Temps de lecture : 13 min

La première NL de l’année va teinter toute l’année à venir. Elle est donc importante et on pourra y revenir souvent. Plutôt que de prendre des résolutions qu’on ne tiendra pas, attelons nous à vraiment intégrer cette NL. On est dans un thème fortement marqué par le Capricorne et la planète qui le gouverne, Saturne. En plus, toutes les planètes à l’exception du Noeud Nord sont sous l’horizon, dont un petit paquet dans le Capricorne en M3 : Soleil, Lune, Saturne, Pluton et Noeud Sud.

Première Nouvelle Lune 2019 : il faut grandir maintenant !

Le thème du mois est très axé sur notre intériorité, la structure profonde qui sous-tend chacune de nos actions. En nettoyant nos racines, on va pouvoir alléger notre rapport aux autres et à nous-même. Enfin voir le cadeau de chaque instant, au lieu de subir et geindre.

Nouvelle lune le Dimanche 6 Janvier 2019 à 02h29′

En regardant le dessin que forment les planètes de cette NL, toutes sous la ligne d’horizon, ça nous a évoqué l’architecture végétale.

Imaginons que la ligne d’horizon représente la frontière entre le ciel et le terre. Douze petits points disséminés sous l’horizon, tels le système racinaire de la plante. Et au dessus de l’horizon, le Noeud Nord, tout seul, qui pointe son nez hors de la terre, comme une pousse qui s’extrait du sol et émerge des profondeurs.

Nous vous conseillons un peu de musique pendant la lecture de cette analyse :

Des profondeurs au ciel

Alors, pour les végétaux, leur système racinaire leur sert à se nourrir et à croître, c’est simple. Pour nous, les racines, c’est un peu plus compliqué. Comme l’être humain est en mouvement, ça peut donner l’impression qu’on n’a pas de racines. Et pourtant, elles sont bien là, moins visibles en apparence mais très actives en réalité !

Le poids de notre passé

Mais qu’est-ce qui se cache dans ces profondeurs ? C’est en grande partie là que se stocke notre histoire personnelle. Les évènements qu’on a vécu se sont accumulés au fil du temps. Ils sont le terreau sur lequel on pousse mais aussi la boue dans laquelle on s’enlise.

Mais pourquoi ce qu’on a vécu tout au long de notre vie s’accumule ? Théoriquement on devrait juste vivre les choses sans qu’elles laissent de marques indélébiles dans notre corps et notre énergie. Ca, c’est sans compter sur notre besoin viscéral de posséder.

En 3 mots, le résumé du drame de l’être humain :

Prise de conscience de la mort → Peur → Posséder pour se rassurer

Cette formule est applicable sur absolument tous les pans de nos vies ! On en arrive même à stocker l’ensemble de ce qui se déroule dans nos vie !

On accumule, on fait des strates, on thésaurise, on garde bien au chaud notre histoire et on la fait tourner en boucle. Comme ça, aucun risque de l’oublier ! En général, on a gardé les “meilleurs moments”, enfin, ceux qui nous arrangent le plus. Ceux qui renforcent la définition qu’on veut avoir de soi.

On s’alourdit, on se fait des noeuds dans le ventre et on ne voit même plus la vie qui se déroule devant nos yeux. On l’a remplacé par le film de notre vie qui défile en surimpression sur notre présent.

Alléger notre bagage

Est-ce qu’on a vraiment envie de trimballer ce fardeau ? Servons-nous de la remontée de l’énergie Yang, même si elle est encore timide, pour nous donner l’impulsion nécessaire.

Car cette NL nous offre la possibilité de sortir de nos représentations personnelles. Transformer la boue qui nous colle aux basques en terreau fertile. La forte prédominance du Capricorne nous ouvre la porte vers nos profondeurs, vers ce qu’on a cristallisé dans notre énergie.

A chacun de voir ce qui l’alourdit. Il n’y a pas de réponse universelle, on stocke tous à notre manière. Saisissons dans la pelote que constituent les évènements passés un petit fil qui dépasse et aidons-le à se dérouler pour le voir dans sa totalité et s’en détacher.

La récapitulation

On va du coup vous parler d’un magnifique outil : la récapitulation

Voir le Défi défilé en rapport. On vous encourage à (re)lire ce que dit Laurence sur le sujet nous on va essayer de compléter.

Si vous avez du mal à trouver le point de départ, vous pouvez observer vos rêves. Souvent, ils sont des indicateurs sur ce qui tourne en boucle dans notre énergie.

Choisissez un point de départ, un événement précis,un lieu ou une personne. Laissez monter les images, les odeurs, les ambiances.

Si vous voyez que ça part dans une autre direction, gardez-le dans un coin de votre tête pour vous en occuper plus tard.

Et le plus important, c’est de vous placer en observateur, de ne pas analyser ce qui se déroule. Servez vous de votre respiration et des mouvements de votre tête de droite à gauche pour nettoyer l’émotionnel qui est cristallisé dans votre énergie.

La récapitulation, c’est la machine à laver de notre émotionnel.

Il n’y a pas plus d’instructions que ça, à vous de trouver le rythme qui vous correspond, la durée et la fréquence de vos récapitulations. Avec honnêteté bien sûr !

Cet outil n’est pas lié qu’à cette NL ! Vous pouvez vraiment vous en servir toute l’année ! Prenons appui sur nos racines, transformons notre histoire personnelle en histoire de pouvoir, tirons la substantifique moelle de nos expériences passées et donnons-nous l’autorisation de croître.

A l’image de la plante qui sort de terre, ce Noeud Nord en Cancer (à l’opposé de l’amas planétaire en Capricorne, nos racines), va nous donner la direction de notre croissance. Ca va prendre du temps, il va falloir de la patience, de l’endurance et une grosse dose de courage. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Et souvenez-vous : Vous le faites pour vous, juste pour vous.

Photo : Pinkasem Muisri

Unité et Coopération

Et on revient encore une fois sur Saturne et le Capricorne…

Le CAPRICORNE c’est celui qu’on appelle le Chamois des mers. Mi-poisson mi-chèvre des montagnes. Il lui est demandé à la fois de se mouvoir dans les abysses ET de crapahuter sur les sommets. Pas facile donc !

On vous a parlé en premier lieu des profondeurs, parce que c’est l’élément indispensable, la base de ce signe. Si on ne plonge pas dans les méandres obscurs de notre être, on va enchaîner les sommets, avides de pouvoir matériel et de reconnaissance mais ça ne sera jamais satisfaisant.

Maîtriser le Capricorne, c’est intégrer le paradoxe de faire pour soi tout en étant dans le monde, exposé à la vue de tous. Être à la fois le poisson des profondeurs et le chamois des sommets.

Notre père intérieur

Et c’est l’ami Saturne qui va nous servir de guide dans cette étape-ci.

Saturne symbolise la structure, la rigueur, l’efficacité, le détachement et la figure paternelle. Si on passe notre temps à rechercher un pôpa, une structure extérieure, un tuteur, ça ne peut pas marcher. On sera toujours en lutte contre, parce que c’est une force extérieure qui va nous contraindre et non nous-même qui allons nous prendre par la main.

On vous entend chouiner, ne cherchez pas, y a pas de (notre) Père (qui êtes zo cieux) idéal ! Notre père, ou l’image de l’autorité, a fait ce qu’il a pu, avec ses imperfections et ses grandeurs.

Alors au lieu de perdre du temps avec des rancoeurs et des regrets, devenons notre propre père ! Notre propre autorité. De cette manière, on amenuise notre recherche de reconnaissance extérieure en se donnant nous même la sécurité du regard paternel. On commence à faire pour soi.

Coopération, être d’accord avec soi

Les Symboles Sabian de cette NL nous parlent de cette nécessité de revenir en soi, de marcher dans nos propres pas, d’écouter ce qui palpite dans nos profondeurs. Mais il y a un autre aspect tout aussi important qui ressort, c’est la coopération.

La première des coopération à trouver est à l’intérieur de nous.

Nous sommes un organisme où chaque entité a son but propre et pourtant une direction commune. Avec les cellules du corps, c’est facile à imaginer. Celles du foie et celles des poumons n’ont pas la même fonction, et pourtant elles vont toutes dans la même direction : nous maintenir en vie.

Mais c’est pareil avec nos émotions, nos côtés “lumineux” et “sombres”. Rien n’est à jeter. On ne peut pas enlever un bout. Il s’agit juste de remettre chaque élément à sa juste place, sans le juger et de laisser les échanges se faire et se défaire.

Ce qui fonctionne au niveau microscopique fonctionne également au niveau macroscopique. Nous sommes un élément de l’organisme géant du monde. Comme chaque cellule a un impact direct sur l’ensemble, nous avons également une incidence sur le tout. C’est le battement d’aile du papillon.

Plus nous serons rigides et lourds, plus le monde le deviendra. Mais ça marche aussi dans l’autre sens ! Nous pouvons choisir de nourrir le monde de légèreté et de détente.

C’est en trouvant l’unité en nous qu’on accède à la coopération.

L’amour inconditionnel, force de dissolution et d’unité

L’Amour avec un grand A va nous permettre de trouver l’unité, de rassembler au lieu de séparer et morceler.

Mars et Vénus, les archétypes de l’énergie féminine et masculine, forment la base du grand triangle qui pointe vers le ciel, au dessus de l’horizon.

Mars nous parle de volonté, de combativité, d’affirmation,d’instinct de survie, d’action et de désir.

Vénus nous parle aussi du désir, désir de plaire, d’attirer à soi, mais c’est aussi la formation de nos valeurs, ce que j’aime, ce que je n’aime pas, ce qui est beau ou pas, etc …

Des planètes très ancrées sur l’axe humain, très concrètes et individuelles. Et leurs symboles sabians parlent tous deux d’amour.

Vénus 28° Scorpion : “Une indienne implore le chef de sa tribu d’épargner la vie de ses enfants.”
L’amour comme principe rédempteur.
INTERCEDER

Mars 3° Bélier : “Deux amoureux flânent sur un chemin écarté.”
La polarisation progressive des énergies, nécessaire à l’accomplissement de notre fonction dans la vie. Pour répondre pleinement aux potentialités que dégage le sentiment de participer à un Ensemble plus grand, l’être humain doit faire de lui-même un tout.
POLARISATION

L’Amour est, avec la Mort, la seule force capable de dissoudre nos plus profondes résistances, la seule force capable de vraiment nous transformer.

On ne parle pas ici d’amour romantique ou d’amour marchand, celui où on troque de l’affection contre de la sécurité, celui où on n’aime que si on est aimé en retour.

On parle d’amour inconditionnel. Celui qui te fait aller au delà de tes intérêts personnels, de ton petit confort, celui qui te permet de sentir qu’il y a quelque chose de plus grand que ce que tu vois.

Avec ces planètes très personnelles, l’invitation est claire.

S’octroyer cet amour inconditionnel.

Il est temps, enfin, d’aimer toutes les parts de nous, toutes nos expériences, heureuses et malheureuses. Car c’est cette totalité qui nous permet d’être là aujourd’hui. A la fois merdique et grandiose.

L’amour inconditionnel va nous permettre de sortir du jugement, de la pensée binaire (bien/mal, gentil/méchant, beau/laid, etc…).

L’amour inconditionnel dissout nos frontières intérieures,on sort du jugement pour entrer dans la compassion, la vraie. Voir sans fard ce qu’on est, côté pile ET face, et ce qu’est l’autre également, sans jugement encore une fois. Accéder à l’unité.

L’amour inconditionnel nous rappelle que nous sommes plus que notre cuirasse, nous sommes aussi des humains, porteurs de l’étincelle de Vie, porteurs de conscience. Nous, ainsi que tous les êtres vivants qui croisent notre route.

Et c’est cette force incroyable de l’amour qui nous permettra d’accepter les orages violents car ils ne sont pas là contre nous.

arbre d amour

Accepter le cadeau

Noeud Nord 26° Cancer : “Un violent orage s’abat sur les luxueuses résidences d’une vallée encaissée.”
Une vague sociale remet en cause certaines valeurs immuables.
Il faut savoir saisir l’occasion, et peut-être subir une métamorphose intérieure, conséquence de la crise que l’on a su accepter comme un défi personnel.
CATHARSIS

Et oui, au-dessus de l’horizon, ça ne sera pas forcément tout beau tout rose. Mais l’orage violent n’est pas mauvais. Il peut détruire et foudroyer mais il est aussi porteur de vie !

On dit que sans la foudre, la vie ne serait pas apparue sur Terre. L’orage, lui, nettoie, apporte de l’eau, bref, de la vie !

Les orages de nos vies sont ce qui nous permet de s’affranchir de nos limitations et de découvrir autre chose que ce que l’on connaît de nous. Le violent orage vient juste mettre à sac le petit confort de notre canapé, nos certitudes immuables.

Mais pour ça, il faut accepter d’aimer tout ce qui se présente à nous et en nous.

L’amour inconditionnel, c’est le secret pour prendre TOUT ce qui se présente comme un cadeau, une occasion d’évolution à saisir.

Alors attention ! Ca ne veut pas dire devenir lisse et militant de la communication non violente. Le but ce n’est pas de brider nos émotions. C’est juste de voir, à chaque instant, l’humain derrière le brouillard de sa folie. Le petit enfant qui a peur, qui se déteste et se juge et réagit comme il peut.

Le voir en nous, et chez l’autre. L’Amour n’est pas de la complaisance. C’est faire grandir en permanence l’humain et l’essence. Parfois, c’est en mettant des tartes, parfois c’est en faisant un câlin.

La vie c’est pareil, tantôt soleil et mer d’huile, tantôt orage et tempête.

Concrétisation, Action !

Cette NL est clairement sous le signe de la Terre, donc de l’action et de la concrétisation. C’est bien beau le blabla mais concrètement, on fait comment ?

Et bien on bouge son cul ! Au sens propre ! Le symbole sabian de Soleil/Lune est on ne peut plus explicite :

Soleil Lune 15° Capricorne : “Dans la cour d’une école, garçons et filles jouent en tenue de sport.”
Le besoin d’activité physique et ludique, notamment durant l’adolescence.
L’équilibre entre activité intellectuelle et activité physique est nécessaire au développement harmonieux de la personnalité humaine.
EXERCICES PHYSIQUES

Alors oui, il fait froid, gris, on n’a pas envie. Mais Le Monde se fout de ce dont on a envie ! Rappelez vous, l’important c’est de faire ce qu’il y a à faire pour faire grandir l’humain en nous !

Alors on prend son courage à deux mains, ses petites baskets, et on bouge son ptit cul ! Mais c’est pas fini. Y en a déjà qui râlent à l’idée de devoir bouger leur petit body, attendez de voir la suite.

s'exprimer, ouvrir sa gueule
Photo : Jason Rosewell

S’exprimer ou crever ?

Et oui, y a quand même pas mal de monde entassé dans la M3, le Soleil, la Lune, Saturne, Pluton et le Noeud Sud. Un joli petit amas, tous réunis dans la maison de la communication.

Il va falloir s’exprimer et communiquer vraiment ! Si si !

Ecouter toutes les parts à l’intérieur de nous, sans les juger. Et exprimer au monde notre totalité.

Car en vérité on ne redoute plus le regard de l’autre, la sanction divine qui vient de l’extérieur. On a tellement assimilé l’archétype du Père à l’intérieur de nous que nous n’en avons même plus besoin !

Nous n’avons plus peur de l’Autre : nous avons peur de l’autre en nous !

Mais puisque c’est nous même, au travers d’une illusion de l’autre qui nous donnons l’autorisation, la fierté et la reconnaissance… On peut ÊTRE, totalement.

S’EX-PRIMER : sortir le jus, presser au dehors. L’expression de ce que l’on ressent, perçoit, vie c’est mettre au dehors, à la vue de tous !

On peut le faire par des mots, des poèmes, des chansons mais aussi dans chacun de nos actes. Quoi qu’on fasse peut être une expression de nous même si on le fait avec Présence : passer le balai, faire un footing, écrire un texte, faire la cuisine… S’exprimer c’est (se) montrer, et être soi face dans le monde !

Si vous ne vous exprimer pas êtes vous bien sur d’exister …

réunion d amis
Photo Val Vesa

Réunification paisible

En gros, tout se répond. Comme les planètes du thème qui sont toutes connectées, nos actions vont nous permettre, à chaque instant, d’intégrer dans nos cellules tous les principes proposés ce mois-ci.

A chaque respiration, à chaque pas, soyons la totalité. Nos racines et nos ailes, un organisme réunifié qui agit pour l’humain et la Vie en lui et autour de lui.

Et ben, c’est un beau programme pour l’année à venir, non ?

Et vous savez quoi ? L’année 2019 est une année 3. Qu’on passe par le 12 (2+1+9), le renversement initiatique, le pendu, voir le monde autrement, lâcher prise sur notre contrôle, ou qu’on passe par le 21 (2+19), le Monde, la totalité, microcosme et macrocosme, on arrive toujours au 3.

La sainte trinité. La réunion des contraires plus le mouvement. Passé, présent et futur agissant simultanément.

Allez on héle bien fort Renaud Ou Laurent pour qu’il nous fasse un article sur la numérologie de cette année 2019 ?

Sidonie & Charlie

Charlie

Comme quoi derrière un profil très NSFW (not safe for work en gros + 18 ans) peut se cacher quelques neurones, et un grand coeur peut se dissimuler derrière un "gros" cul ! Et si on s'amusait à être tout ?

Cet article a 2 commentaires

  1. Chapeau les filles ! Vous êtes de plus en plus douées je trouve. Et très bonne idée la musique dessus
    perso quand j’ai commencé à lire dans ma tête j’ai entendu ca https://youtu.be/YTJoJRTb0L8 et ouais !
    En tout cas un sacré chemin depuis les premiers pas sur esprit chamanique bravo !

  2. Yes merci les filles! sacré article, y a tout! y a pas un truc qui me parle pas, c’est comme si les mois précédents nous avez amené exactement là! Ha ben oui (glousse) c’est bien ça! Merci par vos analyses, de mettre des mots sur ce qu’on ressent (c’est quoi déjà: ce qui se conçoit bien s’énonce clairement). Et oui j’ai compris c’est bien de comprendre, mais là c’est ACTION EXPRESSION! GOOOOOOOOO!

Laisser un commentaire

11 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier