Temps de lecture : 4 min

Au départ cet article pour décortiquer la notion de Jugement était en un seul post. Bon ok c’était indigeste, du coup voilà la partie 2 ou on va se servir du Tarot de Marseille et de la carte du Jugement pour comprendre les répercussions profondes et certains mécanismes internes qui se mettent en place pour juger et quand nous jugeons

Je me juge, Je te juge … Mais qui est ce JE ?

On peut en faire 12 tomes si on veut, ou se servir du Tarot de Marseille pour trouver nous-mêmes notre réponse. Le Tarot est à la base un outil pédagogique et d’enseignement, en tout cas on peut le supposer. Alors que va nous apprendre la 20 ème carte du Tarot de Marseille, à savoir Le Jugement ?

Je vais aussi m’appuyer sur le Tarot d’Osho qui, même s’il est souvent moins riche au niveau symbolique, a trois avantages : sa précision, un lien et une charge avec le judeo christianisme moins importants que le Tarot de Marseille, et aussi une charge énergétique, un lien avec des égrégores pas super fun bien moins important.

Prendre conscience du Jugement.

Dans un premier temps, ne réfléchissez pas et notez simplement tout ce qui vous passe par la tête quand vous entendez « JUGEMENT » … intéressant, non ?

Maintenant regardez la carte du Jugement, contemplez la et faites exactement pareil, notez tout ce qui vous passe par la tête, les colères, les peines, les souvenirs, les joies, les craintes, peu importe, notez tout … très intéressant aussi.

Vous avez devant vous une liste, hélas non exhaustive, de vos pensées torturantes les plus profondes, les plus anciennes et … qui ne vous appartiennent pas !

le jugement tarot

Le « chamboule tout »

Bon maintenant allons un peu plus loin. Pour comprendre un peu mieux la vingtième lame nous allons nous servir du matériel qui a servi de base au Tarot, à savoir la Kabbale hébraïque.

La 20 ème glyphe de l’alphabet hébreu, celle qui correspond à la 20 ème lame du Tarot Le Jugement, a pour valeur 200 et correspond à la lettre / mot REISH, comme sens simplifié nous pouvons lui donner « la Tête. » C’est donc à ce niveau que l’action du jugement va se porter. Le pèlerin est en train d’explorer ce royaume encore mystérieux.

La 20 ème glyphe, de valeur 200 donc, nous oblige à aller voir sa décimale inférieure.

La 11 ème glyphe KAF, la force ou la Paume en hébreu, de valeur 20. La décimale inférieure nous parle donc de notre pouvoir d’agir, de tenir, de prendre ou de donner le pouvoir que nous (croyons) avoir sur le monde.

Puisque nous sommes à la valeur 20, la 1+1 (11ème) lettre / mot, descendons à la racine suivante, à savoir la 2 ème lame du tarot de Marseille

La Papesse, la seconde lettre / mot de valeur 2 BETH, la Maison, le chez nous, l’endroit d’où l’on vient et où l’on retourne. La racine de Reish / Le Jugement / la Tête serait donc La Papesse, Beth, le Foyer…

Nous arrivons donc à cette simplificationLa PAPESSE – BETH 2 le Foyer, la Maison > La FORCE – KAF 20, la paume > LE JUGEMENT – REISH 200 la Tête

2 > 11 (1+1) = 2 > 20 (2+0) = 2. papesse – Force et Jugement, trois cartes intimement liées

Question : Le Jugement est-il acquis ?

le Jugement que nous ressentons, que nous subissons / acceptons, en quoi se raccorde-t-il à la « Maison » ? Nous sommes directement en lien avec ce que nous avons appris / acquis par conditionnement et c’est cet attachement à nos racines qui nous empêche d’aller au delà de cette lame du JUGEMENT. Les deux lames suivantes sont LE MONDE (21) et LE MAT (22). Selon les points de vue, il sera nommé le Fou ou L’Homme Libre.

Le jugement que nous nous faisons porter et que nous faisons subir nous empêche de devenir LE MONDE (21), la TOTALITE de notre incarnation, et encore plus de quitter ce monde paisiblement, heureux du « Travail » bien accompli du MAT (22).

Proposition : Observons la lame du Tarot

La Femme regarde l’Homme, cherchant peut-être son accord, l’Homme regarde l’Ange, cherchant peut-être son approbation. Le personnage dans le bassin, le cercueil, le foyer, le cadre, la norme, vous trouverez le sens que vous voulez lui donner, lui on ne sait pas mais il ne semble regarder ni vers le haut ni vers l’un des deux autres Humains autour de lui.

L’ange dans le ciel par contre lui ne regarde personne et juste souffle dans sa corne. Le Souffle de l’Esprit n’est-il pas pour tous ?

La Racine du Jugement se trouve dans BETH, le Foyer, la Maison. Mais il existe deux Foyers, deux Maisons. La Maison du Corps et la Maison du Coeur. Le lieu où notre individualité, notre personnalité se construit et la Maison, le Foyer où notre essence grandit. Le Jugement de la première est conjoncturel, lié à des dogmes, des lois, des us et coutumes. Le »Jugement » de l’autre n’est que constat, analyse, le bien et le mal n’existent pas, seul préside Grandir ou Rétrécir, contraction ou dilatation, sans jugement de valeur

Ami.e.s Kabbalistes, Oracles tradi & co …

je suis désolé pour mes raccourcis et ma façon non orthodoxe d’utiliser ces objets que vous trouvez si précieux. J’espère ne pas vous avoir trop dérangé avec ma manière très personnelle de les utiliser. Mais parfois un marteau peut servir à casser une noix plutôt qu’à enfoncer un clou… c’est bien plus goûtu.

https://lapasserelle-2vie.com/decryptons-notion-jugement-1/

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans.
J’anime des conférences / rencontres en essayant d’amener chaque fois un autre regard, une autre manière d’être et de vivre le monde qui nous entoure.
Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l’harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Décryptons : le Jugement et la 20 éme arcane du tarot – 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier