Temps de lecture : 1 min

Pas facile de dire quelque chose sur cette improvisation concernant la répression. J’y ai vu des accords sombres qui martèlent le paysage. Une ligne mélodique qui s’échappe comme elle peut d’un brouillard qui plane aux alentours. Cela étant, voilà une ambiance plus fréquentable qui se dégage à l’intérieur des limites posées par quelques accords mineurs. C’est toujours mystérieux avec la musique : alors qu’on pose un cadre peu réconfortant, un parfum agréable arrive quand même à se diffuser peu à peu.

A partir de la carte d’Osho, la répression, une impro au piano…

Laisser un commentaire

cinq × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La répression : une inspiration en mode mineur.
×

Panier