En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le . Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

Les Balancements, passage en ondes alphaLes balancements, revenir à soi, passage en ondes Alpha.  


Avatar
Posts: 35
 Sido
Moderator
(@sidonie)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Sortons des techniques complexes et des « con-torsions ». Les BALANCEMENTS c’est une méditation active toute simple parfaite pour revenir à soi et nous faire rapidement passer d’un mode de fonctionnement BETA (si si) en ondes ALPHA. En somme l’outil idéal pour nous mettre dans un état de créativité, renouer avec la détente et sortir de nos angoisses et tensions du quotidien.

Aujourd’hui à travers l’exercice de Présence active des balancements on va lâcher nos je veux / je veux pas, les je dois / je ne dois pas mais aussi nos peurs, anticipations et autres agitations qui découlent de notre superbe auto-contemplation (1). On lâche tout, on s’en balance et on se ré harmonise dans notre verticalité. Un animal vertical, un végétal en mouvement en somme un Humain !

L’arbre (au) coeur de soi

Nous sommes les seuls mammifères à avoir adopté cette posture pas du tout naturelle, qui demande un apprentissage et un effort énorme. Un enfant qui ne verrait personne dans cette position verticale opterait tout simplement pour le déplacement à quatre pattes. Alors, puisque nous avons adopté cette verticalité, autant nous en servir.

L’exercice des BALANCEMENTS devrait se pratiquer TOUS LES JOURS ! Encore plus que les centrages il permet, malgré son apparente simplicité, de revenir rapidement dans notre corps et de ralentir nos ondes cérébrales pour les faire passer de la fréquence BETA à la fréquence ALPHA (en dessous de 10 Hz)

La verticalité nous rapproche du monde végétal. Comme lui nous sommes sur cet axe qui relie le sol et le ciel. Les plantes sont divisibles et nous sommes indivisibles. C’est à dire que nous avons, comme tous les mammifères, des organes localisés car nous pouvons nous déplacer. A l’inverse, les végétaux ont placé leurs récepteurs sensoriels sur l’ensemble de leur incarnation car ils sont immobiles (en apparence, mais c’est un autre sujet !).

En intégrant la sensation de notre verticalité, nous pouvons faire la synthèse de l’animal et du végétal en nous.

Les deux exercices CENTRAGES et BALANCEMENTS travaillent en tandem. Nous les plaçons d’ailleurs tous les deux au centre de notre roue des exercices. Les centrages donnent la structure, le Vase, les balancements apportent le mouvement, la fluidité, l’Eau.

Les balancements, le retour à soi : à consommer sans modération

Cet exercice peut être très utile quand vous faites la queue chez votre boulanger, quand vous attendez votre bus, quand vous êtes obligé d’être debout et inactif. Au lieu de râler intérieurement comme un putois parce que ça ne va pas assez vite, choisissez de faire des balancements ! Bien sûr, vous n’avez pas besoin de fermer les yeux et d’osciller d’avant en arrière de manière hyper visible. De très légères oscillations feront tout à fait l’affaire et le temps d’attente se transformera en rendez-vous avec vous-même.

Répondre
4 Replies
Gérôme G
Posts: 31
Customer
(@gerome-gurtvillier30)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 7 mois

Encore une fois merci pour vos articles qui tombent toujours justes. Je pense que comme pour vous cette semaine a été très dure à vivre et heureusement que vos exercices étaient là pour m'aider et m'accompagner. J'avoue avoir vraiment beaucoup d'affection pour celui la plus que pour les centrages que je trouve très dur. En tout cas je le fais au moins trois fois par jour et tous les soirs avant d'aller me coucher et malgré une semaine pas facile du tout et bien je ne m'ennerve pas trop et surtout je dors très bien.

Le yoga sur les épaules et aussi très très bien, je n'aime pas trop le yoga en général, mais sur cette vidéo ça passe très bien étrangement j'ai toujours mal à ma tendinite mais je n'ai plus de douleur au cervicale et à la tête. 

Voila je n'ai pas grand chose à rajouter à votre article si cen 'est merci et j'ai conseillé à tout mes amis et à ma fille de le faire.

Répondre
Laurence
Posts: 46
Moderator
(@lola)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 2 ans

Merci Gerome pour tes retours! C'est marrant moi c'est les balancements que j'ai eu du mal à apprivoiser pendant longtemps. On a chacun nos résistances 😉 Et oui cette semaine centrage et balancement font une bonne routine pour se dégager de l'alignement général... Et ravie que la vidéo de yoga t'ai parlé. Elle est où cette tendinite? Je pourrais peut-être t'orienter sur des mouvements plus spécifiques. Je dis bien peut-être 😉

Répondre
Laurent
Posts: 9
Auteur
(@laurent)
Jeune padawan
Inscription: Il y a 2 ans

Les exercices qu'on choisit de pratiquer avec enthousiasme rencontrent toujours ce même phénomène : le début est assez facile à mettre en oeuvre ( si la pratique correspond à nos besoins ) et en général ça coince assez vite. Le troisième jour par exemple. Quand on le sait, c'est plus facile de passer le premier cap. Ensuite au bout du 7/ 8 jours on trouve une forme de lassitude. La pratique qui nous semblait géniale est devenu un acte quotidien parfois aussi passionnant que d'aller sortir sa poubelle. Encore que si un gourou donnait cette pratique comme exercice de présence, cela deviendrait alors un exercice enthousiasmant pour retomber ensuite dans la normalité.

Je crois qu'il y a des cycles de haut et de bas qui s'installent dans les habitudes par le fait que nous sommes dans la matière. Dans les pratiques d'abstinence on sait qu'il y a des temps à tenir coûte que coûte pour que l'effet fonctionne. On dit que celui qui change une habitude sera tenté de renoncer dans les 3 jours puis 10 puis 40. Au bout de 40 jours, on gagne enfin une médaille en chocolat. 

Tout est extrêmement vrai et sérieux là-dedans et en même temps tout cela respire la grande tricherie de l'esprit humain.

Tant que nous y accordons une énorme importance, les règles concernant la  matière et les forces de l'habitude nous font plier.

Les religions ont ancré cette idée de l'ascétisme et du sacrifice pour obtenir grâce à son Dieu. Combien d'illuminés ( même sincères ) ont tenu les rigueurs de toutes les pratiques spirituelles visant à améliorer notre souplesse physique et mentale et/ ou atteindre la conscience. Voire l'illumination. Sous les feux de la rampe mystico-spiritualiste nous trouverons quelques athlètes de la volonté absolue et de la parfaite maîtrise de soi. Combien n'y arrivent pas ? Des milliards et nous avec !

Ce ne doit pas être l'exercice l'essentiel. Il doit rester un moyen. De même que ce ne sont pas les gammes qui font la musique. 

Comme les exercices ne sont pas le but mais des moyens, autant en utiliser de toutes sortes, de toutes croyances, de toutes traditions.

C'est ainsi que nous pouvons choisir de varier nos pratiques et nos exercices et nos habitudes pour éviter la dureté et le dogme.

 

Répondre
Gérôme G
Posts: 31
Customer
(@gerome-gurtvillier30)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 7 mois
Posté par: @laurent

Les religions ont ancré cette idée de l'ascétisme et du sacrifice pour obtenir grâce à son Dieu

Pas toutes les religions, je ne suis pas un grand spécialiste mais certaines, les babyloniens par exemple ou certaines religions tribales d'Afrique ou Amérindiennes faisait très attention à ce que le plaisir reste au coeur de la pratique. Le christianisme lui même est au départ vécu comme une fête et une célébration de la vie il me semble.

Pour faire un parallèle avec le travail du potager et des bêtes que je connais mieux il est pourtant impératif de mettre en place des routines, des rythmes et de s'astreindre à les respecter pour le bien-être de tous. C'est je crois notre quête de nouveautés le piège dont il faut s'affranchir. La nature nous enseigne à refaire les même gestes et à les changer momentanément si cela est indispensable.

Répondre

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

×
×

Panier