Temps de lecture : 1 min

Il passe dans le petit bout de jardin sous nos fenêtres,
A son rythme il se déplace,
Sans jamais vraiment prendre garde à notre présence.
Nous sommes sur son terrain de vie,
Il y passait bien avant qu’on s’installe.

Il aime à dormir contre le tronc du cyprès,
Maitre de la détente pour qui sait l’écouter.
Fort souvent d’une lenteur extrême,
Il a des fulgurances surprenantes et rares.
D’une détente on le vit bondir,
Et croquer une tourterelle un peu trop lente.

On l’a surnommé Kevin…
Souvent se dessine un immense point d’interrogation,
Au fond de ses yeux de matou bourlingueur.
Pas très futé ?
C’est pas faux !

Mais il a la sagesse de celui qui a vécu mille et une vie
Maitre dans l’Art de refuser le combat,
On l’a vu user d’une infini patience,
Pour contourner un jeune chat désireux de prouver sa puissance…
La rixe n’a pas eu lieu et chacun a mangé à sa faim.

Je ne pouvais parler de lui que sous forme de vers,
C’est un être si mystérieux, un maitre Jedi.
Je voulais partager avec vous,
Un court hommage à ce chat qui croise notre route au quotidien,
Et qui nous donne à ressentir la vie,
Merci Maitre Kevin, sous un arbre couché !

Chroniques du jour - Dessin & Photo - La Passerelle


Laisser un commentaire

douze − 12 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le chat, sous un arbre couché
×

Panier