Pré ou Probiotiques, des étrangers indispensables

Allez un peu de technique, mais rassurez vous comme tout est dans tout on va aussi parler spiritualité. Aujourd’hui le sujet c’est les prébiotiques et les probiotiques, déjà pour savoir de quoi on parle et puis comme l’indique le titre pour aller un peu plus loin. Alors vous n’allez pas avoir un dossier ultra technique sur votre flore intestinale mais plus une ébauche. Vous vous apercevrez que ce petit ventre qui fait bobo parfois est un foyer essentiel à notre santé. Mais aussi qu’à travers lui on peut comprendre des choses essentielles de notre vie du quotidien hors boyaux.

Une partie sera réservée également pour répondre à ces deux questions :

Prébiotiques et / ou probiotiques à quoi servent ils ? et surtout est-ce une bonne idée d’en manger ?

Bienvenue dans votre ventre, la flore intestinale.

Alors rapidement quelques mots sur la flore intestinale. Déjà votre tube digestif ne commence pas dans votre ventre mais … suspens ingérable … dans votre bouche. Oui madame ! Le microbiote intestinal, c’est le nouveau nom, ce n’est pas seulement l’intestin grêle et le gros intestin mais bien la cavité buccale, la trachée, l’estomac, l’intestin grêle (en premier), le gros intestin ensuite et bien sur le rectum. Après c’est à l’extérieur de vous. Ce microbiote intestinal est composé de tissus (ça c’est à nous) mais surtout d’une foule d’espèces vivantes bigarrée et colorée. On y retrouve pêle mêle des virus, des bactéries, des champignons, des prostites (cellules unicellulaires à noyau) et des cellules unicellulaires aussi mais sans noyau (un genre de plancton). Chacun ayant ses propres spécificités. Le tout étant censé vivre en harmonie. Dans un dosage super délicat et variant d’un individu à l’autre de manière encore plus précise que des empreintes digitales.

En gros plein de choses qui sont pas vraiment du cru et qu’on passe notre temps à essayer de pourfendre d’une manière plus ou moins subtile. Pour vous donner un ordre d’idée de la vie qu’il y a là dedans et de la contamination par les « estrangers » :

Notre flore intestinale contient 10 fois (voir 20) plus de bactéries et autres cellules étrangères que ce que nous avons de cellules dans notre corps tout entier !
Petite remarque : La peur de « l’estranger » ou la volonté de tuer les vilaines bactéries me semble dès lors une notion un brin has been. On peut tout passer à la javel ou au karcher c’est peine perdue, l’étranger est déjà à l’intérieur !

Ces étrangers qui nous veulent du bien

Et heureusement d’ailleurs que nous avons 10 fois plus de bactéries dans notre ventre que de cellules dans notre corps tout entier ! Car sans elles, sans ces travailleuses acharnées point de vie ! Alors pourquoi elles ne nous sont pas nuisibles ? Et bien c’est une relation qu’on va nommer gagnant gagnant.

Nous leur procurons du matériel (le miam) et de l’énergie pour vivre et se développer et elles, de leur côté, assurent l’intégrité de notre système digestif. En éliminant les substances toxiques et les cellules intestinales mortes. On appelle ça les selles. De plus ces bactéries, virus et autres aident à transformer (avec les enzymes pancréatiques) les matières premières (aliments) en nutriments plus facilement absorbables et qui sont nécessaires à notre développement.

Vous en voulez encore ? Ces bactéries servent à la fabrication de certaines vitamines indispensables (K et B notamment) et cerise sur le gâteau, en se défendant elles nous défendent aussi. La boucle est bouclée. Nos intestins sont le lieu majeur de notre immunité et de notre bien être émotionnel. Je vous mets des liens pour ceux que ça intéresse en fin d’article. Bon il y a d’autres fonctions et c’est un peu plus complexe que ça mais vous avez l’essentiel.

Le système digestif

Juste un rappel : Dans cellules toxiques il y a bien sûr les poisons, les anti – biotiques.

Désolé c’est du latin mais c’est parlant. Anti = anti et Bioticus = qui permet de vivre. Donc anti ce qui permet de vivre = poison …voilà voilà. Mais pour notre corps, ce qui est anti bioticus c’est aussi les cellules mortes (les cellules intestinales meurent en 24 / 36h) mais aussi les matières qui ne  peuvent pas ou ne servent à rien pour la vie. Vos selles, votre caca est donc constitué de cellules intestinales mortes, de matières organiques encombrantes et de poisons divers et variés.

 

D’ailleurs L’OMS s’inquiète depuis maintenant quelques années de bactéries et virus de plus en plus « chimio résistant ». Dans son rapport de 2016 elle prévoit que si nous continuons avec notre sur médicalisation, en 2050 nous n’aurions plus d’antibiotiques efficaces et … Je vous laisse deviner la suite.

Probiotiques et prébiotiques c’est quoi ?

Maintenant vous voyez un peu plus dans le détail l’intérêt d’avoir une flore intestinale harmonieuse. On va revenir au sujet qui nous intéresse, à savoir c’est quoi les prébiotiques et c’est quoi les probiotiques ? Très peu connus du grand public jusqu’à peu ils sont maintenant absolument partout. Et vas y que je te file des yaourts pro « biotiqueurs » et des gélules de pré et de probiotiques par ici, on reviendra sur ces gélules en détails. Examinons cette blague de plus près.

Les prébiotiques

En fait les prébiotiques c’est simplement des …fibres ! Ben oui ! Des aliments mal voire carrément pas assimilables par l’organisme. Ha ben merde alors ! C’est le cas de le dire. On bouffe des trucs qui servent à rien ?

Bon ça c’est pas une première mais pour les prébiotiques, en l’occurrence, ils sont non digérables mais par contre ils stimulent et nourrissent nos chers « estrangers » intestinaux. En tout cas une partie de notre flore intestinale. Cette frange de notre flore intestinale qui va elle même permettent la croissance des bactéries probiotiques.

Et on les trouve où les prébiotiques ?

Dans des aliments tout bêtes comme souvent. Je vais vous les classer dans MON ordre de préférence : Légumes secs, ail, endives et artichauts. Mais aussi dans les oignons, les tomates, les bananes (soucis du transport) et les céréales complètes (soucis d’intolérance). Combien de fois mangez vous des pois cassés en hiver ? Les lentilles (pas en boîtes), vous connaissez ? Et l’ail ? Vous savez, cette racine magique qui fait du bien à votre coeur, vos vaisseaux sanguins, votre foie, vos intestins …

Les Probiotiques ?

Alors ils sont où et c’est quoi les probiotiques ? Et bien un peu comme les prébiotiques, ce sont des bactéries mais qui vont avoir un double rôle. Favoriser les bactéries endogènes à vos intestins et ainsi avoir une flore harmonieuse (entre fermentation et putréfaction). Et secondo protéger ces même « gentilles » bactéries des méchants anti – biotiques qu’on ingurgitent parfois sans le savoir. Oh c’est balot, la viande industrielle bourrée d’antibio … c’est pour nos intestins.

On les trouve où ces beaux grands et forts probiotiques ?

Et bien essentiellement dans les aliments fermentés. La choucroute donc ! Pas dans la saucisses de la choucroute … dans le chou ! Mais aussi dans d’autres produits déjà en fermentation comme les produits laitiers (ce qui engendre d’autres soucis de la flore de putréfaction), les fromages, idem, le poisson fermenté et des préparations de type sauce soja, miso, natto, tofu, levure de bière active, de riz and co.

Comme vous le voyez ce n’est pas forcément évident d’enrichir notre flore intestinale en probiotiques naturels. La choucroute c’est assez simple. A ce sujet la choucroute bio, ou du moins bien faite, n’est absolument pas acide. N’oubliez pas que c’est un plat de pauvre qui à la base se mange … sans charcutaille ! Pour ce qui est des produits laitiers, le coût bénéfice / dommage est à voir en fonction de vous.

 

Prébiotiques, probiotiques. Pour faire simple :

Les fibres aident les prébiotiques à exister, qui mettent en place les conditions idéales pour la prolifération des probiotiques.
Fibres > Prébiotiques > Probiotiques > Flore intestinale du feu de dieu !
NOTE : Il faut ingurgiter énormément de probiotiques pour qu’une petite partie arrive indemne dans les intestins. Notre estomac n’est pas un milieu super convivial si vous voyez ce que je veux dire (la bile).
Il me semble donc plus sage d’accès le travail d’hygiène intestinale sur les prébiotiques que sur les probiotiques, à moins de prendre des pilules miracles mais … On y viendra dans un prochain paragraphe.

Quelques conseils pour entretenir sa flore

Alors autant il est assez simple de donner à manger à nos prébiotiques, autant pour ceux qui font le gros du taf, les probiotiques, c’est bien plus complexe. Du moins par l’alimentation. Le plus sage serait donc de ne pas les démolir ! Alors quelques gestes qui sauvent, vous allez voir c’est juste logique.

MÂCHER ! Oui comme je vous l’ai dit le tube digestif commence dans votre bouche ! Donc on mâche, on prend le temps de manger ! La mastication fait déjà le premier travail d’écrasement et une première digestion. Merci l’amylase, une enzyme de la salive. Même si ça va à l’encontre des dogmes diététiques, je préfère ne pas manger et avoir faim (avant 21 jours on n’en meurt pas) plutôt que manger en mauvaise compagnie ou engloutir un truc histoire de dire.

Moins de sucre, et oui on nous le dit on nous le répète, nous sommes trop gras et trop sucrés. Si nous ressemblons à ce que nous mangeons … je vous mets pas d’illustration c’est trop moche. Le sucre favorise la prolifération des champignons intestinaux. Il en faut mais en fait très peu. La quantité de sucre que nous absorbons est hors de propos. Dans les sucres il y a aussi les jus de fruits …

Viandes et graisses. Alors si vous êtes bûcheron ou travailleur de force je dis pas. Mais pour le comptable moyen, le commerçant de base ou le thérapeute, vous êtes sûr qu’un produit carné par jour c’est utile ? En plus d’affamer une partie de la planète, d’augmenter la quantité de méthane et de pomper les ressources d’eau potable pour votre steack, vous encrassez vos intestins et favorisez le déséquilibre de votre flore.

Vous ressemblez à votre flore intestinale !

Vous ne me croyez pas ? Ok ne mangez pendant 48 heures que des big mac et vous me direz comment vous vous sentez. Léger n’est pas le premier mot qui vous viendra à l’esprit. Ca marche aussi avec la raclette. Donc je ne vais pas faire un plaidoyer pour un régime plus qu’un autre. Par contre soyez logique. Vous êtes essentiellement assis ou immobile, la trépignation ne compte pas, mangez des aliments statiques. Fruits, légumes, céréales, légumineuses. Vous faites des travaux de force … mangez un peu plus de produits carnés. Mais rappelez vous que vous dormez 8h par nuit et que vous avez bien au moins 4 heures dans la journée assis ou immobile.

Donc la côte de boeuf avec deux mauvais champignons c’est une mauvaise idée. Point barre.

Les supers pilules magiques

Voilà on y est. C’est l’instant où je balance. On nous a bien fait comprendre l’importance des prébiotiques et des probiotiques. A grand renfort de pub Danone notamment. Et maintenant des supers, petits et grands labos, par l’entremise des médecins, thérapeutes et copin.e.s en tout genre, nous refourguent (je l’ai fait) des probiotiques et des prébiotiques. Notez que sur les prébiotiques on nous vend, cher, juste des fibres.

Mais voilà, les labos qui vous vendent ces gélules ce sont des entreprises privées. Le but d’une entreprise privée c’est de faire des bénéfices. Pour faire des benef on vend plus d’un côté et on produit moins cher de l’autre. Je n’ai rien inventé, c’est la base du capitalisme.

Alors pour la partie vente je laisse les petits culs des visiteuses et les belles gueules des visiteurs faire leur taf, ils sont au top !

Pour la partie économie je vous explique un point.

Les plantes ou produits actifs pour fabriquer les gélules de probiotiques miracles ont une date limite d’utilisation (DLU). Il n’y a en europe plus que quelques usines pour fabriquer les gélules. Chaque labo réserve donc un créneau de temps, calibre les machines et lance sa production. Ca coûte cher !

Fabriquer 1000 gélules vous revient à 2 cts la gélule, les chiffres sont faux. Fabriquer 100.000 gélules revient à 0.002 cts la gélule.

Le labo va donc essayer d’en produire un maximum en un minimum de temps. Oui mais voilà, les produits se dégradent (assez) vite. Alors il faut fixer leurs principes actifs. La chimie est ton amie… Le dioxyde de titane aussi … et il est cancéri-gêne…

Et hop la super gélule miracle qui permet de manger comme un goret et ben elle était pas si miracle que ça. Sauf si tu es patron du labo bien sûr.

Alors ça reste en dessous des seuils de recommandations actuels mais… Il y a d’une, l’effet cocktail et de deux, l’accumulation de micro doses fait une maxi dose.

Les probiotiques ça peut être essentiel !

En cas d’antibiothérapie, c’est parfois inévitable, je n’ai rien contre si c’est justifié. Mais aussi dans le cas de certaines autres pathologies. Les maladies de type eczema, allergie, maladie coeliaque, inflammation ou les traitement chimio seront les cibles privilégiés pour la prise de probiotiques. Mais le traitement se doit d’être PONCTUEL !

Le but étant de relancer, régénérer la flore intestinale de probiotiques à la fois de qualité, ce qui est rare, et harmonieuse pour que le patient et sa flore puissent gambader en toute autonomie ! Et pas gambader avec un pilulier autour du cou.

Sauf déficit organique on doit essayer de relancer la santé pas de substituer une fonction organique par un médicament ! Le but du jeu c’est que la personne soit AU TO NO ME pas assujettis à un produit aussi bio, bon et youpi soit il.

Probiotiques / Flore intestinale et Humeur

Je ne détaillerais pas mais des travaux récents valides ce qu’en naturopathie on sait depuis longtemps et de que le Dr Senn avait montré il y a 30 ans déjà à savoir que l’état de votre flore intestinale joue énormément sur votre humeur. Une flore dysharmonieuse va influencer voir engendrer un caractère dysharmonieux.

Ca mériterait un article complet donc …

Liens et notes
  • Sur les dioxyde de titane
    1> Un dossier sur Que Choisir
    2> Pour aller plus loin Alternative Santé – le dossier
  • Lire, relire les travaux du Docteur Dominique Senn qui dans les années 70 / 80 était un peu tout seul à s’occuper de la flore intestinale.
    Son livre La Balance Tropique
  • La page wikipedia sur le microbiote intestinal
  • E-sante le dossier d’une naturopathe. Je l’ai juste parcouru mais il à l’air assez bien fait.
Pré ou Probiotiques, des étrangers indispensables

Renaud

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans. J'anime des conférences / rencontres en essayant d'amener chaque fois un autre regard, une autre manière d'être et de vivre le monde qui nous entoure. Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l'harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
×

Panier