache (lait, formage, beurre, crème, yaourt) : un maximum d’une fois par semaine

Brebis / Chèvre : un maximum de 2 fois par semaine EN TOUT !

Le beurre et la crème de vache peuvent être quasiment otées de votre alimentation sauf « jours de fêtes ». IMPERATIF : les produits à base de lait de vache seront impérativement biologiques.

Les aliments (légumes et animaux) sont biologiques,

Ou assimilés. Bien sur ce n’est pas toujours possible mais faites votre maximum. De plus la consommation d’aliments biologiques (et si possible locaux – 300km) limite fortement les pesticides, herbicides, hormones, antibiotiques, OGM…

Les huiles sont toutes biologiques

et de première pression à froid ! Elles sont, si possible, utilisées crus en dernière intention hors du feu. Pensez aux huiles comme le colza, le lin et la noix.

Poissons et viandes sont consommés avec modération

et doivent être biologiques et / ou provenant de petits élevages. Pensez aussi aux fruits de mer qui sont des sources de protèines et d’oméga 3

A adapter selon votre activité physique mais en gros : Volailles 2 repas par semaine – Poissons / coquillages : 2 repas par semaine – viandes rouges : 1 repas par semaine – Oeufs (BIO et BON) : 4 par semaine.

C’est un maximum !

La fin du sucre !

Limiter le sucre brut et éviter les sucres raffinés. Les sirops sont exceptionnels. Le miel (bio et de qualité) et le sirop d’érable sont acceptés en petite quantité

Vive les légumineuses et les légumes

Redécouvrez les lentilles, pois chiches, haricots et autres. Ils sont riches en protéines végétales et minéraux et sont d’excellents PRE biotiques et assimilent les sucres de l’organisme !

Sauf contre indication, consommez autant que vous voulez des légumes verts, des fruits, des racines DE SAISON ! Remplacez le yaourt par une compote avec un peu de miel.

Les aliments sont cuits à basse température

Que ce soit pour le goût ou pour votre santé ne forcé pas les cuissons. 110°effectifs (150° en cocotte) sont un maximum avant l’altération des molécules. La vapeur, le four basse tempèrature et la poele à chaleur douce sont à privilégier.

Tableau récapitulatif du régime hypotoxique

Vous pouvez l’imprimer et le coller sur votre frigo. Ca aide les premiers temps

ALIMENTS DECONSEILLÉS ALIMENTS CONSEILLÉS

Les laits animaux
Lait de vache/chèvre/brebis.. Et ses dérivés : Fromages Beurre Crème fraiche Glaces Yaourts…
Les laits végétaux
Lait de riz, amandes, coco etc.. Crème de riz, amandes etc.. Purée d’oléagineux Yaourts au soja nature et aromatisés    

Les céréales mutées 
Les farines Blé, Orge, Kamut, Avoine, Seigle, Grand Epeautre   Tous les produits à base de ces céréales Pains, biscottes, pâtisseries, pizzas, pâtes, plats cuisinés etc…    
Céréales non mutées
Les farines de Riz, Châtaigne, Quinoa, Manioc, Pois chiche, Sarrazin…
Les produits à base de ces céréales sont fait maisons ! Pains, pâtisseries, pizzas,
Découvrez les pâtes de riz ou sarrazin, les galettes de riz, le pain des fleurs châtaigne, sarrazin etc..

La cuisson à haute température soit supérieure à 110° comme : Les barbecues, four, plancha, friteuses etc…    

La cuisson douce Cuisson vapeur – Cuisson à l’étouffée – cuisson lente au four A chaque repas des aliments crus !  

Les huiles raffinées,  chauffées à haute température et ayant subits des traitements chimiques
Les huiles non raffinées, à première pression à froid et de culture biologique  par ordre de préférence : colza, olive, lin, noix, courge

Sucres et sels raffinés = proscrit
Sucres et selsnon raffinés à diminuer
Bien entendu, les produits pollués Consommer le plus d’aliments naturels Culture biologique et raisonnée Animaux d’élevage en pleine nature Poissons sauvages
fleur-hygiene-vie-nature

L’hygiène de vie c’est plus que dans l’assiette

Un point sur lequel peu de gens insistes c’est le coté holistique, global, du vivant. On vient de parler de la partie la plus simple, les apports physiologiques, mais il existe d’autres nourritures tout aussi importantes et tout aussi polluantes !

Les nourritures mentales (arrêter les films, infos et personnes toxiques) comme les nourritures émotionnelles ou comportementales (changer de façon d’être et de voir le monde et les autres) sont des éléments indispensable dans une vision hypo-toxique !

Loin d’être anecdotique vous verrez que la méditation, le sport, la visualisation et pas mal d’autres éléments simples et qui ne coute rien vont soulager efficacement votre foie, vos tendinites et autres troubles chroniques.

Les grands toxiques tellement (pas) bon

Bien sur vous devez diminuer au maximum les grands toxiques que sont café, clopes, alcool, thé et … la SEDENTARITE !

Donc si vous fumez beaucoup faite 10 pompes à la place d’une clope… Vous pouvez les faire droit au début ce qui permet de les faire même au toilette de votre lieu de travail !

Si vous consommez trop de café, découvrez le plaisir des infusions et de la respiration consciente pour retrouver du dynamisme.

Le CAFE et le THE seront impérativement biologiques ! Vous verrez que rapidement vous ne pourrez plus boire un café « bistrot » sans que ca tape sur votre foie / coeur

charlie-portrait-voile-marie

Buvez, baisez, aimez, c’est la vie !

L’eau est un élément essentiel de l’hygiène de vie. Sans pour autant acheter des bouteilles d’eau plastiques qui ont, in fine, plus d’inconvénient que d’avantage, pensez juste à remplir vos bouteilles en verre et à les laisser décanter quelques heures ouvertes avant de les boire.

Vous pouvez acheter une carafe filtrante mais renseignez vous bien en amont sur les avantages et inconvénients de chaque marque.

Pensez, même si ce n’est pas votre tasse de thé, à bouger votre corps. Faites des pauses dans la journée. Allez marcher 15 minutes et revenez, le cerveau sera plus léger et vous aurez dérouillé la machine. Idem au lieu de vous garer devant chez vous, garez vous à 100 mètres. Monter les étages, calmement, à pieds. Ne soyez pas économe de vos petits efforts du quotidien.

Un sport qui ne coûte rien mis à part de se prendre la tête c’est le sport en chambre ! Je déconne pas ! Niveau cardio on fait pas beaucoup mieux ! Pas besoin de salle de sport, un partenaire CONSENTANT fera l’affaire ! Vous pouvez pratiquer tout seul bien évidemment ! Vous verrez que le sexe c’est bon pour la santé aussi bien mentale que physique et si vous n’êtes pas trop con pour la santé émotionnelle aussi !

La diète ce n’est pas l’austérité loin de là !

Mais surtout aimez ! Aimez vous balader, découvrez le plaisir de vous émerveiller d’un rien. Les joies d’une discussion sans écrans interposées. J’ai eu longtemps du mal à réunir les deux concepts de diète et de gourmandise. Je voyais dans la diète alimentaire ou plus générale la cure hypo-toxique un coté ascetique qui, pour ceux qui me connaisse, n’est pas forcément très en accord avec ma personnalité.

En fait c’est plutôt tout l’inverse ! La diète hypo-toxique, si elle n’est pas motivé par une peur de la maladie mais par une recherche de fluidité et de simplicité, vous rendra plus léger, plus simple et bien plus ouvert !

Les grosses bouffes et les soirées beuveries à gogo vont se calmer mais les plaisirs d’un bon vins, pas forcément cher, d’un plat en sauce avec de joyeux convives ou d’une promenade courte en colline sont des plaisirs simples, peut couteux, écologiquement parlant très acceptable. Des joies sans prix qui ont bien plus de vertus sur votre santé physique, mentale et émotionnelle qu’un voyage à Bali, une randonnée de forcené ou une robe à 500€ !

Cet article a 2 commentaires

  1. T’en es a combien de pompes ? 😀 !!
    MERCI pour cet article Renaud .
    Une belle piqûre de rappel
    bisous
    Marie

    1. t’as même pas idée 😉 d’ailleurs faut que j’aille voir un ostéo j’ai les épaules en compotes 😀

Laisser un commentaire

vingt + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’alimentation hypo-toxique pour combattre les inflammations
Photo by Brooke Lark on Unsplash
×

Panier