• Post last modified:2 juillet 2019
  • Post comments:0 commentaire
  • Post author:

Le mot voir à l'origine, avant le latin, dans sa racine indoeuropéenne ( weid ) avait pour signification le fait que voir était relié à la connaissance. Le sens concret de percevoir par la vue était secondaire.
Face au fait d'improviser, il m'est apparu que cette vision pour autant qu'elle soit nouvelle, elle passe par ce qui est connu. Par le filtre de l'habituel. Du routinier. Pour mon expérience, en musique, c'est les gammes et les arpèges et la fameuse tonalité usée et abusée dans notre civilisation. Et aussi quelque chose d'un peu nostalgique et triste. On est en mineur. Pourtant sur cette trame "connue" vient se poser une certitude, une direction. Nous allons sur une harmonie plus ouverte. En majeur. Ce n'est pas un feu d'artifice. C'est calmement sur des bases connues, prendre le chemin de cette direction vue. C'est ma vision nouvelle.

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier