Le monde

Après une période où je cherchais un peu l'inspiration, j'ai trouvé un jeu qui permet de démarrer un nouveau cycle d'impro. J'ai choisi cette façon de faire : choisir une carte de tarot. ne pas la regarder. Vivre pendant plusieurs jours avec cette carte en continuant de ne pas savoir de quelle carte il s'agit. Sentir ce qu'il se passe. Voir. Premier tirage d'une carte que je vais laisser retournée pendant trois jours. J'observe ce qui m'arrive. Les sensations. Les pensées. Les rencontres du jour. Comment se déroule les événements. A un moment, j'irai au piano ou sur un autre instrument, ou en tout cas, j'enregistrerai quelque chose qui correspondra avec toutes les sensations perçues à partir de la carte…

0 commentaire
Read more about the article Transe chamanique, cercle de tambours &  le piège du pouvoir
Photo by Nick Karvounis

Transe chamanique, cercle de tambours & le piège du pouvoir

Discussion "au coin du Feu" abordant LA TRANSE CHAMANIQUE et le rôle du cercle de tambours ainsi que les pièges liés aux notions de pouvoir et de puissance dans le cadre du travail sur les énergies subtiles. Pour le premier épisode de ce nouveau type d'article nous effleurons aussi des thèmes qui nous sont chers comme LE POINT D'ASSEMBLAGE issue de la tradition de Don Juan Matus transmise par Castaneda. Les articles "AU COIN DU FEU" sont des discussions qui ont eu lieu pendant nos cercles de travail mensuel pendant les moments de "pause". L'ambiance est légère, conviviale, les langues se délient et les cerveaux s'ouvrent à d'autres formes de pensées que celles qui nous conditionnent jour après jour. Chaque…

2 commentaires

Souffrir n’est pas jouer !

Concernant la musique, quand il s'agit d'en faire, on dit : jouer de la musique. Deux musiciens vous annoncent : nous allons vous jouer tel morceau. Le musicien joue, même s'il travaille. On peut concevoir, étudier, exécuter une oeuvre ( dans tous les sens du terme ) mais l'expression courante utilise le verbe jouer. Jouer est naturellement simple quand on est gamin. Savoir maintenir le jeu et le plaisir du jeu tout le long de sa vie d'adulte est une autre affaire ! Pour jouer, c'est tellement bien d'être au moins deux. Mais est-ce que je sais jouer tout seul ? Au premier abord, j'aurais tendance à répondre " oui, bien-sûr ". En y regardant de plus près, honnêtement, c'est…

0 commentaire

2020 une année 4 – Transformer nos intentions en Actions

Partons explorer ensemble les pistes de l'année 2020 qui commence à se dérouler devant nous. En numérologie, 2020 est une année 4 (2+0+2+0). Le carré, le 4, est, après le point (le 1) et la ligne droite (année 2), la forme géométrique la plus stable qui soit. C'est donc cet axe là, la stabilité engendrée par la cohérence, qui devrait être notre bâton de pèlerin dans cette ballade pour 2020. Avant de plonger plus avant dans cet exercice périlleux qu'est "les chemins que je vous conseille de suivre", il est important de se rappeler qu'il n'y a pas UN chemin mais des chemins. Toute voie pouvant être enseignée n'est pas La Voie.ou La voie qui peut se dire n’est pas…

0 commentaire

La sorgue

Pour cette nouvelle impro, une visite à Fontaine-de-Vaucluse a été le point de départ.J'ai enregistré la source à l'endroit où elle se déverse. Déferlement de sonorité. Un grand bruit d'eau. Une fois enregistré, cela donne un bruit blanc.

0 commentaire

Sapiens, de Y.N. Harari – L’imaginaire, notre super pouvoir !

Et voilà la dernière lecture autour de Sapiens, une brève histoire de l'humanité, de Yuval Noah Harari On découvre dans ce passage ce qui a vraiment fait a différence entre Sapiens et les autres espèces d'Homo, et même toutes les autres espèces animales : sa capacité à imaginer !L'imaginaire est notre super pouvoir !C'est lui qui nous a permis de tout bonnement dominer le monde !Mais on se prend les pieds dans cette réalité imaginaire et on finit par oublier la réalité objective. Rappelons nous que tout ce qu'on croit être vrai n'est, au final, qu'une histoire qu'on se raconte, un mythe auquel on adhère.A partir de là, tout est possible car nous avons aussi le pouvoir de changer de…

0 commentaire

Le silence uni de l’hiver

Le silence uni de l'hiver Le silence uni de l'hiverest remplacé dans l'airpar un silence à ramage ;chaque voix qui accourty ajoute un contour,y parfait une image. Et tout cela n'est que le fondde ce qui serait l'actionde notre coeur qui surpassele multiple dessinde ce silence pleind'inexprimable audace.

0 commentaire

La vie humble

Revoilà les improvisations au piano. Avec une nouvelle façon de procéder. Au lieu de partir d'un tirage de carte comme support à improvisation, je choisirai à chaque un thème qui m'inspire selon le moment. Avec une autre méthode: faire une impro préparée. Au lieu de laisser les doigts imaginer une trame harmonique et mélodique, je me donne un cadre préalable. Je choisis quel chemin je vais emprunter pour l'harmonie du morceau. La trame est déjà faite au moment où j'improvise. Par dessus je laisse aller mon inspiration pour la partie mélodique.Cette semaine, je suis parti d'un poème de Verlaine pour l'ambiance. C'est cette ambiance qui a orienté le choix des harmonies. Comme on entre dans l'hiver, j'ai eu envie de…

0 commentaire

Ballade au coeur des Hêtres. Poésie et musique.

Une ballade musicale au coeur d'une superbe forêt d(e) "Hêtres", faite en octobre de cette année. Au coeur de la 5ème saison, se promener seul dans cette lumière si particulière des géants fragiles. Se retrouver, un peu, se retrouver un peu plus humain, un peu moins homme. La pluie doucement m’enveloppe et m'emporte dans mes songes. Les pieds se mettent en quête d'une "ballade" au coeur de la mer d'or et de feu. Le son délicat de la guimbarde relie ma vie à la belle endormie. Fil ténu et tendu, arpèges approximatifs et "vogue à l'âme", je navigue sur les flots et m'oublie au son de l'O. Ballade au coeur des Hêtres, le songe m'emporte. si la vidéo ne s'affiche…

1 commentaire

L’amitié

Mon ami c'est toi! L'amitié c'est vivre côte à côte. C'est deux arbres qui poussent l'un prêt de l'autre sans se faire de l'ombre. L'un chante en majeur, l'autre chante en mineur! Puis les deux se rencontrent par l'harmonie qui les porte.

0 commentaire
×
×

Panier