Temps de lecture : 7 min

Yin et Yang 2 concepts/formes pour Une Energie

Deux concepts / formes que j’évoque souvent dans mes articles ou en consultation. Deux mots qui résonnent en moi car ils restent finalement dans l’abstrait et se relient difficilement à des lois ou à des dogmes.

Ils sont tellement au coeur, tellement simples qu’ils ouvrent chaque fois vers une multitude. Mais trop souvent ça reste justement dans l’abstrait et bien aujourd’hui on va les intégrer un peu dans notre vie de tous les jours.

Yin et Yang, le cycle de la vie incarnée

Yin et Yang qui rythment nos saisons internes et externes

Suite à un passage un peu « rock’n roll » j’ai un peu poussé les méditations ces derniers temps, pour aboutir à celle d’avant hier soir. Comme quoi de l’Abstrait peut émerger du concret et inversement.

Comme pour ces deux concepts / formes le Yin garde un coeur Yang dont il émerge, le Yang garde un coeur Yin dont il émerge.

Deux forces opposées et complémentaires, l’une existant par la présence de l’autre, chacune s’harmonisant individuellement et collectivement

Je détaille un peu plus avant d’en arriver à la pratique :

Yin & Yang s’engendrent en eux même

Le coeur Yang de la partie Yin harmonise & dynamise celle ci et inversement le coeur Yin de la partie Yang l’harmonise & l’apaise.

En Automne et Hiver, l’énergie de repli sur soi, d’introspection est très facile à toucher du doigt, rien de plus simple que de plonger dans nos profondeurs. A vrai dire c’est tellement simple que nous le faisons tous tout seul, on appelle même souvent ça la dépression hivernale 🙂

Pareil au Printemps et en Eté, sortir, s’amuser, rire aux éclats, ne pas penser au lendemain, picoler & festoyer à tout va est chose aisée, ça s’appelle les vacances 🙂

Alors si le printemps et l’été sont pour la plupart d’entre nous des périodes youpi tagada tsoin tsoin, compatibles avec le conditionnement occidental de productivisme (ben tiens la place au paradis il faut la mériter feignasses que nous sommes), pour ce qui est de la partie Yin, la plongée dans l’obscurité, la nuit, le froid et tout le toutim, on est peu nombreux (à part les moniteurs de ski) à trouver ça super cool. Alors on se gave de vitamine D, d’anxiolytiques, de vitamine C en fonction de nos croyances.

Détaillons au niveau de l’énergie globale :

nue du mondePrenons le cas de l’Automne / Hiver, à ce moment là il y a de moins en moins d’énergie extérieure disponible pour la fête, l’extériorisation et la pléthore, l’expression Yang. Comme nous avons complètement perdu l’habitude de fonctionner sur NOTRE énergie, nous sommes ballottés par le courant, nous sommes en permanence des feuilles à la merci du vent, à la merci de l’énergie ambiante. Et ce qu’une partie de nous (mental, ego, instinct, émotion …) veut ou ne veut pas, doit ou ne doit pas faire n’y change rien !

Comme nous avons depuis longtemps remplacé la présence à Soi par la présence à ce que les autres pensent de nous, en gros nous avons délégué notre « pouvoir » aux autres – parents, famille, leader, ordre, gourou, regards des autres, bienséance … – nous permettons à autrui de choisir notre vie et du coup nous avons pris l’habitude de subir et de suivre plus ou moins en râlant le flot des émotions de groupe, le flot de l’inconscient collectif.

 « Ha ben oui tout va mal c’est la crise – je vais comme vont les vieux – bah c’est l’hiver c’est moche, il fait froid – Youpi c’est l’été c’est génial … » tous ces types de pré-pensée

Mais le fait de déléguer plus ou moins profondément notre pouvoir personnel n’empêche pas que nous ayons quand même ce pouvoir personnel 🙂

Pour revenir à la médit de l’autre jour voilà la question qui me fût posé :

Mais où est donc en hiver la partie Yang ?

et en été où est la partie Yin ?

Ca vous semble bizarre comme question ? Peut être en tout cas la réponse était très intéressante :

Nous avons, en tant qu’individu conscient de lui même (Humain et Autres), la capacité à Etre et surtout à Etre ce qui est nécessaire que nous soyons, donc bien au delà de ce qu’on nous a appris comme étant possible d’être.

« maman quand j’s’rais grand je voudrais pas être étudiant ! ben alors qu’est ce que tu seras ? chais pas moi … Gangster » – Renaud Séchan

Au delà de ce qu’on nous a dit être possible ou pas nous pouvons être le coeur de l’énergie.

En Automne / Hiver le coeur de l’énergie Yin, donc de l’énergie Yang permettant de dynamiser et d’Harmoniser ce gigantesque flot de Yin qui nous entoure et en été bien sûr devenir le coeur du Yang, c’est à dire de l’énergie Yin qui va calmer et poser ce Yang tumultueux.

En Hiver – période Yin –
Je peux être le point Yang au centre de l’énergie extérieure Yin

En Eté – période Yang –
Je peux être le point Yin au centre de l’énergie extérieure Yang

Je vous laisse chercher un peu tout seul et reprends cet article dans la soirée.
des bisous à tous, retour vers 21 heure pour finir l’article.Mais déjà essayez de trouver comment réactiver ce Yang en vous au lieu de le chercher à l’extérieur 🙂

Harmoniser en soi les énergies Yin et Yang

source jaillissanteVoilà maintenant que vous avez tout bien lu, la question est comment que l’on fait ça ?

Le premier pas qui me semble indispensable à tous les premiers pas c’est d’accepter que ce soit possible, que ça fonctionne ou pas n’a que peu d’importance, par contre de le faire avec sincérité et simplicité en a énormément et on peut faire sincèrement quelque chose que notre conditionnement juge infaisable, ça ne fonctionne pas sur les mêmes fréquences 😉

« Fais ou ne fais pas, essayer ne compte pas » – Yoda SW 5

Le second pas et qui n’est pas des moindres est d’accepter les conséquences, même invisibles, de ce changement. Car au final ce petit article vous parle juste de reprendre en partie la souveraineté de vos vies … mais bon vous verrez bien 🙂

Le ou les troisièmes pas sont les outils à utiliser. Là vous avez le choix et l’embarras, je vais vous proposer les miens mais d’autres existent bien sûr, il s’agit essentiellement de béquilles pour sentir et apprivoiser l’énergie en vous. Tout pratiquant un peu régulier de Taï Chi / Qi Gong / Méditation active / Yoga et autres sent déjà circuler l’énergie en lui, maintenant il va lui falloir apprendre à la guider

  • La présence sur une zone : certaines zones du corps regorgent d’énergie bloquée, les articulations par exemple, remettre ce flux en circulation permet d’avoir suffisamment de « jus » pour mettre en place ce changement (devenir le pôle Yang en période Yin et inversement).  Juste focalisez votre attention sur les zones physiques que vous jugez raides, dures, fermées et faites circuler l’énergie stagnant dans ces zones en amont et en aval de cette zone. Essayez de le faire aussi souvent que possible, il n’y a SURTOUT PAS  d’effort à fournir, juste laisser glisser son attention dans cette zone et accepter de la ressentir comme si vous touchiez de vos mains quelque chose de palpable, comme si vous mettiez vos mains dans une fontaine par exemple
  • Accepter ce qui Est : ça semble bête mais par exemple nombreux sont ceux qui s’étonnent qu’en hiver il fasse froid et chaud en été (regardez les infos c’est édifiant) Comme toute chose dans la vie il y a des flux et des reflux, que ça plaise ou non. Après l’été, qu’il soit chaud ou pas, vient l’automne puis l’hiver … puis le printemps 🙂
    Et chaque fois que vous refusez, ou que vous acceptez en subissant quelque chose, vous bloquez des bouts de votre énergie personnelle, donc si ça vous plait pas râlez, pleurez un bon coup et après … accueillez les changements qui se présentent.
  • La digitopuncture : un outil super pratique pour relancer certains centres énergétiques, issue de la MTC (médecine traditionnelle chinoise) elle vous donne un peu plus d’autonomie.
    Les points de base pour l’automne et l’hiver sont pour moi le 7 Poumon – 6 Rein – 36 Estomac
    Bien sûr c’est très grossier et permet juste un dépannage ou un début de piste mais ces trois points vont stimuler les organes en lien avec la saison et remettre en circulation, aider à digérer le Yang stagnant avec le 36 Estomac.
    Je vous conseille de faire ces trois points cinq fois par jour au début ou en cas de baisse, puis une à deux fois par jour durant l’hiver. La notion importante est dans l’action que vous allez mener sur ces points, ni dynamisation ni dispersion, juste focalisez vous sur Harmonie, que ce qui doit être fait soit fait, ça évite bien des soucis même si ça semble à court terme moins bluffant.
  • Vous avez aussi tous les apports de la phytothérapie : des plantes comme l’églantier, le chêne, l’olivier et bien d’autres.

Mais surtout le bon sens, continuez à bouger, à sortir, aimez le vent

même froid, il chasse les nuages, aimez la pluie qui nettoie et régénère, les journées plus courtes qui permettent de faire le chat sous la couette en lisant un bon bouquin ou la totalité des articles de Larune (139 à ce jour lol), faites des jeux en solo ou en groupe, mangez des bons petits plats d’antan ou des daubes de tofu si vous aimez 🙂 en gros chaque saison à son rythme, sa vie propre.

Le but de ce travail et de la prise de conscience n’est pas de vous sortir du cycle naturel mais au contraire d’en profiter, d’en jouir pleinement sans tomber dans les excès de la complaisance. Si elle semble agréable en été elle est plus douloureuse en hiver. Temporiser, modérer le flux et le reflux sans pour autant le bloquer est pour moi la voie du milieu.

L’Etre Humain a sa place dans les cycles naturels, ni en contre ni en pour mais juste au centre.

Dans notre coeur, harmonisant en nous même les forces Yin et Yang qui semblent antagonistes, en réalisant l’Alchimie de la vie.

Unir les contraires et en laisser rayonner le meilleur, une troisième voie

Bon Automne / Hiver à tous

 

Si vous rencontrez des difficultés pour remettre ces énergies en phase, je suis sûr que vous avez un praticien compétent pas loin de chez vous, n’hésitez pas à le consulter – autonomie ne veut pas dire isolement 😉

Les points d’acu cités plus haut :

point4_6rn point7_7P point1_36e

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans.
J’anime des conférences / rencontres en essayant d’amener chaque fois un autre regard, une autre manière d’être et de vivre le monde qui nous entoure.
Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l’harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Yin et Yang en nous même

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier