En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

L’Histoire personnelle, ébauche.


HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 44
Moderator
Topic starter
(@charlie)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Ce qu’on appelle “histoire personnelle”, c’est la petite histoire de notre vie qu’on se raconte en permanence. Grâce à elle, on se définit, on définit notre rapport au monde, notre manière de penser, ce qu’on aime, ce qu’on déteste, ça définit même notre manière de marcher et de respirer.

Mais notre histoire personnelle, ce n’est que le point de vue qu’on a choisi d’avoir sur les événements qui constituent notre vie.

Bien souvent par réaction plutôt que par choix conscient, on a choisi d’interpréter nos expériences en fonction d’un filtre, selon un certain angle de vue.

Et ce qui détermine cet angle de vue, c’est bien sur ou notre point d'assemblage a été fixé par cajolerie, coup, peur et complaisance.

Quand on a dit ça en vrai on a rien dit. Donc plus pragmatiquement nos réactions sont issus entre autre chose, je détaillerai plus tard, à notre choix d'appartenance soit à la part féminine de l’énergie, soit masculine, ou bien à la totalité. Notre recherche de validation, selon qu’elle est plutôt émotionnelle ou plutôt sociale, va fixer l’histoire qu’on se raconte et établir ainsi nos victoires, nos échecs, nos manques, nos frustrations.

On va distribuer les rôles et définir les bourreaux et les victimes de nos vies, les sauveurs et les idoles, les monstres et les pestiférés.

En choisissant consciemment notre appartenance, on va transformer notre histoire personnelle. Les faits ne changeront pas, mais notre interprétation, oui ! Mais est-on prêt à lâcher l’histoire qu’on se raconte depuis 20,30,60 ans ? Est-on prêt à accepter de voir les évènements de notre vie différemment ? Est-on prêt à accepter d’autres possibilités, à nous définir différemment ?

Répondre
1 Reply
Posts: 0
 Anonyme
Inscription: Il y a 52 ans

Oui pour redevenir un canal de l ' esprit et nous fondre au Grand Tout , nous avons besoin de perdre toute individualité , sans réellement la perdre entièrement car sans égo pas de vie , mais plutôt de la mettre au service de l ' abstrait ou esprit avec résolution et une discipline si bien enseignée par Don Juan . En suivant sa voie nous perdrons petit à petit l ' importance de nous - même et nous dirigerons vers la liberté . L ' histoire Castanédienne n ' est pas seulement une affaire de clan , elle a également une portée collective , souvenez - vous que nous avons tous rdv sous ce grand dôme comme le savent les lecteurs assidus de ces formidables et incroyables livres de Carlos .

Merci pour tout ,

Dwend

Répondre

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

×
×

Panier