Décryptons la notion de Jugement – partie 1

Comme après chaque rencontre de la Nouvelle lune, je vais essayer à la fois de faire une synthèse ou, comme c’est le cas aujourd’hui, de mettre en forme un concept, une clé qui a été partagée et approfondie pendant la rencontre. Nous entrons dans le signe de la Vierge, il est donc tout à fait logique de parler de ce qui la caractérise hélas tellement : Le Jugement.

Le Jugement ou l’art du sabordage

Au départ cet article pour décortiquer la notion de Jugement était en un seul post. Bon ok c’était indigeste, du coup voilà la partie 2 ou on va se servir du Tarot de Marseille et de la carte du Jugement pour comprendre les répercussions profondes et certains mécanismes internes qui se mettent en place pour juger et quand nous jugeons

Vous remarquerez qu’il n’y a pas besoin d’être natif du signe de la Vierge pour juger ou se juger. Justement nous avons l’impression qu’il existe deux formes de jugement.

Le jugement envers les autres, celui qui nous fait médire…

… humilier, dédaigner, condamner, rejeter, tuer… La liste des actions du même acabit est longue. Ce jugement nous sert à définir deux concepts, qui au premier abord semblent évidents : Le Bien et le Mal. Oui mais voilà, si on aime un peu l’histoire et la sociologie et qu’on n’est pas de trop mauvaise fois, nous sommes obligés de constater que cette notion de Bien et de Mal, base de tout jugement, est en fait super conjoncturelle.

La notion de Bien / Juste et de Mal / Injuste varie en fonction de notre milieu socio-culturel, de notre âge – re écouter les Bourgeois de Brel par exemple – de notre culture tout court mais aussi de l’époque dans laquelle nous existons. Ce qui nous semble donc une évidence est en fait tout à fait relatif et conjoncturel.

Le jugement envers soi, celui qui nous interdit.

Vous savez les « putain que je suis con »  » Voilà tu vas encore faire la salope » ou les « Je suis nase, con, débile, moche… ». Pareil que pour le jugement envers autrui, la liste des nuances est infinie. Celui là de jugement devrait nous servir de garde fou, en fait c’est rarement le cas. 80% de nos actions sont finalement faites sur un coup de tête ou dans une demi inconscience, le jugement sur nous-mêmes arrive quasi chaque fois à posteriori. C’est un peu l’inspecteur des travaux finis.

Ce jugement est la base de la flagellation et de l’auto destruction, ce qui est antinomique avec la Vie et la recherche d’évolution. Prononcer une sentence sur un fait qui a déjà eu lieu ne permet qu’une chose : se faire mal. Comme dans le milieu judiciaire, vous avez répression mais vous n’avez ni éducation et encore moins réinsertion. On sait que ça ne fonctionne pas dans la vie publique, alors pourquoi le faire dans la vie intime ? Mystère !

Jugement et conscience

Certains assimilent Jugement (Jimminy Cricket) et Conscience. Alors si nous parlons de Conscience morale, peut-être, mais ce n’est qu’un tout petit aspect de celle ci. Si on se réfère à la partie philosophique plus englobante, la  conscience est la relation qu’un JE interne est capable d’établir avec le monde ou bien avec lui-même. Avoir Conscience de Soi. Une relation n’est pas un jugement… Ou alors merci de ne pas rentrer en relation avec moi !

La conscience fait appel à une multitude d’autres interactions et domaines, comme les notions de raison, d’intuition, de savoir, l’émotionnel aussi bien sûr, mais encore les notions de psyché, de subjectivité, perception et autres.

Ami.e.s chipoteurs, vous avez de quoi vous éclater, le terme de Conscience, comme celui d’Amour et de Liberté, étant un des plus vieux sujets de débat du monde.

Jugement et culpabilité

Donc comme dit plus haut, nous pouvons avoir l’impression qu’il existe deux types de jugement. Celui sur autrui et celui sur soi-même.

Mais voilà, pour qu’il y ait jugement (bon ou mauvais), il faut qu’il existe un référentiel sur lequel se baser. Un référentiel qui va permettre d’évaluer, de jauger si vous ou l’autre sont au dessus ou en dessous d’une valeur X. Au dessus vous êtes dans le « c’est biiiien », en dessous vous appartenez à la case de « c’est maaaal ». Or ce référentiel dans la Nature n’existe pas. Vous pouvez chercher, il n’y a pas de code civil ni même pénal naturel. Du coup les humains, pour une raison ou des raisons qu’on ne va pas aborder ici, ont créé ce référentiel : Le code pénal, civil, militaire, administratif, commercial …

En gros des codes moraux servant à organiser, structurer et hiérarchiser ce qu’il était bon ou mauvais de faire, dire, penser … Or ces codes sont conjoncturels. Le moindre comptable avec un peu d’expérience peut vous parler pendant 30 jours des variations du code du travail en 40 ans.

Une fois ces codes moraux conjoncturels et arbitraires en place, on choisit une valeur X comme norme et on peut allègrement établir des sentences Bien / Mal par rapport à ce point X choisi de manière arbitraire. La culpabilité peut être prouvée. La culpabilité voit le jour. Et hop, en avant Simone !

Le film, la video du mois

La scène mythique de Marathon Man ou le bon docteur pose cette question « Is it safe ? » omettant de préciser le quoi … Et bien pour moi c’est une des illustrations de ce que fait le jugement, il te pose une question, te fait souffrir, sans proposer une alternative satisfaisante. Lien vers la VO Je vous conseille de voir ce film pour ceux, vils ignares, qui ne le connaitrait point ! Dans la même veine vous avez Z et l’Aveu de Costa Gavras … des « ptits » films quoi


Vous pouvez reprendre une activité normale

Voilà c’est fini. Je sais que certains d’entre vous ne sont pas experts, je ne le suis pas moi-même, dans les sens symboliques, la kabbale ou la numérologie, mais au delà de tout comprendre essayez de suivre le raisonnement et la cohérence qui existe là dedans.

C’est un très bel exercice, et je blague pas, de lire quelque chose qu’on ne comprend pas et de s’efforcer de comprendre ce que son auteur a voulu dire. La gymnastique globale que ça génère dans votre cerveau est très intéressante et peut être vivifiante si vous ne vous braquez pas, si vous ne … jugez pas (ni vous ni l’auteur)

https://lapasserelle-2vie.com/le-jugement-tarot-de-marseille

 

Décryptons la notion de Jugement – partie 1

Renaud

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans. J'anime des conférences / rencontres en essayant d'amener chaque fois un autre regard, une autre manière d'être et de vivre le monde qui nous entoure. Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l'harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
×

Panier