Les 5 SAISONS DE L’ÉNERGIE : Inter saison de la porte SUD-OUEST (la Mort). RECENTRAGE & conclusions sur la "récolte" Printemps / Eté. L'heure d'un "bilan et perspectives" serein, honnête et pragmatique. Mise à plat des réussites et des échecs, voir l'autre coté de chacun. Aller au delà des illusions. Préparer l'Automne et l'Hiver. Préparer la porte du Feu de Février prochain.

En tant que « visiteur » vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Retirer tout

Quels sont les signes d'une récapitulation complète?


HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 2
Customer
Début du sujet
(@meryloutier2)
Jeune padawan
Inscription: Il y a 3 semaines

 Je récapitule, il se passe pleins de choses, je baille, je pleure, je sens des choses dans mon ventre. Mais comment savoir si j'ai complètement récapitulé un évênement. Clara disait à Taisha, ton corps te le dira, oui mais comment? J'arrive jamais à savoir. Quest-ce que vous ressentez vous lorsque un évênement est pleinement récapitulé? Je pense que ça doit être différent d'une personne à une autre mais ça me donnera des indices.

Répondre
7 Réponses
1 Répondre
Renaud
Admin
(@renaud13)
Inscription: Il y a 4 ans

Vénérable maître
Posts: 198

@meryloutier2 Déjà merci d'ouvrir ce sujet ensuite je vais vous faire une réponse "à la con" mais qui me semble la plus correcte

si vous ne savez pas qu'un événement est totalement récapitulé c'est qu'il n'est pas totalement récapitulé...

un peu comme en amour, si tu doutes d'être amoureux c'est que tu ne l'est pas

ou à la dgse, si tu demandes à savoir c'est que tu n'as pas à savoir

voilà pour la blague qui en vrai n'en est pas une

maintenant je vais vous dire ce que moi je cherche dans une récapitulation : le détachement, le neutre, une forme d'absence. En gros quand je contemple l'événement et qu'aucun détail ne me touche, ne crée de tension dans mon corps ma tête ou mon coeur c'est que je suis pas loin de l'avoir bouclé et de pouvoir le ranger au musée de "l'Autre a vécu ça"

Pour moi le but de la récapitulation n'est pas d'oublier un événement mais de récupérer toute l'énergie qui y est liée. Que cette énergie soit agréable (joie, emphase, plaisir) ou désagréable, qu'elle soit physique, nerveuse, intelectuelle, émotionnelle ou autre.

Au final la sensation finale, POUR MOI, c'est d'être dans une salle de cinéma en train de regarder un documentaire moyennement intéressant.

Encore un avis perso la récapitulation même si elle peut passer par des phases de turbulence est surtout très calme, pausé et apporte énormément de détachement

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 55
Customer
(@julian)
Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Vous pratiquez la technique décrite dans les livres de castaneda (et Taisha) ? Je suis curieux de savoir qui a obtenu des résultats efficaces par ce moyen. Je n'en ai encore jamais rencontré.

J'appel (parfois) récapitulation, tout "travail thérapeutique" sur les évènements de son passé en vue d'en abolir les effets sur son présent. Le quotidien offre pas mal d'opportunité de récapituler, c'est même un processus qui se realise naturellement pour les évènements qui n'ont laissés que des traces superficielles. Mais la démarche est censé s'enfoncer plus loin sur les routes de la mémoire et toucher aux directions interdites.

Qu'est-ce qu'on ressens ? Pleins de choses différentes mais je n'ai pas suivis la technique de Castaneda pour peut-être vous donner ce que vous attendez. Je doute, pour ma part, qu'il faille focaliser sur un ressenti particulier il y a par contre un indice évident: on change, tout simplement. Et avec toi, tout change (en rapport au point récapitulé).

Là encore, le quotidien offre son lot de crash test 🙂

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 2
Customer
Début du sujet
(@meryloutier2)
Jeune padawan
Inscription: Il y a 3 semaines

Ah, vous n'avez jamais rencontré de personnes qui ont obtenu un résultat efficace par ce moyen, c'est bizarre non? Pouvez vous m'indiquer la ou les techniques que vous avez suivi? Je suis ouverte à tout nouvel exercice 🙂 

Répondre
Renaud
Posts: 198
Admin
(@renaud13)
Vénérable maître
Inscription: Il y a 4 ans

N'oublions jamais que LA REGLE EST UNE CARTE et qu'il en va de même pour beaucoup de chose. Reproduire des gestes, des formules, des processus sans en comprendre la portée ou sans en ressentir intimement les effets apportent autant qu'apprendre sa leçon par coeur sans rien comprendre au mieux on aura un bon point, une sucette ou un roudoudou mais pas plus.

En même temps ça ne veut pas dire que les recommandations, formules et processus ne sont pas justes, nécessaires et même parfois indispensables.

EN GROS IL Y A LA RECETTE ET LA REALITE MAIS IL Y A SURTOUT L'INTENTION ET LE COEUR AVEC LESQUELS ON AGIT

J'ai eu la chance d'avoir à vivre une grosse opération qui me faisait très très peur il y a déjà, oulalalalala, et un ami m'a dit cette bête phrase "tu as 9 mois pour récapituler toute ta vie sinon tu vas crever sur la table d'opération"

Je vous jure que ça motive

donc pendant 9 mois, tous les jours, je me mettais sur un coussin, dans la remise sous l'escalier dans ma maison. Un tout petit espace noir, isolé, invisible et inconfortable et là sur mon tout petit coussin j'ai fait 9 mois de balayage avec des petites modifs dans le protocole, m'enfin l'essentiel y était.

Ce fut intense pour ma volonté mais les seuls effets visibles à court termes furent une absence totale de douleur, ce que le chirurgien m'a dit n'avoir jamais vu, une cicatrisation en 2jours au lieu des 7 prévus et quelques menus détails

Le plus intéressant est venu après

Alors que je n'avais aucun souvenir avant mes 10/12 ans j'ai maintenant des "vrais" souvenir de mon premier noel et quelques autres. Mais surtout une facilité à me détacher, à changer de situation, d'émotion, à oublier en quelques sorte

** DSL POUR LES FAUTES J AI LA FLEMME DE RELIRE

Maintenant je suis d'accord avec @julian les outils thérapeutiques sont souvent un début de récapitulation mais bien souvent ils restent en surface et se contentent de dresser un listing du connu.

Pour mopi la récap c'est effectivement ça mais c'est uassi et surtout allez voir TOUTES LES FACETTES d'un événement, basculer dans tous les rôles, allez aussi récupérer la seconde attention mise dans un pot de fleur, une tapisserie, un tee shirt qui au final nous a bien plus imprégné que la bite du violeur, la gifle du parent ou la chatte dodue de notre premiere copine

** voilà je glisse dans le graveleux dsl *****

quoiqu'il en soit POUR MOI la recapitulation est une intention du corps et pas de la tête c'est le corps qui dit ok car le corps n'a pas de morale, n'a pas de "je veux / je dois / j'ai peur" le corps est là pour vivre et nous maintenir le plus longtemps possible en vie et même au top

à) nous de savoir l'entendre à nouveau et la récapitulation si on la déride un peu est un excellent outil

MAIS AU FAIT

la récap doit (ou du moins devrais) se faire TOUT LE TEMPS, après un bon repas (et même pendant) après une rencontre, après un coït, après un concert, après une réponse sur un forum

le but étant de ne pas laisser de trace derrière soi et de ne pas laisser son énergie stagner sur la piste de temps (qui est une illusion concrète)

 

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 55
Customer
(@julian)
Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Merci Renaud pour ce témoignage,

il est certain que la présence d'une nécéssité qui brûle sans relache est déterminant.

Ce monde porté vers la quête de plaisir incessant signe notre souffrance. Elle gicle à la geule de certains, les poussant à la remise en question plus ou moins profonde, là où d'autres ont encore le loisir de tourner le regard vers le bonheur de la vie Auchan.

Que la vie nous propose une voie musclée ou une voie au long court et quelque soit la recette suivis, l'essentiel est d'initier le mouvement. C'est vrai qu'ensuite le corps fera le reste (comme dirait Clara).

Pour répondre à Meryloutier, je parlais surtout de n'avoir pas (encore) rencontré de personne ayant pratiqué la technique de Castaneda mais cela ne m'a jamais paru bizarre par contre, n'ayant pris cette proposition très au sérieux. Combien de temps pour récapituler chaque interaction constituant notre histoire perso ? Quel est le pourcentage de choses dont nous pouvons réellement nous resouvenir ? Cela porte t-il concretement ses fruits sur notre façon d'affronter notre présent ? et sur combien de sujet ça marche vraiment ?

Il y a, certes, des gens doués, comme Renaud et Harry potter, qui dans la remise sous un escalier realise des choses, mais je pense qu'il y a une approche plus simple et plus efficace que tout moldu pourrait tenter. Je parle d'une approche mais elle peut très bien s'accompagner, s'additionner à d'autres travaux parallèles/complémentaires.

On pourra en parler si vous voulez, je vous en donne une version abrégé (qui vous fera pas envie): Attention-action.

Ceci étant dit, quelque soit les objections que je peux (ou semble) faire concernant la récapitulation toltéque, on s'en bas les ovaires. Non seulement je vous souhaite une réussite maximum mais je prie pour que chaque homme et femme sur cette terre se fabrique son caisson et sy enferme de lonnngues heures quotidiennes. Sans blague.

Pourquoi attendre la mise en bière, quand c'est trop tard ? 

A Noel prochain, je le sens, il va y en avoir des caissons sous le sapin !

Répondre
Renaud
Posts: 198
Admin
(@renaud13)
Vénérable maître
Inscription: Il y a 4 ans

@julian merci de ta précision, oui moi aussi je suis pour le caisson à noel en plus pendant que les gens récapitulent ils font pas chier la nature ...

concernant le doué / pas doué perso je crois pas être doué même au contraire, vu comme j'ai quiché je suis assez nul en fait et bien moins puissant que la plus part des gens présent ici par contre quelque chose en moi et qui n'est pas mon JE ne m'a pas laissé le choix c'était soit ça soit l'asile soit le fauteuil roulant. Comme je suis bien trop suffisant pour accepter de me faire pousser ou de porter des couches dans une camisole de force j'ai opté pour la voie du trimard

comme quoi chance ou malchance, finalement c'est ma suffisance extrême qui est mon meilleur atout  (et atour) 😉

Qui plus est à mon avis c'est une voie musclée au long court

"il y a une approche plus simple et plus efficace que tout moldu pourrait tenter. Je parle d'une approche mais elle peut très bien s'accompagner, s'additionner à d'autres travaux parallèles/complémentaires." TOUT A FAIT D'ACCORD !!!! LA voie absolue, divine, magique est une formidable saloperie et un piège peut être indispensable au début mais se cantonner à ne manger que du riz toute sa vie (dsl association d'idée avec le cantonnais) ça nourrit mais ça ne fait pas explorer la richesses pharaonique (cléopatre etait une grosse chaudasse) de LA VIE

donc

VAS Y PROPOSE !

(en plus ça peut me faire envie ton truc qui fait pas envie, je suis un gros pervers tu le sais)

DES BISOUS MON GARS

Harry un amish qui vous veut rien

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 55
Customer
(@julian)
Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Oh tu sais je pense à quelque chose de simple et j'ai souvent remarqué que la simplicité ne faisait pas envie. Simple non pas dans l'application sans doute mais dans le geste lui-même: opposer une décision consciente à des décisions inconscientes.

Si on comprend l'objectif de la récapitulation comme étant de neutraliser des habitudes de comportement entretenant des blessures anciennes (ce qui donne du détachement), "inutile" de se pencher sur le passé quand les effets se rencontrent au présent. 

C'est donc une démarche qui s'applique sur ici et maintenant, utilisant le quotidien et les relations comme terrain de jeu et qui consiste en partie à installer dans nos vies des décisions équilibrantes, bien ciblé, propre à réguler un mental alourdi d'affects et de représentations aliénantes. Toutes ces petites choses qui se sont fixées sur notre pouvoir pour le ferrer.

Je ne pensais donc pas tout à fait à une activité technique ou à un exercice spécifique à proposer. Seulement ce que tout le monde a sous la main si il accepte d'y engager attention et volonté (et d'autres trucs je suis sûr 🙂 ).

 

Répondre

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

×
×

Panier