haha-agora-forums-la-passerelle

En tant que « visiteur » vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Forum autour de la spiritualité incarnable

Une fois votre inscription / connexion faite si vous avez toujours une phrase du type « il faut vous inscrire pour pouvoir …. blablabla n’hésitez pas à « rafraichir » la page.

Le jugement de valeur (BIEN / MAL & co) en plus d’être très peu constructif n’est pas forcément apprécié ici. Toute position moraliste sera châtié avec la plus grande fermeté sauf pour celles et ceux qui aiment ça.

On peut donner son avis sans pour autant juger… Il nous semble plus sain de dire « vas te faire foutre je suis pas d’accord » suivi d’un argumentaire au petits oignons qu’un « c’est maaaaaaal » ou pire « on ne peut pas dire / penser / faire ceci ou cela » d’après des lois morales conjoncturelles donc insuffisantes et impropres à la voie de la Liberté.

Nous sommes censés être entre gens de bonne compagnie et de bonnes intentions donc soyez clément sur les lacunes orthographiques de certaines. Rappelez vous que si la forme aide le fond elle n’est qu’une émergence de celui-ci. Les nuls en orthographes n’oubliez pas que la forme permet au fond d’être plus accessible même au psychopathes de la « grand-mère ». Faites des efforts.

Il est plaisant d’aérer et de valoriser vos propos via des couleurs, des espaces, du texte en gras, des « à la ligne » … Toujours dans la même idée qu’une forme plaisante aide un fond déconcertant à être mieux apprécié.

Notifications
Retirer tout

Quels sont les signes d'une récapitulation complète?

18 Posts
6 Utilisateurs
12 Likes
456 Vu
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 2
Début du sujet
(@meryloutier2)
New Member
Inscription: Il y a 5 mois

 Je récapitule, il se passe pleins de choses, je baille, je pleure, je sens des choses dans mon ventre. Mais comment savoir si j'ai complètement récapitulé un évênement. Clara disait à Taisha, ton corps te le dira, oui mais comment? J'arrive jamais à savoir. Quest-ce que vous ressentez vous lorsque un évênement est pleinement récapitulé? Je pense que ça doit être différent d'une personne à une autre mais ça me donnera des indices.

Répondre
17 Réponses
1 Réponse
Renaud
Admin
(@renaud13)
Inscription: Il y a 4 ans

Reputable Member
Posts: 215

@meryloutier2 Déjà merci d'ouvrir ce sujet ensuite je vais vous faire une réponse "à la con" mais qui me semble la plus correcte

si vous ne savez pas qu'un événement est totalement récapitulé c'est qu'il n'est pas totalement récapitulé...

un peu comme en amour, si tu doutes d'être amoureux c'est que tu ne l'est pas

ou à la dgse, si tu demandes à savoir c'est que tu n'as pas à savoir

voilà pour la blague qui en vrai n'en est pas une

maintenant je vais vous dire ce que moi je cherche dans une récapitulation : le détachement, le neutre, une forme d'absence. En gros quand je contemple l'événement et qu'aucun détail ne me touche, ne crée de tension dans mon corps ma tête ou mon coeur c'est que je suis pas loin de l'avoir bouclé et de pouvoir le ranger au musée de "l'Autre a vécu ça"

Pour moi le but de la récapitulation n'est pas d'oublier un événement mais de récupérer toute l'énergie qui y est liée. Que cette énergie soit agréable (joie, emphase, plaisir) ou désagréable, qu'elle soit physique, nerveuse, intelectuelle, émotionnelle ou autre.

Au final la sensation finale, POUR MOI, c'est d'être dans une salle de cinéma en train de regarder un documentaire moyennement intéressant.

Encore un avis perso la récapitulation même si elle peut passer par des phases de turbulence est surtout très calme, pausé et apporte énormément de détachement

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 57
(@julian)
Trusted Member
Inscription: Il y a 3 ans

Vous pratiquez la technique décrite dans les livres de castaneda (et Taisha) ? Je suis curieux de savoir qui a obtenu des résultats efficaces par ce moyen. Je n'en ai encore jamais rencontré.

J'appel (parfois) récapitulation, tout "travail thérapeutique" sur les évènements de son passé en vue d'en abolir les effets sur son présent. Le quotidien offre pas mal d'opportunité de récapituler, c'est même un processus qui se realise naturellement pour les évènements qui n'ont laissés que des traces superficielles. Mais la démarche est censé s'enfoncer plus loin sur les routes de la mémoire et toucher aux directions interdites.

Qu'est-ce qu'on ressens ? Pleins de choses différentes mais je n'ai pas suivis la technique de Castaneda pour peut-être vous donner ce que vous attendez. Je doute, pour ma part, qu'il faille focaliser sur un ressenti particulier il y a par contre un indice évident: on change, tout simplement. Et avec toi, tout change (en rapport au point récapitulé).

Là encore, le quotidien offre son lot de crash test 🙂

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 2
Début du sujet
(@meryloutier2)
New Member
Inscription: Il y a 5 mois

Ah, vous n'avez jamais rencontré de personnes qui ont obtenu un résultat efficace par ce moyen, c'est bizarre non? Pouvez vous m'indiquer la ou les techniques que vous avez suivi? Je suis ouverte à tout nouvel exercice 🙂 

Répondre
Renaud
Posts: 215
Admin
(@renaud13)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans

N'oublions jamais que LA REGLE EST UNE CARTE et qu'il en va de même pour beaucoup de chose. Reproduire des gestes, des formules, des processus sans en comprendre la portée ou sans en ressentir intimement les effets apportent autant qu'apprendre sa leçon par coeur sans rien comprendre au mieux on aura un bon point, une sucette ou un roudoudou mais pas plus.

En même temps ça ne veut pas dire que les recommandations, formules et processus ne sont pas justes, nécessaires et même parfois indispensables.

EN GROS IL Y A LA RECETTE ET LA REALITE MAIS IL Y A SURTOUT L'INTENTION ET LE COEUR AVEC LESQUELS ON AGIT

J'ai eu la chance d'avoir à vivre une grosse opération qui me faisait très très peur il y a déjà, oulalalalala, et un ami m'a dit cette bête phrase "tu as 9 mois pour récapituler toute ta vie sinon tu vas crever sur la table d'opération"

Je vous jure que ça motive

donc pendant 9 mois, tous les jours, je me mettais sur un coussin, dans la remise sous l'escalier dans ma maison. Un tout petit espace noir, isolé, invisible et inconfortable et là sur mon tout petit coussin j'ai fait 9 mois de balayage avec des petites modifs dans le protocole, m'enfin l'essentiel y était.

Ce fut intense pour ma volonté mais les seuls effets visibles à court termes furent une absence totale de douleur, ce que le chirurgien m'a dit n'avoir jamais vu, une cicatrisation en 2jours au lieu des 7 prévus et quelques menus détails

Le plus intéressant est venu après

Alors que je n'avais aucun souvenir avant mes 10/12 ans j'ai maintenant des "vrais" souvenir de mon premier noel et quelques autres. Mais surtout une facilité à me détacher, à changer de situation, d'émotion, à oublier en quelques sorte

** DSL POUR LES FAUTES J AI LA FLEMME DE RELIRE

Maintenant je suis d'accord avec @julian les outils thérapeutiques sont souvent un début de récapitulation mais bien souvent ils restent en surface et se contentent de dresser un listing du connu.

Pour mopi la récap c'est effectivement ça mais c'est uassi et surtout allez voir TOUTES LES FACETTES d'un événement, basculer dans tous les rôles, allez aussi récupérer la seconde attention mise dans un pot de fleur, une tapisserie, un tee shirt qui au final nous a bien plus imprégné que la bite du violeur, la gifle du parent ou la chatte dodue de notre premiere copine

** voilà je glisse dans le graveleux dsl *****

quoiqu'il en soit POUR MOI la recapitulation est une intention du corps et pas de la tête c'est le corps qui dit ok car le corps n'a pas de morale, n'a pas de "je veux / je dois / j'ai peur" le corps est là pour vivre et nous maintenir le plus longtemps possible en vie et même au top

à) nous de savoir l'entendre à nouveau et la récapitulation si on la déride un peu est un excellent outil

MAIS AU FAIT

la récap doit (ou du moins devrais) se faire TOUT LE TEMPS, après un bon repas (et même pendant) après une rencontre, après un coït, après un concert, après une réponse sur un forum

le but étant de ne pas laisser de trace derrière soi et de ne pas laisser son énergie stagner sur la piste de temps (qui est une illusion concrète)

 

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 57
(@julian)
Trusted Member
Inscription: Il y a 3 ans

Merci Renaud pour ce témoignage,

il est certain que la présence d'une nécéssité qui brûle sans relache est déterminant.

Ce monde porté vers la quête de plaisir incessant signe notre souffrance. Elle gicle à la geule de certains, les poussant à la remise en question plus ou moins profonde, là où d'autres ont encore le loisir de tourner le regard vers le bonheur de la vie Auchan.

Que la vie nous propose une voie musclée ou une voie au long court et quelque soit la recette suivis, l'essentiel est d'initier le mouvement. C'est vrai qu'ensuite le corps fera le reste (comme dirait Clara).

Pour répondre à Meryloutier, je parlais surtout de n'avoir pas (encore) rencontré de personne ayant pratiqué la technique de Castaneda mais cela ne m'a jamais paru bizarre par contre, n'ayant pris cette proposition très au sérieux. Combien de temps pour récapituler chaque interaction constituant notre histoire perso ? Quel est le pourcentage de choses dont nous pouvons réellement nous resouvenir ? Cela porte t-il concretement ses fruits sur notre façon d'affronter notre présent ? et sur combien de sujet ça marche vraiment ?

Il y a, certes, des gens doués, comme Renaud et Harry potter, qui dans la remise sous un escalier realise des choses, mais je pense qu'il y a une approche plus simple et plus efficace que tout moldu pourrait tenter. Je parle d'une approche mais elle peut très bien s'accompagner, s'additionner à d'autres travaux parallèles/complémentaires.

On pourra en parler si vous voulez, je vous en donne une version abrégé (qui vous fera pas envie): Attention-action.

Ceci étant dit, quelque soit les objections que je peux (ou semble) faire concernant la récapitulation toltéque, on s'en bas les ovaires. Non seulement je vous souhaite une réussite maximum mais je prie pour que chaque homme et femme sur cette terre se fabrique son caisson et sy enferme de lonnngues heures quotidiennes. Sans blague.

Pourquoi attendre la mise en bière, quand c'est trop tard ? 

A Noel prochain, je le sens, il va y en avoir des caissons sous le sapin !

Répondre
Renaud
Posts: 215
Admin
(@renaud13)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans

@julian merci de ta précision, oui moi aussi je suis pour le caisson à noel en plus pendant que les gens récapitulent ils font pas chier la nature ...

concernant le doué / pas doué perso je crois pas être doué même au contraire, vu comme j'ai quiché je suis assez nul en fait et bien moins puissant que la plus part des gens présent ici par contre quelque chose en moi et qui n'est pas mon JE ne m'a pas laissé le choix c'était soit ça soit l'asile soit le fauteuil roulant. Comme je suis bien trop suffisant pour accepter de me faire pousser ou de porter des couches dans une camisole de force j'ai opté pour la voie du trimard

comme quoi chance ou malchance, finalement c'est ma suffisance extrême qui est mon meilleur atout  (et atour) 😉

Qui plus est à mon avis c'est une voie musclée au long court

"il y a une approche plus simple et plus efficace que tout moldu pourrait tenter. Je parle d'une approche mais elle peut très bien s'accompagner, s'additionner à d'autres travaux parallèles/complémentaires." TOUT A FAIT D'ACCORD !!!! LA voie absolue, divine, magique est une formidable saloperie et un piège peut être indispensable au début mais se cantonner à ne manger que du riz toute sa vie (dsl association d'idée avec le cantonnais) ça nourrit mais ça ne fait pas explorer la richesses pharaonique (cléopatre etait une grosse chaudasse) de LA VIE

donc

VAS Y PROPOSE !

(en plus ça peut me faire envie ton truc qui fait pas envie, je suis un gros pervers tu le sais)

DES BISOUS MON GARS

Harry un amish qui vous veut rien

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 57
(@julian)
Trusted Member
Inscription: Il y a 3 ans

Oh tu sais je pense à quelque chose de simple et j'ai souvent remarqué que la simplicité ne faisait pas envie. Simple non pas dans l'application sans doute mais dans le geste lui-même: opposer une décision consciente à des décisions inconscientes.

Si on comprend l'objectif de la récapitulation comme étant de neutraliser des habitudes de comportement entretenant des blessures anciennes (ce qui donne du détachement), "inutile" de se pencher sur le passé quand les effets se rencontrent au présent. 

