Temps de lecture : 6 min

On reste sur le travail du Yin Tsiao Mo du précédent article mais nous allons sortir de la digiponcture pour passer du coté de la pharmacopée des plantes YIN. Comment les plantes « de chez nous » peuvent-elles servir à harmoniser et relancer ce que la MTC nomme les merveilleux vaisseaux et leur grande régulation du QI.

Les plantes du Yin

Je ne me sers pas de la pharmacopée chinoise qui demanderait une spécialisation que je n’ai pas. Par contre la phytothérapie et la gemmothérapie avec des plantes « du coin » se marient très bien aux concepts de la MTC.

Alors bien-sur il y a une quantité hallucinante de plantes dont je ne vais pas parler. Soit parce qu’elles me semblent délicates ou dangereuses à utiliser (idem pas d’huile essentielle ici) soit parce que je ne les maitrise pas assez.

Je vais faire un distinguo pas tout à fait exact entre l’action des plantes par « teinture mère » la phytothérapie et celles dont ont utilise les bourgeons (la gemmothérapie). Il y a bien plus de subtilités que ça en vérité mais ça permet de synthétiser un peu cet article.

La phytothérapie pour l’aigüe

Je vous conseille d’utiliser des macérâts hydro-alcooliques glycérinés de qualité. Même s’ils semblent plus chers ils sont au final plus économiques et ça encourage les fabricants à être vertueux plutôt qu’à être rentables. Qui plus est, une plante est un être vivant et sensible, si vous le tuez autant en faire un produit noble plutôt que les merdes de Boiron.

Voilà ça c’est dit

Les « teintures mères » vont avoir une action SOUVENT plus rapide et plus directe. Pareil, elles vont plus agir sur des symptômes que sur un état.

Le cassis la plante yin par excellence

La plante Yin majeure en aigüe comme en chronique est bien-sur le cassis. Qui plus est, elle n’amène pas d’accoutumance et peut être utilisée sur tous les types d’inflammations (excès de Yang) sans contre-indications majeures.

Le cassis va travailler sur le tandem épuisement profond et sentiment de révolte inexprimable à cause de l’épuisement. C’est la structure du Je qui est mise à mal. Le rapport à son propre sang.

Mots clés : IDENTITE, SANG

voir un lien avec la rune X GEBO ?

La reine des près sortie du bourbier

La reine des près c’est une de mes chéries. Elle a une action douce, délicate et pourtant profonde. C’est un peu comme une grand-mère coquette et casse-cou qui gentiment vous sortirait du marasme comportemental.

Cette grand-mère nous montre que c’est possible. Qu’on peut être veille et coquette, sage et casse-cou. Je l’adore !

C’est un peu la mémé de 95 ans qui vient dire à son enfant de 40 ans « c’est bon tu n’es pas encore mort, profite de la vie »

La reine des près nous aide à changer nos habitudes d’inflammation. Elle va rediriger le Yang par une plus grande présence de la structure Yin. Elle va apporter vraiment du souffle, du jeune YIN comme le Yin QIAO MO pour remettre le flux des émotions et de l’Eau en circulation.

Mots clés : RESPIRER, LIBERTE

Le Frêne le coach sympa

C’est le coach qui ne hurle pas mais qui ne nous lâche jamais. Un ami herboriste dit qu’il nous fouette avec un martinet en soie… mais qu’il nous fouette quand même !

Le frêne est vraiment la plante Yin qui va permettre de redémarrer, de relâcher le frein(e) justement. En physiologie il va apporter du Fer et on va retrouver la même chose sur notre QI il va pousser le YIN à se montrer et à se diffuser. Il est très proche de l’action du 8 de Rein.

C’est la plante parfaite pour trouver le courage de vivre ce que nous nous interdisons par peur. La plante YIN qui va permettre de dépasser nos habitudes et nos conformismes pour sortir de la frustration permanente.

Mots clés : Je PENSE CECI, J’AI ENVIE DE CA

La gemmothérapie la régulation profonde

Alors là il y en a une tripotée ! Du coup, comment choisir les 3 ou 4 plantes YIN majeures ? Leur essence, leur bois, leur lieu vont m’aider à faire cette sélection.

L’action des bourgeons est souvent plus profonde et porte en elle à la fois le Yin et le Yang. C’est aussi ce qui les rend plus subtiles à utiliser. On pourrait voir les bourgeons comme du pur Yang mais n’oublions pas qu’ils portent en eux toutes les cellules souches de la plante. Ils sont la fin du passé et le début d’une aventure encore à venir. C’est ce qui les rend magiques !

CASSIS un jour, cassis toujours : je ne vais pas m’étendre c’est à peut près la même action que pour le macérat mais en plus dynamique. Le bourgeon de Cassis va en effet agir plus sur les surrénales que sur le duo Reins / Vessie.

Tamaris : vivre en terre sauvage.

Pour moi c’est LA plante, l’arbuste, qui ramène à la vie ! C’est un des rares arbres qui pousse sur du sel ! Allez en Camargue et baladez-vous dans les marais salants. Voyez comment malgré un environnement hyper hostile de vent et de sel, le Tamaris continue à vivre. Il continue à fleurir et à vous donner une ombre maigre mais indispensable en plein été.

En plus d’une action enracinante et incarnante quasiment immédiate, il vous donne de la stabilité et le courage profond d’être et de faire.

Il est pour moi très proche de l’action du 6 de Reins du Yin Tsiao Mo

ACTION : le fer, le sang, l’anémie

Sequoia l’ancien n’est pas mort car …

… car il bande encore ! Le Sequoia est un arbre qui voit passer le temps, les frimas. Il est à lui seul l’image de l’Hiver. Ses aiguilles, sa droiture malgré les frimas et le blizzard en fond le grand père et même l’ancien qui veille devant la cheminée. Celui qu’on croit mort depuis longtemps et qui régulièrement vous sort une tirade ou un conseil qui change tout et débloque la situation.

C’est l’arbre de la sénescence. Le bourgeon de Sequoia va redonner du Jeune Yin à cette bûche qui peut encore vivre verticale un moment.

Il va stimuler la prostate, les surrénales, les cortico surrénales et toute la partie Yang du Yin pour verticaliser ceux qui se croient « trop vieux » pour connaitre le printemps.

Il va donner de la noblesse et de la grandeur à ceux qui se sentent trahis par la vie.

ACTION : Cortico surrénale, tonique cérébral et ligamentaire

Le pin, le quinqua crétin et teigneux

C’est un futur séquoia mais plus jeune. Il voit bien qu’il vieillit, il sent ses articulations se durcir, ses muscles se raidir. Son Qi et ses articulations sont de plus en plus grippées mais il ne veut pas lâcher.

Par fierté, il refuse de changer ou de lâcher sa place. C’est le refus par peur. L’entêtement par vanité, la recherche de perfection et d’immortalité qui nous font devenir raide et sec comme une planche de pin.

Il va se tordre, faire semblant d’être droit mais derrière il n’y a que la peur de ne jamais arriver à être plus que ce qu’il est en vérité : un arbre qui a un début et une fin… comme toute chose dans la vie.

ACTION : les articulations !

Complément YIN TSIAO MO : le 7 Poumon

On va finir, pour le moment, ces deux articles sur le jeune Yin, Yin QIAO MO, par un point complémentaire. Un point LUE (ou Luo) le 7 de poumon.

Point « défensif » il permet d’évacuer les toxines, le fong (vent) extérieur, il disperse les excès de Qi stagnant et ouvre le cours d’eau (le Rein).

C’est un point LUO, un point permettant de connecter à … C’est le point Maitre du Ren Mai / Jenn Mo, un autre merveilleux vaisseaux comme le Yin Tsiao Mo mais qui lui est le Grand Yin (le Yin tsiao Mo étant le Jeune Yin).

C’est pour moi le point idéal à faire pendant toute la période hivernale pour stimuler le Yin ou en cas de vide de Yin (ou excès).

Il aide à évacuer les liquides stagnants, vessie, émotions (joie, colère, tristesse), glaires, QI et stimule la respiration en ouvrant le nez.

Sa fonction de point LUO le connecte au YIN QIAO MO. Grâce au 7 Poumons vous mettez en relation le Grand Yin et le Jeune Yin.

Si vous utilisez cette association pensez à quand même agir d’une manière ou d’une autre sur le Yang. Par exemple en forçant la personne à pratiquer même un minimum d’activité physique ou en stimulant, même légèrement, le 62 Vessie pour connecter au Yang Tsiao Mo

Renaud

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans. J'anime des conférences / rencontres en essayant d'amener chaque fois un autre regard, une autre manière d'être et de vivre le monde qui nous entoure. Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l'harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Laisser un commentaire

13 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier