Temps de lecture : 5 min

Un album, une chanson mythique qui a bercé ma vie. La Solitude (Leo Ferré) ! Voilà un thème qu’il est marrant, vous trouvez pas ? Cette semaine, une petite sélection musicale autour de ce qui est peut-être la plus grande peur des humains, peut-être même avant la Mort, j’ai nommé la bienveillante, la douce amie, celle qui apaise le tumulte de notre fuite en avant : La Solitude ! 

7zike pour aimer cette chère Solitude

Il est assez commun de confondre les choses et les mots. Très souvent nous confondons l’isolement et la solitude. Pour le gastronome amoureux de la solitude que je suis, c’est un peu comme confondre une crème chiboust et une béchamel. Les non gourmands chercheront la différence.

Certes, dans l’isolement comme dans la solitude nous nous retrouvons seul face à nous-mêmes, mais l’intention de fond est extrêmement différente. L’Isolement est subi, c’est une mise à l’écart, la solitude, elle, est choisie. C’est une volonté propre (ou sale) de prendre du recul. Là où l’isolement est imposé par une force extérieure contraignante, la solitude, elle, est un choix personnel, voulu. La première montre notre passivité et notre impuissance là où la seconde permet d’être actif et d’exercer notre refus sur l’alignement environnant.

Est-ce que vous napperiez vos lasagnes de crème chiboust, vous ?

SUNDAY, La Solitude – Leo Ferré

à titre d’info il existe une version de HF Thiéfaine mais que j’aime moins donc …

Le désespoir est une forme supérieure de la critique.

Je vous invite un nombre incalculable de fois à lire, entendre, saisir la portée profonde et poétique de cette chanson phare de l’Oeuvre de Léo Ferré. La Solitude nous permet, en tout cas m’a permis, de m’éloigner, de vous, de moi même. S’éloigner pour pouvoir se re composer, à sa façon. C’est l’apport majeur de cette troublante camarade, elle permet de Voir, de prendre la distance nécessaire pour accepter que tout n’est que subjectivité.

Comme le dit le Lion de Monaco, « La lucidité se tient dans mon froc! ». Peut-être ne comprenez vous pas le rapport entre Solitude et lucidité, vous ne l’avez peut-être pas encore accepté, peut-être luttez vous encore et vous la vivez comme un isolement, vous la subissez. Détendez vous, la solitude est un des passages obligatoires pour Grandir, pour devenir Ad-Ulte. La refuser a autant de sens que refuser l’humidité quand il pleut.

C’est ça la solitude, c’est accepter totalement, pleinement, que « Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment, nous l´appellerons « bonheur », les mots que vous employez n´étant plus « les mots » mais une sorte de conduit à travers lequel les analphabètes se font bonne conscience ».

 

Lundi

La Madrague – Brigitte Bardot

Mardi

Alone – Alan Walker

Accepter ce brin de tristesse

 

Souvent on vient me voir pour que je transmette la forme d’enseignement que j’ai reçu. Oui je sais c’est bizarre mais bon c’est comme ça. La première chose que j’explique au « jeune » pèlerin qui vient me voir, c’est que ce savoir, cette connaissance a un prix exorbitant, accepter totalement La Solitude. Ça les fait tous rire… Quelques temps après ils comprennent vraiment ce que je voulais dire. Le rire est alors bien plus intériorisé, on va dire.

La Solitude vous détache de #LesGens, elle vous prend par la main et vous oblige à explorer votre propre chemin, vos possibles. Pas ceux issus d’un conditionnement mais vraiment les vôtres. La Solitude vous met, gentiment, c’est sans doute ça le pire, face à vous. Ce Vous qui vous Aime et n’attend rien en même temps. C’est très perturbant pour notre ego et notre mental, cette absence d’exigence. Vous êtes là tant mieux, vous n’y êtes pas … Tant mieux

Alors sur la plage abandonnée ou seul face à son petit écran, l’importance des choses, des attentes, des exigences perd petit à petit son sens. Le #LesGens en nous s’estompe et L’Humain Solitaire en nous s’éveille.

Mercredi

Aline – Christophe

Jeudi

Et si tu n’existais pas – Joe Dassin

Ou sombrer dans l’apitoiement

Hélas bien souvent le pèlerin prend peur, il croit qu’accepter la solitude c’est s’isoler, rompre tous les liens, ne plus rien éprouver et surtout ne plus éprouver ce qu’il appelle de l’amoooour. Alors il se noie dans sa tristesse, il hurle, Aline ou n’importe quoi d’autre qui n’a en fait aucun sens. Il fait des grandes et belles chansons qui vont bien se vendre car #LesGens aiment qu’on leur lisse le poil. Comme dirait Léo, les gens sont des chiens ! Perhaps !

Je ne crois pas, en tout cas pas tous, par contre nous avons tous peur d’être abandonné. Nous avons appris dès notre plus jeune âge, à travers le sein maternel ou le biberon, que notre survie dépend de l’attention que l’autre nous porte. Alors nous préférons pleurer en groupe que rire seul, et pourtant … la solitude ! 

 

…Dredi

The Eagle flies alone – Arch Enemy

…medi

LOVE – Gojira (Terra Incognita)

Et pourtant … La Solitude !

Mais encore une fois la Solitude n’est pas de l’isolement, la solitude c’est ce sentiment profond et indescriptible de Liberté. Aimer sa Solitude c’est accepter pleinement sa différence, accepter de sortir de TOUS les dogmes. Ferré était un con ! Misogyne par trop de souffrance et sans doute misanthrope par trop d’amour pour l’espèce humaine pour aimer #LesGens (inspiration Brel). La Solitude vous éloigne, vous détache des liens et des entraves mais elle ne vous empêche pas d’Aimer ! Bien au contraire !

