• Post last modified:19 mars 2020
  • Post comments:0 commentaire
  • Post author:

Dans cette période de confinement, voilà le Bateleur qui vient nous enseigner. Nous sommes contraints de rester à la maison. Nos déplacements sont réduits. On subit, on râle, ballottés par la peur, la colère et la résignation.

Nous voilà, en effet, privés de certaines libertés individuelles et collectives par Big Brother le gouvernement. Nos grands-pères, on les envoyait faire la guerre et nous on nous demande de rester à la maison. Il y a pire comme catastrophe ! Pourtant c’est une épreuve.

C’est aussi une opportunité. Comme disait un maître zen : il n’y a que des situations et notre mental en fait des problèmes.

Et si on rendait ce confinement joyeux et utile ?

Le bateleur : une impro au piano, à la voix et aux objets domestiques

L’impro de cette semaine est dans l’esprit du Bateleur. Je voulais faire avec ce que j’avais sous la main : les objets de la table du salon servent de percussion. Puis sans le décider, c’est le play-back d’un morceau de jazz qui est devenu le socle de mon impro. En posant mon téléphone sur le piano, l’envie est partie de jouer par dessus cette bande son : au piano, avec des objets, des bruitages et à la voix.

Lire aussi :

L’isolement

Isolé? Seul sur une île, je ne crois pas que ce soit la fête. Etre seul dans notre vie contemporaine c'est plus fréquent. Et seul au milieu des autres, c'est pas si rare. Bref, se sentir seul et derrière une vitre. Malgré la présence agréable d'un conjoint, malgré le ronronnement du chat et le feu […]

0 commentaire

De la contrainte émerge le choix

Le Bateleur : un confinement joyeux et utile ! - Projet la Passerelle

Le 1 contient la totalité en puissance. Il est le point de départ d’où peut surgir un univers.

Debout à sa table, le Bateleur possède un tas d’éléments qu’il peut employer à sa guise. Il y a des objets et des outils et un sac que l’on peut imaginer rempli de possibilités comme une corne d’abondance. Le Bateleur a un aspect juvénile et androgyne. Il tient un bâton de la main gauche, symbole de la créativité et un denier de la main droite qui incarne la vie matérielle.

Le Bateleur est le premier des arcanes de la série 1 à 10 qui est plutôt liée à notre égo et à notre fréquente difficulté à nous incarner. Il est en quelque sorte le premier étage de la fusée : c’est pour ça qu’il est plein de vie et de possibilités. Si l’on observe en détail sa main gauche, il semble avoir 6 doigts dont on trouve l’écho dans le sixième orteil de la force, première carte de la seconde série décimale.

Le Bateleur, comme la Force nous disent que nous avons besoin d’utiliser ce qui est à notre portée et non de le fuir. Il porte en lui cette recommandation : Il convient d’être au monde et non de lui appartenir.

Il nous dit :

Tu es contraint ? Qui ne l’est pas dans ce monde ? Quelle illusion que de se croire libre ! Que fais-tu de ce qui est à la portée de ta main ? Ce n’est pas l’heure de douter et de se laisser submerger par l’émotionnel. Agis ! Prends acte !

Le Bateleur incarne la force d’ ALEPH : La lettre hébreu correspondant au chiffre 1 est le symbole de la puissance, de l’abondance et de la continuité. “Brique par brique, une maison se construit. Pièce par pièce, une fortune s’amasse”. Talmud

Si on observe attentivement la table du Bateleur, on peut voir qu’il y a trois dès sur la table dont l’addition des chiffres donne 21. L’ensemble du tarot est contenu dans le premier arcane : tout est possible.

Arpenter le chemin de la joie

La situation du confinement actuel accentue le phénomène qui pourtant est constant dans notre vie quotidienne : je fais quoi avec ce que j’ai ?

Lire aussi :   La marquise d'O ou l'innocence perdue

Ce que l’on a est limité et nous paraît souvent contraignant. Mais une autre possibilité existe face à ce sentiment d’insuffisance.

Merci le Bateleur de nous rappeler le jeu de la créativité. Toi, tu es le présent. Comme le petit enfant . Tu vois l’effarante multiplicité d’options qui se présentent à partir des éléments qui sont posés devant toi. Mais contrairement à l’adulte-enfant résigné qui se heurte aux limites, toi, tu plonges dedans ! Tu joues. Tu parles. Tu chantes. Tu ris. Tu pleures. Tu es vivant en cet instant. Avec trois bouts de ficelles tu crées un petit chef-d’oeuvre !

Si on l’étend encore, l’esprit du Bateleur, c’est la confiance en toute chose. C’est l’art de s’ancrer dans le présent. De rompre avec les déviations égotiques et les vieilles blessures. Apprendre à se détacher de n’importe quel cadre. Sans aspiration aucune et sans s’attacher au résultat, je fais.

A première vue , on peut voir le Bateleur comme un camelot de foire. L’arcane 1 montre une face trompeuse à qui ne sait pas voir. Il revêt son bel habit du dimanche. On peut s’arrêter à cet aspect superficiel et ne pas voir toute la profondeur qu’il y a derrière.

Derrière ses beaux atours se tient l’enseignant. Le guide de l’instant présent. Il incarne le potentiel énorme et fou de faire des milliards de choses avec tout ce qu’il y a de plus simple à portée de nous. Capter cette énergie, c’est marcher sur le chemin de la joie.

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Bateleur : un confinement joyeux et utile !
×
×

Panier