C'est donc une démarche qui s'applique sur ici et maintenant, utilisant le quotidien et les relations comme terrain de jeu et qui consiste en partie à installer dans nos vies des décisions équilibrantes, bien ciblé, propre à réguler un mental alourdi d'affects et de représentations aliénantes. Toutes ces petites choses qui se sont fixées sur notre pouvoir pour le ferrer.

Je ne pensais donc pas tout à fait à une activité technique ou à un exercice spécifique à proposer. Seulement ce que tout le monde a sous la main si il accepte d'y engager attention et volonté (et d'autres trucs je suis sûr 🙂 ).

 

Répondre
3 Réponses
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
(@mery)
Inscription: Il y a 5 mois

New Member
Posts: 1

@julian bonjour,

Désolée, ca fait quelques temps que je me suis déconnectée. Je vous remercie tous pour les réponses que vous m'avez apportées et qui pour la plupart m'ont aidé. Mais j'avoue ne pas tout comprendre. Autant quand les femmes parlent je comprends mais avec les hommes c'est parfois compliqué, je n'ai pas votre niveau de langage.

Quand tu dis julian: "Si on comprend l'objectif de la récapitulation comme étant de neutraliser des habitudes de comportement entretenant des blessures anciennes (ce qui donne du détachement), "inutile" de se pencher sur le passé quand les effets se rencontrent au présent", je ne capte pas.

Oui je pense que l'objectif de la récap c'est neutraliser des habitudes de comportement de tous les jours qui entretiennent ou qui sont liées à des habitudes passées. Mais pourquoi est-ce inutile de se pencher sur le passé quand les effets se rencontrent au présent? Pour ma part mes actions ou inactions présentes sont liées à mon passé, il faut bien que je récapitule mon passé, pour changer au présent ce qui n'empêche pas d'utiliser le quotidien et les relations comme terrain de jeu. Je ne pense pas exprimer de manière juste ce que tu as voulu dire, il y a donc quelque chose que je n'ai pas comprit. Pourrais tu reformuler cette phrase plus simplement? Elle est intéressante et me paraît cruciale mais je passe à côté.

 

Répondre
Arnau
(@lecureuildesboisgmail-com)
Inscription: Il y a 3 ans

Trusted Member
Posts: 60

@mery 

Sans vouloir répondre à la place de Julian (hola l'ami), voici ce que je comprends actuellement de la récapitulation. 

Je ne pense pas qu'il s'agisse seulement de percevoir les causes passées de nos schémas récurrents de comportement actuels (où plutôt de dénouer là où ils se sont fixés, par l'acte magique de la récapitulation, sinon ce n'est que de la psychanalyse). 

Je pense qu'il s'agit également de percevoir la trame de notre vie, l'architecture que l'Intention a conçu à notre intention, dans l'objectif de nous libérer.

Jusqu'à pouvoir dans le présent, devenir actif dans ce processus. C'est-à-dire jusqu'à pouvoir anticiper ce que le Pouvoir attend de nous. De la même manière qu'au bout d'un moment, l'on attend de nous qu'on se prenne en main dans le cadre d'un quelconque apprentissage.

Par ailleurs, au-delà de la technique rituelle de la récapitulation, plus nous nettoyons notre lien de communication avec l'Esprit et plus nous sommes présent dans ce dialogue (qui ne cesse jamais), plus la Récapitulation peut effectivement se réaliser dans le présent. Dans le sens où le souvenir clé émerge à notre conscience directement par exemple, ou encore un pan d'architecture de notre trame.

Et cela peut passer par n'importe quoi/qui dans notre quotidien. C'est en cela que j'entends ce qu'évoque Julian.

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
 Jane
(@jane)
Inscription: Il y a 4 ans

Estimable Member
Posts: 91

@lecureuildesboisgmail-com 

Je suis bien d'accord avec toi "percevoir les causes passées de nos schémas récurrents de comportement actuels" revient à s'expliquer notre passé. La psychanalyse va donner des schémas récurrents, des causes et des conséquences, des décryptages pour "rendre conscients" nos comportements.

Je pense qu'on a tous vécu ça, qu'on a tous eu des grands moments de lucidité, des flash de compréhension, des "Aaaaaahhhhh mais je comprends, c'est pour ça qu'à chaque fois que tel truc se produit, ça entraine telle conséquence, excellent, ça va tout changer !!!!" Et pourtant, malgré notre compréhension du schéma récurent, eh ben ça fait flop, le schéma se représente.

Pour moi, la récapitulation n'a pas de but, il n'y a pas de résultat à attendre, ça ne va pas me permettre de ne plus vivre de schémas récurrents, ça ne va pas rayer, faire disparaitre mon histoire personnelle (dans le sens de devenir quelqu'un d'autre). Ça va enlever de la compaction, ça va aérer notre terre comme la grelinette dans notre jardin. Pour qu'il y ait de nouveau de la circulation, de l'air, de l'eau, des micro-macro organismes, de la vie.

Encore une fois, je pense que ça n'enlève pas nos mécanismes à la con, ça permet d'enlever de l'importance à ces mécanismes, de les dégonfler comme des ballons de baudruche. Parce que l'importance qu'on accorde à ce qu'on a vécu, remplit chaque interstice et le compact, rendant ce qu'on a vécu omniprésent et en même temps inaccessible, inutilisable. La récap c'est juste du grelinage, c'est l'émiettage des blocs compacts. On vire pas les blocs compacts hors du jardin, on leur redonne de l'espace. On leur donne une place équivalente aux millions de particules de terre qui composent notre jardin.

Récapituler c'est important ? Oui mais non. Qu'on le fasse ou qu'on ne le fasse pas, on finira dans un trou.

Franchement, pour moi, je crois que c'est juste l'envie d'essayer de nouvelles choses, de sentir d'autres sensations, qui me pousse à récapituler. Il y a des périodes où je récapitule régulièrement, puis des périodes où j'oublie de le faire et puis ça revient. Je ne dis pas que ça doit être agréable de récapituler, c'est plus une injonction du corps, que de la tête, qui demande de le faire.

 

Répondre
Renaud
Posts: 215
Admin
(@renaud13)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans

Merci @lecureuildesboisgmail-com pour :

"Je ne pense pas qu'il s'agisse seulement de percevoir les causes passées de nos schémas récurrents de comportement actuels (où plutôt de dénouer là où ils se sont fixés, par l'acte magique de la récapitulation, sinon ce n'est que de la psychanalyse)" au mieux une psychothérapie un peu décalée et un badge à brandir les week-end de stage chatchatmanique

Et si tout simplement la récapitulation servait à récupérer des flots d'énergies, d'attention seconde, d'émotions laissés en perdition sur la piste de temps ?

Et si la récapitulation ne servait qu'à renforcer la densité de notre cocon lumineux en rapatriant les filaments lumineux que nous oublions par absence de conscience dans chacune des émotions non exprimés ET non consciente que nous vivons (et dieu sait qu'il y en a une chié plus quinze)

@jane je suis moyennement d'accord avec "la récapitulation n'a pas de but" elle en a un même s'il nous échappe, ou comme je te connais, il n'est pas si important de le comprendre. Car @jane connaissant bien les tracas de nos cerveaux malades elle sait que si elle vous donne le but vous allez vous tendre comme des enculés qui s'assume mal pour arriver à ce but 

Par contre en effet : "il n'y a pas de résultat à attendre"comme d'ailleurs à chaque fois, comme d'ailleurs pour la vie et cette voie (à la con) en général. Attendre/espérer un résultat étant le meilleur moyen de louper ce résultat

@jane toujours, je plussoie sur ton "ça ne va pas me permettre de ne plus vivre de schémas récurrents, ça ne va pas rayer, faire disparaitre mon histoire personnelle (dans le sens de devenir quelqu'un d'autre)." Et j'aime beaucoup ton image de la grelinette et du décompactage même si à coté ca va ramener énormément d'énergie au premier plan

C'est un peu comme un jeu de masque, faire refluer vers le fond des éléments de notre conditionnement qui n'ont plus d'utilité pour mettre en avant des éléments vibratoire qui sont nous sans être notre JE (dans le sens de JE construction sociale et infiltration du planeur)

et encore une fois on arrive à ceci

"ça n'enlève pas nos mécanismes à la con, ça permet d'enlever de l'importance à ces mécanismes,"

Il n'y a pas de bon ou de mauvais comportement, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise chose à vivre, pas plus que de bonnes ou de mauvaises décisions il y a juste une vie à vivre

PAR CONTRE croire que quoi que ce soit dans cette vie est important à part le fait de la vivre c'est toujours une sombre stupidité

on choisit ce qui est important (devoir croire) en sachant que ce n'est qu'une illusion, un mensonge qu'on accepte de prendre pour la réalité pour pouvoir exister dans ce continum espace-temps

Mais n'oubliez pas (c'est pas moi qui l'ai inventé c'est dans les bouquins) LA RECAP sert à récupérer de l'énergie, pas de la conscience, juste del 'énergie et l'énergie étant véhiculé 9 x sur 10 par nos émotions ben il faut replonger dans ses émotions aussi agréables/ désagréables soit-elle

car oui on perd aussi de l'énergie dans les émotions agréables (discutez 10 min avec un pieds noirs vous allez comprendre)

Chaque gramme d'énergie récupéré vous donne accès à de nouvelles options, de nouveaux possibles et de nouvelles émotions

Petit à petit vous jalonnez une nouvelle route, une nouvelle manière d'utiliser votre cuirasse, votre névrose, vos comportements. Vous serez toujours fou mais vous utiliserez cette folie pour vous envoler au lieu d'être utilisé par la folie pour vous tuer ou pire vous réduire en "ceci" - cf Morpheus

Donc @mery je te dirai que tu sauras qu'un pan de ta vie est récapitulé quand il n'y aura plus rien dedans, quand tu pourras voir ta mère dans son cercueil sans aucune émotion, ni agréable ni désagréable et que tu te demanderas même "mais qui est cette personne toute froide et moche"

------------------*

A TOUS :

je vous conseille vivement de faire des listes pour vous aider à tenir votre énergie pendant une séance de récapitulation

je vous conseille aussi vigoureusement de récapituler TOUTES vos aventures amoureuses, sexuelles ou passionnelles y compris les râteaux que vous avez pris ou donné. Il y a énormément d'énergie perdu dans ces conneries et dans (je rejoins grave @jane et pourtant je m'appelle pas Tarzan) l'importance que vous accordez à vos pulsions et à vos jugements moraux sur cette blague

 

 

 

 

 

 

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 57
(@julian)
Trusted Member
Inscription: Il y a 3 ans

Hola los amigos, vous etes en forme !

Je me joindrais bien a la danse de vos interventions mais je me trouve depuis quelques temps sur la bordure exterieure de la galaxie et ne dispose que de moyen de communication modeste. A mon retour inch allah !

Juste pour Meryloutier, quelques mots.

Comme tu le dis toi-meme, les influences de ton passee se rencontre aujourd'hui (et se reprojette dans le temps qui vient). En t'observant agir aujourd'hui, comme le ferais un chasseur qui etudie sa proie, tu devrais pouvoir penetrer ton systeme compulsif par lequel les routines continuent de faire leurs lois. Nous entretenons des programmes qui se sont imposes a nous mais qui deviennent vitales parce que l'auto contemplation est fondamentale. Bref, c'est de la theorie... En pratique, c'est une histoire de methode, de mise en oeuvre du "travail" approprie et de profondeur de l'exploration.

La recapitulation, tu connais ?  Ce n'est pas de la psychanalyse mais reconduire notre perception vers des espaces de libertees. Trois phases: le rappel, l'implication et l'ecrasement. Dans cet ordre. Plouf.

Le rappel des sensations/emotions. L'implication d'une volonte qui ne peut etre que mentale. L'ecrasement, de tas de petites ou grandes choses apprises et heritees, de certains positionnements de l'esprit.

Ces phases peuvent (aussi) se realiser en 2 mn, ici et maintenant. Quand l'esprit est pret a accepter la simplicite de la chose, autrement dit quand il n'accorde plus d'importance a ses petits criteres preferes. Autrement dit encore quand'il vois, enfin, qu'il se prend trop au serieux (et encore d'autres facons de la dire).

Hasta luego

Ps: dsl pour l'absence totale d'accent.

Répondre
1 Réponse
Renaud
Admin
(@renaud13)
Inscription: Il y a 4 ans

Reputable Member
Posts: 215

@julian Hola amigo mio, ben PAS MIEUX

juste pour socratiser la mouche "Ces phases peuvent (aussi) se realiser en 2 mn, ici et maintenant. Quand l'esprit est pret a accepter la simplicite de la chose, autrement dit quand il n'accorde plus d'importance a ses petits criteres preferes"

et donc quand le cerveau et notre JE accepte de ne pas comprendre, de ne pas savoir ce qu'il fait de ne pas être au commande et que pourtant ce qu'il fait et bel et bien effiscient. A ce moment là "quand il n'accorde plus d'importance a ses petits criteres preferes" on est enfin sur de la magie/sorcellerie/chamanisme/nimportequoihisme et plus sur de l'angélisme  du new agisme ou une quelconque thérapie comportementale aussi sympa soit elle

mais pour ça, le serpent qui s'auto suce, il faut avoir déjà amasser suffisament d'énergie et avoir colmaté quelques brèches béantes et là la thérapie comportementale, la discipline, l'art de traquer en résumé est indispensable (avis perso)

et pour Juju du fin fond de la galaxie : même si tu es un Versaillais pur jus tu as quand même un accent nomaiho !

des bises

Répondre
Arnau
Posts: 60
(@lecureuildesboisgmail-com)
Trusted Member
Inscription: Il y a 3 ans

Posted by: @renaud13

Mais n'oubliez pas (c'est pas moi qui l'ai inventé c'est dans les bouquins) LA RECAP sert à récupérer de l'énergie, pas de la conscience

Au-delà de récupérer de l'énergie, il s'agirait bien pourtant de séparer notre conscience de nos expériences de vie, d'atteindre un niveau de contrôle (un détachement) qui permet de séparer notre conscience de notre force de vie. Dans les bouquins justement, la récapitulation est irrémédiablement liée à la poursuite du voyage de la conscience. Comme il semblerait que nous devions rendre à Cés... (non on s'en fout de lui) ce qui lui revient, cad notre force vitale et les expériences auxquelles nous l'avons associée, il s'agirait d'en séparer notre conscience. Je l'entends comme se détacher de ce qu'on vit, tout en le vivant à fond bien sûr, paradoxalement. De me souvenir que je ne suis qu'un voyageur, un témoin, mais pas une partie prenante. Que je ne suis pas obligé d'associer ma conscience à mes émotions et autres expériences autrement dit.

Répondre
2 Réponses
Renaud
Admin
(@renaud13)
Inscription: Il y a 4 ans

Reputable Member
Posts: 215

@lecureuildesboisgmail-com merci de ta précision et tout à fait mais pour ça, séparer l'expérience de la conscience il faut ... plus d'énergie. Sans énergie perso j'ai pas la force de me tenir à juste distance de mes émotions, sans énergie je n'ai pas l'énergie pour surfer sur mes émotions, au mieux je fais du morey boogie et je me fait rouler par les vagues émotionnelles des expériences vécus (présentes, passés et futures)

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
(@julian)
Inscription: Il y a 3 ans

Trusted Member
Posts: 57

@lecureuildesboisgmail-com  

C'est bien dit.

Il y a une première donnée décisive, le fait d'avoir un corps, une histoire, une langue... une somme d'expériences vécues qui viennent s'ajouter, par sédimentation, aux mémoires héritées depuis plus de lustre qu'il y en a dans le chateau de Versailles. Tout cela nous conditionne absolument (et nous relie aussi à toute la création).

De ce côté, habitudes et conditionnements tiennent le monopole de notre attention et s'expriment automatiquement pour une question de gestion de l'énergie (économie), sans en laisser pour pouvoir prendre un ticket vers d'autres champs de possible. D''autres mondes, d'autres créations de nouvelles façons de vivre (Rêver).

Par conséquent, la deuxiéme donnée cruciale est celle de l'énergie, celle qui fuite dans la Re-action. La récapitulation peut être envisagé comme un auxilliaire dans ce chemin de reprise du contrôle de son énergie. Ce chemin de connaissance est bien comme un chemin de retour, celle de la conscience vers elle-même.

Il nous faudra donc toucher au terrains des emotions (réactions conditionnées), c'est là ou s'inscrit la récapitulation pour moi. Tout en sachant que celui qui est devenu le témoin conscient et détaché du marasme de nos vies humaines est déjà prêt pour être... fou. 🙂

Répondre
Page 1 / 2

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Sélectionner une ou plusieurs listes :
Rechercher sur ce site
×
×

Panier