C’est l’Amour qui m’a accompagné dans cette acceptation. Cet Amour qui ne peut jamais être déçu. Celui où vous aimez l’autre ET vous même quoi qu’il fasse, dise ou devienne. Peut-être que vous ne pourrez plus vivre à ses côtés, peut-être, mais cela n’empêche pas l’Amour, vous savez. Ou alors tous ceux qui ont perdu un parent ne l’aiment plus…

Ce que vous cherchez à travers les relations zumaines, ce que vous fuyez à travers ces mêmes relations zumaines, c’est combler ce vide gigantesque qui existe au coeur de nous tous, quelle que soit notre origine socio-ethnique. Nous cherchons en vain cet état de fusion originelle. Nous avons peur de la mort qui guette le nouveau né si l’Autre ne le nourrit pas. Pourtant nous avons grandi … enfin il paraît …

Peut-être qu’il est temps pour vous d’abandonner le sein de votre génitrice pour embrasser celui tout aussi généreux et bien plus sûr de notre Mère : La Terre (Lofofora – L’Oeuf). Peut-être est-il temps d’accepter la douce Amie qui gentiment vous prend par la main et vous mène délicatement face à celui qui vous manque vraiment, votre plus grand et plus ancien Ami : Vous !

 

Post Mortem

 

Alors déjà c’est dur de sélectionner uniquement 7 morceaux sur un thème mais là !!!! Quelle galère ! Pour aller encore plus loin vous pouvez vous amuser à écouter Comme un ange – Les Wampas, Still loving you de Scorpion, Alone par Marshmelow, le coup de soleil de Ricardo del Cocciante et tellement d’autre superbe musique.

Pareil pour le texte j’ai fait court et succin je pourrais vous en faire un livre mais bon voilà ça doit rester un post léger … Pour les esprits libidineux, c’est sympa de sucer les seins, je vous laisse réfléchir pour ceux qui sont blondes…

Je dédicace toute la solitude du monde et mon amour aussi à des ami.e.s de coeur et certaine de cul aussi : Big Up @ Sidouille, Lolo et Lola, Cara, Délia et la petite fée chiante et récalcitrante Charlinette. Salut à vous aussi père et mère, tonton barbu qui m’a fait découvrir Ferré, Gilles, Gilles et Gilles en espérant qu’un jour vous acceptiez vraiment qui vous êtes de manière plus simple.

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Hé hé un sujet que je connais bien et qui pourtant comme tu le dis si bien, on pourrait remplir quelques tomes d’une encyclopédie pour les fumés du cerveau 🙂 Mes derniers apprentissages sur le sujet … heu… disons mes prises de conscience ou le gros pavé que la vie a mis sur ma route… m’ont bien montré qu’on ne sait rien, juste on capte un truc un plus… adéquat à ce moment là.
    Je me suis sentie isolée des années, pour passer dans le doux cocon de la solitude et en effet ça n’a rien à voir, même si au final c’est surtout un choix de perceptions… Et puis, bim! la fessée, on comprend un matin qu’à force, on s’est caché dans sa solitude (haaa douce complaisance) et que du coup on s’isole, parce que le monde nous fait peur et à la fois par suffisance. Aieuuuuuux, j’ai les fesses bien rouges! Pour faire court, la solitude c’est bien, mais comme toutes choses, avec modération 😉 ça c’était le premier apprentissage.

    Le deuxième, qui n’est pas encore vraiment un apprentissage, mais un « en cours de questionnement » est à propos de cette solitude que l’on peut ressentir lorsqu’on est au côté d’un être aimé… la personne est là, l’amour est là… Et la solitude aussi… parfois, souvent, tout le temps lol. Est ce de la solitude ou est ce qu’une partie de nous s’isole pour ne pas avoir à s’exprimer, par peur de ce que tu disais dans l’article de se retrouver face à ce grand vide en nous, et aussi cette peur que l’autre nous Voit. Bon et parfois on s’exprime et là on se sent seul au moment où on voit ce grand vide dans le regard de l’autre genre « excuse me, do you speak french? i don’t understand you ». Mais peut-être que je m’éloigne un peu du sujet ^^.
    En bref, là où je me questionnes, c’est encore de savoir si lorsqu’on se sent seul avec quelqu’un que l’on aime, ce n’est pas en fait parce que nous cherchons encore en l’autre quelque chose qui est en nous-même? Parce que nous avons peur d’être libre? Parce que nous sommes encore dans un amour conditionné, conditionnel? Une question facile quoi lol

    En écrivant ceci, je réalise que le mot solitude garde encore une vibration un chouille triste à l’intérieur. C’est tout un travail que de la remettre à sa vibration, cette solitude que tu décris. Mais en effet, le chemin vers cette liberté, comme tu le dis a un prix… le rire devient plus intérieur après pas mal de gloups, argh, haaaaaaaaaaaa, nooooooon et autres… Mais au final on se sent moins seul avec soi, on apprend à s’aimer et du coup on apprend à aimer les autres. Amie solitude Merci! Amis sur ce chemin Merci! des gouzis gouzis et des licornes (je sais que vous adorez ça)

    Et Merci pour cet article et ces 7ziks 😉

    Lola

Laisser un commentaire

quatorze + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier