Harmonie, Autonomie, Respiration, Action

HARa aGORA, le forum de La passerelle

haha-agora-forums-la-passerelle

En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Forum autour de la spiritualité incarnable

Une fois votre inscription / connexion faite si vous avez toujours une phrase du type “il faut vous inscrire pour pouvoir …. blablabla n’hésitez pas à “rafraichir” la page.

Le jugement de valeur (BIEN / MAL & co) en plus d’être très peu constructif n’est pas forcément apprécié ici. Toute position moraliste sera châtié avec la plus grande fermeté sauf pour celles et ceux qui aiment ça.

On peut donner son avis sans pour autant juger… Il nous semble plus sain de dire “vas te faire foutre je suis pas d’accord” suivi d’un argumentaire au petits oignons qu’un “c’est maaaaaaal” ou pire “on ne peut pas dire / penser / faire ceci ou cela” d’après des lois morales conjoncturelles donc insuffisantes et impropres à la voie de la Liberté.

Nous sommes censés être entre gens de bonne compagnie et de bonnes intentions donc soyez clément sur les lacunes orthographiques de certaines. Rappelez vous que si la forme aide le fond elle n’est qu’une émergence de celui-ci. Les nuls en orthographes n’oubliez pas que la forme permet au fond d’être plus accessible même au psychopathes de la “grand-mère”. Faites des efforts.

Il est plaisant d’aérer et de valoriser vos propos via des couleurs, des espaces, du texte en gras, des “à la ligne” … Toujours dans la même idée qu’une forme plaisante aide un fond déconcertant à être mieux apprécié.

La Gentillesse, je ...
 
Notifications
Retirer tout

La Gentillesse, je mapel silence é je suis, Comes.

1 Posts
1 Utilisateurs
0 Reactions
810 Vu
Renaud
Posts: 260
Admin
Début du sujet
(@renaud13)
Reputable Member
Inscription: Il y a 6 ans

Entendez là non pas dite par quelqu'un de chair et d'os mais par une Ame qui n'est pas la vôtre. Entendez cette voie qui vient de partout en vous. Cette voix qui vous a toujours accompagné et que vous n'avez jamais voulu entendre. Vous êtes las, pleurant toutes les larmes de votre corps, en sang, en eau et en fureur face à un sentiment d'isolement terrible. Vous la.le croyiez muet, indifférent.e à votre vie... Vous avez pris votre surdité pour du silence de sa part et pourtant. Un silence, notre surdité nécessaire peut être, mais peut être seulement ...

Etre gentil, finir de lutter

Fin de la peur, fin de la guerre, fin de l'asservissement, fin de la servitude. FIN !

Pour moi c'est la BD SILENCE de Comes qui résume le mieux cette profonde gentilesse. Comme souvent, l'art du trait, l'évocation poétique d'un trait d'encre raconte bien mieux que mille mots couché sur un écran.

Si vous aussi vous voulez pleurer devant notre bêtise abjecte. Hurler face à l'ignominie et la crasse émotionnelle que nous trimballons sous notre soulier. Celle qui nous fais prendre, arracher, tuer, et meurtrir ce qu'il y a de plus pur en nous je vous conseille de lire, relire SILENCE mais aussi l'Arbre Coeur, Eva et La Belette.

Renaud

 

Entendez vous cette phrase au plus profond de vous ? Répétez là ! Encore ! Encore ! Jusqu'à ce que tout craque devant la douceur de cette phrase. Entendez là non pas dite par quelqu'un de chair et d'os mais par une Ame qui n'est pas la vôtre. Entendez cette voie qui vient de partout en vous. Cette voix qui vous a toujours accompagné et que vous n'avez jamais voulu entendre. Vous êtes las, pleurant toutes les larmes de votre corps, en sang, en eau et en fureur face à un sentiment d'isolement terrible. Vous la.le croyiez muet, indifférent.e à votre vie... Vous avez pris votre surdité pour du silence de sa part et pourtant. Un silence, notre surdité nécessaire peut être, mais peut être seulement ...

Etre gentil, finir de lutter

Fin de la peur, fin de la guerre, fin de l'asservissement, fin de la servitude. FIN !

Pour moi c'est la BD SILENCE de Comes qui résume le mieux cette profonde gentilesse. Comme souvent, l'art du trait, l'évocation poétique d'un trait d'encre raconte bien mieux que mille mots couché sur un écran.

Si vous aussi vous voulez pleurer devant notre bêtise abjecte. Hurler face à l'ignominie et la crasse émotionnelle que nous trimballons sous notre soulier. Celle qui nous fais prendre, arracher, tuer, et meurtrir ce qu'il y a de plus pur en nous je vous conseille de lire, relire SILENCE mais aussi l'Arbre Coeur, Eva et La Belette.

Renaud

 

La Gentillesse, on se croit gentil, on veut être de "bonnes gens", la plus part du temps on ne fait que camoufler notre médiocrité derrière du fard en attendant que la bête puisse se déchainer. Mais aujourd'hui pas de grande leçon théorique, pas d'explication plus ou moins tortueuse, juste un témoignage, celui d'un cadeau qu'on m'a fait et que pour une fois j'ai su accepter, non sans mal, mais j'ai su l'accepter. Un cadeau tout simple, tellement simple qu'il n'en est que plus rare et plus précieux ...

"je t'aime,
tout va bien,
tu n'as commis aucun péché,
je t'aime".

Entendez vous cette phrase au plus profond de vous ? Répétez là ! Encore ! Encore ! Jusqu'à ce que tout craque devant la douceur de cette phrase. Entendez là non pas dite par quelqu'un de chair et d'os mais par une Ame qui n'est pas la vôtre. Entendez cette voie qui vient de partout en vous. Cette voix qui vous a toujours accompagné et que vous n'avez jamais voulu entendre. Vous êtes las, pleurant toutes les larmes de votre corps, en sang, en eau et en fureur face à un sentiment d'isolement terrible. Vous la.le croyiez muet, indifférent.e à votre vie... Vous avez pris votre surdité pour du silence de sa part et pourtant. Un silence, notre surdité nécessaire peut être, mais peut être seulement ...

Etre gentil, finir de lutter

Fin de la peur, fin de la guerre, fin de l'asservissement, fin de la servitude. FIN !

Pour moi c'est la BD SILENCE de Comes qui résume le mieux cette profonde gentilesse. Comme souvent, l'art du trait, l'évocation poétique d'un trait d'encre raconte bien mieux que mille mots couché sur un écran.

Si vous aussi vous voulez pleurer devant notre bêtise abjecte. Hurler face à l'ignominie et la crasse émotionnelle que nous trimballons sous notre soulier. Celle qui nous fais prendre, arracher, tuer, et meurtrir ce qu'il y a de plus pur en nous je vous conseille de lire, relire SILENCE mais aussi l'Arbre Coeur, Eva et La Belette.

Renaud

 

Entendez vous cette phrase au plus profond de vous ? Répétez là ! Encore ! Encore ! Jusqu'à ce que tout craque devant la douceur de cette phrase. Entendez là non pas dite par quelqu'un de chair et d'os mais par une Ame qui n'est pas la vôtre. Entendez cette voie qui vient de partout en vous. Cette voix qui vous a toujours accompagné et que vous n'avez jamais voulu entendre. Vous êtes las, pleurant toutes les larmes de votre corps, en sang, en eau et en fureur face à un sentiment d'isolement terrible. Vous la.le croyiez muet, indifférent.e à votre vie... Vous avez pris votre surdité pour du silence de sa part et pourtant. Un silence, notre surdité nécessaire peut être, mais peut être seulement ...

Etre gentil, finir de lutter

Fin de la peur, fin de la guerre, fin de l'asservissement, fin de la servitude. FIN !

Pour moi c'est la BD SILENCE de Comes qui résume le mieux cette profonde gentilesse. Comme souvent, l'art du trait, l'évocation poétique d'un trait d'encre raconte bien mieux que mille mots couché sur un écran.

Si vous aussi vous voulez pleurer devant notre bêtise abjecte. Hurler face à l'ignominie et la crasse émotionnelle que nous trimballons sous notre soulier. Celle qui nous fais prendre, arracher, tuer, et meurtrir ce qu'il y a de plus pur en nous je vous conseille de lire, relire SILENCE mais aussi l'Arbre Coeur, Eva et La Belette.

Renaud

 

La Gentillesse, on se croit gentil, on veut être de "bonnes gens", la plus part du temps on ne fait que camoufler notre médiocrité derrière du fard en attendant que la bête puisse se déchainer. Mais aujourd'hui pas de grande leçon théorique, pas d'explication plus ou moins tortueuse, juste un témoignage, celui d'un cadeau qu'on m'a fait et que pour une fois j'ai su accepter, non sans mal, mais j'ai su l'accepter. Un cadeau tout simple, tellement simple qu'il n'en est que plus rare et plus précieux ...

"je t'aime,
tout va bien,
tu n'as commis aucun péché,
je t'aime".

Entendez vous cette phrase au plus profond de vous ? Répétez là ! Encore ! Encore ! Jusqu'à ce que tout craque devant la douceur de cette phrase. Entendez là non pas dite par quelqu'un de chair et d'os mais par une Ame qui n'est pas la vôtre. Entendez cette voie qui vient de partout en vous. Cette voix qui vous a toujours accompagné et que vous n'avez jamais voulu entendre. Vous êtes las, pleurant toutes les larmes de votre corps, en sang, en eau et en fureur face à un sentiment d'isolement terrible. Vous la.le croyiez muet, indifférent.e à votre vie... Vous avez pris votre surdité pour du silence de sa part et pourtant. Un silence, notre surdité nécessaire peut être, mais peut être seulement ...

Etre gentil, finir de lutter

Fin de la peur, fin de la guerre, fin de l'asservissement, fin de la servitude. FIN !

Pour moi c'est la BD SILENCE de Comes qui résume le mieux cette profonde gentilesse. Comme souvent, l'art du trait, l'évocation poétique d'un trait d'encre raconte bien mieux que mille mots couché sur un écran.

Si vous aussi vous voulez pleurer devant notre bêtise abjecte. Hurler face à l'ignominie et la crasse émotionnelle que nous trimballons sous notre soulier. Celle qui nous fais prendre, arracher, tuer, et meurtrir ce qu'il y a de plus pur en nous je vous conseille de lire, relire SILENCE mais aussi l'Arbre Coeur, Eva et La Belette.

Renaud

 

Répondre

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Sélectionner une ou plusieurs listes :