Temps de lecture : 3 min

Les petites choses simples de la vie… l’art de la banalité !

Souvent quand on fait un travail sur soi, quand on cherche à défricher nos comportements, quand on tend à accroître notre présence et notre énergie. On est en demande de « l’exercice » qui va nous transformer, de la technique qui va solutionner tous nos problèmes ! Mais bien souvent, on oublie que notre existence est faite de petites choses, d’instants d’une profonde banalité. En gros, le quotidien dans tout ce qu’il a de plus répétitif…

Alors, pourquoi ne pas nous « servir » de ces moments ordinaires pour en faire de l’extraordinaire ?

 

Plusieurs fois par jour, nous devons manger,

Eh voui, la banalité du quotidien c’est ça ! Et ça revient super fréquemment !!!! bon je sais, j’ai des problème de nourriture… Et si ces instants là étaient tout aussi magiques qu’une communion avec la Mer, qu’un dialogue intense avec un arbre millénaire, qu’une canalisation de Jésus Christ ????

Alors vous allez me dire : « Oui, mais j’achète que des plats tous prêts chez Picard !!! M’enfin de quoi elle me parle la naine ??? » Ok ok !

Mais bon il y a une chose que tout le monde fait, même si on n’aime pas cuisiner, c’est la sauce de la salade !!! Un corps gras, un élément acide, du sel, du poivre et de la moutarde, ça c’est la base. Mais mille combinaisons sont possibles ! Côté acide: du vinaigre balsamic ou de cidre, ou carrément du citron (là je fais super court…) côté huile, celle d’olive ou de noix ou de sésame grillé (et là encore la liste est super plus longue, je me brime….) !!!

L’illumination par la vinaigrette !

Mais où elle veut en venir la blonde ? Oui je suis blonde, mais c’est un autre problème. Donc pourquoi faire machinalement les choses courantes de la vie ??? Pourquoi ne pas s’interroger – aaaarrrrhhh piti canaillou chai les moyens de fou fair parler – Pourquoi ne pas aller chercher au fond de notre être ce qui nous fait envie ?

Je vous rassure pas besoin de se mettre en position du lotus ni d’avoir une demi heure devant soi ! Juste une petite introspection pour s’habituer à faire suivant notre ressenti et non suivant les directives de notre petit cerveau malade ?

Je sais c’est très con comme exemple, mais si on prend l’habitude et ça c’est de la good habitude qui fait du bien, d’agir en fonction de notre ressenti dans notre vie quotidienne et pas seulement lors de « stage » ou lors d »une « pratique » et ben c’est notre vie toute entière qui change !!! 

Du coup on peut même se retrouver à écrire un texte sur la sauce de salade… bouddha en aurait révé….l’illumination par la vinaigrette !!!!

La présence au quotidien

Alors franchement, quand vous êtes devant votre saladier, ou devant vos vêtements, votre télé, l’étalage de fruits & légumes … Posez vous la question de ce qui vous fait envie. Et osez !

Je continue avec ma métaphore saucière : Vous pouvez rajouter du gingembre frais rapé si votre corps a besoin d’un tonique. Ou encore mettre des graines dorées à la poêle si vous avez envie de rondeur. Mieux du wasabi si vous avez envie d’avoir le nez qui pique, de la poudre de combava, du curry, de la sauce soja, des tomates séchées, des petites herbes de votre balcon et j’en passe !!!!

Les possibilités sont vraiment à l’infini ! D’ailleurs comme tout ce qu’il nous est offert de faire dans notre vie !

Des centaines de possibilités s’ouvrent à chaque pas que nous déroulons.

Alors comment faire ? Il « suffit » d’être centré, d’être présent à soi !

Faire l’effort au quotidien d’être à l’écoute de nos sensations, de nos sentiments, un maximum de secondes, de minutes, d’heures dans une journée. Alors pourquoi ne pas commencer quand on prépare la sauce de la salade :) ?

Sidonie

Pourquoi vous voudriez que je dise quelque chose sur moi ? Ce qu’il y a à faire est tellement plus intéressant que ce que vous croyez que je peux être.

La quête de la pratique ultime : la banalité !

Cet article a 3 commentaires

  1. Voilà ce que j’aime chez toi c’est qu’à travers des trucs tout simple, du quoitidien. Les trucs ou en apparence on apprend rien tu arrives à parler de choses importantes. Dans ta sauce de salade – et j’adore l’illumination par la vinaigrette – ben gentiment sans qu’on y fasse attention tu nous parles de l’Intention.
    L’Intention c’est cette petite chose qui fait qu’on baise ou qu’on fait l’amour
    Ce petit truc bizarre qui transforme un simple baptême assez nul et n’ayant comme seule utilité que d’enrichir le traiteur du coin et jouet club en quelque chose de sacré et de profond, une communion avec le divin en Soi (oui parce que le Divin avec le grand père imaginaire assis sur son nuage …En le disant je me rend compte d’ailleurs que l’image de dieu standardisé est assez proche de celle de tortue géniale dans dragon ball (donc dieu aime les gros nichons)
    Bon je m’éparpille pas : Merci pour nous rappeler cette simplicité et cette évidence la magie est partout !
    C’est notre Intention qui donne la forme, la couleur, la profondeur à nos vies et l’intention elle est la au quotidien pas que pendant des stages au cout exorbitant ou en présence d’un mètre (80)
    merci miss

  2. Merci Renaud de votre éclairage. Je trouve l’article étrange. Mais avec cet angle de vu ça devient bien plus interessant

  3. Oui ! Merci Sido pour cet article joli et plein de magie 🙂 Enchanter son quotidien, faire ce qu’on fait en sublimant un peu, en y mettant du cœur et de la présence. On en retire aucune gloire, personne ne voit et pourtant ça change le quotidien et rend heureux de soi à soi. Et puis ça peut aussi se partager parce que j’ai eu la chance de gouter à tes gâteaux délicieux :). Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier