Temps de lecture : 4 min

Cette semaine 3éme et dernier podcast consacré à l’excellent livre La voie du non-attachement, de V.R. Dhiravamsa. Un dernier extrait qui finit la série en beauté puisque le chapitre qui s’est présenté, le cinquième, c’est L’Esprit Méditatif ! Joli signe, je trouve, de finir cette série de podcast autour de la Voie du non-attachement, par un chapitre qui nous parle justement de l’essence, de l’esprit, de la méditation.

Alors c’est quoi, la méditation ? Et comment on fait pour méditer ? Y a une méthode ? Des astuces ? Une appli qui va bien ?

Comment on fait pour réussir une méditation ? Renaud vous a déjà parlé de la méditation LIBRE sur le site MY PHARMA mais j’avoue que les propos de sont encore plus enthousiasmant puisque V.R. Dhiravamsa est reconnu comme un « maître es méditation » !

Comme souvent les « sages » ne nous donne pas de méthode et font bien mieux : Ils nous font toucher, par l’évocation, à l’essence même de leur art, à l’essence de la Méditation.

La méditation, l’art de ne rien vouloir

« Vouloir arriver à méditer, c’est déjà un non-sens. Car méditer, c’est ne rien vouloir. »

Voilà, tout est dit ! Simple, hein ? Et pourtant, c’est pas facile !

Car ne rien vouloir, c’est abandonner tout espoir. Comme l’espoir d’arriver à méditer. L’espoir d’arriver à la quiétude et au silence intérieur. C’est aussi abandonner toute volonté de conformisme.

La méditation, c’est écouter, observer, sans juger. Ecouter et observer les mouvements à l’extérieur de Soi et à l’intérieur de Soi. Sans vouloir changer ou transformer les choses. C’est notre absence de vouloir, de désir et d’espoir qui nous transformera, irrémédiablement.

Car arrêter de vouloir, arrêter de désirer, et donc bien souvent d’exiger, c’est sortir de notre conditionnement. C’est l’abandon de tout conformisme, de toute référence à laquelle on veut coller.

Le chapitre juste avant, c’est celui sur la Solitude. Car l’Esprit méditatif implique automatiquement la Solitude. On ne peut plus se raccrocher à un maître, un référent, un groupe ou une quelconque volonté d’appartenance. La seule chose qu’on puisse faire, c’est écouter, observer. Sans rien vouloir.

Être réceptif et se laisser agir par la sagesse intuitive à l’intérieur de nous. Par l’Esprit, à l’intérieur de nous. Facile ? Non, clairement pas ! Car accéder à la simplicité, c’est arrêter de vouloir. Arrêter de vouloir, c’est aller à l’encontre de ce qu’on a appris depuis notre naissance. On exige, on veut, on espère depuis qu’on est né. Et là, on nous propose d’arrêter. De ne rien faire, de ne rien vouloir. Simplement écouter, simplement observer. Sans même la volonté de changer, sans la moindre once de jugement.

On fait comment pour y arriver ? Parce que bon, vouloir y arriver, c’est déjà être à contre sens non ?

Ecouter L’Esprit Méditatif en podcast

Conseil de lecture :
La Voie du non-attachement, de V.R. Dhiravamsa – chez votre libraire ou en livre d’occasion

La présence, au coeur de l’esprit méditatif

On fait. Simplement. Petit à petit, chaque jour, on essaye un peu plus d’arrêter de vouloir. En observant, avec bienveillance. Dhiravamsa parle d’effort juste, de persévérance. C’est là qu’il faut exercer notre volonté. Non pas à vouloir atteindre la paix, le nirvana, ou encore l’éveil. Simplement s’offrir l’occasion, chaque jour, d’un temps de pause, où on arrête de vouloir. Où on est présent. A ce qu’on fait, ce qu’on pense, mais surtout à ce que l’on ressent… PHYSIQUEMENT !

Le corps est notre véritable lié à l’ici et le maintenant que demande la Méditation. Donc il me semble essentiel de revenir encore et toujours aux sensations PHYSIQUE bien concrète, bien simple, bien bête !

Le seul outil que nous ayons, c’est la Présence. Elle commence et revient toujours à la conscience globale de nos environnement intérieur ET extérieur.

Au début, on sera peut-être présent 2 min par jour. Mais petit à petit, on sera de plus en plus présent. Et plus on est présent, moins on veut. Et la transformation arrivera, gentiment, calmement, sans qu’on s’en aperçoive, sans récompense et sans tralala !

Peut être est il temps d’accepter que la transformation ce n’est pas changer quoi que ce soit à ce qu’on est, c’est juste arrêter de vouloir et d’exiger, des autres et de nous-même. C’est juste se foutre la paix et se laisser être. C’est accéder au sentiment de paix et de gratitude à l’intérieur de nous.

Laissons nous faire, car en vérité, tout est déjà fait.

Prenez soin de vous. Charlie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’esprit méditatif dans la voie du non-attachement
Photo by Levi XU
×

Panier

27 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez27